Comparateur de prix
Petites annonces
  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail

que vaut cette guitare Welson ?

 
AuteursMessages

aliensurfing

offline
aliensurfing
26 posts au compteur
Nouvel AFfilié

Score contributif : 7

1 Posté le 21/11/2020 à 17:11:02
Bonjour à tous,

j'ai récupéré cette guitare, et n'ai aucune idée de ce qu'elle vaut, pas forcément en prix mais en qualité. Je me pose la question de lui donner un coup de neuf, mais sans être sur si ça vaut le coup, elle semble quand même un peu spéciale j'aime bien le principe !

Par exemple, le manche semble fort incurvé, avec une action complètement injouable à partir de la 8/9ème case, est-ce que ça se récupère (il y a bien une vis côté corps qui semble être dans le manche, mais trussroad or not trussroad...)

Je suis preneur de vos infos, à l'occasion je la montrerai à un luthier.

merci à toushttps://medias.audiofanzine.com/images/thumbs3/welson-guitar-3161727.jpg
https://medias.audiofanzine.com/images/thumbs3/welson-guitar-3161728.jpg
https://medias.audiofanzine.com/images/thumbs3/welson-guitar-3161729.jpg
https://medias.audiofanzine.com/images/thumbs3/welson-guitar-3161730.jpg

latole

offline
latole
5865 posts au compteur
Je poste, donc je suis

Score contributif : 872

2 Posté le 22/11/2020 à 11:00:59
Parfaitement récupérable. Une belle guitare

Je ne connais pas cette guitare mais personnellement je la réajusterais.
Le manche ; facile avec un réglage de la truss rod et c'est sans doute la cause qu'elle est injouable.

Ou c'est le pont flottant qu'il faut replacer au bon endroit ; réglé l'intonation.
À voir l'ajustement des pontets ( saddles ) le pont flottant est mal placé

Une fois que ces ajustement seront fait, je suis certains que la guitare sera parfaite. Si l'électronique suit.........

Ajuster une guitare est très simple si on prend la peine ( et le temps ) d'étudier le fonctionnement.

latole

offline
latole
5865 posts au compteur
Je poste, donc je suis

Score contributif : 872

3 Posté le 22/11/2020 à 11:05:24
https://www.fetishguitars.com/welson/

https://www.fetishguitars.com/welson/welson-uk/


Le nom commercial Welson appartenait à une entreprise de fabrication d'accordéon basée à Castelfidardo fondée par Orlando Quagliardi en 1921.

L'entreprise a été parmi les toutes premières à se lancer dans la fabrication de guitares dans la région. J’ai vu de vieux archets acoustiques Welson, assez similaires aux instruments de fabrication allemande du milieu des années 50, qui semblaient aussi vieux que les premiers exemples d’Eko 100.

Ses premiers corps solides électriques (1962-1964) font apparaître Welson comme une sorte de filiale de la galaxie Bartolini-Gemelli, bien que certains détails trahissent un souci du sérieux qui distingue ces guitares et est typique de Welson. Après 1964, la conception initiale évolue sans discontinuité vers une deuxième génération de corps solides généralement finis soleil, équipés de commandes plus conventionnelles que les bandes de boutons-poussoirs précédentes.

Au cours de cette deuxième demi-décennie, le programme de fabrication se concentre progressivement sur les archtops semi-acoustiques, principalement une boîte de jazz classique à pan coupé et une ligne mince inspirée de l'ES-335, toutes deux destinées aux musiciens professionnels. Welson prend à cette époque un statut comme celui de la Gibson italienne. Les instruments, y compris l'acoustique, sont marqués d'une sorte de laideur de luxe austère (tout comme Gibsons en effet).

Au début des années 70, Welson réalisa comme on pouvait l’attendre des copies LesPaul et SG, puis se spécialisa sur les claviers électroniques. Cependant, une sorte de boutique personnalisée a été maintenue tout au long des années 70 pour fournir des guitares de haute qualité. La société Quagliardi a cessé ses activités en 1981.
Ce fabricant a utilisé principalement deux modèles de pick-up dans les années 60. D'abord ont été utilisés les mêmes éléments à double bobinage que Crucianelli, Bartolini, Gemelli et autres, avec juste un autre emballage (Welson choisit une sorte de cache métallique gaufré en plaquette ou chenille), puis après 1967 des humbuckers, faciles à identifier avec leurs six vis et les deux partie barre magnétique, d'une qualité vraiment exceptionnelle (pas de bruit, rendement élevé). Ici encore, la comparaison avec Gibson me vient à l'esprit.

