Nagra Seven
+

Nagra Seven

  • J'aime
  • Tweet
  • Pin it

Seven, Enregistreur/Studio de poche de la marque Nagra.


3 avis d'utilisateurs
Neuf à partir de 3 570 € prix moyen : 3 864 €

Fiche technique Nagra Seven

  • Fabricant : Nagra
  • Modèle : Seven
  • Catégorie : Enregistreurs/Studios de poche
  • Fiche créée le : 19/11/2013

EXTRAIT MANUEL NAGRA (source Nagra France)

(Valable pour le soft V1.20, depuis juin 2014, le soft est en V1.30 donc des améliorations sont ajoutées.)

Enregistrement
Support interne Carte micro SD interne16 GB (modifiable)
Support amovible Carte SD card
Format FAT 32
Formats d’enregistrement PCM linéaire (MPEG 1 layer II en option)
Format de fichier 16 / 24 bit Broadcast Wave File BWF (WAV) iXML,
compatible AES 31
Conversion A/D & D/A 24 Bit Sigma Delta
Nombre de pistes 2
Fréquence d’échantillonnage 44.1, 48, 88.2, 96, 176.4 and 192 kHz (avec mode 0.1% " pull
up/down ")
Capacité d’enregistrement ex. : # 1 heure en stéréo @ 24 bit 48 kHz / GB
Mode mono & polyphonique Paramétrable
Mémoire tampon Paramétrable jusqu’à 20 secondes @ 48 kHz.
Ecran Tactile couleur 4” LCD TFT
Level meters Bargraph paramétrable


Entrées
Numérique 1x XLR AES-31 / AES 42, SRC (Sample Rate Converter)
Analogique 2 x XLR symétriques Microphone (Dynamique, +48V Ph) / Ligne
Sensibilité Microphone 2.8, 10 et 40 mV/Pa
Limiters Programmables en entrées microphones
Sensibilité Ligne de -6 dBm à +24 dBm pour 0 dBFS
THD à 1 kHz Mic. : <0.2%, Ligne : <0.01% (mesuré en sortie AES)
Réponse en fréquence Mic. : 10Hz –21.8 kHz @ 48 kHz,10 Hz – 43.5 kHz @ 96 kHz et 10 Hz
– 70 kHz @ 192 kHz ± 0.5 dB, Line ±0.2 dB (mesuré en sortie AES)
Bruit à l’entrée (micro stat) 0.73 μV (10 mV/Pa)
Bruit à l’entrée (micro dyn.) 0.55 μV dB (ASA "A" - 220Ω) - 2.8 mV/Pa
Rapport signal sur bruit >114 dB
Plage de réglage Micro : 45 dB- Ligne : de -6 à +24 dB
Filtres Fréquences de coupure et pentes programmmables
Microphone d’ordre Electret en face avant


Sorties
Analogique XLR 4.4V max (+15 dBm)
Numérique XLR AES-3 (24 bit ou 16 bit dithered)
Casque Stéréo 6.3mm (¼”) - Jack - 50 Ω
Haut-parleur 0.5W


Autres
Port USB USB 2.0 OTG - Connecteur type "A/B"
Time code IN/OUT Connecteur 5 broches LEMO (SMPTE / EBU)
Décodeur M/S Disponible en sortie casque
Référence externe Word Clock, Time Code, vidéo et HDTV sur BNC.
Dither Choix des modes 24/16bits en entrées et/ou sorties.


Général
Dimensions 175 x 65 x 185mm (W x H x D) (boitier piles inclus)
Poids 1.2 kg (3lbs) (sans boitier piles)
Alimentation 8 x piles ou batteries NiMh “AA”, pack Lithium-Polymère,
alimentations secteur ou alimentation DC externe jusqu’à 15V
Consommation Environ 5W
Temps de charge 3.5 heures (Pack Lithium-Polymère)
Humidité de 10% à 99% (sans condensation)
Temperature de -20°C à + 60°C

»

Acheter neuf Nagra Seven

Le Microphone
(23 avis)
VII 3 570 €
Le Microphone
(23 avis)
VII TC 4 020 €
Woodbrass
(423 avis)
Seven 3 570 €
Woodbrass
(423 avis)
Seven W3 4 140 €
Woodbrass
(423 avis)
Seven Tc 4 020 €

Avis utilisateurs Nagra Seven

Note moyenne :5.0( 5/5 sur 3 avis )
 3 avis100 %
Cible : Rapport qualité/prix :
echo114/07/2015

