Mesa Boogie Studio Preamp
+
Mesa Boogie Studio Preamp
Comparateur de prix
Petites annonces
MonsieurPatate 13/05/2014

Mesa Boogie Studio Preamp : l'avis de MonsieurPatate

« Ca fait mal !  »
5

  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail
:)

UTILISATION

La configuration est-elle simple ? non
le manuel ? Il est vital, et j'aime sa façon simple d'expliquer, il me donne l'impression d'avoir été écrit par les ingés qui ont fait le préamp : des termes techniques, et tout ce qu'il y a savoir, mais un ton qui n'est pas "pour obtenir un son de type metal, appuyez sur le bouton et vous obtiendrez le pouet-pouet souhaité" mais plutôt "alors le potard de treble va apportrer de l'agressivité et du gain au son, pendant que les basses vont permettre de donner plus de rondeur au grain. On peut en mettre très peu, mais s'il en manque, tu auras un son avec peu de relief."
et moi en lisant ça : "aaaaaaah ! "

" L'EQ 5 bandes peut se régler en V comme ces groupes qui remplissent les stades pour un son plus agressif, mais tout le travail de R&D a été fait avec l'EQ désactivée, pour que vous ayez un son de qualité à re-travailler" : j'adore, c'est tout à fait la façon dont je l'aurais expliqué, et c'est exactement la façon dont j'aurais conçu le préampli, d'ailleurs : un son magnifique quel que soient les réglages, et la possibilité de le sculpter dans tous les sens.

Parlons du son : obtient-on facilement un bon son ?
Ca dépend. On obtient un son super à chaque tour de potar, mais obtient-on facilement le bon son? Non, parce que pour cela il va falloir le chercher un petit peu, et la bête est complexe : 4 potars de gain, deux EQ différentes, plein de switches différents, une EQ 5 bandes vous attendent, avec le meilleur système de preset au monde : un bloc, un crayon, et des oreilles.

Venant de technologies bien plus modernes, c'est un vrai souffle d'air frais. Ca fait tellement de bien de pas être noyé dans des preset dont je ne me sers JAMAIS parce que je les trouve dégueulasses, et de pouvoir se régler un son avec des vrais potards, tout en ayant des possibilités sonores que je n'imaginais pas possibles sur de l'analogique.

SONORITÉS

Convient-il ... ouais, si j'avais un style de musique défini, en fait, mais comme j'aime autant DT que wes montgomery, ça va prendre un certain temps. Mais la polyalence du préamp' et le fait que le son me plaisent beaucoup font qu'en effet, ce préampli ressemble beaucoup à l'idée que j'ai de "mon son".

Pour l'instant (parce que j'aurai d'autres guitares dans l'avenir) un vieille Ibanez RG en dimarzio evo2. C'est très plaisant comme son, mais du coup j'ai une guitare qui sonne comme on la joue et un préampli qui fait la même chose, et je suis en train de re-bosser mon jeu, du coup, parce que le mesa met en évidence les défauts de certains aspects de ma technique. Bien sûr, il le fait de telle façon que l'auditeur moyen dira "owah, c'est beau" mais il te fera savoir, discrètement, qu'en fait, cette note-là, elle sonnait pas.

Je ne déteste aucune sonorité, a la limite, la sortie HP simulée a un côté "nid d'abeilles". Mais du coup, j'ai pu comparer avec différents matériels, du pod 2 jusqu'à l'axe FX de mon pote (que j'utilise au moins 2/3 fois dans la semaine et que je commence à connaître). L'Axe s'en sort bien (par rapport à un vrai cab, c'est très acceptable), le pod 2 a un son soi-disant plus gros, mais en fait, c'est juste moche en test A/B avec le studio preamp, des impulses sur le son du mesa ne font que donner un son moins beau se noyant à fond dans le mix ... résultat des courses : la plupart des simus de HP d'appareils en dessous de 1500€ ont un son bien plus laid que la sortie recording du mesa, et je n'hésiterais pas une seconde à mélanger des prises mesa/boogie avec des prises fractal audio.


Et avec une bonne EQ et un peu de savoir-faire (qui s'appelent un léger slapback très discret) on peut assez simplement sortir un son écoutable.

Mais je sais au fond de moi, si je veux un son qui casse la baraque il me faut un ampli de puissance et un cab (et un micro, et du temps pour placer mon micro, et un local à l'acoustique potable).

Dans l'intervalle, j'utilise mon fender frontman 212 comme poweramp+cab. Le son, sustain, feeling, tout tient carrément la route, ça sonne ! (mais les HP chinois 1er prix de ce combo -la pire pièce dedans, le reste est décent- apportent une coloration très légère, mais bien merdique au son).

AVIS GLOBAL

une petite semaine

Avez-vous essayé beaucoup d'autres modèles : put*** ouais, pour découvrir que mes oreilles n'aiment que le matériel hypercher, mais ne détestent pas certains amplis à transistor, et que mes doigts jouaient mieux avec du matériel au son hyper défini. Parce que le Mesa sonne gras, mais tout s'entend, chaque note ressort superbement. Et qu'en fait, le bon matos, c'était à la fois simple et compliqué : il existe des myriades d'amplis et d'effets et de guitares, pour chaque budget, chaque guitariste, et franchement, je trouve qu'on nous prend ouvertement pour des gogos quand je vois les prix de certains matériels.

(mode philo de comptoir activé)

Du coup j'ai été ravi de dénicher un matos qui a fait ses preuves à un prix qui correspondait à mes modestes économies de jeune (parce que y'a pas que les étudiants qui sont fauchés, les autres jeunes aussi en chient comme des russes, pas question d'aller boire des coups tous les jeudi soir... ). Ca fait des années que j'en entend parler, et j'ai décidé de sauter le pas.

Ce qui a vraiment créé en moi la décision de me l'offrir, c'est que : ce préampli (tout comme ma guitare) a été dans des mains très expertes. Qui en sortaient des sons complètement démentiels, plus beau que ça, tu meurs.

Et donc avec ce type d'engin, la seule limite ... c'est mes doigts et mes oreilles. Le point positif, c'est que ça se bosse.

(et donc, voici la fin du mode philo de comptoir)

A vous de décider si ce matériel vous convient. Moi je l'aime beaucoup, depuis la toute première note que j'ai joué dessus (mais je savais déja exactement à quoi m'attendre). Si j'ai un conseil à vous donner : n'hésitez pas à vraiment chercher un très bon matériel d'occasion, et n'hésitez pas à y passer du temps (et malheureusement, des sous). Et une fois que vous aurez trouvé "votre" truc, n'en changez pas, apprenez à vous en servir et connaissez-le par coeur.