Tous les avis sur Joemeek TwinQ

  • J'aime
  • Tweet
Note moyenne :4.7( 4.7/5 sur 14 avis )
 11 avis79 %
 2 avis14 %
 1 avis7 %
Cible : Tout public Rapport qualité/prix : Excellent
melodeast10/04/2020

L'avis de melodeast"en un mot: EXCELLENTE"

Joemeek TwinQ
Utilisé en home studio, tous styles de musique, tous types de sources, tant qu'elles sont énergiques (drums, guitare, basses, voix etc)

Une machine increvable; pour preuve, j'en ai récupéré une dans un piteux état; un dépoussiérage, un coup de bombe anti-poussière, un coup de nettoyant contact, une ampoule remplacée et c'est reparti! Très bonne qualité de fabrication. Les boutons et potentiomètres inspirent confiance.


Super finition, la couleur verte - c'est spécial - n'est pas forcément de mon goût, mais finalement, correspond bien à la machine.

On a affaire à une double tranche de console munie d'un préampli transistor offrant 60dBs de gain, 48v, coupe bas à 12dB par octave à 80Hz, pad 12dB, inverseur de phase, une option transfo d'entrée "iron"
Un compresseur optique avec compress = seuil, slope = ratio, attack, release, make up
Un eq 3 bandes, dont deux (graves et medium) semi paramétriques, aigus en shelf 6 ou 12khz
Vu-mètres pré/post et GR
Entrée Sortie analo XLR ou jack TRS - 4dBu / -10dBv commutable et insert asymétrique post pré-amplification: entrée / sortie sur jack TRS
Sortie numérique en word clock, AES/EBU, spdif et ADAT, sélection de frequence d'échantillonnage
Comment faire plus complet??

Avec toutes ces fonctions, on peut considérer cette double tranche ultra-complète. ça fait beaucoup de choses à faire rentrer dans un rack 2U. Raison pour laquelle la façade est bien dense, truffée de potentiomètres et de boutons. Fort heureusement, l'ergonomie est très bonne, l'architecture est claire, les différentes sections sont bien délimitées, et grace à un système de leds assez bien pensé, on arrive à s'y retrouver, même lors de sessions nocturnes.

D'un point de vue sonore, le préampli n'est pas flatteur pour un sou. J'ai pu lire que ce préamp sonnait un peu "crade" ou "étriqué"; je ne partage pas vraiment cet avis. Le bas est assez sec, le tout sonne plutôt transparent, conforme à ce que nos oreilles entendent dans la pièce, avec une légère sensation de présence, surtout avec l'option "iron" enclenchée. Un peu de souffle dans les derniers dBs de gain. Très pêchu, il est super sur des drums, basses, guitares, voix, un peu tout en fait; tant que l'on ne cherche pas à flatter l'existant.

Le compresseur optique selon moi est l'épicentre de cette machine: à lui seul, il confère à cet appareil une personnalité "rock". Entendre rock par rebel, pêchu, couillu, agressif. Cette section il faut justement la dompter, la comprendre pour tirer le meilleur parti du TwinQ. Selon moi, il ne faut pas compter sur le Twinq pour compresser gentiment, subtilement; les résultats risquent d'être décevants. Bien au contraire, le compresseur est redoutable pour sculpter précisément, ou radicalement, les enveloppes et conférer une présence inouïe à tout ce qui le traverse. Alors bien sur ça ne marchera pas partout, il faut savoir quand et pourquoi l'utiliser. Pour ma part, c'est mon "go to" sur tout ce qui est rythmique, j'adore sur les basses, guitares rythmiques, voix rappées ou agressives. En même temps qu'être sculptées, les pistes le traversant gagnent en présence. Le grave est totalement préservé, même lors de fortes compressions. Tout ce qui doit apparaître présent, constant et péchu dans un mix gagne à traverser cette section.

