LiveAujourd'hui à 12h30, on étudie les différentes offres de la Komplete 14 et on tire des conclusions
Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Zoom H2
Photos
1/278

Test du H2 de Zoom

Enregistreur/Studio de poche de la marque Zoom appartenant à la série H2

test
H2 guerre

De tous les enregistreurs numériques sortis récemment sur le marché, le Zoom H2 est très certainement celui qui connaît le succès commercial le plus visible actuellement. Proposé à un prix très abordable (199 euros TTC généralement constaté), le Zoom H2 offre-t-il vraiment une solution d’enregistrement à la hauteur des exigences actuelles ?

De tous les enre­gis­treurs numé­riques sortis récem­ment sur le marché, le Zoom H2 est très certai­ne­ment celui qui connaît le succès commer­cial le plus visible actuel­le­ment. Proposé à un prix très abor­dable (199 euros TTC géné­ra­le­ment constaté), le Zoom H2 offre-t-il vrai­ment une solu­tion d’en­re­gis­tre­ment à la hauteur des exigences actuelles ?

Le Zoom H2

À l’ère du tout infor­ma­tique, on est en droit de se deman­der si l’achat d’un enre­gis­treur portable est bien utile. Seule­ment, voilà : nos home studios deviennent de telles usines à gaz que trans­por­ter l’or­di­na­teur sous-entend de devoir débran­cher pleins d’ap­pa­reils, de trans­por­ter la carte audio, les micros, les compres­seurs, en bref, beau­coup de mani­pu­la­tions. D’autre part, l’en­re­gis­tre­ment mobile a souvent une utilité de ‘mémoire audio’ que de réelles prises de son profes­sion­nelles défi­ni­tives. Seules les prises d’am­biance en pleine nature par exemple peuvent servir à un usage studio ulté­rieur. Un enre­gis­treur ne rempla­cera jamais du maté­riel de studio pro.

Passée cette limite, il est évident de recon­naître qu’un enre­gis­treur portable, c’est bien pratique ! D’autre part, ils utilisent souvent les formats wav ou mp3 (et pas un format proprié­taire), ce qui rendra vos enre­gis­tre­ments plus faci­le­ment réuti­li­sables sur votre équi­pe­ment infor­ma­tique.

Débal­lage

Le moins que l’on puisse dire en débal­lant le (très beau et très présen­table) carton du Zoom H2, c’est que l’on est devant un produit bien équipé ! La marque nous livre un pied de table vissable sous l’ap­pa­reil, mais égale­ment une poignée, vissable égale­ment, permet­tant de prendre l’en­gin dans la main ou de le fixer sur une pince micro, une carte mémoire SD de 512 Mo, une housse, une alimen­ta­tion secteur, une bonnette en mousse, des écou­teurs stéréo, un cordon RCA/mini jack stéréo pour bran­cher le H2 sur un équi­pe­ment hi-fi, et un manuel en français au format papier. À ce sujet notons un bon point : le manuel de 91 pages est très complet et détaillé avec plein de conseils de prise de son, plein de visuels et de sché­mas qui aident vrai­ment à la compré­hen­sion du fonc­tion­ne­ment de l’ap­pa­reil.

Présen­ta­tion

H2


Petit frère du H4, le Zoom H2 se veut plus abor­dable et simple, mais moins ‘pro’ égale­ment. Doté d’une coque en plas­tique assez cheap (et ne donnant pas grande confiance sur la durée de vie à priori), il est d’un poids très raison­nable (110 g) et d’une taille somme toute très réduite (63,5mm*110mm*32mm), permet­tant de le glis­ser dans une (grosse) poche. Sur le panneau avant, nous avons l’en­semble des réglages de navi­ga­tion et de menus de l’ap­pa­reil : c’est ici que tout devra être réglé. L’écran, offrant 128×64 points d’af­fi­chage, est à cris­taux liquides (LCD) avec rétro éclai­rage. Au niveau des connec­tiques, notons qu’elles sont toutes au format minijack, ce qui précise le carac­tère non profes­sion­nel de l’en­gin. Nous dispo­sons d’une entrée ligne en stéréo, d’une entrée micro externe et d’une sortie casque/ligne.

Sur une tranche du H2, vous pour­rez régler trois modes de niveau d’en­trée pour les micros inté­grés low/médium/high, et sur l’autre tranche vous pour­rez ajus­ter le volume de sortie via deux boutons ‘+’ et ‘-’. La connec­tique infor­ma­tique de réfé­rence est l’USB 2.0 (mini-connec­teur présent sur la tranche). Ce connec­teur permet un raccor­de­ment aux PC, mais égale­ment aux Macs sans pilotes (class-compliant).

