Casio VZ-10M
+
Casio VZ-10M

Enregistrer un tutoriel ou une astuce

Astuce : Rétro-éclairage: solution définitive

Par BulletZ le 07/06/2015 - (Expert)

Un problème bien connu des synthés de cette génération, c'est le rétro-éclairage électroluminescent qui arrive en fin de vie, laissant un affichage très difficile à lire. Genre ça (ou pire):

 

 

Le mien était complètement mort: c'est tout juste si on remarquait une différence entre "éteint" et "allumé". Bref, j'ai pour habitude de remplacer chaque fois que c'est possible le LCD d'origine par un LCD neuf avec rétro éclairage à LED (dont la durée de vie est quasi illimitée), ce qui évite d'avoir à y revenir.

 

Dans le cas du VZ-10M cependant, ce n'est pas possible car le LCD utilise un format propriétaire et il n'existe pas de modèle de remplacement facilement trouvable. Plutôt que de baisser les bras et de remplacer le film EL par un neuf et attendre patiemment qu'il trouve la même fin que l'original, j'ai préféré profiter de l'occasion pour régler le problème de manière un peu plus radicale et définitive.

 

Comme j'ai un peu la flemme de faire un tuto complet (et que j'ai oublié de prendre des photos pendant l'opération mrgreen ), je vais rester dans les grandes lignes, d'autant que la manip est loin d'être enfantine, puisqu'il faut entièrement démonter l'écran d'origine (retirer le cache métallique autour de la dalle, déposer délicatement la dalle en s'assurant que le ruban latéral reste bien connecté, puis la remettre en place en conservant un alignement parfait sous peine d'écran HS, voir pour ça ce guide très bien fait: http://www.compsys1.com/support/docs/ELbacklight_Guide.pdf ). Je m'adresse donc à un "public averti" à qui je l'espère ces explications suffiront.

 

L'idée est relativement simple: quitte à tout démonter, autant que ça en vaille la peine. J'ai donc remplacé le film EL par un rétro-éclairage de type "LED edge" qu'on trouve communément dans les smartphones récents et la plupart des appareils de poche munis d'un écran rétro-éclairé. Un téléphone qui a pris l'eau fait un excellent donneur: cet organe n'est pas sensible aux dégâts aquatiques. Il faut extraire le rétro-éclairage de l'appareil donneur (ça implique en général une destruction de l'écran dudit appareil, donc c'est mieux d'en prendre un HS  mrgreen).

 

J'ai utilisé celui d'un iPhone 3G qui avait bu la tasse. Typiquement, ce type de rétro-éclairage se compose d'un sandwich avec un support réflectif (façon mirroir), un guide lumière (plastique un peu épais), un diffuseur (comme un papier calque) et un film polariseur. Et une rangée de LEDs blanches sur un côté. Le principe est le suivant: il faut récupérer le sandwich et le découper à la taille de l'écran receveur (attention de ne pas changer l'orientation du polariseur). Les LEDs sont (en principe) montées en série, on peut donc ne pas toutes les garder: sur mon iPhone qui en comptait 6, j'en ai gardé 4 en coupant la bande. On ne réutilisera de toute façon pas le connecteur d'origine: il est plus simple de venir souder un fil à chaque extrémité de la bande de LEDs. Un bout de scotch pour faire tenir le tout ensemble et hop, le film rétro-éclairant est près à être inséré.

 

On démonte ensuite l'écran receveur pour retirer le film EL d'origine (collé, inutile d'essayer de le sortir en le faisant glisser), c'est l'opération la plus délicate (cf le PDF plus haut). On remplace ce film par notre nouveau rétro-éclairage bricolé, on utilisera avantageusement les connexions existantes pour l'alimentation (attention au côté + et - des LEDs et attention aux courts-circuits avec le cadre métalique: bien isoler les soudures): il suffit ensuite de couper une piste sur la carte d'alimentation de l'écran d'origine: entre le transformateur et la sortie "+" (fil rouge du connecteur). Si vous êtes sûr de ne jamais vouloir revenir en arrière, vous pouvez carrément dessouder le transfo, ça supprimera le petit sifflement agaçant. Ensuite il faut repiquer la nouvelle tension d'alimentation (continue celle-ci) depuis le régulateur 15V (7815), via une résistance de 220 ohms (les LEDs blanches ont une chute de tension de 3V chacune, et on limitera le courant à 15mA).

 

Le résultat, c'est ça (avec ce qu'il reste du "donneur" devant le module), et ça change tout :