Dreadbox Nyx
+

Dreadbox Nyx

  • J'aime
  • Tweet
  • Pin it

Nyx, Synthétiseur analogique en rack de la marque Dreadbox.


4 avis d'utilisateurs
Occasion à partir de 400 € Argus occasion : 403 €Attention, cote argus calculée sur un petit nombre d'annoncesEn savoir plus…

Fiche technique Dreadbox Nyx

  • Fabricant : Dreadbox
  • Modèle : Nyx
  • Catégorie : Synthétiseurs analogiques en rack
  • Fiche créée le : 15/12/2016
  • Analog Paraphonic Synthesizer
  • Unique Reverb Effect by Crazy Tube Circuits (as found on Splash Mk3)
  • 2 x VCO with separate glide controls
  • Dual State Variable 24 or 12dB / oct Filter
  • Triangle wave LFO
  • Triple Unique Envelope Generator (can be used as an LFO)
  • Unique Routing control (allows open architecture)
  • 15 patches for an astonishing Modular experience:
    CV Outputs: VCO2 direct wave out with attenuation control,
    Envelope 1 , Envelope 2 (with attenuation), Modulation Wheel, Gate, Midi to CV
    CV Inputs: Osc1 Frequency, Osc2 Frequency, VCF Cut off (for both filters),VCF Cut off (post for the 2nd filter), VCO1 PW, Gate, CV, VCA

Distribué par Studio Dealers

»

Acheter d'occasion Dreadbox Nyx

Dreadbox Nyx Vends Dreadbox Nyx RESERVÉE 400 € »
Dreadbox Nyx Dreadbox Nyx v1 (bis) 400 € »
Dreadbox Nyx Dreadbox Nyx v1 400 € »

Avis utilisateurs Dreadbox Nyx

Note moyenne :4.5( 4.5/5 sur 4 avis )
 2 avis50 %
 2 avis50 %
Rapport qualité/prix :
chasseur de marmotte09/11/2019

L'avis de chasseur de marmotte"Excellent"

Dreadbox Nyx
-Pour quels styles de musique et dans quel contexte (studio, concert, etc.) utilisez-vous ce synthétiseur ?
-Hardtechno - hardcore utilisation en Live et studio

-Vous semble-t-il solide et bien fini ? Sa prise en main et son ergonomie sont-elles simples ?
-La finition nickel.Acier et bois sur le flan . Un peu peur des petits potars depth en haut à droite au début mais en fait ils assurent malgré ce qu'il prennent quand je m'y met.
Le mien est quand même arrivé avec le filtre qui craque un peu au milieu de la course.Trop peu pour que je le renvoi mais assez quand même pour que ça me dérange maintenant…
Sinon je l'utilise pour le Live sans le ménager depuis 1 an et aucun problème nul part.
-La prise en main est facile,ergonomie très bonne.

-Quel est votre avis sur le son de manière globale ? Que pensez-vous des sons d’usine ?
-Le son il déchire. Après 25 ans de musique électronique ça fait plaisir de se retrouver à triper des heures comme si on venait de découvrir l'analogique.Du bas du spectre jusqu'en haut j'apprécie à peu près tout.Son architecture au niveau des composant lui confère un son bien à lui . J'obtiens des sons fantomatiques en quelques seconde avec ses combinaisons vibrato/LFO et part sur des nappes des enfert grace à sa reverb infini….Les possibilité en Live sont énormes et je m'amuse bien plus avec mon NYX qu'avec mon subséquent.
Sa sonorité différente des moog et autres synthés redondants fait qu'il s'intègre super bien dans un mixage.
Le son est plus clair, moins étouffé que sur les autres analo que j'ai eu genre EMU,novation ou moog et moins brouillon que sur un korg.


-Que pensez-vous des possibilités d’édition et de traitement ?
-Possibilité d'édition très bien.La reverbe est sympa

-Quelles sont les choses que vous appréciez le plus et le moins ?
-Le + : Cette machine est vivante.Si vous laissez une nappes bien trituré au lfo etc vous pouvez l'écouter 1h sans entendre la même chose….jouissif
-Le - : Cette machine est vivante.Sur mon dernier morceaux c'est très compliqué d'avoir un Do#
Cette machine ne me quittera plus, comme dit avant c'est une oeuvre de luterie analogique.
J'ai mis 4 étoiles pour laisser une marge à une future version avec preset mais j'aurais pu lui mettre 5 au rapport qualité/prix.

