Marshall 1960AHW
+
Marshall 1960AHW

1960AHW, Baffle guitare 4x12 de la marque Marshall appartenant à la série Handwired.

  • Augmenter ou diminuer la taille du texte
  • Imprimer
  • Rss

Tous les avis sur Marshall 1960AHW

  • J'aime
  • Tweet
  • +1
Note moyenne :4.0(4/5 sur 1 avis)
 1 avis100 %
Cible :Utilisateurs avertisRapport qualité/prix :Correct
Insatisfait(e) des avis ci-contre ?Demander un nouvel avis
Comparer les prix
Pucelle_Dabidjan13/01/2018

L'avis de Pucelle_Dabidjan"AHW, MAGA, COVFEFE"

Marshall 1960AHW
Pendant longtemps, j'ai cru que Marshall avait totalement cessé de construire des cabs haut de gamme. Jusqu'à très récemment.

Voulant aider un copain qui recherchait un bon 4x12, j'ai mené ma petite enquête quand il a voulu s'offrir un 1960 AHW, et ai été très surpris de ce que j'ai découvert.

Il s'agit, en effet, du seul Marshall actuel qui embarque, effectivement, des membranes Celestion Heritage made in UK. Dans le cas présent, des G12H30, type bass, à 55hz de fréquence de raisonnance.

Autre détail, il s'agit d'un des seuls Marshall's actuellement disponible, avec des poignées en métal.

Il s'agit aussi de l'un des rares Marshall type a, qui ne possède pas les deux surfaces d'entreposage pour accueillir les patins des différentes têtes que vous mettrez dessus.

Il court aussi le hoax que le "bois de ce cab serait mieux sélectionné"... j'informe que ceci est un hoax. Le cab est exactement le même que le 1960AX et le 1960a standard. Cependant, comme pour le ax, la plaque arrière semble être en multi-plis, et on retrouve le "route piping" sur le dessus et le dessous du cab, pour faire harmoniser le tout avec une tête "à l'ancienne" qui possèderait aussi ce genre de liseré.

La grille est absolument somptueuse. Je crois que Marshall appelle ceci "salt&pepper", mais ça donne une touche d'un charme fou.

Le cabinet fait dans les 36.7 ou 37kg, je ne sais plus. Mais il est très lourd à transporter. En plus d'être encombrant. Attention aussi au vinyle, qui, sur tous les modèles sans cornières de coins, sont plus fragiles à transporter. Je recommande d'ailleurs, pour les gros tourneurs, de vous munir d'un hardcase, aujourd'hui largement répandus.

Le cab ne reprend qu'une seule entrée 16Ohms, ce qui reste un standard chez Marshall et permettra de le combiner avec le reste de la gamme sans problème. Mais la souplesse de la connectique des nouveaux modèles n'est pas atteinte.

L'argument marketing du Handwired ne tient pas la route ici. Hormis pour préciser que ce cab a été initialement prévu pour être utilisé avec les têtes de cette gamme. Mais tous les cabinets usuels de la marque sont handwired. Pour l'instant, il reste impossible de robot-wired un cabinet 4x12.

Je noterai enfin, que le prix neuf est un peu corsé, on parle ici de 1'100 Euros. On sait qu'un bon 4x12 coûte cher, mais il est souvent difficile pour les jeunes d'y voir très clair dans l'offre. Ici, Celestion utilise sa construction 13.1 mm d'épaisseur de multi-plis de bouleau de bonne qualité, ce qui est suffisant, puis, ils lui greffent une monte de HP top moumoute, qu'on ne rencontre pas sur les produits concurrents sous les 1000 euros. Des cabs plus costauds dans les dimensions (mesa/NameOfSound/Orange), arrivent souvent avec des mesures constructives plus importantes (15mm, voir 21mm de multi-plis pour ces derniers), ce qui donne un avantage sonore évident dans les basses fréquences et une meilleure stabilité contre les vibrations malvenues à haut volume, mais on trouve chez tous, des membranes chinoises pas top (Celestion V30 p.ex), qui mériteraient un upgrade. Ici, Marshall fait le paris inverse ; c'est à dire un cab un peu mois épais, mais super bien flanqué en matière de HP.


Le son:

....est bon.

FIN DU TEST !

Non, sans dec, c'est du tout bon. Les G12H30 anglais sont d'excellentes membranes, qui sont largement supérieures aux G12H Anniversary chinois (moins aigres, moins brillantes, moins dans ta face, plus équilibrés).

Les basses sont mieux tenues qu'avec le Greenbacks sans être des monstres d'autorité, certes, mais le son reste mieux défini dans le grave qu'avec une monte Greenbacks de 20watts (ou même de 25). Tout le spectre semble mieux équilibré.

Mais qu'on ne me fasse pas dire ce que je n'ai pas écrit. Le G12M25 et 20 sont de sacrés bons HP, comme le G12H30 ici présent. Par exemple, là où il est absolument simple de retourner en clean avec le G12M20, juste en jouant de la dynamique du poignet, le G12H30 se veut plus rotor. Il faut souvent basculer en micro manche et jouer aussi avec le volume de la guitare. Ce Hp se comporte un peu comme un cheval de course qui serait dans son box, juste avant le départ ; à la moindre impulsion un peu plus serrée sur la corde, le HP pars au galop. Les sonorités d'ensemble rappellent énormément les vieux tubes d'ACDC. Globalement, toute la direction sonore du cab t'emmène vers le rock. Mais il y a plus de poil et de couenne dans la restitution qu'avec le sempiternel Greenback. Le vieux punk passe avec aisance, le Hard Rock aussi. On a tenté le Ska, et ça l'a fait. Le funk... très bien aussi. La chanson française.... il faut faire du Johnny Halliday, mais plusieurs choses passent, là aussi.

La patte sonore globale est vintage, et plutôt bien touchée, mais on peut tout à fait en faire abstraction et utiliser ces qualités sonores sur de la musique actuelle. Je doute qu'un groupe de punk ne trouve pas le restitution de ce cab à son avantage.

Pour ma part, j'utilise toujours un cab comme une pédale d'effet. C'est à dire que je l'utilise pour donner une couleur à un son. Et dans ce registre, ce cab est très bon. Il a une personnalité forte, sans t'enfermer dans un seul style musical ou un seul son.


Mot de la fin :

Marshall livre avec le 1960AHW, un cab dans la parfaite lignée du reste de sa gamme. Sa monte de HP qualitative satisfera les utilisateurs exigeants. Il a quelques concessions qu'il faut connaître et accepter. Mais c'est un bon cab.