Drum n' Bass
Electronique Drum n' Bass
  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail

*historic drum topic*

 
AuteursMessages

Ostràl

offline
Ostràl
1732 posts au compteur
AFicionado

Score contributif : 102

1 Posté le 12/10/2007 à 14:51:04
Etant,par rapport a la drum, un peu embrouillé sur qui a fait quoi quand et comment j'ouvre un topic pour éclairer toutes les lanternes un peu eteintes sur ce sujet!
alors appel aux URK etmoth shirow etc pour nous expliquer quand la drum est née? avec qui ? les premiers song? les styles différents ?...
qu'est ce que le jump-up,la jungle,la dark,...?qu'est ce qui différencit exactement tous les styles?
pourquoi le AMEN?
pourquoi la drum est de plus en plus utilisée dans la télévision?

... ... ...

alors ici tout le monde pourrat déballer sa science drumique sur ce sujet surement trés (trop) vaste
::::::::::désolé mais j'suis pas un cas isolé, et j'connais tout plein d'autres potes à camisoler::::::

Urk Boombleep

offline
Urk Boombleep
9998 posts au compteur
Je poste, donc je suis

Score contributif : 725

2 Posté le 12/10/2007 à 15:45:21

Citation : pourquoi la drum est de plus en plus utilisée dans la télévision?

Où ça ? Où ça ? :8O: :chienfou:

Non, alors bon, soyons sérieux, le sujet l'est.

Si tu sais lire l'anglais, je ne saurais que te conseiller mille fois d'aller lire un coup Le Guide d'Ishkur, et si tu sais pas lire l'anglais, bha... tant pis, vas-y quand même , tu vas te faire plaise :mrg:

Bon alors basiquement :

au début était le funk et les fêtes de quartier.

Des mecs à NY ont commencé à vouloir passer uniquement les parties rythmiques de leurs morceaux de funk préférés étant donné que c'étaient les plus dansants ; pour ce faire ils ont développé la première table de mixage avec crossfader et système de pré écoute, histoire de pouvoir enchaîner uniquement les solos de batterie et autres joyeusetés dancefloor sur leurs vieux disques de funk, soul et blues (à l'époque c'était la furie disco, le funk était quelque peu tombé en désuettude à part dans les quartiers où ça dansait sec :clin: )
Ensuite, vers 1987, sont arrivés les samplers.
Les premiers groupes de rap, majoritairement, ont commncé à sampler ces parties rythmiques, appelées alors breakbeats, pour s'en servir comme base rythmique dans leurs morceaux, breakbeats par-dessus lesquels ils rajoutaient (ou pas) des sons de boîte à rythme pour appuyer les temps forts.
Si tu écoutes des vieux Run DMC, Grand Master Flash & the Furious 5, Beastie Boys ou encore bien d'autres, tu entendras clairement que les breakbeats sont omniprésents... Le plus connu, le plus samplé et le plus recopié (et donc, de par là même sans doute, le disque le plus samplé de l'histoire) est Amen Brother, de The Winstons



(désolé les mecs, on ne pouvait pas faire ce topic sans au moins une image du Amen. Ca, c'est fait :bravo: )

Les breakbeats ont tous un petit nom : c'est le nom du morceau original dont ils sont tirés. Par exemple ici, le Amen (très courant en Drum et Jungle, car l'enregistrement du solo de batterie original est clair, bien dynamique et une fois accéléré, y'a une bonne patate).

On arrive donc à la chose intéressante : début des 90's, les ravers anglais qui faisaient déjà tourner leurs séquenceurs plus vite que le reste de la planète, se disent, "tiens, mais ces breakbeats sur lesquels les rappeurs font leurs instrus, on pourrait les rajouter par-dessus les boum - boum de nos TR 909 ! On accélère un coup la boucle, et hop, c'est parti ! :bravo: "

Ainsi est née la Jungle. Au début je pense que c'était plutôt du Happy Hardcore (sorte de Gabber à la con, type Thunderdome, mais plus joyeux, avec des sons vachement naïfs, très début 90's) puis ils ont laissé le boum boum tous les temps de côté pour se consacrer à une programmation rythmique plsu élaborée. Là, c'était vraiment de la Jungle. Très souvent associée au Ragga au début, puis elle a pris d'autres aspects, comme l'Ambient Jungle (Photek par exemple) ou la Drum'n Bass.

