Marshall 1959 JMP Super Lead [1967-1981]
+
Marshall 1959 JMP Super Lead [1967-1981]

1959 JMP Super Lead [1967-1981], Tête d'ampli guitare tout lampe de la marque Marshall appartenant à la série JMP.

Pucelle_Dabidjan 09/05/2010

Marshall 1959 JMP Super Lead [1967-1981] : l'avis de Pucelle_Dabidjan

« Une grande, vieille dame »
4

  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail
Il m'est toujours difficile d'évaluer une marshall ancienne, tant cet exercice relève du grand écart. Pourtant, je m'y frotte encore.

Avant de commencer ce test, je tiens toutefois à préciser que la tête a été modée par Tube Thomsen, un préaprateur allemand réputé. Les modifications sur mon modèle sont les suivantes :

- 4e lampe de préamp pour plus de gain
- Electronique NOS raffraichie, soudures comme neuves
- boucle d'effet
- Master volume

En plus des specs de bases :

- contrôle présence, gain, bass, medium, treble
- transformateurs d'origine
- selecteur d'impédance
- sélecteur de tension oO
- fabriquée en 1974

Le double canal d'entrée n'existe plus sur ma tête. J'ai juste encore le high et low input du premier canal.

----------

Oui, ça en fait de la modif. Ce qui sauve tout sur cette tête est l'adjonction du master volume qui sauve vraiment cette tête. Mais malgré tout, il faut la faire rugir si on veut du bon son épais. Pas de di, pas de boucle d'effet de série, pas de boost, pas de deuxième canal, pas de footswitch.

UTILISATION

Naturellement, qui dit, absence de fioritures, dit aussi une certaine facilité dans les réglages. Les réglages passifs réagissent faiblement, mais réagissent. Le master apporte un vrai confort d'usage pour les oreilles. Ce dernier est très bien réalisé. Je n'ai plus eu besoin d'utiliser d'atténuateur de volume après ça. La tête est un peu moins ample si on n'attaque pas le volume à plus de la moitié. Mais c'est extrêmement fin. Je doute qu'un utilisateur lambda puisse le remarquer. Du coup c'est négligeable ; et le résultat reste plus cohérent sur tout le spectre qu'avec une Marshall 1959 reissue récente. On le verra plus dans "sonorité".

Là ou d'autres amplis, arrivent à cracher une myriade de sons avec un maximum de boutons, cette marshall est collée à un domaine d'usage assez restreint et à une petite palette de sons. A acheter en connaissance de cause.

SONORITÉS

UN SON. MAIS QUEL SON

Le son est grandement réactif au toucher, à la guitare, à la chaîne matérielle. Ce n'est pas un ampli à passer entre toutes les mains. On pourrait penser que cet ampli convient à un noob par son côté plug and play. Mai l'expérience "matérielle" que nécessite cette marshall pour sa mise en oeuvre correcte n'est pas à la portée de tous. D'ailleurs, les premiers essais sur un cab marshall 4x12 avt étaient catastrophiques. Son pâteux au possible, côté boumesque marqué. On aurait dit qu'il fallait la jeter. Ce n'est que en passant sur un cab 2x12 tube town flanqué en G12H65, que la tête a littéralement explosé l'auditoire. Mais il ne vous faudra pas être qu'un Geek pour maîtriser la belle. Car, malgré un gain assez important, chaque nuance de jeu reste correctement traduite et retranscrite. Si vous laissez trainer une harmonique, elle repassera par votre hp, je vous le garanti. Donc il vous faudra un jeu propre, sûr, pour pouvoir jouïr pleinement du potentiel de l'engin. Voilà aussi souvent la raison des avis extrêmement négatifs sur les 1959 en général.

Mais parlons du son en lui même.

Sur le bas gain, on a un surplus de brillance dans l'aigu et une acidité bien typique à ce genre de matériel. Une fraicheur bienvenue (pas dans le sens stérile, dans le sens clarté), comme des petites bulles de champagnes qui pétillent dans le son. A toute impulsion du poignet un peu plus marquée, le son veut s'en aller dans le crunch, Suivant le mode et le gain, cela peut se faire par un léger râle, charnu, qui vient se greffer par le bas avec un léger cisaillement dans l'aigu. Ou alors, par un cri rageur qui secoue toutes les fréquences et qui provoque la chair de poule.

Ca ne sonne jamais aluminium comme on le trouve sur de nombreuses copies. On sent vraiment le bois de l'instrument respirer là derrière. C'est frappant et évident, et c'est une constante sur la quasi totalité de tous ces vieux marshalls. Le 1959 mk2 n'y fait pas exception. De même, il y a une homogénéïté dans le développement du spectre sonore, qui ne réussit pas avec autant de brio sur les modèles RI actuels. Du coup, on se sent vraiment connecté à l'ampli.

