Vox AC30CC2X
+
Vox AC30CC2X

AC30CC2X, Ampli combo tout lampe pour guitare de la marque Vox appartenant à la série Custom Classic.

01/11/2007

Vox AC30CC2X : l'avis de Anonyme

5

  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail
- Quel type d'amplification (Lampe, transistor,...)?
Présenter le Vox AC-30 me paraît superflu... dernière évolution du combo créé par la firme en 1959, c'est bien entendu un ampli tout lampe (4 x EL84/6BQ5 --- 3 x 12AX7/ECC83 --- 1 x GZ34). La spécificité du CC2X est d'être équipé des légendaires HP Célestions 12" blue AlNiCo.

- Quelle est la puissance délivrée?
C'est là qu'on touche les limites des classifications traditionnelles. Le AC-30 est un ampli 30 watts. Cependant, le rendement en db de chaque watt est renversant : ce combo ne craint aucun trois corps.

- Quelle connectique?
Le côté vintage de ce Custom Classic saute aux yeux dès qu'on aperçoit les deux entrées sur le dessus. Une entrée Normal côtoie une entrée Top Boost tandis qu'un sélecteur permet de mélanger les deux canaux pour élaborer des sons sur mesure.
Une boucle d'insertion d'effets en true bypass permet de placer quantité d'effets en post-traitement (chorus, flanger, délai...).

- Quels sont les réglages, les effets ?
Les réglages sont simplissimes mais redoutables d'efficacité.
- Sur le canal normal, un commutateur Brilliance apporte un agréable surplus de fréquences aiguës chatoyantes.
- Sur le canal Top Boost, une ébauche d'égalisation est possible grâce à deux potentiomètres agissant sur les fréquences basses et aiguës. On ne peut donc pas creuser les médiums ??? Erreur... un commutateur Standard / Custom permet de varier entre deux types d'égalisation. Si le mode Custom est relativement basique, le Standard agit directement sur les fréquences médium (augmenter les aigus diminue les mediums et inversement).
- A côté du Master Volume (le vrai plus de la série Custom Classic par rapport aux amplis originaux) le tone cut de l'étage de puissance joue le rôle d'un réglage de contour : à 0 on est dans le neutre et plus on tourne, plus on coupe les fréquences aiguës.
- L'AC-30 CC présente une réverbération exceptionnelle, longue, riche, profonde. On peut bien entendu doser la quantité de son traité mais aussi jouer sur la tonalité de cette révérbération et l'adapter aux sons clairs ou saturés grâce à un commutateur Dwell.
- Un tremolo agrémente le tout, avec réglage de l'intensité et de la vitesse, mais hélas pas de la forme d'onde qui reste sinusoïdale.
Une pédale à deux switchs permet d'activer ou de couper la réverbération et le tremolo.
- Enfin, la boucle d'insertion d'effet démultiplie les possibilités de l'AC30 : montée en série, le signal envoyé par le send est traité à 100%. Si on branche un préampli externe (comme un POD ou un pédalier) dans le Return, le préampli du Vox est bypassé, ce qui économise les lampes de cet étage et évite les bruits de fond. Il n'est remis en fonction que si on branche un câble dans le send.

UTILISATION

- La configuration est-elle simple?
Oui et non. Oui car il n'y a que peu de manipulations à faire pour obtenir un éventail assez large de sonorités, que peu de boutons à tourner. Non car on ne s'y retrouve pas tout de suite entre les différents canaux, les switchs, les deux entrées. Il est aussi hors de question de passer d'un son clair à un son saturé d'un simple clic comme sur les amplis modernes. En conséquence, il faudra prévoir une pédale de distorsion pour ce type d'usage.

- Obtient-on facilement un bon son?
Il est impossible d'obtenir un mauvais son. Si cet ampli est une légende, c'est qu'il y a une raison. L'avantage de la série CC est la présence du Master Volume qui permet de jouer à bas volume avec le grain des canaux poussés à fond.

- Le manuel est-il clair et suffisant?...
Le "manuel" est une insulte. A ce prix et avec une telle histoire derrière lui, l'AC-30 méritait une encyclopédie. La plaquette fait pâle figure et ne nous apprend que le strict minimum (rôle des commutateurs). Aucune mention n'est faite des types de lampes utilisées. cependant, un petit carton accroché à une poignée donne quatre exemples de réglages pour découvrir l'étendue des sonorités de l'appareil, et ça c'est plutôt sympathique.

SONORITÉS

- Convient-il à votre style de musique?
Je joue rock, soul et blues. Rien à redire : le AC-30 CC2X est à son aise dans tous ces domaines.