Alors que les accordéons Quagliardi et Welson n'ont jamais été vraiment courants, la production de guitares Welson a atteint une grande échelle, en Italie juste derrière Eko et Crucianelli. Mais plutôt que de lutter pour 1% de part de ventes dans les magasins de musique de Milan ou de Rome, la société a préféré se concentrer sur les marchés éloignés, profitant de l'image de près de professionnalisme associée à ses instruments. Les guitares Welson sont faciles à trouver en France, en Belgique et en Hollande, elles ne sont pas rares dans le reste du monde occidental… à l'exception ironique de l'Italie, où elles sont pratiquement ignorées.

L'entreprise a gagné la reconnaissance de noms très respectés dans l'industrie tels que Dynacord et Wurlitzer. L'ensemble de la gamme électrique a été commercialisé en Allemagne dans les années 1965-66 sous le logo Dynacord. En 1967-69, Welson avait avec la société américaine Wurlitzer un accord similaire qui incluait la gamme acoustique, tandis que les guitares et basses en forme de violon étaient distribuées aux États-Unis sous la marque Orpheum. Il n'y a remarquablement aucune différence entre les instruments de marque Welson et les versions Dynacord, Wurlitzer et Orpheum.

Les premières guitares en marbre et paillettes ont également été commercialisées aux États-Unis d'A. Sous la marque Beltone, et des versions spéciales ont été fabriquées pour Hopf en Allemagne. En 1964, un petit lot de boîtes de jazz primitives à simple pan coupé a été fourni à Vox UK.

Vers la fin de la décennie, une série de guitares et de basses en forme de violon a été fabriquée pour le distributeur américain Orpheum tandis que des versions modifiées ont été faites pour la société italienne Meazzi, qui a également inclus dans sa gamme diverses acoustiques fabriquées par Welson.

Le nom commercial Welson appartenait à une entreprise de fabrication d'accordéon basée à Castelfidardo fondée par Orlando Quagliardi en 1921. La société fut parmi les toutes premières à se lancer dans la fabrication de guitares dans la région. J’ai vu de vieux archets acoustiques Welson, assez similaires aux instruments de fabrication allemande du milieu des années 50, qui semblaient aussi vieux que les premiers exemples d’Eko 100.

Ses premiers corps solides électriques (1962-1964) font apparaître Welson comme une sorte de filiale de la galaxie Bartolini-Gemelli, bien que certains détails trahissent un souci du sérieux qui distingue ces guitares et est typique de Welson. Après 1964, la conception initiale évolue sans discontinuité vers une deuxième génération de corps solides généralement finis soleil, équipés de commandes plus conventionnelles que les bandes de boutons-poussoirs précédentes.

Au cours de cette deuxième demi-décennie, le programme de fabrication se concentre progressivement sur les archtops semi-acoustiques, principalement une boîte de jazz classique à pan coupé et une ligne mince inspirée de l'ES-335, toutes deux destinées aux musiciens professionnels. Welson prend à cette époque un statut comme celui de la Gibson italienne. Les instruments, y compris l'acoustique, sont marqués d'une sorte de laideur de luxe austère (tout comme Gibsons en effet).

Au début des années 70, Welson réalisa comme on pouvait l’attendre des copies LesPaul et SG, puis se spécialisa sur les claviers électroniques. Cependant, une sorte de boutique personnalisée a été maintenue tout au long des années 70 pour fournir des guitares de haute qualité. La société Quagliardi a cessé ses activités en 1981.

