Devenir membre
Devenir Membre
Continuer avec Google

ou
Connexion
Se connecter
Se connecter avec Google

ou
podcast

Super-7, le nouvel atout d'UVI

La Matinale d'AF du 30/04/21

Cette semaine dans la matinale d’AF, Red Led annonce le grand gagnant du concours Thomann, et il va aussi parler des dernières actualités du monde de l’audio et des instruments de musique, à commencer par Denon DJ qui sort un contrôleur, le LC6000 Prime, reprenant une partie du SC6000 pour un prix bien moindre, M-Audio qui annonce la 5e version de ses claviers contrôleurs Oxygen, Baby Audio qui propose un plug-in permettant de gérer les fréquences fatigantes de vos mix, et enfin UVI qui présente une nouvelle banque de sons, Super-7, reprenant les sonorités du Roland MKS-7.

0:00 Intro et sommaire

1:11 Denon DJ présente le contrôleur DJ LC6000 Prime

2:42 M-Audio montre les claviers contrôleurs Oxygen MKV

4:13 Baby Audio annonce Smooth Operator, un plugin permettant de réduire les fréquences indésirables

6:03 UVI sort Super-7, une banque de son reprenant les sonorités sur synthé Roland MKS-7

10:20 résultat du concours concombre Thomann

La matinale d'AF : l'actu du monde de l'audio et des instruments de musique Voir tous les épisodes de "La matinale d'AF : l'actu du monde de l'audio et des instruments de musique"
  • Wills01
    Wills01
    Posteur AFfiné
    182 posts au compteur
    Vous parlez du concours « Thoman »... attention de ne pas devenir le bras « marketing » de cette honorable société qui, par son essor merité, a mis au chomage des centaines ou des milliers de collegues musiciens vendeurs
  • Will Zégal
    Will Zégal
    Will Zégal
    64225 posts au compteur
    Citation :
    Actuellement, je perçois moins cela de manière évidente et j'entends beaucoup de sonorités typées 70's/80's mais remises au goût du jour. Peut-être que les nouveaux sons ne sont plus mis en avant comme auparavant, mais faisant partie intégrante de la production d'un titre.

    C'est aussi des affaires de cycles. Les années 80 ont vu un renouvellement des territoires sonores grâces aux nouveaux outils (que tu as cités) et à l'évolution des techniques d'enregistrement. Les années 90 ont été la bombe musique électronique (qui existait cependant depuis longtemps). Ensuite, on a craché sur les années 80 en se remémorant le plus ringard pour faire un rivaïvaule 70's. Aujourd'hui, des jeunes ont redécouvert les années 80 et en ré-exploitent sons et codes (pas toujours les meilleurs). On aura probablement ensuite un retour au 90's, etc.
    Tout ça ce sont des cycles, notamment dans les courants mainstream. Ils n'ont jamais par ailleurs empêché les artistes d'inventer de nouvelles choses, de nouvelles formes, de nouveaux sons. Faut juste aller les chercher ailleurs que dans les robinets mainstream.

    Je sais que pour ma part, je fuis en grande partie tout ce qui est émulation vintage. Je crois que le seul que j'utilise occasionnellement est Monark.
    Après, il y a des instruments totalement intemporels. Beaucoup des instruments acoustiques le sont (guitare, piano, instruments d'orchestre). Des instruments électriques le sont devenus (Rhode, guitares et basses électriques, orgue Hammond). Pourquoi des instruments électroniques ne le deviendraient-ils pas ?

    Côté éditeurs de softs, c'est certainement plus facile de s'inspirer de machines et/ou de synthèses existantes que d'inventer quelque chose de totalement nouveau. Combien y a t-il eu d'inventions de nouvelles synthèses au total ?
    Peut-être aussi y t-il des choses dans les tuyaux qui ne sont pour l'instant pas applicables faut de puissance dans les machines. On a évoqué des trucs comme les synthèses à base de réseaux neuronaux par exemple, mais pour faire des logiciels vendables et exploitables, il faut que le hardware suive derrière. Pas seulement qu'il soit capable de faire tourner le synthé sur une machine récente, mais qu'il ne bouffe pas toute la ressource pour pouvoir être utilisé dans un projet complet au côté d'autres synthés, effets, etc.
  • stephensaint
    stephensaint
    Nouvel AFfilié
    3 posts au compteur
    merci pour l'écoute des sons c'est vraiment agréable
  • Krapod
    Krapod
    Modérateur généraliste
    15452 posts au compteur
    Red led, petite correction concernant le MKS-7. Ce n'est pas 4 voix de polyphonie, mais 4 parties de multitimbralité : 4 voix pour la partie accords, 2 voix pour la partie mélodie, 1 voix pour la partie basse ( soit au total 7 voix, d'où le nom, pour 3 parties de synthèse issue du Juno-106), plus, de mémoire, 11 voix de polyphonie pour la quatrième partie rythmique issue de la TR-707. C'était un module assez génial car on avait tout sous la main pour faire un morceau, mais extrêmement chiant à programmer, et sans mémoires.