Sur le bloc arrière, le Zoom H2 permet d’in­sé­rer deux piles de type AA. La carte mémoire, de type SD, devra être insé­rée sur le bas du H2. À ce sujet, si vous souhai­tez ache­ter une carte mémoire plus impor­tante, sachez que cet appa­reil permet d’uti­li­ser des cartes allant jusqu’à 2 Go en SD stan­dard, et 4 Go en SD HC (HC pour haute capa­cité). C’est un très bon point pour ce produit que d’ac­cep­ter des cartes HC de dernières géné­ra­tions : celles-ci peuvent offrir des débits bien supé­rieurs à des cartes SD stan­dard : jusqu’à 15,5 Mo/s en écri­ture.

Fonc­tion­na­li­tés

Piles

Le Zoom H2 est donc un enre­gis­treur numé­rique, inté­grant deux micro­phones stéréo capables d’en­re­gis­trer dans un format allant jusqu’à 24 bits/96 kHz en Wav. Mais c’est aussi une inter­face audio, recon­nue auto­ma­tique­ment par votre ordi­na­teur. À noter que dans ce mode-là, les capa­ci­tés audio sont réduites à 16 bits/48 kHz. Le Zoom H2 se trans­forme donc en micro USB…

En mode enre­gis­treur, le Zoom H2 peut être réglé pour fonc­tion­ner en mono, en stéréo, mais égale­ment en mode 4 canaux, via ses deux micros stéréo inté­grés. À ce sujet, le manuel montre bien les diffé­rentes appli­ca­tions possibles et comment posi­tion­ner le H2 en fonc­tion du mode choisi. À noter qu’en mode 4 canaux, la fréquence d’échan­tillon­nage ne peut pas excé­der 48 kHz. Outre le format wav, le H2 permet d’en­re­gis­trer en effec­tuant un enco­dage direct en mp3. Dans ce type de format, le Zoom offre un débit numé­rique pouvant aller jusqu’à 320 kb/s, en 44,1 kHz maxi­mum. Autre limite, le mode mp3 ne permet pas un enre­gis­tre­ment sur 4 canaux.

Placement

Outre ses capa­ci­tés d’en­re­gis­treur, le H2 intègre bon nombre d’ou­tils d’édi­tions audio, tels que la norma­li­sa­tion, la divi­sion, l’ho­ro­da­tage, mais égale­ment le post enco­dage mp3, la lecture en boucle, un filtre coupe bas, un compres­seur limi­teur et un marqueur. C’est très complet, même si je vous recom­mande quand même de travailler l’édi­tion sur un outil infor­ma­tique, car l’écran du H2 est petit, et les options de réglages sont réduites. Outre les fonc­tions pure­ment liées à la capta­tion et aux trai­te­ments des fichiers audio, l’ap­pa­reil intègre un métro­nome et un accor­deur. Ce dernier permet de choi­sir entre un accor­dage de guitare, de basse, mais offre égale­ment des modes d’open tuning (DADGAD, et open de la, ré, mi et sol). Vous pouvez en plus choi­sir le LA de réfé­rence entre 435 Hz et 445 Hz. Cet accor­deur, très précis, est vrai­ment pratique à utili­ser avant d’en­re­gis­trer une guitare acous­tique par exemple. Cela permet d’évi­ter d’en­re­gis­trer une idée sur un accor­dage impré­cis.

Le surround

Le Zoom H2 offre un système d’en­re­gis­tre­ment via des micros avant et arrière. C’est très pratique, car lorsque vos sources sont multiples, comme lors d’une répé­ti­tion à 4 musi­ciens par exemple, vous avez besoin de capter les sources à 360°. De plus, le H2 complète cette fonc­tion­na­lité par un outil de réglage de la posi­tion des micros sur un envi­ron­ne­ment 3D, nommé 3D Pan.

À noter qu’en mode 4 canaux, le Zoom vous sort deux fichiers (F) pour la façade et ® pour le micro arrière. Il est ainsi vrai­ment facile d’ajus­ter une prise d’am­biance en tenant compte des contraintes du lieu. Un must!