Ce fabricant a utilisé principalement deux modèles de pick-up dans les années 60. D'abord ont été utilisés les mêmes éléments à double bobinage que Crucianelli, Bartolini, Gemelli et autres, avec juste un autre emballage (Welson choisit une sorte de cache métallique gaufré en plaquette ou chenille), puis après 1967 des humbuckers, faciles à identifier avec leurs six vis et les deux partie barre magnétique, d'une qualité vraiment exceptionnelle (pas de bruit, rendement élevé). Ici encore, la comparaison avec Gibson me vient à l'esprit.

Alors que les accordéons Quagliardi et Welson n'ont jamais été vraiment courants, la production de guitares Welson a atteint une grande échelle, en Italie juste derrière Eko et Crucianelli. Mais plutôt que de lutter pour 1% de part de ventes dans les magasins de musique de Milan ou de Rome, la société a préféré se concentrer sur les marchés éloignés, profitant de l'image de près de professionnalisme associée à ses instruments. Les guitares Welson sont faciles à trouver en France, en Belgique et en Hollande, elles ne sont pas rares dans le reste du monde occidental… à l'exception ironique de l'Italie, où elles sont pratiquement ignorées.

L'entreprise a gagné la reconnaissance de noms très respectés dans l'industrie tels que Dynacord et Wurlitzer. L'ensemble de la gamme électrique a été commercialisé en Allemagne dans les années 1965-66 sous le logo Dynacord. En 1967-69, Welson avait avec la société américaine Wurlitzer un accord similaire qui incluait la gamme acoustique, tandis que les guitares et basses en forme de violon étaient distribuées aux États-Unis sous la marque Orpheum. Il n'y a remarquablement aucune différence entre les instruments de marque Welson et les versions Dynacord, Wurlitzer et Orpheum.

Les premières guitares en marbre et paillettes ont également été commercialisées aux États-Unis d'A. Sous la marque Beltone, et des versions spéciales ont été fabriquées pour Hopf en Allemagne. En 1964, un petit lot de boîtes de jazz primitives à simple pan coupé a été fourni à Vox UK.

Vers la fin de la décennie, une série de guitares et de basses en forme de violon a été fabriquée pour le distributeur américain Orpheum tandis que des versions modifiées ont été faites pour la société italienne Meazzi, qui a également inclus dans sa gamme diverses acoustiques fabriquées par Welson.


https://medias.audiofanzine.com/images/thumbs3/welson-guitar-3162161.png

[ Dernière édition du message le 22/11/2020 à 11:08:32 ]

aliensurfing

offline
aliensurfing
26 posts au compteur
Nouvel AFfilié

Score contributif : 7

4 Posté le 22/11/2020 à 12:07:08
Et bien merci pour cette recherche historique !

Pour les ajustements, je ne suis pas suffisamment calé pour m'en occuper, mais ça m'intéresse de voir ce que je pourrai en faire. Je la montrerai à un luthier à l'occasion, et si ce n'est pas trop onéreux, pourquoi pas.
Mais vu l'état, manche à rectifier, état des frettes à mon avis à refaire, et l'électronique aucune idée !

Disons que je ne veux pas me lancer dans des frais un peu élevés pour une guitare qui n'en vaudrait pas la peine

[ Dernière édition du message le 22/11/2020 à 12:08:55 ]

latole

offline
latole
5865 posts au compteur
Je poste, donc je suis

Score contributif : 872

5 Posté le 22/11/2020 à 12:25:41
Je ne toucherais pas au frets ; un luthier peut facturer 200 euros pour les remplacer.
Si après un bone mise au points et avoir jouer avec la guitare longtemps tu estimes qu'un remplacement des frets serait un bonne chose, il sera toujours temps

Assure-toi que l'électronique fonctionne; qu'il y a du son venant des micros. Que les volumes , tonalité et sélecteurs de micros fonctionnent bien.
Un nettoyage avec une bombe de nettoyeurs de contact électronique sera peut-être nécessaire . Il faut démonter la plaque des contrôles pour avoir accès à l'électronique ; facile a faire soi-même. Si tu ne sais pas on t'expliquera.

Un luthier qui ferait ça pour toi , ça gonflerait la facture inutilement

Je ne ferais faire qu'une mise au point complète
1- manche
2-intonation
3- action

Et surtout fait affaire avec un type qui s'y connait et dont tu aurais de bonnes références
Revenir en haut de la page