    L'invité très spécial sera-t-il Dave Smith? :bave:

  • juji
    juji
    Posteur AFfamé
    434 posts au compteur
    Alors concernant la DJ LC6000 Prime sauf erreur de ma part il s'agit que d'un controleur midi. Heureusement donc que c'est moitier prix pour une boite à bouton vide (même si je sais bien que c'est les bouton physique qui coute le plus cher par rapport à la carte électronique)...
  • Gam
    Gam
    Squatteur d'AF
    3564 posts au compteur
    Oooops je voulais dire u-he Zebra

    Je penses qu'il faut surtout blamer les preset, les gens en veulent toujours plus, le Jupiter X en a 3000 ou 4000, les gens en veulent encore plus.

    Beaucoup ne savent pas programmer ou ne veulent pas le faire, donc les sons, finalement tournent toujours autour des memes.

    Maintentenant, faut il blamer les sons, ou la composition ?
  • fwedewe
    fwedewe
    AFicionado
    1044 posts au compteur
    Pour moi, Diva est un concentré de plusieurs émulations de synthétiseurs mythiques dont on peut arranger les modules comme on le souhaite, à l'image de ce qu'avait produit Arturia à travers l'Origin. Pour Reaktor et FM8, j'ai envie de dire que ça demeure des principes de synthèses connus et largement diffusés mais qui permettent d'aller beaucoup plus loin en raison du côté "illimité" de leurs interfaces.
    Je viens d'acquérir Pigments 3 qui s'avère plus évident à manipuler que Falcon, qui peut vite se transformer en un complexe alambique au niveau de sa structure. S'il demeure lui aussi un concentré de ce qui a existé jusqu'à présent, il ouvre en effet un peu plus l'expérimentation avec une touche de synthèse granulaire et maintenant de la synthèse additive.

    En fait mon propos est une question un peu philosophique à propos des timbres électroniques employés dans les musiques actuelles. Quand on écoute l'évolution des musiques pop des 70's, 80's et 90's, on perçoit que les nouvelles technologies étaient source de renouvellement sonore et on identifie clairement chaque époque selon les sons employés. Je pense bien évidemment à l'arrivée du DX7 ou du Fairlight qui tranchaient radicalement avec ce qui se faisait auparavant. Actuellement, je perçois moins cela de manière évidente et j'entends beaucoup de sonorités typées 70's/80's mais remises au goût du jour. Peut-être que les nouveaux sons ne sont plus mis en avant comme auparavant, mais faisant partie intégrante de la production d'un titre. Le débat est bien entendu ouvert :clin:
  • Gam
    Gam
    Squatteur d'AF
    3564 posts au compteur
    Oui ils seront perfectionne a l'inffini avec un cycle qui va ralentir. Puis ils ne font pas tous que du modeling. Arturia a Pigment, U-he a Zebra, Native Instrument a FM8 et Reaktor. Bref ce qui n'est pas ce qui manque et je ne parle meme pas des bombe gratuite comme Surge.

    Pour les ondes simple de plus en plus de synthe elargissent leur potentiel avec le shape sans parler de la FM, et on peut faire une tonne de choses avec des modulations.
  • fwedewe
    fwedewe
    AFicionado
    1044 posts au compteur
    Une fois que les éditeurs auront reproduit l'intégralité des synthés analogiques et des modèles emblématiques des années 80/90, vont-ils se mettre en quête de nous proposer des synthèses un peu plus novatrices ? Ou vont-ils perfectionner leur moteur audio à l'infini afin de nous revendre tous les 4 ans le énième Minimoog avec encore plus de réalisme au niveau de l'émulation de la dérive des circuits électroniques ?
    J'aime bien les vieux sons 70's et 80's mais j'avoue avoir aussi une petite préférence pour des outils comme Falcon (UVI) qui propose de la synthèse granulaire. On ne peut pas se limiter éternellement aux mêmes recettes à base de 4 ondes primaires ou de tables d'ondes provenant du PPG :??: Un peu d'innovation que ce soit dans les outils mais aussi dans la création de chansons pop/rock :8)
  • Will Zégal
    Will Zégal
    Will Zégal
    64225 posts au compteur
    Ben ouais, c'est quand même bien d'avoir un peu de son.

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre