Participez au concours Audiofanzine x Bridge.audio et entrez dans la playlist d'un superviseur musical renommé !
Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
LD Systems LAX12DA
Photos
1/1

Test de la LAX12DA de LD systems

Console amplifiée de la marque LD Systems appartenant à la série LAX

Comparateur de prix
Petites annonces
Forums
test
Réagir
Console cherche groupe

La société allemande LD-Systems, spécialisée dans les produits de sono (enceintes, micros) se lance désormais dans les consoles de mixage analogique, avec une nouvelle série baptisée Lax, dont la 12DA que nous allons tester ici.

La société alle­mande LD-Systems, spécia­li­sée dans les produits de sono (enceintes, micros) se lance désor­mais dans les consoles de mixage analo­gique, avec une nouvelle série bapti­sée Lax, dont la 12DA que nous allons tester ici.

 

Le moins que l’on puisse dire, c’est que LD-Systems n’a pas pris à la légère son arri­vée dans le monde de la console de mixage ! Ce n’est pas moins de huit nouveaux produits qui composent cette gamme, avec des consoles 6, 8, 12 et 16 voies (dont certaines offrent en plus l’am­pli­fi­ca­tion du signal et un DSP), mais égale­ment des consoles DJ et d’ins­tal­la­tions fixes, rackables.

Lax

Le produit que nous allons tester ici est le modèle inter­mé­diaire, la console Lax12AD, offrant à la fois un DSP d’ef­fets et un ampli de puis­sance inté­gré – un système ‘tout-en-un ’ qui pour­rait s’avé­rer inté­res­sant pour les musi­ciens, d’au­tant plus que son posi­tion­ne­ment en terme de prix est très agres­sif.

On déballe le paquet !

C’est dans une grosse boîte très robuste que la console m’a été livrée. Bien que secon­daire a priori, l’em­bal­lage en dit souvent long sur la qualité d’un produit et la volonté de sérieux du fabri­cant. Ici, et c’est un très bon point, la console Lax est très bien embal­lée ! Le carton utilisé est épais, solide et il vous permet­tra de trans­por­ter la console durant de nombreux mois (même s’il est fort recom­mandé de construire un flycase).

Le packa­ging est assez sommaire, la console est livrée avec deux pattes de rack, un manuel papier en anglais (pas de manuel français, même en PDF) et un cordon d’ali­men­ta­tion. A ce sujet, élément impor­tant, le trans­for­ma­teur est interne. Bien que cela soit pratique au niveau trans­port, cela rend la main­te­nance éven­tuelle plus compliquée, car elle impose l’ou­ver­ture de l’ap­pa­reil, ce qui est assez onéreux en cas de panne. De plus, étant donné la présence d’un système d’am­pli­fi­ca­tion inté­gré, l’ali­men­ta­tion risque de faire chauf­fer la console, mais ça, on le testera plus loin…


La console : ergo­no­mique et bien pensée

Lax

D’un format rela­ti­ve­ment réduit (des mensu­ra­tions light de 425*161*427 mm), la console Lax offre deux grosses poignées en plas­tique rigide sur les côtés permet­tant de la dépla­cer faci­le­ment sans se couper les doigts. Plus anec­do­tique, une sangle est même prévue pour pouvoir la trans­por­ter à l’épaule. Étant donné le poids de l’en­gin, près de 11 kg, il est clair que les trans­ports se rédui­ront au strict mini­mum. La 12DA peut être à la fois console de table et console de rack via ses poignées que vous pouvez dévis­ser, très faci­le­ment, pour y instal­ler à la place deux équerres au format 19’.

A ce titre, la console se devait d’of­frir une ergo­no­mie multi supports et c’est le cas, la façade arrière est incli­née et se limite au strict mini­mum de connec­teurs, afin de faci­li­ter la connec­tique en mode rack. Il faut noter égale­ment que la partie mixeur est proté­gée par une plaque en plas­tique trans­pa­rente, très pratique pour éviter les erreurs de mani­pu­la­tion acci­den­telles, ou les projec­tions de liquide en tout genre.

La console Lax est vendue comme un produit complet à la fois table de mixage inté­grant un multi effets, préam­pli, mais égale­ment ampli de puis­sance. Le poids, le prix et la taille ultra raison­nables de cet appa­reil vont-ils être syno­nymes de compro­mis sur les fonc­tion­na­li­tés ?

