Egnater Tourmaster 4100
+
Egnater Tourmaster 4100

Tourmaster 4100, Tête d'ampli guitare tout lampe de la marque Egnater appartenant à la série Tourmaster.

Comparateur de prix
Petites annonces

Tous les avis sur Egnater Tourmaster 4100

  • J'aime
  • Tweet
Note moyenne :4.0(4/5 sur 1 avis)
 1 avis100 %
Cible : Utilisateurs avertis Rapport qualité/prix : Excellent
Insatisfait(e) des avis ci-contre ?
Jp6l621/02/2014

L'avis de Jp6l6"Un mastodonte sous-estimé, polyvalent et bien."

Egnater Tourmaster 4100
Ampli de guitare à lampes :
4*6L6/6L6GC/5881/KT66 ; 8*12Ax7.
4 canaux complètement indépendants avec volume, contour, treble, mid, bass, gain, moderne/standard, chacun étant individuellement ajustable en 100, 50, 25, 20 ou 10 watts.
Boucle d'effets série ou parallèle avec les niveaux de send et return ajustables, sortie enregistrement avec niveau de sortie ajustable et simulation de HP, master volume, présence, densité et reverb. Pédalier complet.
Le réglage du bias se trouve à l'arrière, on ne peut rêver plus pratique puisqu'il n'y a pas besoin d'ouvrir l'ampli pour ajuster le courant de repos.
Et il en reste...

A noter que la marque G Lab propose un équipement midi, très bien conçu.

UTILISATION

Je n'ai pas lu le manuel fourni, j'ai facilement obtenu de bons sons parce que la configuration permet une utilisation intuitive.
J'ai vu qu'il y a des propositions de settings sur le site Egnater pour obtenir des sons silver face, tweed, bluesbreaker JTM45, JCM800 et encore d'autres choses, dont des plus modernes mais comme je n'ai aucun des deux cabs Egnater dédiés, je ne m'y suis pas référé parce que mon rendu à la base est nécessairement différent et implique de trouver mes propres réglages. Ce qui compte, c'est que ça marche et bien.

SONORITÉS

Il convient parfaitement à mes styles de musique : jazz, blues, blues - rock, hard rock, country rock... Je ne pense pas qu'il convienne aux métaleux, sauf avec une pédale dédiée mais je m'en fous, ça ne me concerne pas.
Il est 3h46 et je viens d’arrêter de jouer : l'association des réglages de puissance par canal, du volume par canal et du master volume fonctionne à merveille et permet à l'ampli de très bien sonner à faible volume. Il faut mettre les canaux de l'ampli en 10W, baisser leurs volumes le plus bas possible et monter le master volume. On ajuste un niveau de gain par canal. Je suis agréablement surpris par les qualités sonores en cette situation. Quand je pense à un petit Fender Hot Rod Deluxe...
Aux volumes de répéte et de concert, c'est très bien aussi... Croyez moi.
J'obtiens les sons que j'imagine sans difficultés, avec des simples de type Fender, des P90 et des humbuckers. La palette annoncée est là et je l'apprécie particulièrement. Je suis étonné à quel point le voicing de chaque canal est réussi, d'autant plus que la dynamique est à l'image de l'ampli : énorme. Cela me permet de jouer comme si j'avais quatre amplis différents en les pilotant au touché et avec les pots de mes guitares. Les réglages de contour par canal, activables par un switch, méritent une mention spéciale, peu évidente au début. En prenant le temps de les ajuster, c'est avec ceux-ci que les voicings des canaux atteindront toute la finesse ou au contraire l'épaisseur recherchées.
Il prend très bien les pédales. Autre point bien agréable : il n'y a que très peu de souffle quand on monte généreusement le volume et les gains.
Au départ, je l'ai utilisé avec des HP WGS ET-65, c'est pas mal mais l'engin demande un peu plus de clarté dans les médiums. J'ai essayé deux autres modèles qui conviennent parfaitement, l'un comme l'autre. Le Jensen Jet Tornado, poids plume bien pratique pour obtenir un cab (TT) très léger, en compensation de la tête. Je lui trouve une couleur tonale alnico, indescriptible avec des mots. Le second, WGS Retro 30, dont le prix (€79) devrait faire plaisir à tout le monde est un haut parleur moins léger mais pour qui, comme moi, ne se fait ni aux défauts connus du Celestion Vintage 30 ni à ceux du WGS Veteran 30, les V 30 en quelque sorte, ce WGS Retro 30 restitue, avec cet ampli, ce que l'on attend en regard de l'appellation Vintage. Les basses sont tendues et précises, les médiums, très clairs, ont une belle présence sans le fameux et douloureux pic à glace. Les aigus, brillants, apportent en saturations ce que les anglophones appellent bite, à savoir du mordant, nécessaire au rendu typique des distos anglaises.

