5thbase 13/03/2020

nUX Cerberus : l'avis de 5thbase

« simple, léger, son royal. »
5

  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail
Rapport qualité/prix : Excellent Cible : Tout public
Après avoir lu quelques critiques, même les mauvaises, j'ai fini par aller tester cet outil, parceque sur le papier il avait toutes les caractéristiques qui m'intéressaient.
Alors autant le dire tout de suite, même si ça spoil la fin de l'avis, pour moi, cet objet est exactement ce que je croyais impossible à trouver il y a encore quelques années.
Tous les psychopathes qui ont connu ( comme moi) une inflation de leur pédal board avec 5/6 distos/overdrives, 3/4 délais, et toute la litanie des diverses modulations et/ou effets anecdotiques qu'on utilise que les soirs de solstice sous la pleine lune, auront soit l'honnêteté de reconnaître le ridicule de leur accumulation et donc de constater que le nux fait le job, soit ne seront pas capables de voir que cet objet peut faire emminament plus que leurs pédales achetées souvent trop cher et chercheront donc n'importe quel pseudo excuse pour en dire à peu près n'importe quoi.
Parceque les multi effets, c'est mal.
Et effectivement, il y a 10 ans encore, c'était typé musique ricaine de bande FM un peu lamentable, genre solos de guitare de 7mn avec des delays et des pitch shift sur des distos californienne, à quoi on ajoutait des choucroutes permanentées sur la tête. On a tous entendu de ces engins avec des presets de sons improbables, que des virtuoses de la charvel coréens qui jouent du métal symphonique trouvent d'enfer, mais qui sont juste minables.
Mais ça c'était avant.
Et si avec ce petit objet, n'importe quel guitariste n'arrive pas à avoir le son de base qu'il veut et les 6/7/8/9 sons complémentaires (on peut en mettre beaucoup plus) dont il a besoin pour assurer ses concerts hebdomadaires dans les bars du coin, ou sur ses minis tournées ou ses repètes... alors, je crois que le problème n'est pas dans l'outil, mais dans le guitariste et/ou ses oreilles (après pour une utilisation pro, pour faire des tournées internationales de stades,il sera peut être un peu limite, mais je doute que les guitaristes concernés lisent mon avis ici. Pour les autres, il couvre 90% de leurs besoins).

Le problème du nux, c'est son prix.
Il n'est pas assez cher. Alors les psychopathes qui ont claqué 7/800/1000 boules dans leurs pédales (donc sans presets) cherchent n'importe quel argument pour se dire qu'aujourd'hui, un machin à 200€ ne peut pas faire aussi bien niveau son, en étant loin devant niveau ergonomie et faculté d'utilisation live.
Je le sais bien, moi aussi ça m'a fait mal au...
Mais il faut bien reconnaître qu'avec ce tout petit outil leger et facilement programmable (auquel j'ajoute un compresseur), j'ai quasi EXACTEMENT ( en live, dans le mix personne n'a fait la différence) les mêmes sons qu'avec mes 12 chères pédales précédentes (ça m'a pris en tout 2/3 semaines à tourner les portards de réglage et modifier un peu le clean de mon ampli) et je les combine fastoche dans les banques de presets disponibles. Je ne change donc plus le réglage de mes delays entre les morceaux. Je n'ai plus besoin de 3 distos et de 3 delays pour pouvoir enchaîner. Il n'y a plus besoin d'une centrale nucléaire rien que pour moi les soirs où je joue. Et je peux même boire une bière de plus sans flipper de me tromper de Switch... J'appuie sur 1 puis 2 puis 3, je change de banque de presets fastoche, etc...
Un vieux classic 50 (212), le nux et un comp tout simple. Jamais il n'a été aussi facile de sortir un son royal pour jouer les jeudi et vendredi... Essayé 2 fois, le confort est juste génial.
Si on parle de distos chimiques a propos de ce multi effets (prof de guitare ???? la blague), on est soit sourd soit incompétent, au choix (mais les deux sont possible en même temps aussi).
Bref, j'ai perdu un peu de thunes en revendant d'occase des pédales que j'avais acheté trop cher ( j'en ai gardé 2 par sentimentalisme). Mais au final, le nux m'a coûté (beaucoup) moins que l'ensemble des pédales que j'ai revendu. J'ai donc en partie récupéré mes excès d'investissement, pour un résultat identique et une facilité d'utilisation bien meilleure.
Ça peut en choquer certains, mais aujourd'hui, une boîte à moins de 200€ made in china, fait le job d'un beau pedal board d'il y a 10ans. Sans prise de tête.

Edit. Testé depuis avec un Vox mv50 boutique, donc tout en façade du préampli puisqu'il n'y a pas de boucle d'effets. J'ai du recréer de nouveaux presets parceque la gestion des delays et reverbs sans boucle demande un peu plus de doigté, surtout évidemment avec du drive ou de la distorsion.
Mais la magie est toujours là. Pas pu le tester en live, à cause d'un virus qui nous isole et nous cantonne à la maison en dehors des heures de boulot ...
Le mini Vox est branché dans un petit cab maison monté avec un celestion A type. Je remercie au passage les voisins de leur patience pendant mes tests de ces derniers jours.
L'ensemble ampli, cab, nux et compresseur est super léger et j'ai pas trop peur au vu du volume dégagé pendant les essais.
Par contre il oblige à jouer un peu plus clean avec les reverbs, ou de mettre moins de reverbs si on monte le gain ( ce qui est normal, mais le peavey était plus tolérant dans ce domaine). Finalement c'est une option que j'ai trouvé très réussie, mais ça c'est seul chez moi, je ne sais pas encore si ça sera aussi convainquant en groupe.
Quoi qu'il en soit, avec un peu moins de drive sur mon son de base j'ai pu explorer plus des possibilités offertes par les reverbs, delays et chorus et il faut bien dire que le cerberus est un outil remarquable dans ce domaine. Ça va de chirurgical à intersidéral et les réglages sont très précis et ajustables.
Si on prend l'option d'un son plus couillu, il faut être plus patient pour se permettre des folies avec les les effets qu'on mixe dans les presets, d'autant que les potards sont petits...mais c'est une option facilement envisageable.
On peut garder par exemple du delay sans utiliser la section overdrive/disto du nux, en craquant le gain de l'ampli. Les sons obtenus font bien années 80/90 (genre de U2 avec moyen de gain et calé "dotted eight" delay, à Van halen avec grave de gain et peu de répétitions (si, si Van Halen a bien enregistré des titres avec le delay avant l'ampli saturé. Même si c'est pas forcément la musique qui me fait rêver, on peut pas tout à fait dire qu'il n'y connait rien. Donc les ayatollahs du son qui racontent que c'est forcément de la merde quand on place le delay avant la disto ou l'ampli à fond, il vaut mieux les laisser parler et... essayer).

Enfin juste un mot sur la disto qui, avec beaucoup de gain et un peu de drive pour la pousser ou inversement pour un son plus gras, est juste très très affutée dans le Vox boutique. Nirvanesque à souhait, ou à la J. Macsis ou à la presque n'importe qui en jouant sur le dosage des deux. Royal.
Bref bien différent du même pédalier branché dans le peavey classic 50, mais certainement pas moins bien, et qui s'adapte ( et m'oblige à m'adapter) à la situation.
Si la fiabilité est au rendez-vous, ça sera 6 étoiles.