shyish 12/10/2013

Hughes & Kettner GrandMeister 36 : l'avis de shyish

« Polyvalence, dynamique et gros son! »
5

  • J'aime
  • Tweet
  • Mail
Chose promise chose due, je vous livre ici mon avis sur le nouveau petit monstre de la série Meister de H&K :)

Lampes préamplificateur: 3 x 12AX7
Lampes amplificateur: 4 x EL84
4 canaux: Clean, Crunch, Lead et Ultra
Boost commutable
Puissance: 36 Watts
Atténuateur de puissance 36/18/5/1/0 Watt
Tous les paramètres sont télécommandables via MIDI
Potentiomètres "Smart Rotary Control"
128 presets utilisateur
MIDI In/Out
EQ passif 3 bandes
Presence & Résonance
Noise Gate
Effets intégrés: Reverb, Delay, Flanger, Phaser, Chorus, Tremolo (Tap Tempo sur le pédalier)
Boucle d'effets en série
Sortie DI Red Box
Sortie préamplificateur
Système de protection TSC (Tube Safety Control)
Dimensions: 446 x 171 x 152mm
Poids: 7,7 kg
Emulation de baffle en mode Vintage ou Moderne
Housse incluse
Pédalier optionnel non-fourni FSM 432 MKIII

Nous sommes donc en présence d'un ampli complet, parfait sur le papier, et ce n'est que le début!

UTILISATION

Pour quelqu'un qui a l'habiude d'un ampli à lampes, le son ne devrait pas être trop compliqué à trouver. Il s'agit de mon premier ampli à lampes, donc forcément certaines subtilités m'échappent un peu, notamment la relation entres les Trebles, la Presence et la Resonnance, qui sont le trio gagnant d'un son sculpté et défini.

Esthétiquement c'est très réussi, l'ampli s'allume tout en bleu une fois sous tension et les diodes du power break en jaune, c'est très joli ^^ designe sobre, élégant, moderne, avec deux petites poignées sur les côtés pour le transport.

En revanche, l'édition des effets demande une certaine habitude, car les différents paramètres des effets se règlent avec les potards de l'EQ une fois un bouton enclenché. Personnellement, je ne les utilise pas énormément, possédant un Nova System de TC Electronics. Ils sont cependant de bonne facture, très propres et surtout ils ne colorisent pas le son (outre l'effet que vous appliquez bien sûr), le signal est donc bien respecté c'est un bon point.

Le pédalier est absolument indispensable pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités, il vous coûtera aux alentours des 170 euros. Ce dernier propose deux modes de fonctionnement, stompbox et presets : le mode stompbox permet d'appeler le boost, le tap tempo et l'effet de modulation, le mode presets permet de se promener dans les différents espaces de stockage (32 banques de 4 presets, je le rappelle). Peut-être un switch permettant de passer d'un mode à l'autre au pied sans passer par la combinaison de deux boutons aurait été un vrai plus pour ceux qui utilisent les effets de l'ampli, et très éventuellement un bouton de mise en marche de la boucle d'effet, quoique personnellement elle est toujours activée.

Je trouve quand même que le prix du pédalier est un peu éxagéré, H&K auraient pu le fournir gracieusement comme le font certaines autres marques (Laney notamment). La housse fournie est un luxe non négligeable, et de même une housse pour le pédalier aurait été la bienvenue ainsi qu'un câble plus court (9m de câble midi, c'est vraiment LONG).

Je chipote je chipote et je râle, mais passons à ce qui nous intéresse tous, le son :)

SONORITÉS

Les deux mots d'ordre de cet ampli sont la polyvalence et la dynamique. Je crois qu'il peut convenir à tous les styles, de la cocotte funky au Death Metal super crade (j'ai fait le test de l'equalisation en V hyper dégueulasse, et ça sonne!). Dès l'allumage de l'ampli, avec tous les réglages à midi, le son est déjà plus que correct, on est loin des amplis Mesa par exemple où chaque millimètre de déplacé peut littéralement vous moisir le son.

Je rapproche cet ampli du Switchblade de la même marque, même polyvalence, même gros son, avec des possibilités de réglages encore plus fines.

Le GrandMeister dispose donc de ces quatre canaux :

Clean : un des meilleurs canaux clairs que j'ai entendu, il est dynamique, propre sur quasiment toute la course et ne crunche que très tardivement dans la course du gain. Pour donner un équivalent sonore, je vous dirais que le caractère sonore se situe entre le canal clair du Mesa Boogie Lone Star et d'un bon son clair Fenderien, un peu moins "criard" et agressif qu'un son clair d'Engl par exemple. Permettant des réglages quasi infinis dans le son clair, couplé avec de bons micros, vous pourrez passer d'un son éthéré, rond, cristallin, à un son beaucoup plus tranchant, agressif et pénétrant. Couplé à des effets de modulation type chorus, c'est un pur moment de bonheur. C'est également le canal ayant le moins de volume au début, un bon réglage de ce paramètre est primordial si vous changez de canal en cours de morceau.