Edit de juin 2014.
Comme à mon habitude, j'ai remplacé certains tubes d'origine (JJ ECC83S) par des NOS. Cela concerne V1, V2, V3 et V4, c'est à dire les étages de pré amplification. En V1 et V3, j'ai placé des ECC83 Telefunken à plaques longues; en V2 et V4 des General Electric JAN 12AX7WA. Les quatre canaux sonnent ainsi encore mieux qu'à l'origine. En clean comme en satu, tous les sons se sont éclaircis et les réglages de tonalité apportent encore plus de nuances. Ces quatre tubes embellissent les bonnes sonorités de départ : cela démontre la bonne qualité de l'électronique sans laquelle le changement de tubes n'apporterait pas un tel plus.

AVIS GLOBAL

C'est ici que je vais retirer deux points : le poids et les dimensions ! La tête pèse 30kg et est énorme. C'est bien entendu indispensable pour que tout cela fonctionne bien. La possibilité d'affecter une puissance différente à chaque canal demande beaucoup de relais et l'alimentation éléphantesque pèse probablement la moitié du poids total. Je ne suis pas surpris puisque je l'avais essayé avant de l'acheter mais tout de même, je n'ai jamais vu une tête d'un tel volume. Excepté cela, l'ergonomie est bien pensée. Je l'ai depuis 3 mois.
J'essaye tout le temps des amplis, c'est un plaisir, une passion même. Ce qui me surprend vraiment ici, c'est le rapport qualité prix, tout bonnement incroyable. Je l'ai trouvé neuf chez MUSIC STORE à €1064 alors que je l'ai déjà vu sur certains sites autour de 1600, prix qui me semble encore justifié en regard de la pléthore de qualités, même si la construction provient d'Asie continentale. Un RIVERA KR100 qui m'en avait coutés 2500 me semble maintenant moins maniable qu'à l'époque (sauf en poids et dimensions, pour 3 Kg). Bien que toujours au dessus de la mêlée, ce Rivera, dépourvu de master général n'a que trois canaux, dont deux partagent la même égalisation. Il est certes, d'origine, "équipé" MIDI. Encore un truc à remarquer sur le Tourmaster : tous les réglages sont utiles et progressifs. Si EGNATER ne venait d'en arrêter la production, je referais le même choix, assurément.

Un petit commentaire à propos de l'équipe commerciale de MUSIC STORE : c'est pas tout à fait ça. Avant la vente, ils sont charmants, comme partout. Lorsque j'ai demandé des renseignements d'ordre technique, après la vente, par deux fois je ne les ai jamais reçus, alors qu'ils pouvaient les demander à la marque ou à leur énorme service technique : je voulais juste connaître la valeur du courant d'alimentation des filaments des tubes. J'ai donc du ouvrir l'ampli moi-même pour prendre mes mesures alors que je ne le souhaitais pas, en raison de la garantie qui pourrait être caduque à la moindre empreinte de tournevis.