Phi.fr 19/12/2017

Dreadbox Nyx : l'avis de Phi.fr

« Nyx, déesse de la nuit... »
4

  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail
Rapport qualité/prix : Correct Cible : Les utilisateurs avertis
... et soeur d'Erebus, dieu des ténèbres selon la mythologie grecque.

J'utilise ce synthé chez moi depuis peu, en compagnie d'autres semi-modulaires, Mother 32 et 0-Coast, et d'un Sub 37, essentiellement pour de l'ambient.

La construction est solide, le synthé est bien fini, les panneaux en bois ne sont pas aussi brut que ne le laisse penser certaines photos. Par contre, un détail minable sur mon exemplaire, les flancs sont fixés par des vis taraudés inox qui dépassent de leurs trous non taraudés. Je les remplacerait par des vis tête rondes noires. Ça n’empêche pas le synthé de sonner comme un bon analo à flanc de bois ! Un bon point, la présence d'une sortie midi thru. Ça devrait être obligatoire sur ce genre d'expandeur, mais trop de marques s'en dispensent. A noter que le Nyx a été construit en composants traversants jusqu'au numéro de série 406, puis en cms (mon cas).
Coté ergonomie, les potards sont fluides et bien fixés. Les sélecteurs sont francs. Si çà respire la qualité, il y a tout de même quelques défauts. Le gros potard de tuning commun aux deux oscillos est délicat a accorder car il couvre l'ensemble de la plage de fréquence des VCO. Manque de bol, les sélecteurs d'octaves sont placés très prés : Résultat je désaccorde régulièrement le synthé en voulant changer d'octave, et le réaccordage est difficile à la volée. Pour du live, si on a tendance à jouer sur les octaves avec ses gros doigts boudinés, çà peut-être gênant. Autre truc énervant au moins lors de la prise en main, le vocabulaire utilisé. Exemple : que veut dire « post » sur la baie de patch ? Réponse dans le manuel. Bon, je suis sympa, je vous dit tout : c'est l'entrée CV du cutoff du deuxièmeVCF. Une fois les oreilles bien ouvertes, on se rappellera : Post comme Post-combustion...
La conception, de manière générale, présente des partis pris qui rendent le Nyx extrêmement intéressant mais un peu exclusif. Quelques exemples :
Nombreuses possibilités de routage autour des deux filtres : trois sélecteurs 4 positions chacun!
Enveloppes attack release seulement mais rebouclable en lfo : 2 disponibles pour les filtres, affectables de diverses manières, une dédiée au vca également rebouclable, plus un lfo plus sommaire dédié au vibrato. L'enveloppe vca est AD ou AR seulement, j'aurais bien aimé une ADSR pour celle là.
Coté implémentation midi, ce n'est pas la dernière note qui est prioritaire, mais la plus basse (ou les deux plus basses en mode paraphonie), comme sur certains anciens synthés non midi (et à l'inverse du MS-20 qui joue la note la plus haute). Il faudra adapter en conséquence un jeu lead en legato, mais c'est très pratique pour un accompagnement dronesque : le même clavier permettra de jouer en même temps la mélodie sur un synthé qui priorise la dernière note.

Le son : whaou ! J'ai pris une claque ! On peut aller du très gras aux chœurs d'église. La paraphonie, souvent gadget, prend ici toute son ampleur. La reverbe, assez sombre, n'est pas un plus rapporté, elle colle parfaitement à l'esprit de ce Nyx qu'elle enrichie superbement. On obtient facilement des drones et des nappes organiques, bien servies par le double filtre et les multiples sources de modulations. A noter qu'il est possible de chaîner deux Nyx, ou un Nyx et un Erebus, pour obtenir 4 VCO indépendants (paraphoniques 2 à 2). Pour les nappes, le son doit alors pulvériser les synthés numériques à modélisation analogique (le prix aussi, hum).

Est-il pour vous ? Si vous débuter, mon avis est que le Nyx est assez typé, du caractère, pas forcément facile à rendre polyvalent. Le manuel (en anglais à télécharger depuis af ou dreadbox) est suffisant et clair pour qui a les notions de base en synthèse soustractive. Il n'est pas didactique comme le sont certains de la concurrence. Si le schéma de principe page 4 vous semble lisible, vous êtes certainement apte (pour ma part, sans avoir le synthé en main, c'est nébuleux)!
Si vous voulez compléter un setup analo, en particulier si vous avez déjà du CV/Gate patchable, c'est une machine très attachante, une vraie œuvre de lutherie électronique, avec un grain et un son magnifique. Je suis conquis par la déesse de la nuit.