Ensuite, la différence entre Jungle et Drum'n Bass est vaste : certains disent que dès qu'il y a un breakbeat qui tourne dans le morceau, c'est de la Jungle, alors que si les rythmes sont tous des sons de boîte à rythme, c'est de la Drum'n Bass ; perso je sais pas trop et je me prononcerai pas sur le sujet, y'a déjà des junglists qui se sont entre-tués pour cette question :ptdr:
Mais en gros, pour moi, quand la prog rythmique est bien fouillée, qu'il y a une bonne vieille basse toute ronde et que ça groove, c'est de la Jungle ; et quand on a une rythmique basique "pouh - thak ! pouh thak !" syncopée qui envoie le bois et une grosse basse qui ronfle traitée comme une gratte électrique bourrée de disto, là, c'est de la Drum'n Bass.

Ensuite les sous-genres, je vais essayer de faire une petite synthèse, mais spa facile facile non plus, hein...

- Jump-Up : basique et dancefloor, à la Aphrodite, la forme la plus répandue de la Drum'n Bass. Y'en a pour tous les goûts mais en général c'est assez sommaire, on trouve une ligne de basse efficace, on colle une rythmique, deux-trois breaks histoire de faire style, et boum, le carton, 5000 pressages :volatil: Actuellement, y'a Benny Page, par exemple.
- Liqweed Funk (ou Liquid Funk mais c'est quand même plus marrant écrit Liqweed :volatil: ) : Drum'n Bass épurée, "atmosphérique", planante quoi, avec de belles mélodies et souvent des belles voix aussi. Exemple : le label Hospital, Calibre, le label Full Cycle...
- Neuro Funk : le p'tit dernier. Grosse Drum aux sons très poussés, je pense que c'est le style le plus dur à produire. Fers de lance : Noisia, Teebee, Calyx, Black Sun Empire. En fait, c'est de la grosse Drum qui tache, avec des reeces (synthés disto qui hurle) très travaillés, avec notamment beaucoup de jeu sur les filtres ; la plupart du temps y'a pas de mélodie distincte, on peut pas siffloter un bon Noisia dans la rue, on ne peut que se le prendre en pleine gueule au casque en marchant. :bravo2:
- le ClownStep : terme un peu moqueur qui désigne toute la Drum hyper-dancefloor (surtout anglaise) dérivée du Jump-Up et qui n'est produite QUE pour faire danser les masses outre-manche (héééééé ouiiiii, là-bas la Drum est une tradition, y'a même du mauvais goût en boîte comme ici avec la Trance...). Mélodies qui te scotchent la tête, sons pouët pouët mais production très bien ficelée, Pendulum est le plus grand ambassadeur (mais on pourrait aussi citer Sub Focus, ou d'autres...)
- Le GrindStep : sorte d'horreur hybride entre Drum'n Bass et GrindCore en métal. Drum qui envoie le pâté de chez pâté, avec des sons très très agressifs, des programmations rythmiques qui tiennent plus du batteur de Cradle of Filth sous acide que de la Drum'n Bass, enfin bon : c'est pas un truc de branleurs. :oops2: exemples : Counterstrike, DJ Bazoooka, le label Aural Carnage... Je suis pas trop trop branché dans cette veine là, faudrait plutôt voir avec ethmoh. :bravo:
- Le RaggaJungle : meilleur pour la fin ! :aime: bon, allez, pas de parti pris :oops2: Bin c'est simple, c'est de la Jungle avec du Ragga.
Ha non, c'est pas ça du tout en fait. Si seulement, hein ? mais non, une des devises du Junglist doit être sans doute "pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?" :volatil:
Donc : RaggaJungle. Certes, une voix Ragga est un plus, mais y'a aussi beaucoup de morceaux Jump-Up notamment avec des voix Ragga dessus (Shy FX - Everyday, Pendulum - Tarantula, etc.) Alors le RaggaJungle se distingue justement par des sons souvent assez oldschool, genre bonnes vieilles basses baveuses, synthés rouillés, mais attention : programmation rythmique toujours de très haute qualité.
Le RaggaJungle garde l'esprit "Système D" de la Dub par exemple : les sons en eux-mêmes ne sont pas extrêmement édités comme en Neurofunk par exemple, mais ça marche grave, y'a toujours une bonne grosse ligne de basse bien dansante (dont la mélodie est souvent pompée sur des medleys Ragga d'ailleurs, quand c'est pas carrément un sample)
Mais perso, j'adore le RaggaJungle pour les programmations de batterie. Il n'y a que dans ce genre là de la Jungle et Drum'n Bass que la prog rythmique peut être à ce point chiadée (le GrindStep mis à part mais c'est une exception qui confirme ma règle. :bravo: )
Ca peut être très calme comme très agressif, si tu écoutes un R.Cola, un Chopstick Dubplate, un Rhygin, tu peux faire la fête ou draguer une meuf, mais si t'écoutes un SixteenArmedJack, un Tester ou un Debaser, range vite tout ce qui casse, tu vas pas tarder à plus tenir en place :volatil:



