Fender Bassbreaker 007 Combo
+
Fender Bassbreaker 007 Combo
Ajoep 08/01/2017

Fender Bassbreaker 007 Combo : l'avis de Ajoep

« Surprenant »
4

  • J'aime
  • Tweet
  • Mail
Rapport qualité/prix : Correct Cible : Tout public
Avant toute chose, je tiens à préciser que je ne possède et joue cet ampli que depuis quelques semaines. Disons donc que j'écris cet avis un petit peu "à chaud", mais en lisant la suite vous comprendrez pourquoi je m'embarque dans cette "review".

Pour la petite histoire et pour vous mettre dans le contexte, j'ai acheté ce petit combo pour le coupler à un autre petit 10 pouces (le Palmer Fab 5). L'idée était de combiner les deux pour :
- de un, obtenir un peu plus de puissance sonore et une meilleure diffusion
- de deux, créer un son riche et complexe couvrant un spectre assez large en terme de fréquences.

Commençons par les choses qui fâchent : la qualité de fabrication.

Là où on sent que le Palmer est un produit de qualité (finition exceptionnelle, un grand soin apporté aux détails, qualité des composants...), le Fender lui peine à convaincre malgré une esthétique bien soignée.
Déjà, le poids du Bassbreaker est largement inférieur à celui du Palmer, même si ce dernier est plus petit (d'au moins 15% que le Bassbreaker). Je prends bien évidemment en compte que le haut parleur du Palmer (Ragin Cajun) pèse 2,9kg alors que celui du Bassbreaker (Celestion Ten 30) ne pèse que 1,6Kg. Mais à mon avis il faudrait voir du côté des transfos du Bassbreaker qui ne doivent pas être fameux-fameux (je sais que je spécule en attendant de l'ouvrir pour y voir de plus près) ...
Que dire des potards qui tournent plus vite qu'un girouette un jour de grand vent et des connexions jacks cheap ?
Bref, je ne vous cache pas ma déception au moment de ma première prise en main... MAIS !
Parce qu'il y a toujours un mais : cet ampli SONNE ! Et quel son !!!
Le clean est bon même si on n'est pas sur le clean fendérien tel qu'on le connait et qu'on l'aime (EL84 oblige). Mais là où je trouve qu'il excelle particulièrement (d'où mon intérêt pour ce produit) c'est la saturation. Avec le treble boost désactivé et le gain poussé, on a un très joli crunch qui va chercher dans le territoire d'un JTM ou d'un Bluesbreaker. C'est articulé, c'est précis, c'est du pur bonheur si vous jouez du blues ou du rock soft !
On active le treble-boost et là, avec des humbuckers, c'est le nirvana. Ça sonne rock/ hard rock à souhait. De Lenny Kravitz à AC-DC tout y passe comme une lettre à la poste (amis métalleux, passez votre chemin...). On baisse le volume sur sa guitare et là le petit monstre va chercher un crunch modéré voire un clean comme le ferait un bon ampli "boutique". J'adore la dynamique sur cet ampli, c'est dingue !

Conclusion :
Bien que le Palmer soit fabriqué en Chine et le Bassbreaker au Mexique, le Bassbreaker laisse un peu à désirer au niveau de la fabrication (on sent la légèreté du cahier des charges Fender) mais se rattrape vachement au niveau du son. Au vu du prix neuf, je conseillerai de l'acheter en occasion si possible. L'ampli vaut vraiment le coup, mais à ce prix là, on s'attend à un peu plus de sérieux.
NB : Toujours comparé au Palmer, le BB007 prend un peu moins bien les pédales (perte de définition...).
On le ressent surtout avec les delays (pour ma part Empress Tape Delay et EQD Dispatch Master). Et qu'on ne me parle pas de boucle d'effets ! Sur mes autres amplis, un vieuuuux Yamaha transistor et sur le Palmer ça sonne en façade sans problème.

Je posterai très certainement un Edit dans les mois à venir. En attendant, j'espère vous avoir éclairé.