»
athanasius30/01/2018

L'avis de athanasius"dreadbox nyx, synthé steam punk"

Dreadbox Nyx
Mon nyx est un modèle des premières séries, monté en composants traversants.

Un solide analo vintage pur et dur au son épais et gras à souhait, capable de sonorités très diverses grâce à ses deux oscillateurs, à ses deux filtres, à ses trois enveloppes/LFO (4 avec le vibrato), à sa matrice de patch très bien pensée et à ses possibilités de routage et de modulation étendues.

Avec l'excellente réverbe intégrée, énormes drones spatiaux et évolutifs garantis, mais aussi des basses détunées et/ou pulsées à faire tomber les dents, des leads paraphoniques rétro futuristes façon blade runner, riches et denses ou encore fins et aériens, des fx psychédéliques... (J'ai même entendu des échos de voix lointaines dans le decay de la réverbe, sur certains réglages de la résonance : le trip total)

Incontestablement et magnifiquement typé, il apporte immanquablement une touche de profondeur aux compositions, une émotion spéciale et dark allant du plus subtil frisson mélodique et mélancolique jusqu'aux pires hurlements métalo-organiques de machines technologiques extra terrestres.

En mode basse arpéggiée ou séquencée façon 303, et malgré ses enveloppes parfois prétendues "molles", il envoie le groove direct au creux de l'estomac...

Bref un mono analo hors norme, pour esthètes du son soustractif pur.
Scotchant, puissant, large et profond, un instrument de recherche, qui malgré s'intègre avec facilité dans le mix, en raison notamment du fait que la réverbe soit monophonique,et qu'elle puisse être utilisée très finement pour rehausser subtilement le son, le disposer dans l'espace sonore "à la source", sans forcément la pousser jusqu'à envoyer les oscillos dans d'autres galaxies, comme ce qui s'entend sur la plupart des démos.
»
Phi.fr19/12/2017

L'avis de Phi.fr"Nyx, déesse de la nuit..."

Dreadbox Nyx
... et soeur d'Erebus, dieu des ténèbres selon la mythologie grecque.

J'utilise ce synthé chez moi depuis peu, en compagnie d'autres semi-modulaires, Mother 32 et 0-Coast, et d'un Sub 37, essentiellement pour de l'ambient.

La construction est solide, le synthé est bien fini, les panneaux en bois ne sont pas aussi brut que ne le laisse penser certaines photos. Par contre, un détail minable sur mon exemplaire, les flancs sont fixés par des vis taraudés inox qui dépassent de leurs trous non taraudés. Je les remplacerait par des vis tête rondes noires. Ça n’empêche pas le synthé de sonner comme un bon analo à flanc de bois ! Un bon point, la présence d'une sortie midi thru. Ça devrait être obligatoire sur ce genre d'expandeur, mais trop de marques s'en dispensent. A noter que le Nyx a été construit en composants traversants jusqu'au numéro de série 406, puis en cms (mon cas).
Coté ergonomie, les potards sont fluides et bien fixés. Les sélecteurs sont francs. Si çà respire la qualité, il y a tout de même quelques défauts. Le gros potard de tuning commun aux deux oscillos est délicat a accorder car il couvre l'ensemble de la plage de fréquence des VCO. Manque de bol, les sélecteurs d'octaves sont placés très prés : Résultat je désaccorde régulièrement le synthé en voulant changer d'octave, et le réaccordage est difficile à la volée. Pour du live, si on a tendance à jouer sur les octaves avec ses gros doigts boudinés, çà peut-être gênant. Autre truc énervant au moins lors de la prise en main, le vocabulaire utilisé. Exemple : que veut dire « post » sur la baie de patch ? Réponse dans le manuel. Bon, je suis sympa, je vous dit tout : c'est l'entrée CV du cutoff du deuxièmeVCF. Une fois les oreilles bien ouvertes, on se rappellera : Post comme Post-combustion...
La conception, de manière générale, présente des partis pris qui rendent le Nyx extrêmement intéressant mais un peu exclusif. Quelques exemples :
Nombreuses possibilités de routage autour des deux filtres : trois sélecteurs 4 positions chacun!
Enveloppes attack release seulement mais rebouclable en lfo : 2 disponibles pour les filtres, affectables de diverses manières, une dédiée au vca également rebouclable, plus un lfo plus sommaire dédié au vibrato. L'enveloppe vca est AD ou AR seulement, j'aurais bien aimé une ADSR pour celle là.
Coté implémentation midi, ce n'est pas la dernière note qui est prioritaire, mais la plus basse (ou les deux plus basses en mode paraphonie), comme sur certains anciens synthés non midi (et à l'inverse du MS-20 qui joue la note la plus haute). Il faudra adapter en conséquence un jeu lead en legato, mais c'est très pratique pour un accompagnement dronesque : le même clavier permettra de jouer en même temps la mélodie sur un synthé qui priorise la dernière note.

