NicolasD 27/07/2010

Mesa Boogie TriAxis : l'avis de NicolasD

« Usine à sons »
5

  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail
Rapport qualité/prix : Correct Cible : Les utilisateurs avertis
Merci pour les autres utilisateurs qui, par leurs descriptions, ont fait le boulot à ma place ;)

UTILISATION

A la question "obtient-on facilement un bon son?", c'est vrai qu'on aurait tendance à le trouver parfait ce préamp' mais la réponse est non, 100X non, dixit le manuel: "...et nous trouvons que maîtriser un seul TriAxis représente déjà un sacré défi pour n’importe qui."
Je m'explique: le TRIAXIS regorge de bonnes choses mais pour vraiment le maîtriser et obtenir la quintessence de l'appareil, il faut passer beaucoup de temps dessus.
Ca fait 10 ans que je l'ai et je découvre ou redécouvre des sons. Comme mes goûts évoluent, ma manière de les régler aussi.
Les réglages sur le TRIAXIS sont très subtils. On aura tout de suite un son correct avec les presets d'usine mais pour obtenir LE son qu'on cherche il faut vraiment se prendre la tête.
Le manuel aide un peu, surtout pour comprendre les différents modes mais une fois qu'on a compris leur philosophie, il faut le fermer et se servir de ses oreilles.
Les utilisateurs du TRIAXIS le limitent souvent au son "Petrucci" mais il est tellement plus polyvalent que ça!
A noter un petit défaut: quand on se sert des modes du 2:90 ou de la boucle d'effet, il faut appuyer 24 fois sur un bouton et passer par tous les modes pour revenir au son basique. C'est assez fastidieux quand on voulait juste tester une nouvelle combinaison.
Bon point pour le phantom power (mais qui n'est pas utilisable avec tous les pédaliers midi).

SONORITÉS

RHY VERT: le mode "BLACKFACE" (avec beaucoup de basses donc) mais loin d'avoir le coffre d'un Fender. Le twinamp dont je me suis débarassé sonnait mieux. Ceci dit, il est largement exploitable. Avec le gain à fond et une ES 335, on a du blues très chaleureux. Pas mal sans être particulièrement remarquable.

RHY JAUNE: Le canal clair du MARK IV: un son clair très droit, froid, voire gelé, qui ne sature pas. Le son qu'on aime appeler "cristallin". Très efficace en live parce qu'il ressort mieux que le canal vert.

LEAD 1 VERT: Le son du Mark I. LE son MESA des origines (des Fender hot rodés), très 70's, très chaud, à la manière de Santana quand il disait à Randall Smith: "Shit man. That little thing really Boogies!"

LEAD 1 JAUNE: Le même mais plus saturé. Tout aussi chaud. Perso, je le préfère au VERT.

LEAD 1 ROUGE: D'après le manuel, "Ce mode est de loin le plus agressif des 6 modes". Le préféré de beaucoup d'utilisateurs, en tout cas mon préféré pendant de longues années. Une saturation vraiment High Gain qui bave un peu, juste assez pour cacher les pains ;)
Il parait que c'est le canal Vintage/Orange de la tête Dual Rectifier Solo. Moi j'appelle ça une tentative Marshallienne plutôt réussie. Avec le gain et le drive au minimum on a un très joli crunch.
Efficace pour le rock en général et ses dérivés (hard, metal...)


LD 2 VERT: Le canal midgain du MARK IV, beaucoup de mediums, aux antipodes de Marshall. L'autre son caractéristique de la marque, LE SON AMERICAIN MODERNE. Je n'étais pas vraiment accro au début, peut être parce qu'il ne pardonne pas les erreurs, que je n'étais pas assez technique, et qu'il n'était pas assez creusé pour moi. Depuis j'ai mûri et je peux dire que c'est de loin mon préféré. Et il n'est pas seulement bon pour les musiques extrêmes mais pour quasiment TOUS les styles.

LD 2 JAUNE: Le canal saturé du Mark II C+ (l'ampli fétiche de Metallica hehehe...). C'est le canal dédié au métal. Plus de basses que le LD 2 VERT mais pas franchement plus. J'avoue ne pas trop sentir la différence, d'ailleurs Metallica se servait des deux sur le Black Album. Avec les voicings du 2:90, on a un son très serré, très metal mais qui ne sature pas tant que ça, ne vous attendez pas à de l'ultra High Gain, ce n'est pas le cas.