Le "M equalizer" est très musical et précis à la fois, très agréable à utiliser, il ne dénature pas le signal. En général je me sers d'une bande semi paramétrique pour soustraire, et d'une autre pour ajouter. L'aigu est également très sympa


En conclusion: cette tranche n'est pas passe-partout. Elle ne sait pas tout faire, loin de là. Elle a un son et surtout une personnalité très spéciale. Gravitant autour de son compresseur, c'est typiquement le genre de tranche qui explique pourquoi le hardware est encore très prisé. Un son tellement particulier, organique, qui en trois tour de boutons va permettre à une piste de s'insérer facilement, naturellement dans un mix. En software, il faudrait plusieurs plugs pour arriver à la même fin, avec un résultat certainement moins bon.
Alors non, cette machine n'est pas parfaite: on aurait aimé un peu plus de gain, moins de souffle, une fonction link du compresseur moins confuse (tous les potars ne sont pas impactés). Par contre elle est si complète, si bien pensée, si particulière. On sent que c'est une machine qui a de la personnalité, qui a été conçue pour sa musicalité et son comportement; le genre de machine qui justifie l'emploi du hardware encore en 2020. Tout cela explique pourquoi c'est le seul rack de mon studio que j'ai en double; pourquoi 5 étoiles, c'est tout simplement ma machine préférée. Celle que je garderais s'il ne fallait en garder qu'une. Bravo à Ted Fletcher pour ce travail.
overson17/02/2013

L'avis de overson"Tres bon son"

Joemeek TwinQ
Je crois que tout est dit!

UTILISATION

Pas besoin de manuel pour ce type de machine.
Mais attention au compresseur, il faut une bonne oreille

QUALITÉ SONORE

Je m'en sert surtout sur la caisse claire et le kick
Gros son rock

AVIS GLOBAL

Je m'en sert depuis 2ans et je le garde!
Belle couleur rock
Tres bon rapport qualité:prix
Madness`09/05/2012

L'avis de Madness`"Préampli correct"

Joemeek TwinQ
Préampli à transistor et tranche de console avec compresseur (optique) et EQ
Modèle rackable
Entrées XLR pour les micros et les inserts à l'arrière et entrée line jack à l'avant


UTILISATION

Les potards fragiles, en plastique, donc attention à ne brutaliser la bête !

QUALITÉ SONORE

Le son, voilà un grand sujet... Le préampli donne un peu de rondeur, ne pas s'attendre à du ' transparent ', il a tendance à donner un son rock mais avec un bon mix, une voix enregistrée pour une ballade passe très bien.

AVIS GLOBAL

Je l'utilise depuis 4 ans, j'ai pu tester durant ce laps de temps un avalon VT, un Drawmer 1960, un Behringer Ultragain, un Presonus TubePre...

Les + :
- l'équaliseur complet qui permet de travailler le son comme on le souhaite
- le mode ' Iron ' qui donne vraiment un son plus ' brut ', pour une prise de basse ou guitare à la Red Hot, une merveille !
- la fonction link

Les - :
- le préampli est très typé et la coloration peut devenir soulant à force...
- les boutons en façade pour actionner le 48v, ou encore le pad ou line qui crachent, pensez à baisser vos monitorings
- le souffle du préampli au bout de 40% du gain
- le compresseur est très particulier, il s'est passé des mois avant que je trouve LES bons réglages, un compresseur qui mérite qu'on y passe du temps


Le rapport qualité-prix est vraiment correct, je l'ai acheté à 670€ et je me rends compte en écrivant cet avis que le prix a augmenté de 30% environ, je me dis que j'ai bien fait de le garder.

Pour conclure, je suis réellement satisfait de ce produit, un investissement durable puisque pour le moment, pas de souci majeur. Pour ceux qui le souhaitent, j'ai des mp3 d'enregistrement de guitares électriques neutres et ensuite passés dans le TwinQ !
Deserteurs21/05/2011

L'avis de Deserteurs"Pas mal "

Joemeek TwinQ
Analogique à transistor.
Entrée XLR + instru
Sortie Spdif, optique, wordclock in.
Sortie XLR/jack
Prise d'insert.

48v, pad, line, inverseur de phase, coupe bas, "iron".

Prémapli, Compresseur optique, EQ 3 bandes semi paramétrique.

UTILISATION

Pour moi, il n'est pas des plus simple.
Le préamp ça va ;) l'EQ aussi...
mais le compresseur c'est une autre paire de manche!
Il est à manier avec précaution, et on dois pas mal se faire la main dessus avant d'arriver à faire quelques choses de terrible, et je peux pas dire que j'y soit arriver.
En tout cas il est très coloré!
L'EQ, lui, est très beau, très musical en rajout.

QUALITÉ SONORE

Le préampli est particulier, faut aimer, tout dépend beaucoup de la source et du micro (comme d'ahb me direz vous...).

