Roland VG-99
+
Roland VG-99

VG-99, Convertisseur Audio/MIDI de la marque Roland appartenant à la série VG.

Shake 07/10/2010

Roland VG-99 : l'avis de Shake

« Très efficace »
5

  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail
Pour les caracs, voir plus bas, ça prendrait deux pages. Deux sorties stéréo indépendantes + sortie jack vers ampli gratte. Prises footswitch, pédale d'expression, pédalier dédié FC300 (trop cher...)
C'est tout numérique, mais honnêtement il faut être maniaque pour trouver le son plat ou froid.
Les moins :
1. pas de send/return, ça c'est dommage pour ceux qui ont des overdrives à lampe par exemple.
2. Construction Roland : c'est sûrement très solide, mais c'est du plastique là où j'aurais préféré une carcasse métal un peu plus vintage. De plus, attention au câble capteur VG-99, on est plus proche du câble midi (donc fragile) que du jack indestructible. Il faut donc bien arrimer le câble.
D'où le 9 au lieu de 10.
Un mot sur la pose du capteur GK3 : sur un chevalet TuneOMatic (Les Paul, 335, Sheraton...) c'est posé en 30 minutes, le plus long est de décorder la gratte car le capteur se fixe directement au chevalet. Sur un chevalet vibrato ça doit être une autre paire de manche.

UTILISATION

Config ultra-simple, très bien pensée, on ouvre le manuel une ou deux fois et pour le reste on triture et on écoute ! L'édition est logique et facile. Beaucoup de contrôles en façade, tous assignables très simplement (6 encodeurs + 2 switchs en façade, 1 encodeur + 2 switchs sur la gratte (capteur GK3), +tout ce qu'on veut en contrôle midi au pied, +1 D-beam et un ruban pour sculpter le son sur des notes tenues). Manuel impec, merci Roland.


MISE EN OEUVRE

Les effets sont impressionnants (je ne les liste pas : il y a tout). Certains avis critiquent la simplicité des délais mais je me demande si les utilisateurs ont ouvert le manuel : on a du délai stereo, dual, reverse, analog, bande, avec réinjection, et hold (maintien infini) le tout avec 2,8 sec de mémoire, je pense que c'est suffisant pour un multi-effet...

Par contre, les fameuses réverbs Roland... argh. C'est exploitable mais il y a toujours quelque chose de pas naturel. Depuis le temps ils devraient changer leur algorithme, le dernier plugin gratuit sonne mieux. Pour les acharnés, prévoir de coller un petit TC Elec ou une Lexicon au cul du VG pour les réverbs. Sachant qu'à chaque changement de patch le VG peut envoyer un program change aux effets externes pour qu'ils s'alignent, ça évite les galères.

Pour les modélisations, je ne parlerai pas de réalisme : je suis pianiste et saxophoniste à la base et je me fous bien de savoir si tel son sonne vraiment comme une Strat 65' sur un Mesa Boogie. Je n'en sais rien en fait. L'important c'est que les différentes modélisations ont leur propre personnalité. Les strats sont claquantes, les 335 sont bien jazz, les flatwound sont encore plus jazz, les acoustiques sont surprenantes, les basses grognent comme il faut. Les synthés répondent au doigt et à l'oeil, ils grincent, grognent et caressent. Donc on oublie les présets destinés au marché japonais et on met les mains dans le cambouis en se fiant à ses oreilles.
NB: je ne parlerai pas des distos, je n'en mets jamais (style jazz), mais les crunchs répondent très naturellement.

Je l'utilise avec une Sheraton, un capteur GK3, des cordes Elixir (attention, même avec un capteur hexa le brillant des cordes impacte le son) et un Jamman Stereo.

Une dernière chose : avec cet engin, oubliez votre stack tout lampe, ce qu'il veut c'est un HP neutre. Donc ampli clavier, moniteurs ou enceintes sono. Chez moi c'est une bête enceinte active 12' Thomann à 300 euros et ça sonne 10x mieux que sur mon Vox.

AVIS GLOBAL

Utilisé depuis 1 mois, je redécouvre la guitare. En multi-effet j'ai eu du Boss (moyen mais c'était il y a longtemps), du Digitech (mieux, surtout les reverbs) et du Vox (miam). Le VG éclate tout ça sans se forcer, reverbs mises à part.

Les + : on peut tout faire. Vraiment tout. Et ça respecte le jeu.
Les - : être obligé d'abandonner son joli ampli et accepter d'avoir du vilain numérique dans son signal. Mais ça en vaut la chandelle. En plus je n'aime pas Roland (c'est psychologique) mais ils enterrent tout le monde avec cette bécane donc j'ai mis mon snobisme de côté.

Rapport Q/P : 1100 euros avec le capteur, soyons honnête, c'est très cher quand on n'est pas pro. Mais il n'y aucune alternative. Donc vu comme ça... ça évite d'acheter dix grattes, quinze amplis, une contrebasse et trois synthés, et la baraque pour les ranger.

Avec l'expérience, je remonterais bien dans le temps pour l'acheter dès sa sortie, héhé.