L'avis de echo1"Excellent"

Nagra Seven
Je travaille dans l'audiovisuel, je réalise des documentaires
Radio depuis plus de 10 ans, et je souhaitais depuis longtemps
disposer de mon propre matériel pour mes enregistrements
personnels, et pour monter en qualité.
Je travaille régulièrement avec un Nagra Ares BB+, j'ai aussi
testé le Sound Devices 702, et le zaxcom Maxx dernièrement,
et j'ai souvent travaillé sur le son du SD 744 en montage.
Nullement pour moi l'intention de dire du mal de ces appareils,
ils sont tous très biens, et j'ai longuement hésité entre le SD 633 (que
je n'ai pas testé), le Zaxcom Max et enfin le Nagra Seven.
Bien sûr si je m'étais fié seulement à internet, c'est vers Sound
Devices que je me serais tourné, car cette marque dispose
d'une grande popularité, surtout Outre Atlantique. C'est toujours
rassurant les forums bien garnis.
Seulement voilà, je suis toujours méfiant des écrasantes majorités,
et j'ai quelques réserves subjectives sur le son Sound Devices.
J'ai donc intégré Le Nagra Seven dans ma short list.

Et il m'a gagné, voici pourquoi :

Mes besoins sont simples, je fais de la radio. Deux entrées
me suffisent, je cherche une bonne ergonomie, une construction
solide et tout terrain, un son de très bonne qualité, enfin j'ai besoin d'un bon monitoring.
Je dois pouvoir passer de la mono à la stéréo assez rapidement,
je dois pouvoir compter sur un backup pour plus de sécurité,
et d'une bonne autonomie.
Tout le reste sera un plus, mais rien d'indispensable.

C'est donc sur la qualité des préamplis et sur la façon
dont a été pensé le Seven que je l'ai retenu. Ce choix
doit aussi beaucoup à l'écran résistif qui apporte un réel
confort dans le travail :

Premier test avant achat, je dispose de l'appareil 1h30
et deux amis se sont joints à moi, un chef Op et un autre
Réalisateur radio. Nous sommes dans un petit Studio bien insonorisé,
et après avoir fait le tour des capacités connectiques et logiciels
(j'y reviendrai) nous sommes impatients d'enregistrer.
Nous branchons un Schoeps MSTC 64 que nous plaçons au bout d'une perche avec deux W20.
Nous avons enchainé des prises de sons dans le studio, discussion à bâtons rompus, avec différents plans, et enfin une longue ambiance à l’extérieur.

De retour au studio, nous importons directement les sons depuis le port
usb, du Nagra au logiciel de montage.
Et on commence la lecture.

Il ne me viendrait pas à l'esprit de faire ce genre d'investissement
sans écouter, je n'en ai pas les moyens, et comme les appréciations
sont subjectives, je vous invite à en faire autant.

Cela étant dit, nous sommes trois à ressentir une immense satisfaction
devant les Génélec, nous sommes d'abord unanimes sur la richesse du son, il est agréable,
les graves sont pleins et ronds. Nous sommes loin de ces
enregistreurs dominés par des aigus trop brillants, ou des médiums
un peu métallique. Nous sommes très satisfait du respect
des plans, de l'ouverture, on pourrait croire que le Seven a été fait
pour ce micro.

Banco, je pars avec, rien de nos longs échanges après ce petit
test n'est fait pour m'en dissuader. Je suis impatient de tester d'autres
micros et ce que j'ai pu voir du logiciel en version 1.60.
Je dois partir en reportage, mais j'ai devant moi deux jours
pour configurer l'appareil :

Je dispose de deux packs batteries avec de bons accus, d'après
la brochure cela m'assure deux fois 4h d'autonomie avec l'alim phantom,
ce qui pour moi est très largement suffisant pour une journée d'enregistrements.

Je configure d'abord l'écran du sélecteur sur Test/Rec, (voir photos) et je place en raccourci l'accès aux templates (pour passer immédiatement d'une configuration
mono à une configuration stéréo, ou ligne par exemple), un autre pour les médias (
pour choisir où enregistrer, SD interne, sd Externe ou usb, créer un nouveau dossier, déclencher l'auto copy...), encore un pour le pot assignement, et un pour New index afin de pouvoir créer un nouvel index lors de l'enregistrement
.
Le raccourci More permet d'ouvrir une nouvelle barre de raccourcis, inaccessible
autrement. J'y ai mis notamment les filtres et les limiteurs, et le raccourci du
micro intégré, pour nommer une plage en surimpression par exemple.