Il est très coloré, assez imprécis, je dirais même étriqué (basse un peu effacé, bas medium bien présent, donnant l'impression de chaleur, aigu effacé.)
Sur les voix, il peut-être pas mal quand on veux donner un effet très rock, et qu'on en veut pas une belle voix bien retranscrite.
Sur les guitares électrique par contre, je le trouve souvent très bien (strato crunchy par exemple), mais la aussi il vaut mieux que ce soit un registre rock.
Sur les basses, en général je le trouve super, j'ai très vite un meilleur rendu qu'avec mes autres préamps (goldmike, saffire pro, digimax D8) surtout avec un M88Tg de beyerdynamic.

Pour les caisses claire et les grosses caisses, toujours registre rock, il excellent, et c'est la qu'on peut se lâcher avec l'EQ!

C'est pour ça que malgré tout je le note "bon", dans la mesure ou il est efficace dans un registre et une volonté sonore particulière.

EDIT 12/12/11 : Je baisse cette note car malgré tout, pour le prix, le préamp laisse à désirer, surtout en comparaison du Goldmike, qui lui, pour le coup est moins chère.
EDIT 12/07/12 : J'aimerais approfondir. Dans le cadre de prise qui doivent être précise, propre, étendu dans le spectre, vaut mieux laisser tomber. Par contre, suivant la combinaison de la source sonore, du micro qui colle avec cette source et par dessus le tout, le préamp du TwinQ, ça donne une combinaison des plus heureuse, qui augmente l'effet de puissance.
Mais attention, il faut vouloir cette couleur particulière!
et ça me parait plus facilement coller dans un registre très rock.

AVIS GLOBAL

Je l'utlise depuis 3 ou 4 ans.
J'aime beaucoup son EQ.
Ce que j'aime le moins, c'est qu'il ne passe vraiment pas partout.
Je l'avais acheté neuf, et avec le recul il vaut le coup en occaz, mais j'ai des doutes sur le rapport qualité prix en neuf.
le_kornichon01/07/2008

L'avis de le_kornichon

Joemeek TwinQ
Ce rack est très complet:

- Préampli micro et instruments, analogique à transistors, avec un filtre coupe bas efficace (pas d'infos techniques mais il nettoie bien le bas sans détimbrer) et la possibilité d'insérer un transformateur d'entrée (grâce au switch "IRON").
- Equaliser 3 bandes (je vais pas détailler on voit tout très bien sur la photo),
- Compresseur optique très (trop?) efficace, on peut linker les compresseurs des deux canaux pour la stéréo, le compresseur agit alors de façon identique sur les deux canaux même si un seul a dépassé le seuil de déclenchement. Cela évite que votre image stéréo se balade de droite à gauche et de gauche à droite au gré de la compression…
- Un VU-mètre à trois fonctions (PRE, POST, et GAIN REDUCTION), et des LEDs un peu partout pour voir où on en est en un coup d'oeil. Malheureusement la LED du compresseur est BLEUE, et JE HAIS LES LEDS BLEUES surtout quand (comme c'est la cas ici) elle est 4 fois plus puissante que les LEDs vertes et oranges.
- Un convertisseur analogique->numérique de qualité, avec sortie en S/PDIF coaxiale (Cinch) et optique, et en AES/EBU sur XLR, avec une entrée WordClock.
- Une connectique très pro avec un point d'insert (après le préamp mais avant les effets) et des switchs de niveau de sortie ligne (-10dB, +4dB).

Pour le prix que ça coute et même si ça coutait 10 fois ce prix là, rien à redire, le 10/10 est mérité! Ah non, la sérigraphie (très claire, un débutant pourra apprendre en regardant, sans mode d'emploi) est quand même limite niveau gout: les polices de caractères ont été vraiment bâclées. 9,5, donc. Je sais je chipote, et j'admet que les polices de la sérigraphie, ça s'entend pas trop dans le mix final…

UTILISATION

C'est trop facile de se servir de ce truc là! Je croix qu'il n'y a sur le marché pas de produit mieux fait au niveau de l'utilsation. Un jeu d'enfant! Tout est clair et on maitrise la bête en un clin d'oeil.