C'est d'ailleurs une particularité de ce son. Je crois que c'est un des rares amplis ou le public est déjà conquis après simplement un seul accord de "mi" en ouverture. C'est tight, c'est obsédant, ça fait monter le pouls. Suivant l'ambiance, ça fait couler une larme ou l'autre. Bref, ça provoque l'émotion. Et peu importe la position sur le manche, si le jeu suit, on passe toujours un bon moment.

Les résultats peuvent différer grandement en fonction des canaux utilisés. Il ne m'en reste que deux. Le canal du bas à gauche, étant un peu plus clair, un peu plus pêtant, et plus tendu. Il a de vrais problèmes à passer en crunch. Il faudra alors monter le master et le gain a des degrés élevés pour que ce dernier veuille partir en crunch. Son homologue, en dessus, est plus accessible et plus mélodieux, selon moi, pour verser dans le crunch.

La compatibilité avec des guitares de styles variés est bonne, même si pas ultime. Certains ténors tels que le fender deluxe reverb 65, bogner XTC et quelques autres, sont capables d'êtres encore plus des "bouffes tout". Je conseille toutefois l'usage d'une guitare passive... je dirais même poussive. Les micros à faibles gains tels que les filtertron, les pafs et autres single coils de fender se marient parfaitement avec l'engin. Des expériences analogues avec des Dean à gros cubages ont été menées, d'abord sans succès, mais, suite à un abaissement du gain sur ces grattes, le son s'est alors ouvert et est vraiment devenu convaincant. D'autres essais, avec des guitares actives n'ont pas été satisfaisants.

Dans l'ensemble d'ailleurs, je n'aime pas le son déployé en haut gain. Elle est capable de rester performante et focussée jusqu'à des gains assez important pour pratiquer le rock, le hard rock et d'autres styles de ce genre. Mais cette maestria n'est limitée qu'au clean et au gros crunch que je n'appelle, volontairement, pas overdrive. Mais qui permet de boucler de sacrés bons solos. Passé un certain stade, le tout devient un peu brouillonnant et on sent que l'ampli se cherche une contenance.

Un petit aparté dans cette rubrique pour signaler que cet ampli conviendra tout particulièrement aux amateur de reprises. AcDc, Led Zeppelin, Bon Jovi, Kiss, Status Quo. Enormément de choses passent avec le feeling et le son d'époque. C'est fort louable. Même si, on pourra presque toujours trouver son son avec cet ampli. Pourquoi ? Car le style de jeu repasse immédiatement au HP, et, du coup, chaque musicien aura un peu une autre personnalité à travers lui. Je pense que, là aussi, ça peut expliquer certains avis négatifs sur le son de ces vieux marsus. Il ne cache rien, ne pardonne rien, ne modifie rien. Tu donnes et il envoie. C'est comme ça que j'envisage un bon ampli guitare, et c'est exactement ce que fait cet engin.

Ensuite, on peut casser du sucre sur son dos. Oui il existe des amplis (voir des clônes) qui ont plus de superbe dans le développement du clean, des amplis qui sont encore un poil plus harmonieux ou qui sont plus structurés dans les graves, qui sonnent mieux maîtrisés à haut gain. Mais ils ont une personnalité et un secteur d'application qui leur est propre. Il en va de même pour cette tête. Et ici, tous les petits défauts ainsi que les grandes qualités se transcendent, pour offrir un tout qui est absolument magique à l'oreille.

L'ampli s'entend bien aussi avec les overdrives, distorsions et effets de modulation en tout genre.

AVIS GLOBAL

Ne vous laissez pas arrêter par le MK2. Cette série de 1959 est vraiment excellente. Et même encore aujourd'hui elle reste une référence.

J'utilise cette tête depuis un moment et oui, j'ai quasiment tout essayé. De ce fait, mes notes paraissent sévères, mais ne vous laissez pas tromper. J'aimerais mettre un 10/10, mais la souplesse de l'engin me l'interdit. On a toutefois, pour 650 euros, une tête d'occasion vraiment parfaite pour celui qui veut un ampli british sérieux.

Dans la notification interne des marshall, cette tête a un 9/10 sonore, seuls certains bons exemplaires de la période Handwired se montraient encore un peu plus homogènes sur un gain un peu plus large. Et ? What a fuck about this shit ! Exactement ! Je ne connais personne qui trouvera cette tête vraiment mauvaise. Peut-être pas la tasse de thé de tout le monde, mais un immense bol de bonheur pour ceux qui en ont besoin.

LET'S HAVE ROCK GUY'S !!!

Photos liées à cet avis

photo