Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Yamaha DX7
Photos
1/2411

Yamaha DX7

Clavier synthétiseur numérique de la marque Yamaha appartenant à la série DX

35 avis

Annonces DX7

Me prévenir à chaque nouvelle annonce sur ce produit

News

Images

Tutoriels et astuces

Vidéos

Avis

Note moyenne :
( 4.4/5 sur 35 avis )
23 avis
66 %
8 avis
23 %
2 avis
6 %
2 avis
6 %
Donner un avis
Miss FedUpMiss FedUp

Mon tout premier synthe...

Yamaha DX7Publié le 21/11/21 à 11:20
Hello everybody...

Heureuse d'apporter ici mon petit grain ce matin.

Le DX7 fut mon tout premier synthe, j'avais......15 ans! :facepalm:

En effet, il faut remettre tout cela dans le contexte...en 1983 on ne parlait que de lui (du synthe..pas de moi).
Un ami avait un Juno 60...et moi...un orgue Hammond 123j3...que je commencais a depouiller pour tout changer. Nous revions du DX7 au grand magasin situe au pied du conservatoire de musique a Orleans. Et notamment parce qu'il etait MIDI nous allions enfin pouvoir s'informatiser.

Ainsi mes parents m'ont offert un DX7 (aussi pour avoir la paix je crois). Malheureusement je ne sais plus le prix. Je pense que c'etait autour des 18/20000 francs non...…
Lire la suite
Hello everybody...

Heureuse d'apporter ici mon petit grain ce matin.

Le DX7 fut mon tout premier synthe, j'avais......15 ans! :facepalm:

En effet, il faut remettre tout cela dans le contexte...en 1983 on ne parlait que de lui (du synthe..pas de moi).
Un ami avait un Juno 60...et moi...un orgue Hammond 123j3...que je commencais a depouiller pour tout changer. Nous revions du DX7 au grand magasin situe au pied du conservatoire de musique a Orleans. Et notamment parce qu'il etait MIDI nous allions enfin pouvoir s'informatiser.

Ainsi mes parents m'ont offert un DX7 (aussi pour avoir la paix je crois). Malheureusement je ne sais plus le prix. Je pense que c'etait autour des 18/20000 francs non ?

A partir de ce moment je passe des heures a faire des sons...et plonge sans connaitre ce terme dans le sound design. Tres a l'aise avec sa programmation, j'avais supprime la quasi totalite des sons d'usine pour mettre les miens. Ah, aussi, j'avais deux cartridges, avec les positions A et B...
Un peu plus tard, j'achete le breath control (avec son petit etuit argent alu) et me souviens l'utiliser pour ouvrir le LFO en guise de Leslie (hahaha). Non non c'est vrai.
Anyway...en 1991, mariee, manque d'argent...je le vends (comme tout le reste de mon modeste home studio). 3000 francs je crois.
Son argus aujourd'hui me stupefait. Peut-etre va-t-il prendre la valeur des Jupiters ou autres?

Certes je pourrais avoir des regrets car je suis comme Bruce Le Breton, je souhaiterais retrouver mes appareils de l'epoque (just for fun). Mais l'age aidant c'est davantage la nostalgie qui parle, alors?
Et comme dit Chlamydiae..ca nous rajeunit pas...

Lire moins
»
Bruce le BretonBruce le Breton

l'incontournable Yamaha DX7

Yamaha DX7Publié le 18/11/21 à 22:25
j'ai déjà le DX7IID de 1987, mais je voulais l'original , LE DX7 mythique :bave: qui a révolutionné la musique en 1983, avec ses sons cristalins et ses Bass tranchantes , et entendre son DAC 12 bites, 16 sur le DX7IID et les comparer, voila comment j'ai fini par en trouver un prês de chez moi et je l'ai acheté (400€ en septembre 2021).

je l'utilise a la Maison il est dans ma collection des Synthés de 1978 a 1988 ... :bravo: car j'ai un faible pour les synthés polyphoniques a mémoires utilisé dans les années 80 . :clin:

je fait plutôt de la pop synthétique tres 80's ce qu'on appelait "new wave" a l'époque , la famille DX est donc plutôt la bienvenue chez moi .

historiquement le DX est incontournable,...…
Lire la suite
j'ai déjà le DX7IID de 1987, mais je voulais l'original , LE DX7 mythique :bave: qui a révolutionné la musique en 1983, avec ses sons cristalins et ses Bass tranchantes , et entendre son DAC 12 bites, 16 sur le DX7IID et les comparer, voila comment j'ai fini par en trouver un prês de chez moi et je l'ai acheté (400€ en septembre 2021).