Crunch : indubitablement l'un des gros points forts de cet ampli, le crunch de cet ampli est un véritable appel au rock'n roll au sens large du terme. Hurlant des hymnes à toutes les icônes rock des 70's à nos jours, le crunch se fait très couillu dans le dernier quart de la course, surtout avec le boost enclenché. Assez sec et direct, il ne délivrera peut-être pas tout de suite le côté "liquide" et crémeux si chers à nos amis les bluesmen. Très dynamique et pénétrant, dans un mix c'est un régal.

Lead : là, on commence à tailler dans le gras très sévèrement. Le canal Lead, grosse disto sévèrement burnée, permet d'aller du gros rock bien musclé au heavy metal traditionnel voire même un peu plus avec le boost (ou avec une bonne pédale, mais bon il y a le canal Ultra :) ). C'est à partir de ce canal que le Noise Gate démontre toute son utilité, car le souffle commence à bien se faire entendre dès les 2/3 de la course du gain. Ceux qui ont déjà testé le canal Lead de la série TubeMeister ne seront pas surpris :)

Ultra : le gros méchant de la tête. Le canal Ultra est un canal Lead survitaminé, en plus compressé, moderne et agressif. On entre dans le domaine du Metalcore, Death Metal, Thrash Metal et autres joyeusetés donnant des migraines à nos voisins. Avec les bons réglages, vous tutoierez sans problèmes des grains très méchants, chargés de basses qui vous décolleront le papier peint. Le Noise Gate est ici proche de l'indispensable en revanche, dans le dernier quart de la course avec le boost enclenché ça crache encore plus qu'un chat en colère.

En parlant du Noise Gate, situé derrière la tête à proximité de la sortie Red Box, il se présente sous la forme d'un seul potentiomètre allant de Soft à Hard : très bien conçu, le Noise Gate intégré de la tête calcule tout seul le seuil de parasites à couper (Soft : pas beaucoup de correction, Hard : beaucoup de correction, ce qui peut amener quelques surprises). Il n'est en revanche pas programmable à différents niveaux, ce sera le même seuil pour tous les canaux (une des rares choses non programmables sur cet ampli).

La sortie Red Box est un vrai plus : pour jouer au casque le soir en profitant d'un vrai son lampe et enregistrer, c'est un régal. Aucune perte de signal à déplorer, je n'ai pas entendu beaucoup de différences entre le son baffle et le son émulé, qui est de très bonne facture.

Le power break est juste génialement bien pensé, c'est un vrai power break à comparaer au Db Killer de NOS : vous ne perdez aucune dynamique, aucun grain, c'est réellement le volume qui est affecté. Autre petit plus sympa, le power break se met immédiatement à 0 watt si jamais le câble HP est débranché.

La boucle d'effet est parfaite, respect du son, rien à redire.

Je joue avec une guitare perso montée en Di Marzio (Steve's Special en chevalent et Paf Pro en manche), avec une config d'effets plutôt moderne regroupant un Nova System, une Dunlop Wah EVH et une Ibanez TS9.

J'adore le son de cet ampli dans toutes les situations, sa grande polyvalence et ses possibilités de réglages m'apportent entière satisfaction.

AVIS GLOBAL

Je l'ai depuis peu, mais je connaissais déjà les caractéristiques de Switchblade pour avoir déjà joué plusieurs fois dessus. J'ai retrouvé exactement le même caractère, la même dynamique de malade, la même polyvalence, le même son démentiel.

J'ai longuement hésité avec le Laney IRT Studio, mais sur le papier le H&K m'a beaucoup plus convaincu et présentait plus d'options.

J'adore la polyvalence de cet ampli, c'est un vrai régal que de jouer avec. Si vous cherchez un son moderne, droit, dynamique et une grande polyvalence, je ne vois vraiment pas ce qui vous déplaira dans cet ampli!

Payé neuf 1019 euros, à cela il faut rajouter le pédalier à 169 euros, donc presque 1200 euros. Je regrette très sincèrement que le pédalier ne soit pas fourni gratuitement pour le prix, mais c'est peut-être le seul vrai gros point noir du tableau.

Je manque un peu de recul, mais pour l'instant je suis pleinement satisfait de ce petit monstre allemand :) Das Ist Deutsche Qualität!