Marshall 2203 JMP Master Volume Lead [1975-1981]
+
Marshall 2203 JMP Master Volume Lead [1975-1981]

2203 JMP Master Volume Lead [1975-1981], Tête d'ampli guitare tout lampe de la marque Marshall appartenant à la série JMP.

  • Augmenter ou diminuer la taille du texte
  • Imprimer
  • Rss

Tous les avis sur Marshall 2203 JMP Master Volume Lead [1975-1981]

  • J'aime
  • Tweet
  • +1
Note moyenne :4.4( 4.4/5 sur 5 avis )
 2 avis40 %
 3 avis60 %
Rapport qualité/prix : Excellent
Insatisfait(e) des avis ci-contre ?Demander un nouvel avis
jimiric9021/05/2017

L'avis de jimiric90" Le Marshall Master Volume"

Marshall 2203 JMP Master Volume Lead [1975-1981]
Bon allez je continu dans ma longue liste de Marshall joués et malheureusement revendus
Que dire, comment le décrire ??? Il suffit d'écouter tous les vinyles du rock, hard rock, blues rock , heavy réalisés de 1977 à 1987 et voue aurez compris !!!
Le mien faisait partie des première série et sonnait du feux de dieu.... Un Mi maj plaqué, préamplificateur à 7, master volume à 8, les 4 tonalités à midi et LA BAFFE, le COUP DE PIED AU CUL !!!!!!!!!!! Le pied quoi :bravo:
cyrille young03/03/2016

L'avis de cyrille young" La légende... "

Marshall 2203 JMP Master Volume Lead [1975-1981]
ça fait maintenant quelques mois que j'ai acheté cette ampli qui date de 1978 et à certainement déjà eu plusieurs vies, donc à la base j'ai acheté un 2103, donc la version combo 212, J'ai transformé la partie ampli en tête et utilisé le 212 en baffle aditionnel (changement des Hp qui étaient HS par des WGS Et 65 et v30). Celui-ci avait été totalement trafiqué, le son était à chier. Aucun crunch ou alors tout à fond et encore. Donc j'ai donné à mon technicien ce petit bijou pour qu'il retrouve tout simplement son circuit d'origine. je lui ai demandé d'ajouter un second master volume afin de sortir du mix en solo. Celui n'a aucune incidence sur le son c'est juste plus fort !!! Le circuit a donc été remis d'origine, condo (JJ Telsa) changés soudures vérifiées ou refaites, lampes puissance et préamp neuve (puissance JJ tesla préamp V1 tungsol V2 groovetube chinoise V3 JJ telsa). Voilà pour la partie remise à neuf, je suis tranquille pour un paquets d'années.
Niveau son, je le joue toujours sur l'entrée High, mais pour avoir tester l'entrée Low avec une strat et le préamp à fond c'est aussi excellent.. mais moi je suis Gibson-addict.
C'est pas compliqué étant guitariste dans un Tribute AC/DC ( Bloody Rosie vidéo avec la bête dispo sur Youtube ) je cherche principalement le son d'Angus. Et bien avec une SG reissue 61 en classic 57+ ça commence à être vraiment proche (reste plus qu'un schaeffer replica et un micro T-top replica ). bref ça sonne déjà la mort. Peu importe les réglages ça sonne..qui au passage sont très efficace, pas comme les Marshall modernes où presque rien ne change entre 0 et 10.. Le son est vintage au possible, il y a du bas, du médium et des aigus,c'est pas du tout compressé, ça tranche et pourtant ça fait pas mal aux tympans, chose assez rare. Du coup je joue un peu moins fort qu'avant (marshall vintage modern 2466)... Pour le son Angus période fin 70's c'est le preamp à 8 B 4 M 7 T 8 Prés 3. Le master est toujours aux environs de 5. Et j'ai un atténuateur de puissance Weber (je coupe à 50% de la puissance). Autant le dire de suite même avec un master volume cet ampli n'est pas exploitable à un volume humain. C'est un monstre qui a besoin d'être poussé un minimum pour obtenir du corps et donc faire travailler les lampes de puissance... quand j'ai besoin de booster un peu la gain (son typé Thunderstruck) j'active une EP booster de chez Xotic (avec le boost interne treble activé) et franchement c'est terrible ça redonne un petit plus qui permet de sonner un poil plus moderne. C'est la seul entorse ou pédale que j'ai pour le son Angus.
J'utilise aussi cet ampli dans un autre groupe de reprise "classic rock" et je joue à ce moment plus avec une Gibson Les Paul Standard Traditional de 2010 équipée en Seymour Duncan Slash signature ( je viens de monter des Seymour Duncan antiquity et je ferai un complément d'ici quelques semaines..) mais à première vue ça renforce encore la caractère vintage de la bête !! mes réglages sont un peu moins poussés et je complète avec une crunchbox MI audio au besoin (rare) Master toujours à 5, préamp à 5 B 9 M 5 T 7 et prés 4. Le son est plus claquant lorsque l'on pousse moins le gain, autant le dire c'est hyper tranchant et sur le micro chevalet ça arrache vraiment. Ici on a un ampli très dynamique il suffit de doser la main droite, même volume à fond si on caresse les cordes on arrive à obtenir un son clair très chaud.. en baissant le volume on gagne encore en clarté.
Le niveau de gain de cet ampli n'est pas énorme ça va très bien pour du rock 60 à 70's et même 80's si on ajoute les bonnes pédales en amont. C'est taillé pour le rock, ça ne sait faire que ça, mais alors ça le fait merveilleusement bien.
Je peux comparer en ce moment avec un JCM 800 2203 de 1981 qu'un pote m'a prêté. Pourtant c'est deux 2203 avec le même circuit, révisé par le même technicien, et ça ne sonne pas pareil. la différence doit se situer au niveau de la tension du transfo de sortie, un peu plus élevé sur le JCM 800. Du coup le son est un peu plus compressé, et plus typé 80's. Avec la Les Paul et les micros Slash c'est direct le son du maître, un peu moins avec le JMP.
Petite précision il ne faut pas hésiter à tester différentes configurations de lampes en préamp V1 et V2, ça influence beaucoup le son.
Le Taz17/10/2013