Le son : whaou ! J'ai pris une claque ! On peut aller du très gras aux chœurs d'église. La paraphonie, souvent gadget, prend ici toute son ampleur. La reverbe, assez sombre, n'est pas un plus rapporté, elle colle parfaitement à l'esprit de ce Nyx qu'elle enrichie superbement. On obtient facilement des drones et des nappes organiques, bien servies par le double filtre et les multiples sources de modulations. A noter qu'il est possible de chaîner deux Nyx, ou un Nyx et un Erebus, pour obtenir 4 VCO indépendants (paraphoniques 2 à 2). Pour les nappes, le son doit alors pulvériser les synthés numériques à modélisation analogique (le prix aussi, hum).

Est-il pour vous ? Si vous débuter, mon avis est que le Nyx est assez typé, du caractère, pas forcément facile à rendre polyvalent. Le manuel (en anglais à télécharger depuis af ou dreadbox) est suffisant et clair pour qui a les notions de base en synthèse soustractive. Il n'est pas didactique comme le sont certains de la concurrence. Si le schéma de principe page 4 vous semble lisible, vous êtes certainement apte (pour ma part, sans avoir le synthé en main, c'est nébuleux)!
Si vous voulez compléter un setup analo, en particulier si vous avez déjà du CV/Gate patchable, c'est une machine très attachante, une vraie œuvre de lutherie électronique, avec un grain et un son magnifique. Je suis conquis par la déesse de la nuit.
»
kosmix30/04/2017

L'avis de kosmix"Fantastic, dark, unique"

Dreadbox Nyx
Tout d’abord je dois vous avertir que j’ai reçu le synthé hier et que j’ai passé une partie de la nuit dessus. Il s’agit donc de premières impressions, d’un avis à chaud. Je compléterai celui-ci ultérieurement si j’ai des choses à ajouter ou rectifier.

Avant de répondre aux questions habituelles je tiens à signaler quelques petits détails comme l’absence de manuel (obligé de le télécharger sur le site et uniquement en anglais) alors que ce dernier est indispensable pour comprendre le fonctionnement de cette machine à l’architecture si atypique, ainsi que le fait que l’appareil (le mien du moins) était sévèrement bancal avant que je ne lui règle ses caoutchoucs... Rien de bien méchant mais ça agace un peu pour un produit pour lequel on insiste sur sa fabrication entièrement réalisée à la main. Enfin sachez que la machine ne dispose pas d’interrupteur on/off (chose de plus en plus courante que je ne m’explique pas) et qu’une fois sous tension aucun voyant ne vous indiquera qu’il est effectivement allumé (les deux curseurs à led ne s’allume que lors de la réception de notes). Dernière chose et pas des moindres : certains réglages du Nyx (et des réglages importants : canal MIDI et mode) ne peuvent se faire qu’en démontant l’appareil !

Passé cette petite mise au point passons aux réjouissances :

Pour quels styles de musique et dans quel contexte (studio, concert, etc.) utilisez-vous ce synthétiseur ?
Utilisation en studio pour de la musique principalement électronique quoi que je n’exclue pas d’utiliser aussi le Nyx dans des morceaux coldwave. Il est entouré d’un nombre important de machines principalement analogiques mais je ne doute pas un seul instant qu’il y trouve sa place sans faire doublon.