Le manuel est en anglais et je n'y trouve pas toutes les infos techniques que je cherche, mais bon, "if it's sounds right, it's right", comme disait le père Joe (c'est même écrit sur la boite)! Alors tant pis, je met le coupe-bas si ca sonne mieux, et tant pis si il est à 65 ou 90 Hz, à 6dB/oct ou 18…

Le seul soucis que j'ai avec vient de la synchro avec la Digi002: quand j'utilise conjointement le TwinQ en S/PDIF et un Focusrite OctoPre LE en ADAT, j'ai souvent des problême de clicks… Il manque le WordClock sur la 002…

Un truc aussi bien foutu mérite bien 10/10! Hop!

QUALITÉ SONORE

Le Préampli:

Il sonne, c'est clair, il sonne même vachement bien. Mais il ne fait pas tout, son grain un peu sal le destine au Rock, au Hip-Hop voire pourquoi pas à du Jazz, mais pour de la varièt' ou du classique, ou dès l'instant où on cherche un son très propre, aéré et défini, ce n'est vraiment pas le préamp idéal.
Le switch IRON qui insert un transformateur d'entrée apporte quand même une certaine polyvalence. Il change la couleur du son, avec un rendu très différent selon le micro que l'on branche dedans. Parfois c'est plus sale ou étouffé, parfois c'est plus riche et présent.
Le "MEEQUALIZER":

Cet équalo est vraiment génial, quel dommage qu'il n'y ai pas deux ou trois bandes supplémentaires! En retrait, il est efficace, mais en ajout, il est simplement merveilleux! Il peut donner une pêche aux graves qu'aucun plug ne sait faire, ou apporter du ciselé et de la présence sans jamais dénaturer le son ou le rendre artificiel. Et pourtant la marge de manoeuvre est grande, on peut réellement sculpter le son à sa guise. Moi aussi j'ai une Soundcraft Spirit Studio, en 32/8/2, et d'un coup son égaliseur me parait vraiment… pourri, oui.

Le Compresseur:

Alors là il va me falloir de l'expérience supplémentaire pour mieux en parler. Il réagit très bizzarement: il compresse même avec un ratio de 1/1, et il faut chercher un moment pour trouver LE réglage qui sonne, sinon il peut pourrir le son très facilement. Je repasserais quand j'aurais trouvé le truc…

AVIS GLOBAL

Je ne l'ai que depuis quelques jours et je l'adore! J'ai déjà fait pas mal de mix et de prises avec, et j'en veux encore! C'est incroyable qu'on trouve ce genre de machines à ce prix…
J'en achèterais bien un deuxième…

EDIT APRES 6 BONS MOIS D'USAGE

C'est vraiment une très bonne machine, mais très typée. Ca ne sert qu'a faire du gros son, c'est excellent quand on recherche un son qui ressorte tout de suite bien du mix avec une couleur particulière. Pour un son limpide et transparent, allez voir ailleurs.
Le préamp est assez propre mais manque un peu de gain à mon gout (ou alors trop de souffle sur les derniers millimètres du potard), le switch IRON colore les mediums, leur dynamique est accrue et on obtient quelque chose de plus vif et percutant qui ressort tout de suite (si c'est vraiment ce qu'on cherche, je ne l'utilise que rarement mais dans ces cas il apporte vraiment un plus). L'EQ est très bon mais il tasse un peu le son. Rien de grave, mais là encore une couleur sympa qui "compacte" un peu le son dans les zones boostées. Le compresseur est particulier et ne fait pas tout, mais ce qu'il fait, je ne voit que lui qui le fasse.
J'adore sur les caisses claires et grosses caisses, sur les basses (excellent comme DI), et sur les synthés particulièrement. Mais j'ai fait pas mal de choses avec, des voix rocks et des guitares punk, et même de la prise de son acoustique d'orchestre et choeurs!

En complément, j'hésite entre une tranche stéréo Toft Audio Design (même genre de machine que le TwinQ) ou un Apogee MiniMP (préamp-convertisseur transparent) d'occasion. Ca va dépendre de si je fais plus de rock ou plus de classique…
Djhodjho05/02/2008

L'avis de Djhodjho

Joemeek TwinQ
- Préampli deux cannaux à transistor
- Eq semi paramétriques, coupe bas, compresseur optique
- Connectique XLR (micros) et Jack TRS (ligne et instru) et surtout SORTIE ADAT !
- Facilement Rackable