je l'utilise a la Maison il est dans ma collection des Synthés de 1978 a 1988 ... :bravo: car j'ai un faible pour les synthés polyphoniques a mémoires utilisé dans les années 80 . :clin:

je fait plutôt de la pop synthétique tres 80's ce qu'on appelait "new wave" a l'époque , la famille DX est donc plutôt la bienvenue chez moi .

historiquement le DX est incontournable, premier synthé tout numérique abordable ( avant c'était le synclavier et le fairlight) , on peu l'entendre dans tout les tubes de 1983 a 1987, et a été utilisé bien au de la, je le vois encore dans les sets des artistes d'aujourd'hui,il reste incontournable rien que pour ces sons de Fender Rohdes ou de Wurlitzer, ses banques de sons nombreuses au bas mots 20 000 sons, sont facile a télécharger, il a une signature sonore bien a lui son prix reste encore raisonnable car il a été produit massivement plus de 180 000 exemplaires c'est finalement un faible cout de l'avoir en vrai .

il a la réputation de sonner froid , perso je ne trouve pas , il a seulement besoin d'être passé dans des effets chorus, flanger , ou disto et bien sur reverb pour donner le meilleur , finalement comme les Analogiques de la même époque qui ont t'en la cote actuellement .il est capable de sortir des sons a la Roland avec de belle Bass .Avant la démocratisation des sampleurs il avait les plus beaux sons de cloches ou de piano électrique du marché et bien sur une panoplie de sons venu de l'espace;N'oubliez pas qu'il a bientôt 40 ans .

il a une très large palette sonore , mais n'espérez pas avoir un son de piano , il n'est pas fait pour ça , c'est un synthétiseur , un vrai :mrg: . les sons d'usine ont été utilisés partout , le fameux son de piano électrique , ou ce lui de "marimba" sur africa de Toto et le flic de berverly hill , le son 15 "bass 1" dans take on me de Ah-a ou broken wings de mister mister ou encore le son 16 "bass 2" de take my breath away de Berlin , il a été utilisé par tout les artistes de l'époque , ce qui peu faire fuir certain maintenant, ont lui a reproché d'avoir gâché le son de la fin des années 80, c'est faux ! il est en quelque sorte le SON de la fin des 80's . il a juste été tellement populaire que certain tube fabriqué juste pour faire danser on été entièrement fait avec lui et ses presets on lassé, Mais en fait l'intérêt de DX7 aujourd'hui, ce ne sont pas les sons des 2 cartouches de 1983 , mais tout ce qui a été programmé depuis.on peu parfois ce demander comment les 128 sons d'époque on put provoque un telle engouement .... ils donnent une toute petite vision des possibilités de la FM , d'ailleurs il a fallu attendre 1984 pour qu'il serve a plus que de faire des sons de cloches a noël et des bass slappées , le temps que des cartouches de sons sois mises sur le marché , . le DX a été le premier synthé a disposer de cartouches mémoires il a donc ouvert un nouveau marché la cartouche de sons ROM , hors de question a l'époque de récupérer des banques avec un PC et internet , le premier était hors de prix sans logiciels dédiés et le second n'existait pas encore , il me semble qu'en France il y a us un marché de banques de sons par minitel , a vérifier ! seul yamaha a mis sur le marché un petit ordi MSX le CX5M a partir de 1984 et il était peu distribué en France .

le DX orignal et tres bien construit , visiblement solide , presque entièrement en metal a par les flans en plastique peint , il est tres lourd presque 15KG .Sa couleur marron , mais qui peu paraître noir sous certaines lumières surprend aujourd'hui , mais est devenu mythique comme le vert des touches membranes si courantes a l'époque, de la TV au ordi Thomson en passant par la machine a lavé on en trouvait sur tout .

la ou ça ce gâte , c'est la programmation , il était de ce point de vue comme une soucoupe extraterrestre en 1983, au début il fut peu programmé , les réparateurs de chez yamaha on été surpris de voir arriver en SAV des DX7 encore chargé de leur sons d'usine , a l'époque cette nouvelle synthèse et cette interface a dérouté, il reste peu simple a programmer encore aujourd'hui , mais depuis on trouve des livres et des tutoriels video qui simplifient la découverte, faut en passé par une phase apprentissage , mais comme tout instruments en fait . ses un peu plus de 120 paramètres ne fond pas peur aujourd'hui , et puis avec le freeware DEXED c'est encore plus facile et le logiciel est gratuit et fonctionne parfaitement en programmation ou en gestion de banques de sons .:clin:

Son clavier et plutôt pas mal mais il est très bruyant a l'utilisation, le DX7 IID encore plus , je lui préfère ce lui du D-50 Roland .