Vous semble-t-il solide et bien fini ? Sa prise en main et son ergonomie sont-elles simples ?
Solide et bien fini oui : coque en métal, flancs en bois incontournables pour avoir la chaleur analogique :-) et potentiomètres bien vissés au châssis. A l’intérieur (puisqu’il faut le démonter pour le régler) on peut admirer le superbe PCB garni de ses composants traversants (voir la photo). De la qualité donc, d’autant plus qu’en cas de panne (mais pourquoi donc tomberait-il en panne me direz-vous ?) je me dis que j’ai une chance de le réparer moi-même, au contraire de toutes les machines en CMS produites actuellement.
En ce qui concerne l’ergonomie, oui et non.
Oui parce que tout est sous la main, directement accessible depuis le panneau de contrôle par des potards, switches et curseurs, à l'exception des réglages du canal MIDI et du mode de jeu. Ces derniers se paramètrent dans les entrailles de la bête par un DIP switche à 4 interrupteurs. On peut spécifier le mode polyphonique (paraphonique) ou unisson (monophonique) qui ne me semble pas franchement pertinent sur une telle machine mais bon, le mode MIDI omni (par défaut) ou le canal de réception 2, 3, 4, 5, 6, ou 7 ! Et oui c’est tout ce que vous aurez, donc dans le cas d’un setup bien fourni comme le mien il faudra peut-être que vos autres machines s’adaptent au Nyx ! Étrange, mais bon on fait avec.
Ensuite non car le Nyx propose une structure vraiment originale : on a donc une synthé analogique (sauf la réverbe qui est numérique) paraphonique de 2 voix composé de deux oscillateurs (VCO), deux filtres multimodes (VCF), un seul ampli (VCA) et trois modulateurs (dont l’un dédié au VCA) chacun d’entre-eux pouvant fonctionner comme une enveloppe ou comme un LFO. Ajoutez à cela une réverbe (Splash Mk 3 de Crazy Tube Circuit) et une matrice de patch assez bien fournie car n’oublions pas que Dreadbox est également spécialiste dans le monde du modulaire. La structure de la machine n’est donc bien évidemment pas figée et les VCO, les filtres et les modulateurs peuvent chacun fonctionner selon différents modes offrant des possibilités sonores très étendues. Donc la prise en main, bien qu’elle ne soit pas difficile pour qui connaît la synthèse soustractive, est loin d’être immédiate en ce qui concerne ces différents modes de fonctionnement que je vais tenter de vous expliquer rapidement sans entrer dans les détails (quand je vous dis que le manuel est indispensable ce n’est pas pour rien. Heureusement ce dernier est clair et concis) :

- Tout d’abord sachez que si l’on ne joue qu’une seule note, les 2 oscillateurs sont joués (d’où l’intérêt limité du mode unisson). Si l’on joue 2 notes, la première va au premier oscillo et la deuxième au second. Toutes notes supplémentaires sont ignorées.

- Les 2 oscillateurs peuvent être envoyés tous deux au premier VCF (mode normal) , chaque oscillo peut avoir son propre filtre indépendant (mode split), les deux peuvent être envoyés au 2ème filtre (mode half) ou directement au VCA (mode VCA).

- Les filtres, eux, peuvent être "câblés" en série en mode LPF ou HPF, en parallèle en LPF (mode even) ou en parallèle LPF + HPF (mode odd).

- Les modulateurs, qu’ils soient en mode enveloppe ou en mode LFO peuvent fonctionner comme suit : le modulateur 1 module les 2 filtres (mode normal) , les 2 modulateurs modulent simultanément les 2 filtres (mode dual), chaque modulateur module son propre filtre (mode split) et enfin le modulateur 1 pour les deux filtres et le le 2 pour le 2ème (mode odd).

A noter que les 3 modulateurs ont des plages de vitesse différentes (la plus lente pour le VCA, la plus rapide pour le modulateur 2) et peuvent fonctionner soit en attack/decay, soit en attack/relase (avec maintient de la note tant qu’elle n’est pas relâchée) quand HOLD est activé.
Le manuel indique quelques réglages en exemples, comme la possibilité de combiner les deux VCF (2-pole 12 dB/oct) comme un seul de 24 dB/oct, d’affecter chaque VCF à son VCO ou encore de générer 4 sources sonores en utilisant l’auto-oscillation des filtres. Bref que de perspectives !