Pour ma part, je tourne sur la carte interne, et l'auto copy est enclenché
sur la carte externe. J'ai réglé la luminosité sur 50%, elle se réduit encore
si je suis inactif plus de 30 secondes. C'est réglable.

J'ai réglé l'écran du sélecteur sur Play/Stop, avec les raccourcis qui vont bien
pour écouter.

Dans un Onglet Misc du menu Tools vous avez la possibilité de régler le fonctionnement du sélecteur quand il est aligné sur Off. Off peut enclencher une veille de 1mn à 4h.
Pour ma part, je l'ai réglé sur 15 mn, pour ne pas être surpris quand une dernière
question a été oubliée, ou que passe sans crier gare un chariot de feu accompagné
de musiciens.
On passe en Record en une seconde. A la fin du délais, l'appareil s’éteint
s'il n'est pas sollicité. On peut bien sur l'éteindre par un raccourci qui pop dès que vous alignez le curseur sur off.

Je trouve l'écran résistif (il faut appuyer un peu pour ouvrir un menu) vraiment bien pensé, réactif et solide. Le modulomètre est très bon à l'usage.

Pour le sélecteur, tous ceux qui ont travaillé avec des Nagras analogiques retrouveront leur sensation.
Je trouve les potentiomètres agréables (ils ont cependant un tout petit jeu dû à la fonction push de chacun),
et il est possible de les changer pour des ronds, ce que je ferai peut être car j'ai pris l'option éditing. Le potar du casque est un peu petit mais ça passe.
Je n'ai jamais heurté les potentiomètres en réglant mon casque... le Sony MDR-7506 et le Beyerdynamic DT-770 m'isole assez pour que je n'ai jamais eu a utiliser le boost +6 ou +12 dB . Et pour nous trois le son du monitoring est très bon !
La carte SD externe dépasse de 2mm, mais je n'ai pour l'instant eu aucun problème avec la sacoche Nagra.

Par la suite j'ai pu tester plusieurs micros que j'aime bien, la capsule shoeps MK5
pour de l'entretien, et le BeyerDynamic MCE 82, pour des ambiances et de l'entretien stéréo.
Le MK5 sonne parfaitement et avec précision, j'aime ce micro en position cardio pour isolé l'entretien de l'ambiance. Le beyer aussi sonne très bien, je retrouve ses beaux graves et la personnalité de ce micro un peu typé.
Je teste ensuite des micros plus accessibles, le Superlux S241, un micro étonnant pour son prix, et l'AT8010, tous les deux utilisables en entretien extérieur si on les équipe d'une Babyball. Je teste enfin le lem, mon micro de secours qui m'a bien souvent dépanné.
Je suis très satisfait du son, globalement je dirais que les préamplis sont très transparents, et que ce sont les micros qui imposeront le cadre et la limite de leur utilisation.
J'ai testé le limiteur et il fait très bien le job, le filtre bas quant à lui peut s'appliquer sur une fréquence comprise entre 30Hz et 300Hz.

Je suis donc très heureux de cet achat vous l'aurez compris, voici maintenant les petits défauts que je lui reconnais :

Le Sac Nagra  Il est plutôt bien pensé dans l'ensemble, avec son velcro sous le sac qui permet d'incliner en hauteur le seven, et sa grande poche qui permet de ranger un câble et une seconde batterie. Mais le trou pratiqué pour brancher l'alimentation n'est pas aligné à la prise d'alimentation de l'accu. Il est quasiment impossible de charger l'accu si le Seven est dans sa sacoche. Je vais faire une petite découpe.
Le temps de boot est de 10 secondes, c'est un peu long, j'espère que Nagra va travailler encore un peu la dessus, la position veille permet de contourner partiellement le problème.

Voilà, je vous souhaite de l'essayer, et si vous avez des questions...
»
Paul-Sis03/03/2015

L'avis de Paul-Sis"Premières impressions sur le Nagra-Seven."

