Nobart 09/07/2020

Godin xtSA : l'avis de Nobart

« Polyvalence (presque) absolue  »
5

  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail
Rapport qualité/prix : Excellent Cible : Les utilisateurs avertis
Pratiquement tout a été dit dans les avis précédents, je vais donc me contenter de quelques ajouts/rectifications.

Tout d’abord, contrairement à ce que l’on peut souvent lire, la touche n’est pas en ébène, mais en Richlite. Un matériau composite utilisé aussi par d’autres fabricant (certaines haut de gamme Martin, par ex), il a la couleur et le touché de l’ébène, tout en étant plus résistant et stable dans le temps.

Le manche a une particularité que je n’ai jamais constaté ailleurs, et que je n’avais pas remarqué au début : son épaisseur est légèrement affinée sur les 3 derniers cm juste avant le talon, ce qui tend à faciliter l’accès aux aigus.

La configuration en MIDI sur le GR55 demande quelques réglages spécifiques, différents de ceux requis pour une utilisation avec un capteur GK3. C’est assez comprehensible, puisque ce dernier dispose d’un micro hexaphonique (ce qui signifie 1 micro par corde) magnétique alors que la xtsa dispose d’un micro hexaphonique piezzo. Pour parfaire ce réglage, vous trouverez toutes les infos nécessaires sur vguitarforums.com, ainsi que de nombreux patches de sons compatibles avec le GR55.

Nous avons sur cette guitare 2 types de micros : le piezzo (hexaphonique) qui nous permet deux utilisations, le son d’une guitare acoustique (assez convainquant) et le captage hexaphonique pour utilisation en midi via le connecteur 13 broches,
mais aussi, évidemment, les micros magnétiques en configuration Humbucker-Simple-Humbucker commutables via un switch 5 positions.
Et c’est justement ce point qui m’a conduit à écrire en titre « Polyvalence presque absolue ».

En effet, le son de ces micros magnétiques est propre, mais sans réel caractère. Un peu comme si Godin avait choisi d’implanter volontairement des micros sans forte personnalité afin de plaire au plus grand nombre. De plus, dans le cadre d’une config HSH, je trouve intéressant d’avoir la possibilité de splitter les doubles afin de regrouper en une seule guitare les deux mondes Fender (sss) et gibson (hh), ce qui n’est pas le cas sur la xtsa...

Alors, afin de rendre cette très bonne guitare encore plus polyvalente, j’ai effectué une modification qui en fait une véritable reine de polyvalence :
Neck : P-Rails Seymour Ducan (neck)
Middle : Quarter-Pound Seymour Ducan
Bridge : P-Rails Seymour Ducan (bridge)

Les P-Rails sont à eux seuls un exemple en terme de polyvalence : c’est, dans le même encombrement qu’un humbucker, un P90 et un simple (rail), ce qui permet 2 sons de humbucker (série ou parallèle), le son fat d’un P90, et le son claquant typé stratocaster.
Les deux P-Rails sont montés sur des contours de micro Triple-Shot de la même marque, ce qui permet par l’intermédiaire de deux micro-switches placés sur le bord supérieur du contour de micro de bénéficier des 4 possibilités citées ci-dessus sur chacun d’entre eux sans aucune autre modification du cablage d’origine !

Cela offre 17 combinaisons possible entre ces 3 micros...et l’ajout d’un push-pull sur un des potars pour pouvoir combiner ensembles les deux P-Rails (ce que le switch 5 pos. ne permet pas d’origine) aurait plus que doublé ce nombre de combinaisons !

Pour finir, il est intéressant de savoir que le routing interne du GR55 permet de bénéficier d’un multi-effets sur les micros magnétiques indépendament ou en complément des sons midi.