Beyerdynamic DT 880 Pro
+
Beyerdynamic DT 880 Pro

DT 880 Pro, Casque studio de la marque Beyerdynamic appartenant à la série DT 880.

  • J'aime
  • Tweet
  • Mail

POUR LE CONTROL DES BASSES ET DU MIX ??

 
  • Signaler un abus
AuteursMessages

vgeoffroy

membre non connecté
vgeoffroy
1420 posts au compteur
AFicionado

Score contributif : 1 371

1 Posté le 09/02/2019 à 23:51:10Lien direct vers ce postSignaler un abus

Bonjour à tous,

et oui !! Eternel sujet:

Je mix avec mes Yam HS 80 et un sub dans une pièce dédiée mais pas forcément bien traitée.

Bien sûr les différentes écoutes dans des conditions et sur du matos très variés permettent de me faire une meilleure idée sur la réussite de mon équilibre spectral et mix des instrus, mais quel perte de temps !!

J'ai un Beyer DT 250 qui commence à vraiment fatiguer, les basses sont quasi inexistentes, donc aucun controle possible sur ce registre avec ce casque, au demeurant fermé et donc plutôt utilisé pour de l'enregistrement d'instruments acoustiques.

Le sub est à priori bien réglé et calibré selon les différentes écoutes test de titres du commerce, mais malgré tout il y a encore des zones d'ombre notament au niveau des basses et je sens que je pourrais mieux faire au niveau du mix aussi.

Rien d'original donc !!

Mais en parcourant tous les forums et avis sur les DT 990 PRO et DT 880 PRO + les comparaisons des 2 casques dans toutes sorte de langues, ça fait beaucoup de lecture depuis quelques semaines, je n'arrive pas à faire un choix décisif.

Je ne peux évidemment pas acheter les 2 casques, alors j'ai besoin de votre aide éclairée.

Car il ne s'agit pas de faire un choix de goût, ce que mes oreilles aurait pu faire en les essayant, mais un choix judicieux, je m'explique:

- avec le DT 990 PRO qui descend très bas dans les graves, il est possible de monitorer cette partie du spectre de façon précise mais pour ce qui est du médium plus en retrait et de la zone des 5K trop proéminente je suis sur une solution déséquilibrée par rapport à un 880 plus neutre.

- Justement, avec le DT 880 PRO, plus droit et plus équilibré, il est possible d'avoir un meilleur control sur les fréquences médiums et les aigües que sur le 990, mais le bas du spectre est moins bien représenté, or, il est indispensable pour moi de bien comprendre ce qu'il se passe en bas !!

Jusque là, rien de nouveau !!!

Mes questions sont:

1- les graves du 880 PRO sont-ils assez audibles pour pouvoir les monitorer correctement et les doser finement par rapport au 990 PRO qui a coup sûr me les fera disparaitre lors du mix puisque instinctivement je serai obligé de les atténuer.

En bref, le 880 seul pourrait-il vraiment m'aider efficacement à controler mon mix et les basses ?

2- Il y a aussi la solution logiciel de Sonarworks reference 4 ( https://www.sonarworks.com/reference ) que je pourrais appliquer à ce DT 990 afin de le rendre plus homogène, ce qui me permettrait d'avoir l'écoute plaisir du 990 seul, et l'écoute neutre du 990 + SOnarworks, il suffirais de switcher entre les 2 models ??

Vous l'avez compris, je suis super indécis quant au choix idéal à faire......

Merci d'avance pour toutes vos réponses.

 

[ Dernière édition du message le 09/02/2019 à 23:55:30 ]

vgeoffroy

membre non connecté
vgeoffroy
1420 posts au compteur
AFicionado

Score contributif : 1 371

2 Posté le 10/02/2019 à 12:37:50Lien direct vers ce postSignaler un abus

N'hésitez pas à me faire part de vos avis, ils seront vraiment précieux pour moi...

kuwa

membre non connecté
kuwa
296 posts au compteur
Posteur AFfamé

Score contributif : 56

3 Posté le 10/02/2019 à 13:25:51Lien direct vers ce postSignaler un abus
Bonjour, j'avais opté pour le 880 (mon premier "vrai" casque) pour sa neutralité.
Tu sembles rigoureux et tu comprendras qu'il faudra inévitablement jongler entre le casque et tes enceintes et peut-être améliorer l'acoustique de ta pièce.
Pour les reverb et le bas du spectre je me fie plus aux enceintes de monitoring bien que j'ai des entrées de gamme. Le casque reste pour moi une solution de secours pour ne pas importuner d'autres personnes mais c'est presque tout. Une première écoute à très faible niveau sur des enceintes de monitoring peuvent aider à déceler ce qui bouffe le reste éventuellement. Au fur et à mesure de la fatigue auditive et de concentration tu peux augmenter le volume jusqu'à faire une pause salvatrice.. Je ne suis pas un pro cependant.