Quel est votre avis sur le son de manière globale ? Que pensez-vous des sons d’usine ?
Pas de mémoire donc pas de sons d’usine.
Le son est vraiment très bon. Les oscillos sont "pleins" et les filtres très puissants. Je ne suis pas un maniaque en ce qui concerne la vitesse des enveloppes mais elles me semblent bien rapides. Les LFO ne montent pas jusque dans les fréquences audio, certains trouveront ça dommage, de-même que les oscillos ne saturent pas quand on les pousse à fond. En revanche le niveau de sortie est bien pêchu.
La réverbe est magnifique et envoûtante, typée dark, elle n’est pas du tout métallique et apporte une indéniable noirceur au son. A doser avec parcimonie car elle peut noyer complètement le Nyx (le potard de mix permet d’avoir l’effet en 100% wet).
Après avoir essayé le Nyx quelques heures je me suis rendu compte qu’il excellait à faire des nappes planantes, ambiantes à tendance sombre/indus, dérangeantes ou cauchemardesques. La paraphonie est vraiment un atout incontestable pour ce type d’utilisation. On peut détuner, ajouter du vibrato, utiliser des formes d’ondes différentes pour les deux VCO (saw ou square avec PW pour l’un, saw ou triangle pour l’autre), des réglages de filtres et des modulations différentes pour les notes jouées. Et sans compter tous les patchages possibles, Nyx seul ou avec d’autres machines.
Bien-sûr le Nyx saura faire d’autres types de sons, notamment des basses bien puissantes (à noter que les 2 VCO peuvent être synchronisés et le deuxième detuné) ou des leads ravageurs mais personnellement j’ai plus trippé sur les nappes envoûtantes et profondes qui tirent pleinement avantage de la paraphonie et de la structure originale de la machine.

Que pensez-vous des possibilités d’édition et de traitement ?
Comme dit précédemment la machine offre de très larges possibilités de par son architecture. Personnellement j’aurais apprécié un effet de modulation (chorus/flanger/phaser) en plus de la réverbe mais on ne peut pas tout avoir.
Je n’ai pas testé l’entrée audio qui, malheureusement, ne passe pas par les filtres et le VCA mais entre directement dans la réverbe.

Quelles sont les choses que vous appréciez le plus et le moins ?

Les plus [+] :

- Le son, analogique et puissant, des VCO bien charpentés, des filtres de caractère
- L’architecture originale et les différents modes permettant de nombreuses choses et donnant tout son sens à la paraphonie
- Les 3 modulateurs
- Le vibrato, les 2 glides indépendants, la synchro des VCO et le PW
- La réverbe, magnifiquement sombre
- Les patches pour le monde modulaire
- Le look
- La construction robuste, les composants traversants

Les moins [-] :

- Mode d’emploi (indispensable) à télécharger et en anglais
- Réglage du canal MIDI nécessitant le démontage de l’appareil
- Canaux MIDI réglables uniquement de 2 à 7 !
- Pas de bouton on/off
- Pas de led power on
- PWM uniquement sur l’oscillateur 1
- L’entrée audio ne passe pas par les filtres
- Un peu cher quand-même...
- J’aurais aimé qu’il soit incliné (ce que l’on peut faire soit même en fabricant des flancs appropriés)
- Le mien était bancal :-[

Note additionnelle : on pourrait ajouter au chapitre des critiques que le NYX n’a pas de mémoires, ne fonctionne que sur 5 octaves et ne répond pas à la vélocité et AT (mais il prend bien le pitchbend). Ce serait faire preuve de mauvaise foi pour un synthétiseur 100% analogique à la philosophie modulaire.

Conclusion :

Je suis conquis par cette machine dotée d’un caractère vraiment particulier, à l’image de son architecture originale et vraiment pensée intelligemment, parfaite pour la paraphonie.
Les possibilités sont nombreuses et le Nyx peut explorer de nombreux territoires où il brillera par un son analogique sans compromis et une personnalité bien trempée. Mais là où il excellera sans doute le mieux c’est dans les ambiances sombres et torturées, chose pour laquelle je le destine.

Edit (01/05/17) :

En fait à l'allumage la led LEVEL du MODULATOR II s'allume brièvement. Les leds clignotent en mode LFO mais pas en mode enveloppe où elles ne s'allument qu'à la réception de notes. Impossible donc de savoir si le Nyx est sous tension hors modes LFO.
Mes collègues propriétaires de versions plus anciennes de la machine me font remarquer que la led LEVEL du VIBRATO clignote selon le rate et permet donc de savoir si la machine est allumée. Il semble que cette led ait été supprimée dans les versions plus récentes (le mien porte le numéro 316).
»

News Dreadbox Nyx

Le nouvel NYX de Dreadbox en pré-vente

Le nouvel NYX de Dreadbox en pré-vente

2 Publiée le 16/12/16
Vous pouvez dès à présent commander votre exemplaire du nouveau synthé modulaire Dreadbox NYX et profiter d’un tarif spécial.

Images Dreadbox Nyx

  • Dreadbox Nyx
  • Dreadbox Nyx
  • Dreadbox Nyx
  • Dreadbox Nyx

Vidéos Dreadbox Nyx

Manuels et autres fichiers Dreadbox Nyx

Découvrez d'autres produits !

Forums Dreadbox Nyx

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.