L'avis de Le Taz" La référence !"

Marshall 2203 JMP Master Volume Lead [1975-1981]
Mon modèle est un JMP Mk2 de 1980.
Tête 100w tout lampes : 3x12ax7 et 4xEL34
Une entrée high et low, deux sorties HP à l'arrière, sélecteurs d'indépendance et de voltage.

Selon mon techos, l'ampli est tombé en panne au début des années 80 et le transfo a du être changé. En dehors de cela, l'ampli n'avait aucune modif' mais avait un son plus crémeux ou moelleux et moins criard ou fuzzy, tout en ayant plus de gain naturellement, que sur les autres 2203 (vintage ou reissue) que j'ai déjà eu entre les mains. Bref, je préfère signaler tout de suite qu'il sort un peu de l'ordinaire.

UTILISATION

Ampli simplissime, pour peu qu'on ait pas peur de tester moult réglages et potards, surtout en dessus d'un certain volume. On est loin des égalisations actuelles, et en dessous d'une certaine puissance, on aura tendance à baisser les aigus au minimum et pousser basses et médiums au maxi. On rééquilibrera en montant le volume ensuite. Après modif, on baissera les aigus selon les goûts, pour avoir un son graineux ou lisse, tout en poussant les médiums, etc.

On dispose de deux entrées, et il faudra choisir son école. Soit le high, pour utiliser la disto de l'ampli, soit le low pour en faire une base à un pedal-board et une disto externe.

Forcément, on regrettera l'absence d'une boucle d'effet ou de la possibilité de pouvoir sélectionner l'une des deux entrées (low ou high) avec un footswitch. Mais tout ceci rajouterait beaucoup de nouveaux éléments dans le circuit et influerait forcément sur l'interaction entre preamp et section de puissance.

SONORITÉS

Bon alors... c'est le Master Volume de Marshall, un son de légende, le son du rock des années 70 et 80. Mais si vous lisez cet avis, vous n'êtes à priori pas allergiques à la marque. Et comme on parle d'ampli vintage, je vais être franc : c'est un peu la loterie, les JMP comme les premiers JCM800. J'avais essayé deux combos JMP que j'avais trouvé très harshy, brouillons avec le gain à fond... Il y avait pour moi une vraie différence avec les 800, un peu moins "70's", un peu plus moderne avec un drive qui devient moins fuzzy et un chouïa moins aigu. Bref, je connaissais, mais très franchement, les 2203, je pensais que ce n'était pas pour moi.

Que dire de plus ? C'est le son Marshall, tel qu'on le connaît, sa version plus moderne, fin des 70's et années 80. Le drive ne pousse pas très loin. Il y a un "spot" à trouver, propre à chaque tête, ou le drive est suffisamment épais mais où le grain reste très détaillé et doux (le mien a la particularité de conserver tout ça avec le gain à fond, pour une raison inconnue). Reste qu'on a un son 3D, avec un drive qui réagit à l'attaque au quart de tour. Avec un touché approprié, on passe du gros son 70's (Rush, AC/DC) à un très léger crunch... Une TS9 ou un booster de votre choix enclenché et votre son passe alors aux distos méchantes des années 80, un régal en lead ! Tout transparaît, même le moindre pain, mais on a pourtant une aisance, un confort de jeu unique, propre au 800... et qui explique qu'une très grande majorité des amplis hi-gain ne soient que des extrapolations de son circuit !

