fwedewe 25/10/2009

Waldorf Blofeld : l'avis de fwedewe

« Blofeld : du blo et du moins blo !!! »
3

  • J'aime
  • Tweet
  • Mail
Rapport qualité/prix : Correct Cible : Les utilisateurs avertis
Bel appareil, finition soignée et agréable.
Caractéristiques techniques très intéressantes à bien des égards : 3 oscillateurs, 3 LFO, tables d'ondes historiques et nouvelles en nombre, samples à importer, 2 filtres multimodes avec filtre PPG et en peigne, matrice de modulation abondante, arpégiateur complet, effets ............

UTILISATION

Utilisation aisée grâce à une définition des menus clairs et des boutons de sélection bien définis.
Seul souci, selon moi : juste 4 potentiomètres qui incitent à se ballader dans les menus par moment et conduisent parfois à se tromper de paramètre à éditer (surtout pour les têtes en l'air comme moi .
Un peu plus de boutons rotatifs auraient été le bienvenue mais vu le format et le prix .............(en revanche inadmissible sur la version clavier)


SONORITÉS

Habitué du Microwave XT, je retrouve l'univers Waldorf, quoiqu'en disent certains. Pour moi, je n'ai pas l'impression d'avoir un plug-in VST entre les mains mais bel et bien un bon synthé. Son univers sonore est passionnant et riche du fait des tables d'ondes, de ses filtres multimodes et de sa matrice de modulation aux importantes entrées (un vrai modulaire ? ). Il sonne plutôt de manière cristalline qu'épais mais j'ai remarqué que dès que l'on crée un son de basse à base de dents de scie et qu'on applique une bonne distorsion en sortie de filtre, ça devient assez massif et gras. Que ceux qui disent qu'il manque de punch, ne soyez pas feignants, ne vous limitez pas aux presets et mettez les mains dans le cambouis !!! Si vous le survolez, vous passerez à côté de quelque chose.
Le Blofeld possède un spectre plus étendu dans les aigus que dans le grave, là où un mon Virus B, que je chéris tant, s'inscrit à l'inverse. D'ailleurs, les dents de scie et les ondes carrées sonnent plus claire à travers le Blofeld que dans le Virus, bien plus mât. En revanche, les basses rondes et sourdes s'obtiennent plus aisément avec le synthé de chez Access.

Ils se complètent à merveille

AVIS GLOBAL

Pour celui qui veut se lancer dans la création sonore, au vrai sens du terme (pas que du Boum boum et des gros sons de basse techno), le Blofeld est complet. Il ne demande qu'à être programmé (on peut se passer des presets qui sont assez souvent quelconques et ne mettent pas en valeur tout le potentiel de la machine). Il faudra cependant lui rajouter une interface midi annexe pour bénéficier de plus de potentiomètres afin de gagner un peu de temps dans les manipulations.

J'apprécie beaucoup ce petit Blofeld même si je lui reproche certaines choses telles que:
- la section d'effets très moyenne hormis les distorsions et les delays : reverbération peu intuitive à programmer et au résultat médiocre, chorus/flanger bien moyens, phaser qui ne fonctionne pas sur le mien (ingérable, provoque de suite une très forte modulation)
- champs stéréo un peu rétréci selon mes goûts
- arpégiateur ultra complet mais certains paramètres tel que le glide ne fonctionnent pas
- prise midi OUT manquante (câble USB bof, bof)
- dynamique parfois déroutante, trop forte ou pas assez (j'ai remarqué que le mixage des effets, comme un chorus, baisse la dynamique du son)
- encore quelques bugs par-ci/par-là. Avec mon séquencer (DP6), l'arpégiateur n'arrive pas souvent à choper le bon timing et se décalle ou bien la gestion de la pédale de sustain est catastrophique (alors que branché directement dans mon clavier maître tout fonctionne sans encombres)

Hormis ces quelques désagréments, qui se rattrapent au mixage dans un séquenceur, le moteur sonore du Blofeld demande que l'on s'y arrête. Il est tout simplement passionnant.

Pour les bidouilleurs de synthèse sonore, faites vous plaisir ;)
Pour les autres, allez voir ailleurs, ça manque de boutons et de presets vraiment intéressants

AJOUT DU 25 OCTOBRE 2009

Afin de palier les médiocres effets du Blofeld, jusque-là je passais par une unité MidiVerb d'Alesis mais qui ne me donnait que peu de satisfaction. Aujourd'hui, j'ai décidé de brancher le Blofeld à travers les effets de mon Motif XS et là c'est la perfection. Non seulement le Motif colore parfaitement les sons du Blofeld avec sa grande variété de FX mais en plus, il lui apporte un peu de punch et ouvre enfin ce fichu champs stéréo, un peu trop étriqué à mon goût. Du coup, j'ai l'impression d'avoir un deuxième Virus mais avec une couleur Waldorf. C'est la révélation cet après-midi dans mon home-studio.

Si vous avez un Blofeld et un Motif XS, faites comme moi et vous ne serez pas déçus. C'est un nouveau Blofeld que je découvre aujourd'hui. ;)

AJOUT DU 19 NOVEMBRE 2012:

Blofeld revendu en avril 2011 car finalement pas très facile à programmer à l'aide de quatre potentiomètres et aux résultats sonores qui ne convenaient pas toujours. Sur le papier, ça laisse présager un gros potentiel. Entre les mains, c'est une autre histoire.

J'ai racheté en juillet 2011 un MicroWave XTk. Je le préfère très largement au Blofeld même s'il manque un 3ème oscillateur et un vrai second filtre. Cependant, il est plus intuitif à programmer dans l'ensemble, il ne connait pas les problèmes liés à l'intensité de chaque patchs, rendu sonore impeccable et aussi pêchu quand on sait y faire et les possibilités modulatoires appliquées au filtre 1 sont vraiment intéressantes.