La partie mixeur : c’est complet !

La console Lax offre donc 8 tranches en ligne (quatre monos et quatre stéréos), avec pour chacune d’elle un fader linéaire dont la course est de 6 centi­mètres avec indi­ca­teur de crêtes (led rouge). C’est dommage que les concep­teurs n’aient pas inté­gré les formats stan­dard de 10 cm, beau­coup plus pro d’une manière géné­rale. Un choix écono­mique, très certai­ne­ment.
Lax

Sur chaque tranche nous dispo­sons égale­ment du ‘stan­dard conso­le’, c’est à dire d’un bouton mute, solo, d’un poten­tio­mètre de pano­ra­mique, d’un auxi­liaire, et égale­ment d’un poten­tio­mètre permet­tant de gérer le DSP interne. Au-dessus, nous avons une section égali­seur assez stan­dard sur ce type de produit, inté­grant un contrôle des basses, des aigus, et des médiums (avec réglage de la fréquence centrale). La section mixeur est iden­tique pour les canaux mono et stéréo.

Au niveau connec­tique, la console Lax offre (pour les quatre premiers canaux mono) une entrée micro XLR, une entrée ligne au format jack (symé­trique), ainsi qu’un insert en jack égale­ment. Le niveau d’en­trée est réglable de +15 dB à –25 dB pour l’en­trée ligne, et de 0 dB à +40 dB pour l’en­trée Micro. À noter égale­ment la présence d’un bloc d’ali­men­ta­tion fantôme géné­rale commu­table sur la façade arrière de l’ap­pa­reil. Un filtre passe-bas pourra en plus être activé par tranche, agis­sant à partir de 75 Hz, sur une courbe de –18 dB par octave. Les canaux stéréo disposent quant à eux d’en­trées au format jack (deux entrées par tranche), commu­tables entre +4 et –10 dB (pas de filtre passe-bas).

Fader master

La console Lax intègre égale­ment un bloc d’en­trée/sortie pour une source externe type magné­to­phone (tape en anglais) au format RCA, non égali­sable et dont le volume d’en­trée ne sera pas réglable non plus.

Le bloc Master inclut deux fadeurs permet­tant de régler le volume géné­ral, et un fader pour la sortie alter­na­tive 3–4, corres­pon­dant au sous-groupe. Sur cette même section master, nous dispo­sons de vue-mètre stéréo, avec LED d’ac­ti­vité de l’ali­men­ta­tion fantôme, ainsi que d’un bouton mute-solo pour l’écoute du bloc sous groupe. La console Lax offre égale­ment une sortie casque, dont vous pour­rez régler le volume (jusqu’à +15 dB), ainsi que la source à écou­ter (main, sous-groupe, ou tape). Enfin, sur cette même partie master, nous pour­rons régler le bloc DSP au moyen d’un simple poten­tio­mètre/bouton-pous­soir. En matière de sorties audio, la console Lax offre des connexions lignes ‘Main mix’ au format XLR, mais égale­ment jack symé­trique.

Le DSP : service mini­mum

Lax

Le bloc d’ef­fet, géré par un DSP, offre une réso­lu­tion de 24 bits en conver­sion AD/DA et en trai­te­ment. Dispo­sant de 100 presets celui-ci intègre de nombreux effets basiques, mais indis­pen­sables tels que : écho, trémolo, quelques réverbes (plate, room, hall), cabine Leslie et même un flan­ger. Dommage que tous ces effets ne soient pas vrai­ment para­mé­trables, outre l’in­ten­sité de l’ef­fet via les poten­tio­mètres de tranche, aucun autre réglage n’est possible.

La partie ampli­fi­ca­tion : adap­tée à des petits besoins

Il est clair que cette console s’adresse à des groupes amateurs, et à ce titre la console offre une puis­sance correcte pour des répé­ti­tions, des concerts dans des bars ou des petits clubs. Avec une puis­sance nomi­nale de 2×200W RMS sous 8 Ohms et 2×300W RMS sous 4 Ohms, vous ne pour­rez pas vous servir de la Lax pour une salle impor­tante voire pour réel­le­ment sono­ri­ser une batte­rie. Vous pour­rez tout au plus y entrer des voix, éven­tuel­le­ment un sampleur, voire un micro caisse claire ou deux petits overhead batte­ries dans le meilleur des cas.