Nagra Seven
Premières impressions sur le Nagra-Seven.
Utilisé pendant une semaine lors d’un festival de musique classique essentiellement, afin d'enregistrer tous les concerts. Production du CD du festival pour la 11e année maintenant.

www.classiques.ch

Ergonomie et utilisation « in situ ».
Petit, léger et pratique il se loge facilement dans une valise avec tous les accessoires qu’on voudra lui joindre. La miniaturisation rend toutefois la manipulation un peu fastidieuse (pour moi qui ai de gros doigts…). Attention par exemple lors de la manipulation du bouton de volume casque, de ne pas par inadvertance toucher l’un des potentiomètres de gain juste en-dessus, surtout si c’est pendant qu’on enregistre. Autre petite source potentielle de problème de manipulation : La carte SD s’enlève en poussant légèrement dessus. ATTENTION donc lors de l’enregistrement, ou simplement, de ne pas la perdre en manipulant l’enregistreur. Pourquoi ne pas avoir installé un petit clapet de protection ? L’écran tactile avec les menus qui s’y trouvent se révèle quand à lui très pratique, efficace et intuitif.

La qualité du monitoring casque se révèle disons, assez basique. Suffisant mais « on peut souhaiter mieux ». Solution que j’ai adoptée afin de bénéficier d’une meilleure écoute pendant l’enregistrement ET d’éviter de toucher par inadvertance les pot de gain : un petit ampli casque « Musical Fidelity » V90HPA (coûte dans les 250 Euros…) branché sur les sorties analogiques du Nagra… Je peux ainsi varier le niveau de mon monitoring casque à ma guise en enregistrant, et bénéficier d’une qualité sonore sensiblement supérieure dans mon casque.

Performances sonores….
Premier concert du festival : Ma paire Neumann M150 branchée (via leurs alimentations) directement sur les entrées-micro du Nagra. Ecoute après enregistrement sur mon système stéréo de référence, le son se révèle très détaillé, presque « chirurgical », avec une bonne spatialisation en largeur. Il me manque toutefois la profondeur de la scène sonore et le côté « organique » (les timbres des instruments sonnant vraiment « analogique »…), enfin bref, la « vision sonore » à laquelle j’étais habitué…. La MAGIE, quoi ! Petite précision, je cherche toujours dans mes enregistrements musicaux à atteindre un résultat égal ou supérieur aux meilleurs programmes « audiophiles » du marché, pour autant évidemment (et sans cela, ce ne serait pas possible), que les MUSICIENS produisent une performance à la hauteur. Mais enfin, bon, j’ai le plaisir de travailler parfois avec des orchestres et solistes parmi les meilleurs de la planète…

Une nuit agrémentée d’insomnies, réfléchissant au problème, je me suis dit : Bon sang mais c’est bien sûr !

Le préampli-micro !

Deuxième concert, je branche donc mon vieux Mic-Pre Millennia-Media HV3B sur les entrées du Nagra configurées cette fois en « line input ». Ecoute ensuite sur mon système stéréo : BINGO ! Bande passante subjective incroyable, image sonore en largeur et profondeur, on peut « voir et toucher » les instruments parfaitement placés sur la scène sonore… Le Bösendorfer est là de tout son poids, dans mon salon. Le violoncelle de Mark est palpable avec ses plus de 2 siècles de loyaux services, on entend et on ressent, le bois qui vibre. Le Stradivarius de Kirill Troussov est là devant moi, aérien, sonnant comme si il venait du ciel (Kirill sait aussi le faire sonner….). L’orchestre à cordes fait parfois se hérisser les poils de mon corps entier ! tout est bien placé avec justesse et en 3 dimensions dans l’espace sonore se détachant totalement des enceintes. Enfin bref, le bonheur… OUFFF objectif atteint.

Encore une fois et ça se confirme, ce que je répète inlassablement depuis des années : le résultat sonore n’est pas (qu’) une question de Hertz et de bits d’échantillonnage. Les circuits analogiques véhiculant le signal avant conversion sont plus importants. Les « mic-preamp » sont aussi importants (si ce n’est plus !) que les micros eux-mêmes… Pour ce qui est du Nagra-Seven, il dispose de bons préamplis micro compte tenu de son prix. MAIS on peut aller BEAUCOUP (et j’insiste sur le « beaucoup ») plus loin avec un mic-preamp des plus performants en amont…

Ceci dit compte tenu du prix de la machine, excellent enregistreur ! Pas de miracle donc, mais résultat somme tout à la hauteur des espérances raisonnables...
»
Accenteur27/05/2014

L'avis de Accenteur"Excellente machine"

Nagra Seven
Je l'ai acheté début mai en remplacement d'un Nagra LB.
J'ai eu avant un AresBB et dans les années 80, j'ai utilisé un Nagra III d'une association.

