RandomDude 12/07/2019

Roland TR-8 : l'avis de RandomDude

« Une boîte à rythme sans prétention, et c'est ce qui en fait tout son charme »
5

  • J'aime
  • Tweet
  • Mail
Rapport qualité/prix : Excellent Cible : Tout public
Pour quels styles de musique et dans quel contexte (studio, concert, etc.) utilisez-vous cette boîte à rythmes ?
Cette bécane a été le tout premier instrument que je me suis acheté, et je n'ai jamais regretté mon choix. Mon seul regret : l'avoir vendu.
Utilisée dans tout contexte (home studio, dans le lit pour s'amuser, en free pour du live, etc.) elle est aussi bien adaptée à la création de morceau qu'à de l'impro pure et dure en live.

Petite parenthèse, car j'ai vu énormément d'avis négatifs sur cette BAR, non elle n'est pas nulle et rudimentaire, bonne à jeter et j'en passe, c'est un outil de créativité très efficace. Honnêtement, je commence à accumuler les bécanes et expériences sur les BAR et croyez moi, son plus grand atout est sa simplicité. C'est tout bonnement le prolongement de votre esprit.

Vous semble-t-elle solide ? Son séquenceur comme ses différents paramètres sont-ils ergonomiques et bien conçus ?
Avec son look de jouet pour bambins dû à sa couleur verte (eeeurk) et ses finitions très (trèèèès) plastiques, on se dit tout de suite : "bigre, que viens-je d'acheter !?". Mais après s'être habitué à sa finition (c'est quand même triste à dire qu'on puisse s'habituer à telle laideur), on s'aperçoit qu'elle est faite pour être bourlinguée. Pour dire : je la trimballais dans mon sac enroulée dans une couche de papier bulle seulement, sans deck-saver ou malette, des cendres/poussières/rosée du matin ne l'ont pas ménagé en soirée et je n'ai jamais eu de problème. Aucun jeu de pottard/faders, aucune trace d'usure, aucun bug, rien ! Comme neuve, et pourtant j'en était déjà le deuxième propriétaire. Donc sur ce point : un tank. Alors les occas', allez-y les yeux fermés (bon ne soyez pas cons non plus) vous n'aurez pas de mauvaise surprise.

Les sorties séparées, même si au bout d'un moment vont ressembler aux oreilles de Franckenstein tant elles partiront dans tout les sens, ne vous lâcheront pas : qualité sonore toujours au rdv.

Vous voulez parler ergonomie et séquenceur ? Allons-y ! C'est son point gros point fort. Premièrement, le séquenceur : 16 pas, façon TR, possibilités de chainer 2 variation très facilement. Bon je ne vais pas rentrer dans les détails, il existe suffisamment de vidéos démo sur internet pour voir comme c'est foutu, et pas la peine d'être Einstein pour comprendre. Certain diront que c'est trop peu (en réalité il n'y a que l'essentiel), qu'il n'y a pas de mode song, etc, gnagnagna. Mais c'est justement la philosophie de la machine : on ne s'embête pas avec ce qui pourrait être considéré comme du superflu.
On programme en deux seconde une séquence, et à nous de la faire varier. C'est beaucoup plus vivant, et pas besoin de se casser la tête à programmer une séquence compliquée avec 45 variations, des conditions, des lfos, etc. Là on s'occupe de son sampleur, son synthé, et hop, du coin de l’œil et avec quelques doigts, on fait une autre séquence, on mute un ou deux instruments, on relance, bref : c'est une machine qui ne demande pas de concentration et qui est spontanée et instinctive. Parfaite pour le live !
Pour le studio, si l'on ne veux pas laisser trop de place à de l'impro et donc quelques erreurs (parfois intéressantes ceci dit), il y a possibilité de chainer des patterns. Sachant qu'un pattern retiens le chainage de variation si celui-ci est lancé, on peut obtenir 2x16x16 pas, soit 512 pas en tout. Petit calcul, si on veut faire un mode song, on peut avoir 4 "super-patterns" de 128 pas, ce qui est largement suffisant pour une track.
Bref ce que je veux dire par là c'est que c'est tout simple comme machine, mais elle oblige à savoir s'en servir, et bien s'en servir. Il n'y a pas de "super-fonctions" toute cuite qui "facilitent", en complexifiant, les tâches.
La force de la TR-8 c'est qu'il y a peu de fonctions, elles sont basiques, mais cela n'empêche en rien votre créativité (car c'est quand même le but d'une BAR, ça sert à rien d'avoir une Porsche toute option si elle ne démarre pas). La subtilité c'est que vous ne vous perdez pas et que vous maîtriser à 100% votre monture, ce qui vous permet de l'emmener exactement là où vous voulez.

Il n'y a pas vraiment de menu pour tout configurer, mais choisir le panning des instruments, les sorties séparées, etc. sont des manips relativement simples à exécuter, faut seulement les connaitre (allez checker "hidden features TR-8" sur youtube, ou allez voir le site Roland Canada sur les fonctions utiles et un peu cachées de la TR-8 : très pratique).

Le seul gros bémol, et c'est là où Roland merde à chaque fois (en tout cas sur les produits récents), c'est que la documentation est inexistante. Le manuel se limite aux manips obvious (comme lancer la lecture d'un pattern... :facepalm: ) et ne mentionne aucune des fonctions qui vous font redécouvrir votre TR-8. Tout se trouve au sein de la communauté, bien moins soudée et bavarde que celle d'Elektron par exemple.
En deux mots : t'as intérêt d'être autodidacte et débrouillard si tu veux exploiter ta TR comme il faut.