La connec­tique liée à cette partie ampli­fi­ca­tion est simple, mais offre l’es­sen­tiel : vous avez le choix entre des connec­teurs Jack ou spea­kon.

Et le son dans tout ça ?

Potards

Le premier fait notable dès l’al­lu­mage de la console est le bruit émis par le venti­la­teur, qui, s’il n’est pas gênant pour un usage scène, rend en revanche déli­cate l’uti­li­sa­tion dans un contexte home studio. Pour tester une console telle que la Lax, rien de tel que de bran­cher un micro dyna­mique. C’est ce que j’ai décidé de faire au moyen d’un SM 58 Shure, une réfé­rence du marché.

Le résul­tat est très bon : la console préam­pli­fie bien le signal et le poten­tio­mètre de gain joue parfai­te­ment son rôle. Les égali­seurs sont très effi­caces et l’on peut réel­le­ment effec­tuer de bonnes correc­tions sans faire satu­rer le signal. Si l’on passe outre le headroom un peu léger à mon goût, on peut vrai­ment se satis­faire des tranches de cette console. Les faders de tranches, bien que trop court pour être pro, permettent toute­fois d’ef­fec­tuer un réglage précis des niveaux, tout en gardant en tête que la console n’est pas là pour rempla­cer un produit ‘pro’.

Potards

Le DSP d’ef­fet est propre et les réverbes sont très correctes et fonc­tion­nelles. Il est évident que devoir se conten­ter de preset peut appa­raître frus­trant pour un bon nombre d’in­gé­nieurs du son, mais là on va à l’es­sen­tiel, et du coup n’im­porte qui peut se mettre en place un effet en quelques secondes. Un élément très impor­tant : la console ne souffle presque pas, même avec le DSP d’ac­tivé, le rapport signal/bruit est très bon. Les parties ligne/tape sont égale­ment très bonnes, même s’il est regret­table de ne pas avoir d’en­trées de type S/PDIF sur la console.

L’ali­men­ta­tion fantôme (testée avec un micro Audix CX112) se révèle de bonne facture, même si elle présente des signes de faiblesse lorsque l’on connecte plusieurs micros à cellules actives simul­ta­né­ment. C’est malheu­reu­se­ment là une consé­quence directe de l’ali­men­ta­tion unique pour les quatre tran­ches…

La partie ampli­fi­ca­tion est égale­ment très hono­rable pour un maté­riel de ce prix, et les 400 watts RMS suffi­ront à bon nombre d’uti­li­sa­tions simples telles que la sono­ri­sa­tion en répé­ti­tion ou encore des concerts dans des bars.

Conclu­sion


SortiesLa console Lax n’est pas le produit de l’an­née, ça, c’est clair. Ne cher­chez pas ici d’in­no­va­tions tech­niques, ni de fonc­tion­na­li­tés ésoté­riques. Il n’en reste pas moins que se procu­rer un système de sono­ri­sa­tion sympa pour pas cher est une problé­ma­tique rencon­trée par tous les groupes qui démarrent. Un besoin récur­rent qui trouve ici une réponse en matière de produit d’en­trée de gamme.

La console Lax 12AD est un produit complet, certes basique, mais qui remplit parfai­te­ment son rôle de ‘con­sole avec tout dedans’ pas chère, fabriquée avec le plus grand sérieux en Asie et réel­le­ment robuste. Pour seule­ment 449 € TTC (prix public conseillé par le fabri­cant), LD-Systems offre une solu­tion abor­dable et suffi­sante pour répondre aux besoins basiques d’un groupe débu­tant. Reste à trou­ver les enceintes, mais ça, c’est encore une autre histoire !

 

  • Soli­dité, assem­blage, sérieux de fabri­ca­tion
  • De très bons connec­teurs
  • Ergo­no­mie de la console
  • Rapport qualité/prix très bon

  • Pas de manuel en français
  • Fader trop court
  • Alimen­ta­tion fantôme unique sur les quatre tranches
  • DSP d’ef­fet trop basique
  • Headroom un peu faible

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.