Logiciels DJ
Informatique musicale DJ Logiciels DJ

Tutoriel : Quel logiciel de mix choisir ?

Par mayns le 24/02/2017 - (Tout public)

Le choix du logiciel "de mix" ou plus exactement "DVS" pour Digital Vinyl System est souvent un problème épineux qui soulève bien des débats. DJ Stuff propose quelques critères de choix dans cet article.

La fiabilité

La meilleure stabilité de tel ou tel logiciel par rapport à ses concurrents est l'argument numéro 1 qui revient le plus souvent. Soyons clairs, tous les logiciels DVS professionnels actuels sont stables et fiables. Malgré tout, quel que soit celui pour lequel vous opterez, vous ne serez pas à l'abri d'un plantage en live si votre machine décide de soudainement prendre des RTT bien méritées (après tout, vous lui imposez un travail de nuit...).

Ne retenez donc pas ce critère pour votre choix, car vous pourriez être déçu. Entretenez plutôt régulièrement votre machine, et si vous travaillez sur PC, envisagez de dédier un ordinateur portable au mix si vous commencez à mixer régulièrement dans un contexte professionnel.

Le prix

Le premier véritable critère de choix qui doit retenir votre attention est celui le plus matérialiste : combien ça va vous coûter ?

Les prix varient du simple au double, souvent selon les fonctions offertes, le nombre d'entrées/sorties de la carte son en bundle ou au contraire l'absence de carte son... Comptez quand même de 250 euros à 650 euros. Posez vous la question de l'amortissement de cet achat, et de vos besoins. Quelles sont les fonctions dont vous avez vraiment besoin et pour lesquelles vous êtes prêt à payer ? Ce qui nous amène au prochain point.

Les fonctions

Ce qui différencie ces différents logiciels sont les fonctions qu'ils proposent. Orientez votre choix en fonction, de manière à ne pas plus tard regretter une absence de sampler ou d'effets, ou une limitation à 2 decks...

  • Le nombre de decks : à considérer en premier lieu. Si vous n'en utilisez que 2 et ne comptez pas en changer, pourquoi en payer 4 ? Certains logiciels proposent des versions "2 decks", mais qui peuvent aussi être limitées sur d'autres aspects non moins essentiels (effets par exemple).
  • Les effets : Vous les aimez nombreux ou discrets ? Là encore, vous pourrez orienter votre choix si vous cherchez par exemple une intégration de vos plugin d'effets VST au logiciel.
  • Le sampler : bien que la tendance soit à l'uniformisation sur ce point là, jusque récemment seuls certains DVS étaient équipés d'un sampler assignable à la volée avec de nombreux slots.
  • Le midi : Tous les logiciels DVS ne sont pas égaux face au midi. Etes vous un pro du mapping ou galèrez vous à assigner votre bouton play ? Si vous êtes dans la dernière situation, vous devriez songer à vous tourner vers un logiciel facilitant le mapping à la volée (clic de gauche sur le bouton à l'écran à mapper, puis action sur le potard à assigner, et le tour est joué !). Mais si au contraire vous voulez pouvoir tout assigner et créer vos propres combinaisons d'actions, seul un logiciel proposant une intégration poussée du midi vous conviendra.
  • L'utilisation studio/live/vidéo : Si vous souhaitez intégrer votre logiciel DVS à une configuration plus tournée studio ou live que DJ set, pourquoi ne pas prendre en compte la capacité Rewire proposée par certains de ces logiciels ? Idem si vous voulez mixer de la vidéo : votre choix sera plus vite fait.

 

La carte son

Non, nous n'allons pas vous parler de la qualité de la carte son. ;-) Les dernières versions en date des logiciels DVS proposent toutes une qualité sonore de niveau professionnel. Ce qui est intéressant, c'est de voir si vous souhaitez ou non être tributaire d'une carte son imposée. Parmi les logiciels qui illustrent cet article, 2 sont indubitablement liés à une carte son propriétaire, alors que les deux autres peuvent être utilisés librement avec n'importe quelle carte son de votre choix.

En conclusion, choisissez selon ces critères : prix, fonctions, facilité de mise en oeuvre et accessibilité, et enfin restrictions matérielles (carte son imposée ou non). Pour finir, quelques règles d'or de bon sens pour ne pas avoir de mauvaises surprises avec le DVS en set :

 

 

LES 2 COMMANDEMENTS DU DVS 

  • Le test en temps réel : ne JAMAIS aller mixer en soirée avec votre logiciel DVS pour 4h (par exemple) si vous n'avez pas acquis la certitude que votre configuration est stable au moins 5h. (Testez avant chez vous !)
  • Le plan de secours : TOUJOURS avoir un plan de secours en cas de plantage. Clef USB, disque dur plein de musique, CD... les solutions ne manquent pas.