UTILISATION

- Assez simple d'utilisation exépté le compresseur optique assez subtil à régler qui pourrait décourager les débutants
- Vu mêtres assez imprécis, diode peak qui s'allume alors que le signal n'est pas saturé, vaut mieux se servir avant tout de ses oreilles
- Pas de problèmes de synchro avec ma Motu 828 mk2
- Abscence de link pour les deux voies (compresseur uniquement)

mise à jour janvier 2011 : La liaison optique ne marche plus : pb de décrochage et clik numériques. Pas trés trés grave en soi mais ne pas acheter ce produit pour ça (je pense que c'est pas de trés bons convertisseurs la dedans)

QUALITÉ SONORE

- Préampli non transparent. Utiliser avec un NT 2000 et un 414 sur de la voix, c'est coloré; son vintage avec un médium (de 1 à 4khz) assez percutant
- Avec le compresseur (point fort du préamp) c'est encore plus coloré et trés efficace sur les voix
- Trés bon rendu aussi sur les basses, les kicks, les caisses claires, les overhead et les claviers ...
- Seul petit bémol; un gain assez faiblard pour des sources à faible niveau (guitares douces, chant murmuré) qui oblige à monter excéssivement le niveau ce qui ramène un bruit de fond trop pronnoncé
- Les eq sont imprécises, elles ne servent qu'à corriger grossièrement le signal

AVIS GLOBAL

- Je l'utilise depuis 6 mois principalement sur du chant mais aussi basse, batterie, violon, guitare
- Ce que j'aime le plus c'est la particularité de son grain en particulier grâce à l'utilisation du compresseur. Convient bien pour des musiques péchus mais moins bien pour des jeux d'instruments plus doux (manque relatif de gain)
- J'ai essayé du Spl Channel One, SSl channel Track, Art Mpa Gold, au vue du prix c'est le modèle qui m'a le plus séduit grâce à ses caractéristiques
- Le rapport qualité/prix est imbatable; il n'existe pas de concurrent direct à ce modèle
- Je referais ce choix sans problèmes même si je compte aussi investir dans un préampli à lampe pour avoir d'autres couleurs
FabN18/12/2007

L'avis de FabN"Une double tranche de console bonne à tout faire"

Joemeek TwinQ
Double tranche de console analogique avec interface numérique complète intégrée.
Le préampli est conçu autour d'un chipset BURR BROWN INA217. Le reste de la machine est fait de TL072.
Le CAN est un Wolfson 24bits/96Khz.(Wolfson a été racheté depuis par Cirrus)

UTILISATION

Cette double tranche complète est d'une utilisation intuitive.
Le VU METRE indique au choix niveau d'entrée (bouton furtif dans ce cas), gain de réduction, niveau de sortie.
Une diode prévient de la saturation de l'étage d'entrée, une autre de l'étage de sortie. Que demander de plus!?
Les pot sont crantés quand il le faut.
Le seul reproche au niveau de la sérigraphie réside dans le mode link des 2 compresseurs.
Toutes les commandes de la tranche 2 (esclave) ne sont pas inhibées, et ce n'est pas repéré!

QUALITÉ SONORE

Cette tranche sonne bien. L'ensemble est silencieux, cohérent, avec une bonne réserve de gain ce qui en fait mon premier choix pour les micros dynamiques.

Le préampli est équilibré, assez neutre et plutôt chaleureux sans être mort dans les aigus.
Le grave est un peu rond, les medium un peu brouillons sur des signaux complexes et les aigus un peu retenus.
Ainsi, sa capacité d'analyse est un cran au dessous de préampli beaucoup plus chers, comme le VXP.
La fonction IRON ajoute un transfo dans l'étage d'entrée micro. Avec le temps, j'ai appris à identifier son effet: Le transfo amène 3db de gain supplémentaire et agit un peu comme un enhanceur: il rend les medium/aigus plus "craquant", j'aime beaucoup! Le revers de la médaille est qu'il peux induire une ronflette, notamment avec un MD421.
Le rendu est le même quelque soit le gain du preamp. Ne pas s'amuser à le faire saturer, les diodes de protections écrêtent le signal d'une façon... juste laide!

Le compresseur est réussi. Avec un taux de 2 il nivèle les niveaux sans colorations, laissant une autoroute de possibilités au mix.
Par contre, je n'aime pas les fort ratios... question de goûts.

