Orange PPC412C
+
Orange PPC412C

PPC412C, Baffle guitare 4x12 de la marque Orange appartenant à la série PPC.

Le Taz 21/12/2016

Orange PPC412C : l'avis de Le Taz

« Un cab de poids ! »
4

  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail
Rapport qualité/prix : Correct Cible : Les utilisateurs avertis
Alors voilà : quand on est réfractaire au 2x12 Orange qui pèse un âne mort et est beaucoup trop sourd, on appréhende un peu de se brancher dans un 4x12. Alors oui, c'est le même fabriquant, donc pas de surprise : il pèse deux ânes morts. Autant dire qu'on réfléchit avant de le déplacer. Sauf que le bestiau est à mon avis un bon cran au dessus du best-seller de la marque, le PPC212. Pour avoir tester les deux en studio de répétition très régulièrement, le PPC212 est terriblement sourd, il m'oblige à ouvrir la presence que je laisse pourtant traditionnellement baissée sur quasiment toutes les têtes que j'ai eues et quels que soient les cabs. C'est loin d'être mauvais, c'est moderne, consistant. Mais le PPC412 a LE truc qui manque au 212, un son ouvert. Le PPC412 a trois tonnes de basses sous le coude, mais reste très ouvert, très défini, précis et plus présent que le 212, avec une corpulence dans le son qui met en valeur n'importe quel ampli. Alors mes associations d'ampli étaient parfois malheureuse avec le 212, tous les coucous que j'ai branché dans le 412 étaient comme des poissons dans l'eau, ça collait parfaitement, avec un son magnifié. Les coucous en question : Cornford MK50H, Cornford MK50HII, Cornford Hellcat, Soldano Hot Rod 50, Brunetti Mercury 100, Brunetti Pleximan 50... des amplis parfois très différents, et pourtant ça matche sans aucun problème. Il n'y a bien que mon Jet City, mais il n'aime pas définitivement pas les V30.

Voilà un cab qui vous permet de défier l'acoustique de n'importe quelle pièce en passant tranquillement dans le mix, tout en conservant une épaisseur incroyable. Moi qui étais réfractaire aux V30, je les ai redécouvert grâce au PPC412, car c'est une association parfaitement équilibrée. Les seuls bémols sont son poids vraiment dissuasif pour les gens au dos fragile, et une légère directivité qui ne serait gênante que dans des lieux confinés, où on ne sort pas automatiquement les 4x12, donc...

J'ai récupéré celui du studio où je répétais, alors que je m'étais juré de ne plus prendre de 4x12, mais celui a vraiment un truc bien à lui et se révèle très agréable dans la durée car son équilibre sonore plus sombre que la tonalité Marshall préserve de la fatigue auditive.