Mooer Ana Echo
+
Mooer Ana Echo
V old man on the hill 21/11/2013

Mooer Ana Echo : l'avis de V old man on the hill

« Ma madeleine rose. »
3

  • J'aime
  • Tweet
  • Mail
Il est question, publicitairement parlant, d' une pédale clone de Boss DM2 ou Ibanez/Maxon AD9. C'est à dire des premiers delays analogiques japonais.
Bien qu'ici la fabrication soit chinoise, ce qui motive nombre de commentaires extra musicaux, le prix est relativement élevé.
Je ne sais pas si le concept nano pédale a un avenir mais le gain de place sur un PB est éloquent. Le chassis semble robuste. Pas de logement pour une pile 9v, ce qui est logique au vu de la taille de l'engin. La fiche DC in se situe au sommet de la pédale et la consomation demandée est tres faible, on est dans le basique de chez basique.

UTILISATION

Les deux mini potards (echo et intense) sont petits et franchement pas très fins. Le réglage se fait sans réelle finesse, les musiciens soucieux de caler leur delay à la mili seconde passeront leurs chemins.
C'est le principe du delay analogique on est dans l'émotion musicale et non dans le calcul.

QUALITÉ SONORE

Une fois réglé à votre convenance on peut se concentrer sur le son et là, je dois dire que la pédale fait la blague et j'ai retrouvé cette DM2 qu'un pote m'avait prété il y a tellement d'années, avec les défauts et les qualités que l'on retrouve dans nombre de delays analogiques, mais avec ce flou sonore spécifique aux pédales (roses). Ceci dit la pédale à fort volume révele des contours plus segmentés et un dosage intelligent de la dynamique de votre jeu se révele crucial.

AVIS GLOBAL

Il faut savoir ce que l 'on veut. Car pour plus de finesse la MXR carbon copy fait des merveilles mais il manque à mon gout ce fameux flou. Un flou certe un peu cheap mais bon. Que peut on faire contre un peu de nostalgie. Une pédale en forme de madeleine de Proust.