Sorti en automne 2013, le Nagra Seven est destiné à remplacer le LB.
Depuis son apparition, je n’ai vu aucun avis d'utilisateur, pas de commentaires sur les forums, rien, du moins en France. A croire que je suis le seul utilisateur !
Je ne suis pas très bien placé ni très compétent pour faire des critiques ou tests divers mais je me lance. Vous voudrez bien ne pas m'en vouloir.

Franchement, pour mon usage d'enregistrement des chants d'oiseaux, j'aurais très bien pu arrêter les frais mais bon, je me suis fait plaisir.
J'avais de gros doutes sur les possibilités de vente d'occasion car ce sont deux machines pratiquement au même prix. Le LB en occasion se négocie autour de 2000euros et on en trouve entre-autres sur le site Audio Fanzine. C'est là que j'ai vendu mon LB à 1900euros. Je les remercie au passage.

J'ai commandé chez Nagra un Seven basique sans les options wi-fi ou GSM. A leur tarif, il est à 2500euros HT.
L'envoi s'est fait par Chronopost. Au déballage du colis, on trouve le magnéto, son bloc pour loger les 8 accus ou piles, le cordon chargeur-alimentation avec plusieurs adaptateurs de prises pour différents pays, 2 stylets pour utiliser sur l'écran tactile, la data sheet et un câble USB.

On trouve en façade l'écran qui occupe les 2/3 de la surface, à droite le sélecteur identique au LB, les 2 potentiomètres, une petite diode indiquant le pré-record et enfin, la prise casque 6,35 et son réglage de volume.
Sur le coté gauche, ce sont les entrées, AES et MIC/LINE, une mini prise USB, le logement de la carte SD, une prise Ethernet et une prise commande "Start/Stop"
A droite, sur le mien la façade est bien nue, je n'ai que les sorties Line et AES. Sur les versions complètes il y a bien sur les prises time code, Wi-Fi et GSM.
Le Seven est un peu plus léger que LB, 1,2kg contre 1,4kg je crois.
Il n’a pas comme le LB de pattes latérales pour y passer des courroies.
J’avais une sacoche Porta-Brace dédiée au LB qui va très bien, l’appareil pourrait glisser si on retourne l’ensemble mais bon, en général, ça ne doit pas arriver.

J'ai placé 8 accus Ansmann 2850mAh dans le bloc et allumé le magnéto.
Il demande 12/15 secondes pour être prêt. C’est un peu plus long que sur le LB.
L'écran tactile est facile à manipuler avec les doigts mais si on est à la maison, le stylet est pratique pour cliquer dans les petites cases.
Sur ma version, il y a 7 icones à la racine du menu:
Audio, Settings, Templates, Media, Transmission, Metadata et Tools.
Au départ, il faut régler la date et l'heure, ensuite dans le menu "audio" c'est là que sont les réglages entrées, filtres, limiteur, générateur de fréquence, etc...

Dans le menu "Settings" se règlent les fréquences, le mode pré-record (de 1s à 20s), les formats de fichier (16bits, 24, etc...)
On trouve également les réglages des potentiomètres, la luminosité de l'écran et une possibilité d'afficher des icones en favoris.
Le menu "Templates" permet de mémoriser 6 réglages utilisateurs.
Le menu "Media" donne accès à tous le fichiers stockés dans la machine, sur la carte interne ou externe, de faire de copies d'une carte sur l'autre ou alors de programmer une copie de sauvegarde comme en "RAID" dans les PC.
Les "Metadata" servent surtout à rentrer des infos dans les fichiers BWF utilisés dans le cinéma.
Le menu « Outils » donne accès au formatage, au réglage de date et aux mises à jour du software.

Sur le LB, les menus étaient répartis sur deux écrans. En utilisation sur le terrain, l’écran du dessus n’était accessible qu’en ouvrant une partie de la sacoche. Toutes les fonctions du Seven sont maintenant sur cet écran unique.
J’avais peur de cet écran tactile qui pouvait générer des fausses manipulations mais en mode « rec » même si on le touche, il y a un autre mode d’affichage qui peut apparaître mais l’enregistrement se déroule sans problème. Il y a une fonction pour le verrouiller si besoin.
(En ce qui concerne les fausses manipulations, sur le LB il m’est arrivé souvent en branchant les prises XLR des micros de basculer les commandes situées à coté pour passer en « line ou « 48 ». Quand vous démarrer un enregistrement, il n’y a qu’une voie qui marche.)

