Bugera 1990
+
Bugera 1990

1990, Tête d'ampli guitare tout lampe de la marque Bugera appartenant à la série Modern.

Comparateur de prix
Petites annonces
Rocknweb 14/02/2011

Bugera 1990 : l'avis de Rocknweb

« Bon gros pépère à lampe »
4

  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail
Rapport qualité/prix : Excellent
* Hand-built 120-Watt hi-gain amplifier driven by 4 x 5881 valves (6L6GC)
* Classic split channel preamp design (Clean, Lead) featuring 3 x ECC83 valves (12AX7)
* Power switch to select between pentode or triode (60 Watt) operation
* FX Loop with dedicated Level control
* Frequency compensated Recording output
* Heavy-duty footswitch for Channel selection and Reverb included
* Impedance switch (4, 8 and 16 Ohms) to match virtually any speaker cabinet

Parmi les caractéristiques:
- La boucle d'effet fonctionne parfaitement bien avec réglage du niveau d'entrée.
- Le switch pentode/triode apporte un véritable plus
- les volumes agissent comme des master
- Contrôle volume et reverbe séparé pour chaque canal

le bestiau est énorme 22KG !

UTILISATION

Le manuel explique très clairement les us et coutumes de l'emploi d'un ampli à lampes. connexions, impédance, temps de préchauffage, ect.

C'est une copie du JCM900 donc on à faire à un ampli musclé et couillu (Le Caribou;)) en disto pour s'attaquer au métal néanmoins cela n'empêche en rien de jouer toutes sortes de musique grâce à un superbe canal clair.

Les moins :
les deux canaux Clean et Lead partagent la même égalisation.
Le switch pentode/triode serait tellement plus pratique s'il était devant.
C'est très/trop puissant, qu'il fasse 120Watts ou pas on a vite fait de s'arracher la tronche avec la dynamique. A la maison le volume ne dépassera pas 3/5 pour le clean et 2 pour le Lead !
En revanche les volumes séparés sont vraiment efficaces et il est tout à fait possible de saturé le gain à fond et d'ouvrir le volume heu... en faisant gaffe sinon vous risquez de décoller le papier peint...

A signaler du souffle important sur le canal lead avec des simples

SONORITÉS

Le test porte sur la config complète avec le B412 pan coupé d'origine neuf, HP non rodés.

La couleur générale est plus dark qu'un Marshall ce qu'on entend très bien dans la demo du ToneKing, en fait je pense que les médiums sont moins bien définis tout simplement et la dynamique est plus faible que sur un Marshall. Néanmoins on en a pour son argent si on affine le réglage comme suit : Grave 8/9 Medium 3 Aigue 3/4 et surtout très important Presence 5/6, Reverb 3/4 maxi.

Sur Strat les micros les plus expressifs parmi ceux que j'ai essayé sont les CS Texas Special.
La Gretsch va de superbe en configuration basique à merveilleux avec des effets.
La Tele un peu sèche et mal définit par définition est assez plate en Clean sans effet mais excellentissime en crunch et disto.
j'ai aussi une Ibanez en Dimarzio çà envoi du grain en disto, c'est énorme mais bon d'un autre coté c'est la même génération métal.

L'ampli étant très sec il accepte très bien les pédales et pour faire court un delay / chorus et sa roule on peu aussi rajouter une disto genre RAT/Guvnor/ts808 pour éviter de se vriller les tympans çà fonctionne très bien avec.

Pour terminer le canal Lead est quasiment inutilisable à la maison, il produit trop de souffle du au manque flagrant de progressivité sur le gain qui par en disto dès le potard à 2...
A mon sens on peut faire cruncher le gain du canal Clair presque sans bruit de fond et avec des doubles on atteint un niveau de disto suffisante dans la plus part des utilisations.

AVIS GLOBAL

Pour résumer pourquoi 60/120w bordel le même en 25/50w aurait été parfait !
Il faut affiner un peu le son avec quelques réglages avec en entrée quelques pédales basiques et la on prend bien son pied, le son est très proche du son Marshall même s'il ne l'égale pas ce qui serait quand même un comble pour les possesseurs de cette marque mythique.

Bref un prix à tomber 350 euros l'ampli 175 le 4x12 que demander de plus ? des V30 oui çà c'est une bonne idée...