Donc bon voilàààà, j'espère que ta lanterne est un peu éclairée... Je m'étais déjà tapé ce genre de post explicatif un jour je crois, mais je le retrouvais pas ; là au moins sur ce topic, il est bien "rangé", on pourra le retrouver facilement ! Plus d'excuses pour ignorer les racines ! Bho !

Ostràl

offline
Ostràl
1732 posts au compteur
AFicionado

Score contributif : 102

3 Posté le 12/10/2007 à 16:37:07
:8O: oooh yeah v'la un urk's post digne des plus belles pages wiki :langue:


MERCI


Citation : Où ça ? Où ça ? :chienfou:


si si je trouve que la "drum "est de plus en plus utilisée dans le milieu de la télé ou de la radio,pub,générique,...
si personne me plussoie sur ce coup là c'est que j'deviens a moitié a la masse et que j'entends des breaks de partout :shootme:
::::::::::désolé mais j'suis pas un cas isolé, et j'connais tout plein d'autres potes à camisoler::::::

Anonyme

offline
Anonyme
Ce membre n'existe plus
4 Posté le 12/10/2007 à 17:17:38
Grindstep je sais pas trop ce que ça veut dire mais bon ...
pour les sons dark tout viens de la techno. Dés le début du olschool hardcore rave le son des rave anglaise (voix pitché, kick 4 for the floor, et breakbeat en gros) y avait un son dark qui s'appelait darkcore je crois porté par moving shadow notament. Cette musique de rave à donné d'un coté la jungle et de l'autre en se politisant (au moins au début) le son de free party, la tribe et la hardtek. Et oui malgré ce que bcp de gens disent en france dans la drum qui n'aime pas trop la nartek c'est la même origine enfin glissons...
Donc il y a tjr un son dark avec bcp de sample de film d'horreur etc... c'était vachement à la mode a un moment puis la vague jungle plus funky, plus proche du hiphop, des musiques dite "noire" est devenue la mode...
C'est un mec notament qui va relance le truc Technical Itch( bon bien sur il est pas tout seul) l'idée c'est de combiner la jungle avec des sons plus rave à l'ancienne . Cela va donner la naissance d'un sous genre le Techstep beaucoup basé sur des arpéges dissonant, des stab funk et des pad digne de film d'horreur plus tjr les samples de film de zombie etc...
Les mec et le label qui font tjr tourner ce son sont peu nombreux à l'heure actuel en gros cherche Panacea (ces premiers son sont plus breakcore allemand etc...mais bon), The Sect, Position Chrome, Raiden
Si t'es sur paris ce samedi y a une soirée techstep au glazart !
Aprés du techstep a emergé progressivement un groupe de gens qui voulaient encore durcir le son. Et depuis quelques années 3/4 ans en gros ce mouvement qui était à la base dark et funky pour aller vite c'est radicaliser vers un truc ultra brutal c'est ce qu'on appelle le Darkstep. Les rythmiques sont ultra saccadé, les bass ultradistordu, des nouveaux rythmes apparaissent, des passerelles avec le métal, le hardcore, le breakcore s'établissent. C'est ce que je fais perso alors va ecouter mon trig pour avoir une idée !
Artistes Technical Itch, Limewax, Current Value, Dylan Label Freak, Obscene, technical Itch rec, Future sickness, etc... il y en a bcp qui sont souvent trés petits (moins d'une dizaine de sortie ...)

Sinon pour la télé j'entend plus du nu break à la prodigy (c'est devenu un cliché de film d'action d'ailleurs !) que de la drum perso !

Urk Boombleep

offline
Urk Boombleep
9998 posts au compteur
Je poste, donc je suis

Score contributif : 725

5 Posté le 12/10/2007 à 19:32:50

Citation : si personne me plussoie sur ce coup là c'est que j'deviens a moitié a la masse et que j'entends des breaks de partout



Mmmmh t'inquiète c'est normal, c'est la première phase, t'es en train de tomber dans la Jungle Culture. Bientôt t'entendras des amens dans le moindre bruit de marteau piqueur et dès qu'on te fera écouter un morceau avec une batterie qui groove un peu tu te l'imagineras pitchée dans ta tête. :bravo2:

Hors sujet :

Citation : malgré ce que bcp de gens disent en france dans la drum qui n'aime pas trop la nartek c'est la même origine enfin glissons...