Toutes les commandes sont regroupées sous la main droite, à l’usage c’est bien pratique. Pour un gaucher par contre…
En permanence, on voit la date, le support sur lequel on enregistre et le niveau de la batterie. Une fonction qui manquait au LB.
L’écran en mode « test » peut se mettre en économie d’énergie mais pas encore en mode « rec », c’est prévu dans une prochaine mise à jour.
Maintenant, Nagra c’est « il enregistrera » en Polonais, non ?
Eh bien il enregistre et plutôt bien.
A l’allumage, on a un très léger claquement dans le casque, sans comparaison avec celui du LB qui obligeait à décoller les écouteurs des oreilles le temps de l’allumage.
En mode « test » si vous avez activé le pré-enregistrement, le compteur se lance jusqu’à 3s. ou plus suivant les réglages que vous avez programmé.
Quand vous passez en « rec », l’enregistrement démarre. Vous pouvez naviguer dans les menus si besoin.

Je n’ai pas les options d’édition qui peuvent être ajoutées par la suite ni le Time-code ou autres compléments, je n’en parle pas.
Ce qui est sûr, c’est la qualité des préamplis micros, si c’était déjà bon sur le LB, ça semble encore plus fin et détaillé à l’écoute sur le Seven.
Je n’ai fait encore que des enregistrements de chants d’oiseaux avec la parabole Telinga dans des conditions bruyantes avec beaucoup de vent.
Je n’ai pas les moyens ni les capacités techniques pour faire des tests pointus, je laisse les professionnels et les spécialistes intervenir dans le débat.

En vrac, et pour continuer dans les comparaisons avec le LB, j’avais sur celui-ci des traces parasites à 8000hz. Il semble que c’était dû au rayonnement de l’écran.
Il n’y a pas ça sur le Seven, aucune trace, (encore heureux pour une machine comme celle-là).
Sur le LB la sortie casque avait fait l’objet de modifications pour doper un peu le niveau d’écoute. Il y a maintenant des réglages de niveau casque dans les menus.

J’ai pu tester l’autonomie. En 24/44.1, Telinga avec alim. 48V.
Avec des accus Sony 2500mAh qui ont déjà de la bouteille : 2h 50mn
Avec des accus Ansmann 2850mAh anciens : 3h 40mn
Avec des accus Ansmann 2850mAh neufs : 4h 40mn
Francis Guerra fait des tests de son coté avec différentes marques d’accus, je les communiquerai.
Il existe un pack accus Li-Po avec une autonomie d’environ 6heures mais au prix de 375euros HT.

A savoir qu’il existe un condensateur qui permet de garder l’heure et la date pendant 10mn le temps d’enlever les accus du bloc et d’en remettre un jeu. Chez moi, je le fais en 2mn et je suis obligé de rentrer la date et l’heure à l’allumage.

Pour résumer, je n’ai utilisé que les fonctions basiques qui m’intéressent, beaucoup d’autres fonctions sont présentes ou peuvent êtres rajoutées suivant les besoins.
Pour moi, c’est une machine excellente. Pas de souffle, simple à utiliser et d’une autonomie suffisante pour mon usage.
Sans manuel papier, les configurations sont très faciles à programmer même si les menus sont en anglais.

Il y aura probablement des bugs à corriger mais je ne suis pas allé assez loin pour tester toutes les fonctions de ma version de base.
Si les utilisateurs se manifestent comme ils l’ont fait pour le LB en faisant remonter les infos chez Nagra, le software va s’améliorer et des fonctions nouvelles pourraient s’ajouter.

Liens :Pour le manuel en anglais et le dernier soft.
http://www.nagraaudio.com/pro/index.php
Un article que j’ai trouvé récemment :
http://www.realisason.com/article.php3?id_article=364
»

News Nagra Seven

Nagra présente son nouvel enregistreur 2 canaux

Nagra présente son nouvel enregistreur 2 canaux

21 Publiée le 19/11/13
Nagra présente au SATIS sa nouvelle génération d’enregistreurs numériques, le modèle portable Seven deux canaux équipé d’un écran tactile.

Images Nagra Seven

  • Nagra Seven
  • Nagra Seven
  • Nagra Seven
  • Nagra Seven

Vidéos Nagra Seven

Découvrez d'autres produits !

Enregistreurs/Studios de poche concurrents

Autres enregistreurs/Studios de poche Nagra

Autres catégories dans Enregistreurs numériques

Autres dénominations : 7

Forums -Nagra Seven

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.