Prise en main et tests audio

Dès que j’ai commencé à prendre en main le H2, je me suis rendu compte que la navi­ga­tion entre les menus était facile. Fran­che­ment, n’im­porte qui peut comprendre le fonc­tion­ne­ment des menus en 5 minutes. Par contre, il convient de bien lire la notice pour le posi­tion­ne­ment des micros. Le produit semble être très stable, je n’ai eu aucun plan­tage ni reboo­tage sauvage durant mes essais. D’autre part, des mises à jour régu­lières sont faites par Zoom, et je vous conseille de vous rendre sur le site du fabri­cant.

Un détail assez gênant malgré tout : lorsque vous souhai­tez chan­ger de piles ou accé­der au lecteur de carte SD, vous devez dévis­ser le pied, car celui-ci bloque l’ac­cès.

Histoire de vous donner un aperçu des possi­bi­li­tés du H2, j’ai pris avec moi l’en­re­gis­treur en répé­ti­tion avec mon groupe. C’est encore le meilleur moyen de tester l’en­gin !

Carte SD

Le premier extrait est ici pris dans le local, 25 m2 envi­ron. Le son, enre­gis­tré cette fois-ci en 16 bits et 44,1 stéréo est très bon et précis. À noter que les micros sont très sensibles et par voie de consé­quence, il vous faudra régler la sensi­bi­lité au mini­mum sous peine de faire satu­rer vos enre­gis­tre­ments. L’ex­trait suivant a été pris dans les mêmes condi­tions, mais cette fois-ci en acti­vant le mode 4 canaux (les deux micros stéréo ensemble en fait). Outre le volume sonore supé­rieur (dû au nombre de micros acti­vés), on note une plus grande préci­sion dans la capta­tion des sons.

En mode mp3, ici testé avec une qualité de 320 kbps (la meilleure), le son est vrai­ment nickel égale­ment. Toute­fois, lors de mes essais en mode 96 kHz/24 bits, j’ai été confronté à quelques craque­ments dans le son, donnant l’im­pres­sion d’un souci de buffer (craque­ment assez typique). Cela est très certai­ne­ment dû à la vitesse de la carte SD four­nie avec l’ap­pa­reil.

Dans l’en­semble, le son est vrai­ment propre et exploi­table pour un usage domes­tique d’en­re­gis­tre­ment d’am­biance. Lorsque l’on pousse la préam­pli­fi­ca­tion des micros, un léger souffle est présent, ce qui est normal en l’état.

Conclu­sion

L'écran

Le Zoom H2 n’est certai­ne­ment pas le meilleur enre­gis­treur du marché, c’est clair. Sa coque en plas­tique fait un peu ‘toc’, et on sent qu’il faudra le chou­chou­ter si on veut le garder quelques années (je vous recom­mande de chan­ger de housse : celle d’ori­gine ne protège rien !). D’autre part, il n’est pas répa­rable donc dès la première panne il ira à la poubelle.

Mais à 199 euros prix public géné­ra­le­ment constaté, il offre des pres­ta­tions large­ment suffi­santes pour le musi­cien ne cher­chant pas un enre­gis­treur pro. La partie micro est plus qu’ho­no­rable, la ré-écoute des sessions de répé­ti­tion nous a semblé très bonne avec mon groupe, les prises sont propres. Un très bon point : les micros avant/arrière nous offrent une prise ambiante précise car fonc­tion­nant à 360°.

D’autre part, son menu est très simple et il est facile d’en­re­gis­trer sous diffé­rents formats sur la même SD card. On ne perd pas de temps avec le H2 : quelques secondes suffisent pour modi­fier quelques para­mètres. L’er­go­no­mie, bien pensée, permet de le poser faci­le­ment au sol de manière très stable.

Si vous cher­chez un bon enre­gis­treur sans vous ruiner, le zoom H2 est le produit idéal. Par contre, gardez à l‘es­prit qu’il n’a pas été conçu pour un usage profes­sion­nel.

 

  • Qualité/Prix
  • Système de prise audio à 360°
  • Ergo­no­mie géné­rale
  • Capa­ci­tés MP3
  • Manuel en français très complet

 

  • Fragi­lité
  • Côté ‘jeta­ble’ car non répa­ra­ble
Soyez le premier à réagir à cet article

    Vous souhaitez réagir à cet article ?

    Se connecter
    Devenir membre
    cookies
    Nous utilisons les cookies !

    Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
    Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

    Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

    Tous nos cookies
    Cookies non soumis à consentement
    Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
    Google Analytics
    Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
    Publicités
    Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

    Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

    Tous nos cookies
    Cookies non soumis à consentement

    Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

    Google Analytics

    Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

    Publicités

    Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


    Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
    Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.