la comparaison des DAC ( digital analogique convertior ) du DX7 MK1 et MK2 n'est pas bluffante , certaine Bass sont un peu plus ronde sur le MK1 ou plus cristalins dans les aigus sur le MK2 , la majorité du temps la différence ne s'entend pas , la différence entre les deux générations de DX n'est pas là , mais plutôt dans l'implantation MIDI plus poussé du MK2 avec enfin un "local off" et la vélocité de 0 a 127 et pas 0 a 100 ,le fait de pouvoir superposer deux sons sur le MK2 et le mode UNISON qui donne du coffre au son du MK2 une sorte de chorus,le lecteur disquette sur le DX7IIFD est complètement obsolète en 2021 un doublement de la mémoire et des mémoire de performance pour conserver les Split ou Dual et la possibilité de la Stéréo , car oui, le DX7 original est mono ! éh oui 1983 !!! :mrg:

le DX7 original est un synthé a avoir sa sonorité est indispensable a un bon set 80's et moderne car il a une couleur sonore bien a lui .sa cote remonte actuellement , il faut dire qu'il a été massacré et bradé a 50 ou 100€ , depuis 3 ans il remonte a 300 400€ on le voit même de plus en plus a 600€ et parfois a 1000€ , je ne sais pas quelle est sa bonne cote , a vous de voir , mais maintenant que tout les analogiques sont a un prix de machine neuve , il semble que le DX7 retrouve lui aussi des couleurs, il aura besoin d'une pile mémoire CR 2032 si vous en trouvez un et de faire changer les condos pour abaisser le souffle , un écran OELD peu vous être utile aussi on en trouvre pas chère et il est facile a changer Zero soudure , car l'écran original n'est pas rétro éclairé .... encore et toujours ne pas oublier qu'il vient du passé :mrg:

une cartouche RAM d'époque n'est pas un superflu avec seulement 32 mémoires aujourd'hui c'est un peu cours , ou encore mieux si vous en trouvez une, une cartouche a mémoire flash comme la HYPERSYNTH Hcard-701 , et bien sur pourquoi pas la carte supermax ou sa copie qui donne un arpegiateur, plus de memoire, le layering ( superposition de 2 sons ) et d'autre truc sympa !

dans la game DX les plus intéressant sont , DX7 , DX7 II et S , les TX7 et TX802 et bien sur le TX 816 rare et souvent pas chère au regard de ce qu'il est,c'est quand même 8 DX7 dans un rack ,éventuellement le TX81Z et sa version clavier le DX11 ( V2 au japon ) étant multitimbrale a 8 formes d'ondes au lieu de la seul sinusoïdal , les DX21 DX27 et FB01 étant trop chère et un peu faible c'est le problème des DX à 4 opérateurs et 1 forme d'onde, le DX1 rare et hors de prix et le DX5 rare chère et fragile ,ces deux derniers sont en faite des double DX7 intégrale 32 voix de polyphonie et double port cartouche .




Lire moins
»
Anonyme

Quelle bouse !

Yamaha DX7Publié le 01/12/20 à 10:41
J'ai détesté ce synthé et j'ai fini par m'en débarasser en le donnant ici-même, je crois.

► Edition ? L'enfer.
► Les sons : Clinquants et reproduits à l'infini par tous les possesseurs du DX7. Je pense au DX7, je pense à la variété des années 90 style Michel Berger.
Ne lui demandez pas de belles nappes bien chaudes, bien rondes, il ne sait pas faire. Demandez-lui des sons qui claquent, metalliques et sans profondeur, voir klaxon, oh oui, il sait faire.
C'est juste qu'il faut le savoir avant d'en acheter un.


Celui qui n'avait pas ce synthé était hors course, apparemment.

Le passage des analogiques vers la synthèse FM a été violent et régressif, je trouve.

Une...…
Lire la suite
J'ai détesté ce synthé et j'ai fini par m'en débarasser en le donnant ici-même, je crois.

► Edition ? L'enfer.
► Les sons : Clinquants et reproduits à l'infini par tous les possesseurs du DX7. Je pense au DX7, je pense à la variété des années 90 style Michel Berger.
Ne lui demandez pas de belles nappes bien chaudes, bien rondes, il ne sait pas faire. Demandez-lui des sons qui claquent, metalliques et sans profondeur, voir klaxon, oh oui, il sait faire.
C'est juste qu'il faut le savoir avant d'en acheter un.


Celui qui n'avait pas ce synthé était hors course, apparemment.

Le passage des analogiques vers la synthèse FM a été violent et régressif, je trouve.

Une bouse.
Lire moins
»
babouche369babouche369

Le synthé des mes amours

Yamaha DX7Publié le 15/11/18 à 23:31
J'économisais pour me payer un Juno60 ou Poly6 quand le DX7 est sorti; on en parlait partout. J'ai craqué! Probablement le meilleur investissement de ma vie. Je le vénère, j’ai même gardé tout l’emballage.

