Deosphax 02/02/2018

SOMA laboratory LYRA-8 : l'avis de Deosphax

« La zone drone »
5

  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail
Rapport qualité/prix : Excellent Cible : Les utilisateurs avertis
Je lui mets 5 étoiles parce que je cherchais précisément ce genre d'instruments (lire plus bas). Mais faites attention, cette machine n'est pas polyvalente et il sera assez facile d'être déçu si on ne sait pas à quoi s'attendre !

C'est un excellent générateur de drones, façon Eno ou Aphex Twin. Une machine expérimentale très puissante et intuitive, mais avec un fonctionnement particulier. Elle n'a pas de clavier, pas de MIDI, et un contrôle CV aux résultats aléatoires. Il s'agit plutôt d'un instrument proche de la lutherie électrique à l'ancienne, la Thérémine ou les ondes Martenot, voire carrément des cordes (il faut "fabriquer" la note, et pour ce-faire, avoir l'oreille...).

Côté technique son, c'est de l'analog pur qui sort en mono. Le son est puissant, riche en possibilités de modulation (FM). Les basses sont monstrueuses (mes pauvre moniteurs 5"...) et c'est jouissif. Double LFO pour créer des patterns rythmiques (avoir le sens du rythme, là encore pas de contrôles précis).

Aucun son d'usine évidemment : c'est un instrument électrique, et non électronique. Pas d'écran, pas de navigation, que des encodeurs et des potentiomètres et des interrupteurs. Mais on trouve sur Internet, et particulièrement chez le constructeur, des "presets" : des cartes sur lesquelles sont indiqués les positions de chaque commande pour obtenir tel ou tel son.

En conclusion, je dirai ceci : c'est une machine expérimentale (oui j'insiste) qui rendra fou les amateurs d'ambiant et ceux qui veulent une forte dose d'aléatoire dans leur musique. Tous les autres risquent d'avoir des frustrations. Ceci étant dit, est-ce que je recommande ? Hell yeah.