Bref, vous le savez déjà, il faudra vous servir de votre potard de volume pour obtenir des sons clairs... qui resteront un peu crades, un peu comme Hendrix en live. Perso, je préfère 1.000 fois ça aux sons cristallins des amplis hi-gain actuels.

L'entrée low est moins rock'n'roll, mais bien utile pour ceux qui usent d'un pedalboard et de leur propre disto. Le son reste clean très très longtemps, apportant néanmoins la couleur Marshall 2203 à votre son de base sans pour autant le déformer. Une très bonne base pour pouvoir faire autre chose avec cet ampli, conserver de la polyvalence.

Avec une Les Paul... pfff c'est trop facile, ça sonne même en mettant des moufles ! C'est incroyable ce que cette guitare et cet ampli sont adaptés l'un à l'autre. Le JMP aime les guitares de caractère. Il se comporte très bien avec une bonne Telecaster, là où quelques Hi-Gain donnerait un résultat plus aigrelet sans retoucher les réglages. Avec des guitares moins typées, il faudra les doigts et quelques petites pédales affirmer le tempérament. Attention, ça marche bien, mais on s'éloigne des références sonores inconscientes de nos albums favoris. Mais c'est aussi sa force, qui le différencie d'une pléiade d'amplis pseudos marshalliens qui font le boulot à votre place, ou un double sonne forcément à la Gary Moore ou à la Slash, et un simple à la Hendrix. Ici, on ne récupère que ce qu'on lui envoie, et ça, c'est pro !

AVIS GLOBAL

Si la conception n'est pas la plus pratique, la qualité sonore finale mérite vraiment ces quelques sacrifices, qui ne pèsent rien dans la balance, si vous tomber sur un bon modèle. Des 2203 qui soufflent ou qui ne sonnent pas, j'en ai essayé, ça existe, il ne faut pas se mentir. Même si c'est recherché et donc un achat peu risqué (sauf modèle modifié), je vous conseille quand même un petit essai avant tout achat. D'une part, pour vous familiariser avec cet ampli si vous ne le connaissez pas (prévoir du temps pour le laisser chauffer et bien explorer les réglages possibles) et/ou d'autre part, vous assurez qu'il sonne bien comme vous l'attendez.

Je suis tombé sur le mien par hasard, alors que je pensais que les 2203 n'étaient pas pour moi. Mais là...

- Pour la boucle d'effet, c'est un autre problème. Bien sûr, percer le châssis pour ajouter quelques embases jack dévalue l'ampli. Mais plus important, on modifie la connectique interne, en implantant un élément entre la section de puissance et le preamp, alors que la sonorité de cet ampli repose justement sur cette interaction qu'on altère forcément. C'est un choix. Il existe des solutions alternatives : utiliser la seconde sortie hp, avec une red box ou load-box, router vers les effets, puis vers un ampli de puissance (quel qu'il soit) et les baffles et hp appropriés ou vers la sono directement. Pas besoin d'un matos trop coûteux, le son principal reste préservé et dynamique.

- Avant d'entamer la moindre modif, tenez compte des HP qui façonneront votre son au moins dans la même proportion que l'ampli lui-même. Faîtes vraiment ces tests en priorité car vous découvrirez cet ampli sous des angles totalement différents avec une influence radicale sur le son. Tout cela paraît évident, mais avec ce type d'amplification, l'incidence des HP est bien plus importante qu'avec les amplis modernes aux spectres vraiment différents. C'est vraiment crucial et déterminant !

J'ai eu pas mal d'amplis : Marshall bien sûr (2210, 2205, 2550, 2554, YJM, AFD, JVM, TSL), Splawn Quickrod, The Valve, Rivera, Brunetti, Peavey, Engl, Jet City, Fender, Ceriatone... Et je passes ceux que j'ai essayé. J'étais plutôt habitué aux constructions modernes (amplis deux canaux). Avec ce 2203, j'ai eu une évidence, un truc qui ne s'explique pas finalement... et c'est sans doute mon avis le moins "utile" posté ici, car totalement subjectif et enamouré... C'est un avis très personnel, car je pense en plus que cet ampli sort du lot et n'est donc pas le plus représentatif.

Cet ampli ne sait faire qu'une seule chose et la fait vraiment bien, on a bien sûr LE son légendaire Marshall. J'ajouterais néanmoins que, contrairement à beaucoup de ses émules, il le fait en respectant votre propre son. La plupart des amplis boutiques qui proposent une évocation Marshall, très typée et souvent peu malléable, qui donne toujours le même son, même en jouant avec des gants mappa ! Le JMP, c'est la légende Marshall, mais qui laisse de la place à vos doigts, à votre son, à votre personnalité. C'est pour ça qu'Alex Lifeson ne sonne pas comme Rory Gallagher, ni lui comme Slash ou les centaines d'autres utilisateurs mythiques. Et méfiez-vous des légendes... c'est quand même fou, le nombre de mecs qui ont modifié les ampli de Van Halen et de Slash, non ?