L'eq est bien conçu, sans histoires. Un peu juste pour traiter un micro à ruban, mais un compromis exploitable est toujours possible.
Il est à noter, que les 3 filtres sont en cloche, là ou habituellement, les extrêmes sont en plateau.
Le gros avantage de ce choix est que l'on peut atténuer le bas medium sans enlever le grave.
De même dans les aigus, notamment en amplification: seule la partie du spectre choisie est amplifiée, le souffle et hautes fréquences ne sont pas touchées!
Cette particularité permet un travail d'equalisation plus fin que sur des produits concurrents.

Le TwinQ possède un insert par canal. Vu la richesse du compresseur et les possibilités de l'EQ, je ne vois pas trop ce que l'on pourrait y brancher!
Un expandeur, un limiteur, une ampli à lampe? Je pense qu'il vaut mieux garder ces traitements pour le mix.
Après quelques années d'utilisation, j'aurais préféré que l'insert soit remplacé par une entrée sidechain du compresseur.
L'interface numérique est complète, wordclockable, et fonctionne parfaitement avec ma carte son RME AIO.
Attention tout de même à choisir l'option single speed dans les paramètres de la WC, autrement le CAN souffle.

AVIS GLOBAL

Voici une dizaine d'année que je l'utilise.
Cette tranche est une réussite. Le préampli est performant, bon à tout à faire.
Le compresseur est transparent et l'EQ permet tout type de corrections.
Le rapport qualité/prix est excellent, grâce à une fabrication chinoise de qualité.
J'ai tout de même relevé une erreur de conception: la diode "peak FSD" censée prévenir une saturation imminente du Convertisseur Analogique Numérique a été calibrée pour l'étage analogique, or le CAN sature avant ceux-ci! C'est pourquoi, fiez vous plutôt aux vu mètres du périphérique numérique!
Ce bug a peut-être été corrigée dans les nouvelles machines.
Un produit universel, économique et complet.

edit 2015: En 2012, Joemeek sort une nouvelle version de ces machines: alim gonflées, transfos CINEMAG présents en permanence sur l'entrée micro, ampli-op Burr-BROWN. Sur le papier, ces nouvelles machines sont meilleurs que les précédentes, mais aussi plus chères. Voir sur le net les commentaires des utilisateurs, notamment ici.
En 2014, j'ai modifié ma machine. Plus d'infos, ici.
saucisson16/11/2007

L'avis de saucisson

Joemeek TwinQ
Tout a été dit c'est top.

UTILISATION

Tout est clair et pour l'histoire du link sur la compression il suffit de le savoir et on fait avec.

QUALITÉ SONORE

Pour la partie preamp: il y a une légère coloration et le son est dans l'ensemble chaleureux. Néanmoins je trouve que ça manque un peu de gain tout de même. Sur l'entrée instrument j'ai l'impression qu'il y a tout de même un peu de souffle(est ce du aux instruments?), mais le souffle fait partie de la musique, non?
Pour la partie comp: Super compresseur, il faut un peu de temps et d'habitude, mais c'est très bon, un peu de souffle aussi.
Pour la partie Equa: J'adore, on change le grain d'une voix en rien de temps, très très puissant.
Je ne passe que par la sortie numérique, les autres soufflent trop a mon gout. Disons que si sur une source faible, vous ajoutez de la compression (en s'envoyant sur le gain) et l'équa en plus et que vous sortez en analo, alors vous risquez d'avoir un rapport signal/bruit pas top. Mais bon moi perso ça va.

AVIS GLOBAL

Ca fait un an que je l'ai et j'en suis très content.
J'ai un autre preamp, un tl audio 5050 v2 (Bcq + de gain), en fait ils sont complémentaires car ils n'ont pas du tout le même son et les parties comp sont réellement différentes.
Le rapport qualité/prix est très bon
J'ai renvoyé un Korg Tp2 (bonne dynamique mais pour le reste...) et j'ai pris celui là et je referais le même choix.
Riri91200004/07/2007

L'avis de Riri912000

Joemeek TwinQ
Un circuit intégré de nouvelle génération par voie en entrèe micro avec possibilité de glisser un transfo dans le circuit, pas transcendant mais très respectable et utile.

Pour les effets : compression optique difficile à maitriser mais somptueuse.

Connectique relativement standard.

UTILISATION

Configuration claire hormis quelques détails évoqués plus haut.

Simplissime l'édition des sons, hormis la compression demandant un minimum d'habitude.

Manuel embryonnaire mais efficace.

QUALITÉ SONORE

Instruments magnifiés, préampli micro transparent sans l'option iron qui apporte un plus indéniable une fois identifié.