Berrk , caca comme même . :oops2: :volatil:

Statik

offline
Statik
10709 posts au compteur
Drogué à l'AFéine

Score contributif : 283

6 Posté le 18/10/2007 à 23:58:08
Je suis globalement d'accord avec ce qui a été dit. :parlepourien:


Citation : Ainsi est née la Jungle. Au début je pense que c'était plutôt du Happy Hardcore (sorte de Gabber à la con, type Thunderdome, mais plus joyeux, avec des sons vachement naïfs, très début 90's) puis ils ont laissé le boum boum tous les temps de côté pour se consacrer à une programmation rythmique plsu élaborée. Là, c'était vraiment de la Jungle. Très souvent associée au Ragga au début, puis elle a pris d'autres aspects, comme l'Ambient Jungle (Photek par exemple) ou la Drum'n Bass.



En fait un album a tout changé : Goldie - Timeless.
Avant lui, beaucoup de ragga-jungle, assez lent dans l'ensemble (150-160bpm). Et tout le monde appelait ça jungle ou ragga-jungle.
Cela dit rien avoir avec de que Urk décrit comme Ragga-Jungle, puisque lui parle de ce qui se fait de nos jours.
Bon Shy Fx était déjà là. Remember Original Nuttah...

Lorsque Timeless est sorti, c'était le grande découverte d'un côté "intelligent" -par rapport au ragga-jungle tchakpoum- dans ce style, les artistes qui ont suivi cette brèche (LTJBukem ou Photek par ex.) se sont plutôt reconnus sous le terme drum'n'bass, qui était donc synonyme de plus évolués rythmiquement, plus rapide, et plus planant.

J'en profite pour rappeler que c'est essentiellement Rob Playford -qui fonda Moving Shadow plus tard- qui est l'artisant de Timeless. Il en a programmé une bonne partie et l'a mixé. C'était une des premières fois que des ingés sons se retrouvait avec des dizaines de pistes de batteries et percus diverses.
Cet album pose les fondation de la drum'n'bass moderne : Intro, drop, rolls, break, sub, pads, voix, etc... Jetez-y une oreille si vous ne le connaissez pas. :bravo:
Myspace - My Boots - My Home
Don't let this motherfucker go....

Urk Boombleep

offline
Urk Boombleep
9998 posts au compteur
Je poste, donc je suis

Score contributif : 725

7 Posté le 19/10/2007 à 01:26:51
Il est super chiant TimeLess j'ai trouvé, c'est des morceaux de 10mn qui mettent 20 ans à se développer...

Mais tout ce que tu en dis est sans nul doute vrai, la recherche du son telle qu'on la connaît en Drum'n Bass est partie de là !

Ostràl

offline
Ostràl
1732 posts au compteur
AFicionado

Score contributif : 102

8 Posté le 27/10/2007 à 16:31:30
Et quand y'a un vrai batteur c'est comment que ça s'appelle?
si vous avez des références de groupes qui jout "drum" avec un vrai batteur ça m'interresse.
::::::::::désolé mais j'suis pas un cas isolé, et j'connais tout plein d'autres potes à camisoler::::::

pansoul

offline
pansoul
487 posts au compteur
Posteur AFfamé

Score contributif : 28

9 Posté le 29/10/2007 à 09:02:22
Je connais plutot des mecs qui font du jazz et qui font des beats de drum comme erik truffaz , laurent de wilde ou sayag jazz machine, captain planet. apres c'est clair que c'est plutot des beats joué à la batterie acoustique donc ce sera pas exactement du neuro.

OïMachines

offline
OïMachines
22 posts au compteur
Nouvel AFfilié

10 Posté le 29/10/2007 à 15:32:47
Ola!
je joint ces 2 extraits vidéo de 2 groupes avec batterie en espérant que l'un de vous puisse me dire quel sont ces groupes.

Extrait LazyDays Festival:
http://www.megaupload.com/fr/?d=9HUS0JGA

Extrait SuicideBomba Live:
http://www.megaupload.com/?d=STGJ25YL

MERCI!
Revenir en haut de la page