[ Dernière édition du message le 10/02/2019 à 13:31:15 ]

vgeoffroy

membre non connecté
vgeoffroy
1420 posts au compteur
AFicionado

Score contributif : 1 371

4 Posté le 10/02/2019 à 15:59:07Lien direct vers ce postSignaler un abus

Merci pour ta réponse Kuwa, comment se comportent tes mix à l'extérieur (voiture, studio, hifi) par rapport au rendu du casque ?

Surtout au niveau des basses ?

Est-ce qu'il est vraiment possible des les monitorer corectement sachant qu'en dessous de 100 Hz il n'y a quasiment plus rien (selon sa courbe de réponse) ?

 

[ Dernière édition du message le 10/02/2019 à 15:59:34 ]

kuwa

membre non connecté
kuwa
296 posts au compteur
Posteur AFfamé

Score contributif : 56

5 Posté le 10/02/2019 à 16:25:36Lien direct vers ce postSignaler un abus
Pour les basses le casque ne me suffit pas, je visualise en même temps les courbes de niveau de fréquence sur ordinateur ce qui me donne déjà une bonne indication ne serait ce avec les fréquences du kick et d'autres samples qui se superposeraient et généralement l'écoute par le biais des enceintes me confirme si c'est une bouillis dans les basses fréquences. Je me répète mais le casque n'est pas une fin en soi pour moi.
D'autres plus expérimentés et aboutis te feront peut-être un retour d'expérience concernant les autres supports d'ecoute, je n'en suis pas encore à cette étape dans mes projets personnels.
La compression sidechain peut-être une piste pour éviter les surcharges ( ?)

[ Dernière édition du message le 10/02/2019 à 16:29:39 ]

giloine

membre non connecté
giloine
754 posts au compteur
Posteur AFfolé

Score contributif : 145

6 Posté le 13/02/2019 à 13:46:09Lien direct vers ce postSignaler un abus
Je pense qu'il est particulièrement compliqué de gérer les bas avec un casque.... aussi bon soit-il.
Moi j'ai le 880 de chez beyer et un audiotechnica ath m-40x (un peu plus pêchu en bas). C'est une aide, mais ne remplace pas l'écoute sur monitorings afin de s'assurer a minima que rien ne "cloche"...

De toute manière, avoir LE son pur, c'est très très compliqué : il faut de très bonnes écoutes et un traitement rigoureux... et onéreux..

Bref, le mieux est de bien connaitre ses écoutes et d'écouter les mix sur plusieurs systèmes (même les plus pourris)....

Je joue.... donc je suis !

vgeoffroy

membre non connecté
vgeoffroy
1420 posts au compteur
AFicionado

Score contributif : 1 371

7 Posté le 13/02/2019 à 14:36:10Lien direct vers ce postSignaler un abus

Bien sûr et c'est exactement pour ça qu'une écoute supplémentaire au casque est nécéssaire car il apporte une alternative notament au niveau des basses qui peuvent énormément tourner dans un local, même traité un minimum.

J'ai déjà un casque assez neutre mais qui manque de grave, le DT 250 (qui est fermé ) et que j'utilise en enregistrement principalement.

Du coup je pense me prendre le DT 990 PRO que j'ai éssayé hier, et qui me parait très précis sur tout le spectre et plutôt interressant dans le registre grave.

Il me permettra certainement d'avoir un avis supplémentaire sur mon mix.

Une petite réflexion au passage ...

Au final, selon la courbe isotonique, qui est une moyenne, on a tous un système naturelle d'écoute assez analogue, mais en réalité, on perçoit le son de façon très différente selon nos organes internes et externes.

Le fait que nous ayons besoin d'un niveau de pression sonore plus important dans le registre grave et aigüe complique énormément les choses.

Un casque équilibré selon nos critères doit obligatoirement avoir une présence accrue dans les 2 registres grave et aigüe et une courbe de réponse neutre doit être forcément en forme de cuvette (en éxagérant).

Mais nous sommes tous sujets à des fluctuations énormes surtout dans nos domaines proffessionnels liés au son.

De plus, en prenant de l'âge, nous sommes sujets à des scotomes à des fréquences différentes selon les individus.

J'ai un ami musicien sourd d'une oreille dû à un accident de casque, et défficient de l'autre oreille, qui produit de la musique orchestrale très élaborée avec énormément de piste, et la prémasterise lui-même.

Systématiquement, le technicien Michel Geiss qui masterise ses disques, lui dit qu'il n'a pas touché grand chose sur son disque, qu'il n'avait pratiquement rien à faire...

Cet ami en question controle visuellement le son de ces prods avec des outils logiciels classiques de mastering, il rectifie visuellement les phases et équilibre du spectre etc...

Ca m'a toujours donné à réfléchir car effectivement ses productions sont irréprochables à tous les niveaux !!

 

 

 

[ Dernière édition du message le 14/02/2019 à 00:25:54 ]

Revenir en haut de la page