AVIS GLOBAL

Acheté hier, mais utilisé épisodiquement depuis son remodelage par PMI.

Compression superbe et caractérielle.

J'ai essayé un peu tout, y compris les hauts de gamme, rapport qualité prix bluffant.

Je referais ce choix, la polyvalence est très interessante.Machine d'une grande homogénéité au rapport qualité prix merveilleux pour le rock.
darock31/08/2006

L'avis de darock

Joemeek TwinQ
Double channel strip comprenant préamp (mic/line/instrument) / compresseur optique (linkable) / Eq avec sorties analogiques (+4 dBu / -10 dBV) et numériques (S/PDif coaxiale et optique, et AES/EBU, le tout avec convertos 24 bits/96 kHz surréchantillonnage 128x).
Hyper bien équipé pour le prix, d'autant plus que la fonction Iron intercalle un transfo après le préamp Burr/Brown, et permet donc d'avoir 2 "sonorités" de préamp différentes.
Pour 750 euros, c'est vraiment hyper complet.

UTILISATION

L'utilisation est hyper simple. Le manuel est correcte (mais pas aussi pédagogique et fournit que pour un Focusrite). Y'a rien de compliqué. C'est clair. Le seul hic c'est le compresseur qui demande beaucoup de pratique pour comprendre comment le règler (rien à voir avec un compresseur plus standard style VCA).

QUALITÉ SONORE

De l'entrée à la sortie, cela donne :

- Préampli : très ouvert. Très beau aigus, aérés, dynamiques et pas artificiels. Il est silencieux sauf dans les 10 derniers dB de la course, et là le souffle monte tout d'un coup. Pas génial si on utilise un micro à ruban (avec donc un niveau de sortie vraiment chiche). Pour les voix, je préfère légèrement un Focusrite, qui mettra plus en avant les médiums et fera "décoller" la voix. Mais pour des instruments, y'a pas photo. Guitares acoustiques et électriques, basses, ... c'est magnifique de naturel et de "moelleux". Bref très bon préampli.

- Compresseur : les Joemeek sont surtout pour leur compresseur opto-électrique. Ils sont très particuliers (rien à voir avec les autres compresseurs photo-électriques style Bellari, ...). Ici, on touche à peine les boutons et ça change énormément le rendu. Il demande à être régler de manière extrêmement précise, sous peine d'obtenir un pompage énorme. Je dirais que la compression est capable du pire comme du meilleur. Sur un guitare acoustique, il est impossible de faire une grosse compression (pompage affreux et perte totale des aigus). Les Joemeeks n'aiment pas ce type d'instruments. Par contre, légèrement réglé, il donnera un son hyper clair et très très pêchu. Sur des percus, batteries, il est magnifique. Sur un mix, il est éttonnant de clarté (on a même l'impression qu'il augmente la définition du mix). Il a ce grain très caractéristique et cette qualité que l'on ne trouve que sur les très gros compresseurs vintage. L'ennuie c'est qu'il faut apprendre à s'en servie car il ne se règle comme aucun autre compresseurs. On peut pas tout faire avec, mais quand on l'utilise judicieusment, il est absolument magnifique.

- Eq : digne de celui d'une grosse console. On peut bien modifier la couleur d'un instrument.

- Conversion A/N : excellente pour un convertisseur embarqué. Par très loin d'un RME. C'est étonnant d'avoir un tel convertisseur d'origine sur une machine de ce prix.

AVIS GLOBAL

Je l'utilise depuis 10 mois. Il est génial mais faut vraiment apprendre à le dompter. Il permet de faire des merveilleurs, mais je dirais qu'il est surtout axé instruments. Il est clair, chaud, défini et avec du grain, ce qui est rare surtout pour une machine de ce prix. Le compresseur est à utiliser comme un instrument.

Je tiens à signaler l'extrême soin apporté à sa fabrication, incroyablement soignée, surtout pour le prix. La façade en acier épaisse et "sculptée", la peinture très classe et très belle, les boutons et potentiomètres respirant la qualité, le look d'enfer, les VU-mètres, ... on peut continuer longtemps. Même le fond du coffret du rack est fait avec de metal de qualité (quand on tape dessus avec le doigt, ça fait une note comme sur une cloche). L'intérieur de la bête révelle le même soin.

Incroyable pour le prix. Peut rivaliser avec des machines mythiques, mais pas orienté Home Studio bas de gamme (car pas assez versatile).