C'est un ampli qui apporte ce qu'on aime le plus chez Marshall, tout en laissant la patte de l'utilisateur s'imprimer, qualité qui se fait rare dans les amplis de grandes productions très standardisés et à la limite de la modélisation. Objectivement, on manquera d'un boost interne, d'une boucle, il n'accepte pas nécessairement toutes les pédales (mais quand il les accepte, c'est hot !). Donc il ne peut pas être parfait. A l'usage, j'aimerais ce type de grain, avec la palette de taux de drive de son cousin le Soldano Hot Rod et sa petite compression très agréable pour les solistes.
aceazameen11/02/2005

L'avis de aceazameen

Marshall 2203 JMP Master Volume Lead [1975-1981]
Un tout lampe entre vintage et moderne. Elle est aussi bien a l'aise avec de bonnes vieilles pédales (big muff, vox...) que pour du gros son bien puissant un brin saturé naturellement grâce à ses deux entrées (low et high)
Les 100 watts sont la puissance idéale pour ce type de matériel, il manquerai juste peut-être un canal saturé ou plus de punch dans la saturation, mais bon, utlisé avec un bonne distortion elle s'en sort a merveille!

UTILISATION

Le minimum requis pour un fonctinnement obtimal. (sans complication inutiles a mon goût)
Avec ses 6 potars, presence, bass, middle, treble, master et pre-amp le son setrouve aussi rapidement que le bouton "on-off". Ceux qui aiment la simplicité sont servis, peut-être une réverbe ne serai pas de trop... mais bon, ce serai trahir l'éthique même de ces modèles si connu pour leur naturel.

SONORITÉS

Un grain particulier donc qui n'est pas sans rappeller le son old school des vieux marshall d'antan, avec toutefois une touche de modernité pas trop exagérée qui laisse un carctère particulier a cette tête d'ampli. Je m'en sert aussi bien pour des vieux blues que du bon rock pêchu avec double voire triple saturation plus phaser, delay.... Elle encaisse tout sans broncher!!!
Un son clair merveilleusement pur, chargé de mediums et de graves même si il faut pousser ces derniers presque a fond!

AVIS GLOBAL

Ma tête date de 1980, je l'ai eue d'occasion en 2003, je n'ai jamais regretté.
C'est mon premier tout lampe perso, et je suis pas prêt de le lacher!!
Avis personnel : bien utilisé, on peut faire énormément de chose, fut pas avoir peur d'avoir des pédales!!
contenu en anglais
King Loudness25/10/2011

L'avis de King Loudness (contenu en anglais)"A classic..."

Marshall 2203 JMP Master Volume Lead [1975-1981]
The Marshall JMP was the go-to amp if you were a rock or metal musician in the seventies and early eighties. Everyone from Thin Lizzy to Iron Maiden used them and the picture of a wall of Marshalls sitting behind an arena stage is something every aspiring rocker dreams of. This firebreather used EL34s in the power section to deliver 100 watts of British crunch. It is a single channel amp with standard bass, middle, treble, presence, and dual volume controls. After 1975 these amps were changed to the gain and master volume setup to appease the players who needed that distorted tone but couldn't dime a 100 watt head. There's no reverb or effects loop on this amp unless it is modified.

UTILIZATION

These amps sound killer for classic rock or hard rock tones. The thing is, even the Master Volume model JMP is still an extremely loud amplifier. You either need to be in a soundproof room or have a good power attenuator to get the cranked tone at a more manageable volume level. The controls are pretty straightforward and act as intended. I find they can get kinda harsh when turned up so I prefer to keep the treble and presence lower when I've turned these amps up to stage volumes.

SOUNDS

This amp sounds killer for that raunchy British powered rock style used by so many bands back in the day. I would say it is a bit of a one trick pony but it does that trick very well. These amps get gain from volume, so naturally it will sound better as the volume is turned up, definitely. It sounds great with a variety of guitars, but the combination of this amp with a Gibson or other mahogany humbucker loaded guitar is awesome. Definitely the ticket for rock and early metal tones with that classic EL34 bite. These amps also make great mod platforms to be turned into high gain monsters too.

OVERALL OPINION

All in all I think the Marshall JMP is a great sounding and ultimately one of the classic Marshall amps of days gone by. They can be had for about a grand used which is a good price considering how good they sound and how iconic they are. You might want to budget for an attenuator to really get the most out of one of these, but when you do, look out!