Ha ! J'allais oublier ! Vous pouvez séquencer des instruments externes avec en MIDI ! Encore une fois, configurer tout ça est extrêmement simple et peut se faire en pleine performance sans mobiliser un dixième de vos neuronnes. Et en plus, c'est bien foutu !

Quel est votre avis sur le son ? Que pensez-vous des possibilités d’édition et de traitement ?

Le son pour moi est irréprochable, c'est peut-être du numérique, mais bon sang la patate des instruments ! C'est vraiment un régal, grosse grosse qualité de ce côté là, c'est précis, ça a du caractère et de la dynamique, non vraiment on est loin du rendu fadasse de certaine BAR. Si on pousse tout à fond ça sature un peu (et saturation numérique c'est pas terrible) mais bon, faut être à 150 bpm avec tout les instruments au max quoi, et là encore, on a la possibilité de séparer les pistes pour contourner ça.
Alors grosse question : fidèle ou pas aux 808 et 909 ? Vous savez quoi ? Je m'en fous. Je n'ai jamais eu de 909 sous le nez et n'ai donc jamais pu comparer en même temps avec la TR-8. Tout ce que je peux dire c'est que pour moi ça sonne pareil et dans un mix je ne vois pas comment on peut faire la différence, ou alors faut vraiment être de mauvaise fois. Les seules différences pourraient s'entendre si l'on compare les instruments, dry, un à un et avec une super qualité d'écoute. Je connais peu de tracks qui reposent sur ce concept.
Mais ce n'est que mon avis perso. Si vous êtes relou, un peu snob et élitiste dans le mauvais sens du terme et que vous voulez un son 100% TR-909, bah achetez vous une TR-909 que voulez-vous que je dise de plus.

La où je ne suis pas convaincu par contre, ce sont pour les effets en tant qu'effet. Ils font très cheap. Les reverbs sont tout sauf profondes et jolies, le delay est très moyens. Cependant ! C'est une BAR, pas un processeur d'effet, et ses effets peuvent vraiment être intéressants s'ils ne sont pas utilisés en tant que tels, mais plutôt pour compléter des séquences rythmiques, et là, on s'amuse ! Ça ajoute de la nouveauté à la palette sonore et je m'en servais souvent.
Quant au scatter, on aime ou on aime pas... Perso c'est pas mon truc, surtout si on fait de la techno, ajouter un "trrriiilliing-boum-b-q-tchac" qui vient briser un mood bien deep c'est de la merde. :mdr:

L'entrée audio de la TR-8 ne laisse paraitre aucun souffle et dispose d'une réserve de gain appréciable : c'est pratique et agréable !

Niveau possibilité d'édition et de traitement : ben là oui c'est pas plus complet qu'une TR-909 pour le coup.. Decay, gain, et tunning : le stricte minimum. Mais tout est sous la main, et encore une fois, sa simplicité permet d'aller à l'essentiel !

Pour conclure, je vais commencer par dire qu'il ne faut pas confondre "c'est simple" et "c'est naze". Vous êtes bien content qu'une fourchette n'ai que des dents pour piquer la nourriture, si on lui rajoutait au manche une brosse à chiotte, un moteur électrique et des lacets, on perdrait quelque peu l'essence même de l'objet.
Niveau ergonomie il n'y a pas mieux sur le marché, quel que soit le prix. Elle est efficace, c'est tout ! Et c'est pas pour rien qu'on la retrouve dans les set-up et studio de nombre d'artiste pro : Amélie Lens, Nina Kraviz, Doubting Thomas, SNTS, Bellaire & George, pour ne citer qu'eux, et ils sont très nombreux. C'est quand même un sacré gage de qualité.
Pour ma part, j'ai fais l'erreur de la revendre (peut-être pour ça que je ne suis pas un pro ???) pour une TR-8S, pensant retrouver l'essence de sa petite (en réalité grande) soeur la TR-8. Erreur ! Même si elle reste très ergonomique, on perd le rapport si particulier qu'on tisse avec la TR-8, celui de connaitre par cœur son instrument, de connaitre tout ses détails, ses points forts et ses limites, pour en jouer et donner le meilleur d'elle même.
C'est comme ça que je conçois la TR-8 : un instrument exceptionnel.
Pour revenir sur le son, malgré son côté numérique, elle reste vraiment présente et punchy dans un mix au milieu de synthé gras, ça pour moi c'est rare et notable. En plus, elle fait carte son, on peut record en multitrack sur un DAW, que demander de plus ?
On pourrait lui reprocher un manque de diversité sonore (seulement 2-3 alternatives par instrument), encore que, il y a toujours possibilité d'acheter en plus le pack 7x7 (100€ tout de même) et c'est quand même fait à la base pour imiter les BAR mythiques de Roland.
Mais lui ajouter la possibilité de charger des samples (comme la 8S au final) lui ferait perdre encore une fois sa simplicité d'utilisation. Alors non, c'est pas plus mal, d'autant que ce ne sont pas n'importe quelles sonorités qui sont à disposition !

Aller pour finir (je pourrais en parler des heures), elle en a vraiment sous le capot, derrière sa couleur vert pomme. Je l'ai vendu en pensant la retrouver boostée aux stéroides avec la TR-8S, mais la barre (jeu de mot qualitatif Sherlock) était déjà bien haute !
Bref : un immense coup de cœur (l’enthousiasme est monté tout au long de la review haha, les souvenir remontant !) et nul doute que j'en aurai à nouveau une dans mon (home) studio. Et entre nous, 250 balles d'occas' pour une pareille machine, c'est donné..

Une pépite bien sous estimée !