DeoTL 09/06/2018

Peavey Rage 158 : l'avis de DeoTL

« Petit Teigneux »
5

  • J'aime
  • Tweet
  • Mail
Rapport qualité/prix : Excellent Cible : Les débutants
Voilà un petit combo 15 watts transistors , 2 canaux avec un HP de 8 pouces ; bref le matos typique de chambre d'ado apprenti rockeur il y a une quinzaine d'année (avant la généralisation de la modélisation).

Alors, cet ampli d'entrée de gamme est-il bon pour la déchetterie ou a-t-il encore un quelconque intérêt ?

Commençons par le canal clean : il délivre un son assez neutre, plutôt sec, claquant avec des micros simples, style américain. Suffisant pour s'exercer à la country ou au funk avec la guitare appropriée.

Passons au canal lead (qui n'est pas seulement un canal disto !) :

Avec peu de gain, le son reste clair, mais plus rond et compressé que sur le canal clean, sympa avec un humbucker manche, pour des plans jazzy ou mellow blues. Le point fort à ce niveau est la dynamique permettant un jeu en nuance.

En poussant le gain voilà la distortion ! Je ne suis pas d'accord avec certain avis, la disto du Peavey reste acceptable pour un ampli de ce type. Ceci à la seule condition de ne pas pousser le volume (ici appelé post-gain), le HP de 8 pouces et le caisson ont du mal lorsqu'on envoie les watts et le rendu devient plus bruyant et baveux que musical. Le Rage doit rester à sa place : un ampli de chambre qui n'est pas fait pour couvrir un batteur en répète.

Bien sûr, un ampli équivalent à modélisation plus actuel lui sera sur de nombreux points supérieurs : des effets (le rage n'en a pas), des disto plus convaincantes. Le Rage aura pour lui la dynamique rendu par ses circuits analogiques en son clair et crunch léger, là où les systèmes à modélisation d'entrée de gamme sont souvent raplapla.

Pour terminer mon avis, je ne résiste pas à signaler la video sur ce combo par le guitariste /youtubeur Johan Segeborn. Johan ,qui est adepte des expériences guitaristiques improbables, branche sa Gibson Les Paul R9 dans le petit Peavey Rage, dont les cables du HP sont débranchés et redirigés vers un cabinet Marshall 4X12 1960A. ….Et le résultat sonore est bluffant :8O:  !

Comme quoi, il en a dans le ventre le petit Peavey !