Fender Super-Sonic  112 Combo
+
Fender Super-Sonic 112 Combo
Linn Sondek 30/11/2013

Fender Super-Sonic 112 Combo : l'avis de Linn Sondek

« Le nec plus ultra »
5

  • J'aime
  • Tweet
  • Mail
Il s'agit d'un combo tout lampe, copieusement drivé, en section pré-ampli, par 8 lampes -un mix de 12AX7 et 12AT7. La connectique est des plus complètes avec, pour le panneau arrière, une boucle d'effets réglable en send et en return, une sortie et une entrée "Preamp", une prise HP supplémentaire, une prise pour le footswitch, la mise sous tension et le standby. Une seule prise instrument sur la face avant.
Le canal "Clean" propose deux sons bien différents : un clean de type de Vibrolux, très claquant, et un clean de type Bassman, gras et rond; il bénéficie d'un EQ 2 bandes : "bass" et "trebble" et d'un volume.
Le canal "Burn" dispose de deux gains, en cascade, d'une EQ 3 bandes et d'un volume.
A droite du panneau avant, toujours, se situe le réglage de la réverbe.

Les caractéristiques techniques :
Puissance: 60 Watt
1 haut-parleur 12" 60 Watt Celestion Vintage 30
Lampes préamplicateur: 6 x 12AX7 et 2 x 12AT7, Groove tube
Lampes amplificateur: 2 Groove Tube 6L6 GC
Deux canaux
Contrôles canal Vintage: Volume, Aigus, Graves, commutateur Voicing ((Vibrolux/Bassman)
Contrôles canal Burn: Gain 1, Gain 2, Aigus, Graves, Médiums, Volume, Master Reverb
Connections pré-amp IN et préamp OUT
Boucle d'effets avec réglage de niveau sur l'entrée et la sortie
Revêtement en vinyle Blonde
Tilt Leg pour une position inclinée vers l'arrière
Dimensions: 452 x 645 x 259mm
Poids: 28,5 kg
Pédalier 3 boutons ("Burn", "Vibrolux/Bassman" et "effects") et housse de protection incl.

Voici donc un combo particulièrement bien doté en fonctions, réglages et canaux, d'une finition exemplaire et qui respire la qualité.
On le trouve autour de 1450€.
Parfait.

UTILISATION

La configuration se montre à la fois simple et complète. Simple parce que le combo autorise immédiatement un superbe son, complète du fait de ses 3 canaux (2 en clean) et de l'EQ qui se montre très efficace. Obtenir de bonnes sonorités, car ce combo offre une palette de sons d'une rare richesse, est à portée immédiate; trouver un son personnel qui colle au style musical se fait tout aussi aisément, dans la mesure où ce Supersonic n'est pas le premier ampli que l'on possède.
Comme je le notais précédemment, l'EQ se révèle d'une rare efficacité. Que ce soit sur le canal clair dépourvu de réglages de médium ou sur le canal Burn qui propose les trois réglages Trebble, Medium et Bass. Le double réglalge de gain autorise, lui aussi, une multitude de sons allant du léger Crunch à la disto lourde en passant par toutes les nuances d'overdrive.

SONORITÉS

Le canal clean, ou Vintage, offre donc deux sons très différents : Vibrolux et Bassman.
La position Vibrolux est tout simplement fantastique et je dois bien dire que je n'ai jamais entendu un clean d'une telle beauté : cristallin, bien sûr, sans jamais se montrer agressif même avec une LP en position chevalet, défini, riche en harmonique, bref : musical au possible. Les arpèges sonnent avec délié et classe tandis que les rythmiques, sans le moindre effet, se montrent surprenantes de plénitude, d'assise et de définition -chaque note intelligible et distincte. Ce canal prend parfaitement les pédales en façade et les effets de modulation acquièrent une dimension nouvelle grâce à ce sentiment de plénitude de la matière sonore.

La position Bassman est presque aux antipodes : le son s'arrondit, crémeux, tire vers les basses et les bas médiums. Toujours sur LP, mais cette fois en position micro manche, la sonorité se fait jazzy, sombre mais, là aussi, bien articulée et définie. Les arpèges, enrichis dans les fréquences basses, se gonflent et le micro manche (57 Plus ou Burstbucker II) sonne superbement. Je suis moins fan des rythmiques avec ce voicing tout simplement parce que je préfère la position Vibrolux. A noter que, sur la position Bassman, l'ampli Crunch assez rapidement avec une les Paul.
Le canal Burn est capable de beaucoup, tant l'EQ se montre efficace et les deux gains en cascade autorisent de nuances dans le niveau et le grain. On a donc à disposition une palette sonore élargie qui va du léger Crunch à un niveau conséquent de distorsion. Le premier gain joue sur la quantité de drive quand le second apporte épaisseur, compression et profondeur. Tous les styles musicaux peuvent être joués. Réglés à partir de 15h, les deux gains procurent un sustain très long et harmoniquement complexe : on peut parler de texture sonore ici tant les notes sonnent riches et pleines avec un effet violoning que j'apprécie particulièrement.

AVIS GLOBAL

Cela fait déjà longtemps que j'envisageais d'acheter ce combo. J'avais récemment essayé en magasin le version 22W qui m'avait conforté dans mon intention. Et puis, une occasion excellent s'est présentée sur la version 60W et j'en ai fait l'acquisition : pour 700€, il s'agit vraiment d'une occasion immanquable, d'autant que l'ampli est absolument comme neuf!
J'étais décidé pour le 22W qui se trouve à moins de 1200€, je n'ai donc pas hésité quand j'ai découvert l'annonce du 60W.

J'adore les amplis Fender et j'en ai possédés de nombreux. Le Supersonic est d'une classe supérieure, en tous points. Ses caractéristiques lui procurent une versatilité rare et, dans cette gamme de prix, je ne lui vois pas de concurrents dans le style musical que j'affectionne : le rock progressif. Un clean somptueux, un drive précis et plein de sustain, le canal Vibolux qui prend parfaitement les pédales, une boucles d'effets réglable et silencieuse, une palette de sonorités qui va du vintage au moderne : cet ampli sait tout faire et il le fait très bien. Le pédalier fourni inspire confiance : fabrication robuste et fonctionnement PARFAITEMENT silencieux (j'utilise un câble de ma fabrication à base de Sommer SC The Source).

Un bémol, néanmoins : la réverbe amène beaucoup de souffle dès que son niveau dépasse 2 au réglage et à ce niveau elle n'est pas beaucoup présente. Je ne peux donc pas en dire grand' chose. Mais, je vais me pencher sur ce problème puisque, à priori, une petite intervention suffit pour régler cela. Mais cela ne modifie en rien le 10/10 que je donne au combo car j'utilise toujours un effet de modulation ou/et un delay ce qui me permet de me passer complètement de réverbe.

Maintenant que j'ai bien goûté à la richesse sonore et aux qualités formidables de ce combo, il va sans dire que je referai ce choix sans l'ombre d'une hésitation. Il s'agit de l'ampli le plus fantastique sur lequel j'ai joué.

Edit du 1/12/13 : je viens de changer la lampe en V10 (reverb/buffer) par une GT 12AX7 R et le souffle a pour ainsi dire disparu! La reverb est ainsi tout à fait exploitable et somptueuse!