Universal Audio Diezel Herbert
+
Universal Audio Diezel Herbert

Diezel Herbert, Simulateur d'ampli/baffle logiciel pour guitare/basse de la marque Universal Audio appartenant à la série UAD Plug-In.

prix public US : $149 VAT
Comparateur de prix
Petites annonces
  • Augmenter ou diminuer la taille du texte
  • Imprimer
Peuf74 12/06/2019

Universal Audio Diezel Herbert : l'avis de Peuf74

« Tu reprendras bien un peu d'huile sur ton hamburger beurre-frites, cuit à la graisse? »
5

  • J'aime
  • Tweet
  • Mail
Rapport qualité/prix : Excellent Cible : Les utilisateurs avertis
Bon autant dire que je n'étais pas convaincu, mais alors PAS DU TOUT convaincu par le son Diezel, et de ce plugin en particulier. Le premier jour de la démo, impossible d'enlever ce bruit croisé entre un essaim d'abeilles et une vieille diarhée dysentérique de 10 jours... jusqu'à ce que comme d'hab, quand on finit par potasser l'engin, on finit par savoir le régler, et le résultat en est bluffant.
Actuellement je n'utilise quasiment plus que cette simu d'ampli, bien que j'en détienne une belle collection que ce soit des freewares ou des paywares (Nameless, NTS suite, Mercuriall Reaxis, Bias AMP, UAD Engl Savage, TH-U, Amplitube, Waves...)

Initialement, le Diezel Herbert n'est pas taillé pour animer vos soirées bal musette et accordéon, mais a été conçu initialement pour les guitaristes de Korn qui visiblement en chiaient pour trouver leur son avec leurs 7 cordes.
Toutefois, chaque canal vaut son pesant de cacahuètes et mérite que l'on s'y attarde:

Canal 1: N'étant pourtant pas un pro en réglage de sons clairs, on obtient assez facilement ce qu'on veux et c'est plutôt joli, surtout si on recherche quelque chose de chaleureux. Pour du jazz ou du blues, on va dire qu'on est très très large. Mais les amoureux du claquant Fenderien ne seront pas déçus également.
A noter que c'est du clean pur et dur, pas de saturation légère ici.
En guise de réglages, le volume et le tone stack Bass/Mid/Treb classique, avec les possibilités d'activer le Mid Cut et les réglages de Présence/Depth de l'ampli de puissance.
A savoir ici que tous les potards ont une course très réactive avec une marge très étendue, donc bonjour les possibilités, mais armez vous de patience si vous aimez régler votre son au poil de cul près.

Canal 2:
Mode (-): Mode low gain ici, on est dans les mêmes réglages que sur le canal 1, avec le potard de gain en plus. Pareil ici, pas mal de marge sur les potards. Le gain est assez léger ici donc typique pour les styles réquérant une saturation légère. La saturation est très chaude ici, et c'est là que l'on commence à se rendre compte à quel point cet ampli est surchargé en basses. Si vous cherchez un son un peu plus droit, plus serré en basses, privilégiez le master pour le volume plutôt que le potard de volume du dit canal et filtrez les basses dans le FX-Rack jusque vers les 400 Hz en mode préamp.

Mode (+): Là on commence à rentrer dans le vif du sujet en rentrant dans le registre du Hi-Gain. La réserve de saturation est bien plus conséquente et faut y aller plus molo sur le potard de gain. Toujours bien veiller à faire une alchimie entre le volume du préamp et le volume master avec le gain désiré (y passer du temps quoi). Ce mode est très large pour de la rythmique metal, tout styles confondus, selon la réserve de gain employé.
Comme dans le mode précédent, le son est gras... c'est à se demander si votre ampli a baigné dans l'huile pour vous sortir un son pareil. Malgré tout, cela reste plutôt précis, mais ce son ne conviendra probablement pas à tout le monde. Ce son est assez typique de celui qu'on obtient sur un Dual Rectifier, mais en plus droit. Le mesa fait plus figure de Quasimodo comparé au Herbert, ce dernier bien musclé bombe le torse.
Pour résumer ce mode, c'est le son typique qu'on peut retrouver dans des groupes de Death/Grind ricain. Du gras, du gras et encore du gras!!!

Canal 3: Bon là on dépasse clairement les limites. On se retrouve avec un grain assez similaire au 2 (+), mais avec un peu plus d'aigus en prime, et une réserve de gain encore plus phénoménale (à un tel point que je dépasse à peine les 9h sur ce foutu potard de gain). Canal taillé pour du gros solo en somme, ou pour une rythmique qui va générer des litres de bave. Cet ampli (ou plugin) devrait sérieusement envisager un régime alimentaire... si le cholestérol et le diabète étaient un ampli, alors ce serai celui-là.
Il faut vraiment s'armer de patience pour maitriser les réglages de ce canal.

Petite particularité de l'ampli, le mode Mid Cut qui peut être activé sur tous les canaux qui permet de diminuer aux environs de 400Hz, une assez large fourchette de médiums. Le potard de volume juste à côté permet de ré-hausser le volume général pour compenser la perte de mediums. C'est les adorateurs du son en V qui vont être contents.

De mon côté j'utilise ce plugin avec la section Noisegate et le Grind du plugin NTS Suite de chez Neural DSP, ainsi que quelques IR de Celestion Creamback et divers IRs de Celestion V30. Il m'arrive également d'utiliser ma Fortin 33 directement dans mon Apollo, ce qui me permet de couper les basses dans les 200Hz et de booster les aigus à partir des 400Hz. Et là, c'est le pied. L'alchimie parfaite du son que je cherchais.
Que soit mes 6 cordes, mes 8 cordes et même ma 9 cordes, j'ai actuellement un son dont je risque de me séparer difficilement, à un tel point que je songe presque à vendre mon Mark V:25 pour acquérir une vraie tête Diezel Herbert à l'avenir.

Pour conclure, malgré tous mes plugins (dont les Neural DSP qui restent des tueries), j'ai du mal à utiliser autre chose aujourd'hui. Toutefois le son est très très particulier et ne plaira probablement pas à tout le monde. Je vous conseillerai de retourner le plugin dans tous les sens et de profiter de chaque jours dont la démo vous permet déjà de profiter.