- Avec quel(s) guitare(s)/basse(s) ou effets(s) en jouez vous?
Je branche une Telecaster US dessus. L'association est idéale : le twang s'exprime pleinement et le punch est conservé. En effets, je branche essentiellement une compression à lampe entre la guitare et l'ampli (Ibanez Tube King TC999). Je pense m'offir bientôt une OD/DISTO Jekyll & Hyde pour compléter la palette sonore et compenser l'impossibilité de changer de canal en cours de jeu. Par ailleurs, le trémolo est remarquable.

- Quels types de sons obtenez vous et avec quels réglages ("cristallin", "gras",....)?
Le Vox, c'est avant tout un son clair magnifique, peut-être le plus beau de l'histoire de l'amplification pour guitare. C'est aussi le son de la Brit invasion, de John Lennon, des Kinks, de Led Zeppelin... un son claquant mais rugueux, volontiers rageur mais avec du corps. Pas de grosse saturation mais poussez le volume et vous n'en croirez pas vos oreilles. Un bon crunch peut parfois produire des sons plus puissants et plus imposants que des saturations lourdes.

- Quelles sont les sonorités que vous préférez, que vous détestez?
Le canal Normal peut sembler un peu terne si on le compare au Top Boost imédiatement après avoir explosé les oreilles de ses voisins. Il serait pourtant vraiment dommage de passer à côté car bien que moins typé, il permet de trouver une sonorité plus traditionnelle bien utile en certaines circonstances. Avec le canal Top Boost, on obtient une sonorité brillante, ample, ouverte et charnue. Le potentiomètre volume (gain) amène un overdrive à mi parcours et un crunch en fin de course. Celui-ci devient sévère quand on le mélange avec le canal normal. Autre possibilité que j'adore : avec un gain à 1/4 sur le Top Boost, enclenchez le blender, poussez le canal Normal à 2/3(brilliance off)et maintenant lancez-vous dans un petit boogie façon La Grange : vous êtes partis pour une nuit d'impro ! Tous ces sons sont extraordinaires et il faut reconnaître que les HP Célestion Alnico Blue Bulldog font vraiment la différence : ils respectent le toucher du guitariste et accentuent toutes les nuances de jeu.

AVIS GLOBAL

- Depuis combien de temps l'utilisez vous?
Ça fait maintenant deux mois que je l'ai... et je l'aime chaque matin plus que la veille !

- Quelle est la particularité que vous aimez le plus, le moins?
J'aime tout : le son, le look, la légende... même la manipulation "à l'ancienne" des canaux, l'exacte antithèse de mon Pod XT, fait partie du plaisir.

- Aviez vous essayé beaucoup d'autres modèles avant de l'acquérir?
Marshall, Hiwatt, Fender, POD Line 6... j'ai utilisé et entendu beaucoup d'excellents amplis et de très bonnes simulations. Mais le Vox AC30 CC2X était fait pour moi.

- Comment jugez vous le rapport qualité/prix?
1500€ pour un combo de série. Je ne pensais pas dépenser un jour autant. Mais cet ampli est extraordinaire et j'aurais pu mettre plus encore pour l'avoir. J'ai l'impression d'avoir joué à la guitare jusqu'à présent. Maintenant je peux commencer à jouer de la guitare.

- Avec l'expérience, referiez vous ce choix?
Je me donne encore quelques mois de rôdage pour dire si ce modèle tient ses promesses sur la durée en terme de fiabilité mais je ne me fais pas trop de souci. On ne parle pas d'une quelconque nouveauté bourrée de DSP : tous les composants présents ont largement fait leurs preuves auprès des musiciens les plus exigents.

EDIT : Après 3 mois d'utilisation, je viens d'avoir un problème sur la bête. Le fusible temporisé du bloc d'alimentation (un T2A) sautait pendant le temps de chauffe. Un petit tour par le service après vente a permis d'identifier le coupable : la lampe redresseuse GZ34 ! Il semblerait que ce soit un problème fréquent sur ce modèle.

EDIT 2 : presque 6 mois plus tard, j'ai trouvé le complément indispensable de cet ampli : la pédale OCD de Fulltone. Totalement transparente, cette pédale se comporte comme un canal supplémentaire pour l'ampli, avec plus de gain que ce qu'on obtient en saturant le canal top boost. On peut ainsi concilier l'authenticité vintage avec un usage scénique plus moderne. De plus, le commutateur Low Peak / High Peak de l'OCD s'adapte idéalement à la philosophie de la série CC : en LP, le grain est "vintage" tandis qu'en HP, il sonne un peu plus moderne, tout comme avec le commutateur idoine au dos du combo.