LD 2 ROUGE: Le canal saturé du Mark III, celui dont se sert apparemment John Petrucci pour ses solos. J'avoue que c'est le seul mode que je ne programme jamais. Je ne le trouve pas naturel, il est trop "chimique". Il a beaucoup d'aigüe, il est très droit mais il n'y a rien a faire, je ne l'aime vraiment pas. Des goûts et des couleurs...

Je dois préciser ici pour les plus jeunes que le TRIAXIS au moment de sa sortie était un préamp' vraiment méchant, surtout avec le 2:90 et ses voicings deep, half et modern. Il l'est biensur toujours un peu mais se fait aujourd'hui laminer par des têtes Diezel ou Engl.

Pour l'avoir essayé avec plusieurs guitares, je trouve qu'il rend mieux avec celles équipées de humbuckers type Les Paul ou des guitares à micros actifs types ESP.



AVIS GLOBAL

Pour résumer, c'est le meilleur préampli en rack du marché. Tout simplement parce que les autres marques ont arrêté leur production ou que les concurrents sont trop cheap. En tout cas, il n'y a pas aussi complet et polyvalent quelque soit l'ordre de prix.

Il n'est biensur pas parfait:
- Outre le bouton que l'on doit appuyer 24 fois (voir plus haut), on sent un bref changement de volume, une petite seconde environ, entre deux modes bien distincts (pas entre deux modes LD1 mais entre un mode LD1 et un mode LD2 par exemple). Et c'est franchement audible.
- Quand on enregistre un préset, si l'appareil est vieux, il arrive que les boutons "freezent". Il faut alors redémarrer le TRIAXIS. Ce n'est apparemment pas un problème de software mais un problème mécanique.
- Le prix...Quand on fait l'achat du TRIAXIS, il faut absolument le coupler à un 2:90. Je m'en sers parfois avec un 20/20, c'est très bien aussi mais c'est plus "mate", ce n'est objectivement pas aussi bien qu'avec un 2:90, ils sont inséparables. Et acquérir les deux, c'est débourser une sacrée somme. Ceci dit, les gens se lassent facilement d'un système en rack et je l'ai déjà vu d'occasion, quasiment neuf, à 700 euros.
- La maintenance, changer les lampes et du TRIAXIS et du 2:90 coûte assez cher.
- La sortie RECORDING ne sert absolument à rien. C'est laid.

Les plus:
- L'incroyable palette de sons. Je défie quiconque de trouver plus complet en préamp' à lampes.
- Il a été pensé pour le professionnel, avec énormément de place pour stocker ses presets, on peut assurer n'importe quel concert avec des styles extrêmement variés.
- La clarté et la luminosité des paramètres en façade, on les connait tout de suite, même dans le noir.
- Le DYNAMIC VOICE, égalisation en V, qui peut métamorphoser un son.
- Le Phantom Power
- La possibilité d'utiliser des messages de contrôleur continu midi avec la version 2.0, ce qui permet par exemple d'augmenter des paramètres pendant qu'on en diminue d'autres avec une pédale d'expression ( par exemple, quand on appuie sur la pédale, on augmente le gain et les médiums tout en diminuant les basses et le master).

Si je pouvais l'améliorer...déjà je demanderai à MESA BOOGIE d'avoir une adresse mail pour commencer :)
Ensuite je leur demanderai de réduire la taille du TRIAXIS de moitié pour pouvoir le mettre dans ma housse, de faire une vraie sortie d'émulation de HP, de rajouter une réverb, et de mettre des potards automatisés à la place des boutons, c'est quand même beaucoup plus simple en concert.

Je l'ai depuis 10 ans (EDIT 2019: 20 maintenant)( je l'ai acheté d'occase, il en a facile 15)(EDIT 2019:25 du coup). Il ne m'a toujours pas lâché, c'est vraiment de la construction de qualité.
J'ai 4 amplis et c'est celui que je connais le mieux et le seul que je ne vendrai probablement pas.
Malgré son prix, si c'est toujours un best seller (et si Metallica y revient toujours en studio) c'est qu'il y a une raison. A méditer ;)