Solide comme un tank, je l’ai trimballé souvent (3 étages, le DX7 sous un bras, un Roland Cube 60 sous l’autre et le stand sur l’épaule, on était jeune…), il est toujours impeccable. Le clavier est merveilleux, sensible à la vélocité et la pression, avec une légère petite résistance, juste ce qu’il faut.

Bon, évidemment, au niveau sonorités, on a entendu les sons d’usine jusqu’à l’écœurement. Mais cette basse funky, ces cuivres, ces pianos numériques, si souvent samplés depuis. Si...…
Lire la suite
J'économisais pour me payer un Juno60 ou Poly6 quand le DX7 est sorti; on en parlait partout. J'ai craqué! Probablement le meilleur investissement de ma vie. Je le vénère, j’ai même gardé tout l’emballage.

Solide comme un tank, je l’ai trimballé souvent (3 étages, le DX7 sous un bras, un Roland Cube 60 sous l’autre et le stand sur l’épaule, on était jeune…), il est toujours impeccable. Le clavier est merveilleux, sensible à la vélocité et la pression, avec une légère petite résistance, juste ce qu’il faut.

Bon, évidemment, au niveau sonorités, on a entendu les sons d’usine jusqu’à l’écœurement. Mais cette basse funky, ces cuivres, ces pianos numériques, si souvent samplés depuis. Si vous voulez autre chose, il existe des milliers de sysex sur le net. Et puis, il est toujours possible d’aller à l’exploration sonore : pas facile à aborder au début, certes, mais ça se fait bien avec un peu de rigueur et de patience.

Je l’ai utilisé dans différents style, de la variet’ au hard, classique, techno ou exploration sonore (avec mon Atari), il peut tout faire.

Dans les défauts, évidemment, il y a de l’aliasing, mais c’est gérable et même exploitable. Le bruit, si souvent décrié, ne m’a jamais vraiment dérangé. Bon faut dire que je jouais dans un groupe de hard…. Je noterai également l’absence d’un PitchEG par oscillateur (qui permettrait de désaccorder les oscillateurs); et d’un filtre évidemment, mais en 1983, les filtres numériques étaient aux balbutiements.

La seule panne que j’ai eue en 33 ans était un bug à l’allumage; il y a 2 condensateurs au tantale qui servent de timing lors de la mise sous tension. Il suffit de les remplacer. Même la pile est encore d'origine!
Lire moins
»

Extraits audio

Fiche technique

  • Fabricant : Yamaha
  • Modèle : DX7
  • Série : DX
  • Catégorie : Claviers synthétiseurs numériques
  • Fiche créée le : 08/04/2004
Commercialisation :
  • A partir de 1983.
Caractéristiques :
  • Clavier : 61 touches, vélocité, ATM.
  • Type de Synthèse : Modulation de fréquence 6 opérateurs.
  • Polyphonie : 16 voix.
  • Nombre de Générateurs : 1 (32 algorithmes).
  • LFO : 1.
  • Enveloppes : 8 segments (4 niveaux et 4 phases), 1 par opérateurs + 1 global pour la hauteur.
  • Filtres : Non.
  • Sons : 32 prog.
  • Combis : Non.
  • Split : Non.
  • Affichage : LCD (2 x 16).
  • Portamento : Oui + Glissando (Mono ou polyphoniques).
  • Effets : Non.
  • Sorties Audio : Stéréo.
  • Stockage Externe: Cartouche ROM (64 sons) ou RAM (32 sons). Sysex.
  • Séquenceur : Non.
  • Poids : 14 kg.
  • Dimensions : 102 x 10 x 33 (LxPxH en cm).
Autres Caractéristiques :
  • Molettes de pitch bend et de modulation.
  • Réglage de l'asservissement de l'enveloppe par rapport à la hauteur des notes jouées sur le clavier (courbe linéaire ou exponentielle, profondeur et point d'inflexion).
  • Prise pour contrôleur par le souffle.
  • Cartes d'extensions SuperMax et EI.
Remarques :
  • C'est la machine qui a révolutionné le monde des synthétiseurs au début des années 80. Ce fut le synthé le plus vendu à son époque : il a "balayé" toutes les autres machines pendant près de 3 ans et sa carrière a duré 4 années.
  • Il fut utilisé par de très nombreux musiciens, dont Depeche mode, Brian Eno, Talking heads, U2, Front 242, Enya, A-ha et Cure.
  • Il existe une version expandeur, le TX7.
  • La société Allemande Jellinghaus a créé en 1987 un programmeur destiné au DX7 : avec ses 150 potentiomètres il devait vraiment simplifier la création de nouveaux sons !

Source : Yamaha

Distribué par Yamaha Music Europe

»

Manuels et autres fichiers

Autres claviers synthétiseurs numériques Yamaha

Autres catégories dans Synthétiseurs

Autres dénominations : dx7, dx 7

cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.