EricTr 25/12/2019

Waldorf Kyra : l'avis de EricTr

« Prometteur, mais pas encore abouti »
3

  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail
Rapport qualité/prix : Correct Cible : Tout public
Pour quels styles de musique et dans quel contexte (studio, concert, etc.) utilisez-vous ce synthétiseur ?

Je compose des morceaux électro pop progressifs en home studio.
Mon équipement comprend des machines aussi bien vintages que récentes.
Je travaille quasi exclusivement avec du matériel hardware.
Je cherche à m’entourer de machines qui présentent une certaine personnalité sonore.

Je cherchai une machine moderne et puissante tant au niveau de la polyphonie que de la possibilité de sound design.
Cette machine malgré des démos pas toujours convaincantes semblait prometteuse, affichant une polyphonie très élevée avec sa technologie et la possibilité de superposer jusqu'à 10 oscillateurs.
J’ai attendu sa sortie en résistant à l’envie de faire l’acquisition du Novation Peak en imaginant que le Kyra serait bien meilleur.

Vous semble-t-il solide et bien fini ?

Scindons l’avis en 2 parties, d’une part l’appareil lui-même et d’autre part le soin apporté à l’ensemble.

Le colis est lourd et annonce déjà une construction métallique robuste. En effet, le boitier est en tôle épaisse avec des flancs en bois et des boutons rotatifs de taille généreuse.
La machine est par ailleurs de taille plus encombrante que je l’imaginais.

Pour le reste, la machine est belle et bien finie. Les potentiomètres sont très agréables. Ils sont grands et offrent une bonne résistance.
Sa livrée blanche, ses flans en bois, l'écran et les LEDs blancs lui donnent une allure sobre et moderne.
Par contre, même niveau minimum les LEDs sont carrément éblouissantes.

Côté soin apporté au montage et au conditionnement, c’est décevant.

Avant même d'allumer l'appareil, on se rend compte que l’écran est de travers. On ne voit que ça, comme le nez au milieu de la figure. Il s'agit tout de même de l'écran central de la machine...

En réceptionnant la boîte au magasin je m'aperçois que quelque chose bouge à l'intérieur. J'ouvre donc la boîte présence du vendeur pour constater qu’un des mousses de protection n'est pas correctement placé, laissant la machine bouger dans le carton. Après une brève inspection tout semble en ordre, aucun coup visible.
Nour remballons la machine en replaçant la protection.
Malheureusement le mousse semblait résister (c’est sans doute la raison de son mauvais positionnement) et après avoir quelque peu insisté le vendeur parvient malgré tout à remettre les choses en place. Mon cas n’est pas isolé. On trouve en effet d’autres témoignage de la sorte.

De retour à la maison j'ouvre à nouveau la boîte et déballe l'appareil. Je constate à mon grand malheur que le panneau frontal était plié et donne l'impression que quelques boutons sont enfoncés dans la machine et quelques boutons rotatifs arrivent à raz du panneau.
Malgré tout, tout est fonctionnelle. Mais impossible de remettre en place le panneau frontal. Il restera toujours en écart avec le support. Il semble que la conception de l'engin ne prévoie pas de vis de fixation ou de crochet pour fixer ce panneau sur le bord inférieur.
Au final rien de grave, le panneau est juste fixé par quelques aimants, voyez l'article suivant : https://fr.audiofanzine.com/rack-modelisation/waldorf/kyra/forums/t.706495,ecran-de-travers-et-panneau-frontal-plie-pas-de-panique.html
Soyez donc prudent en emballant votre Kyra et enfoncer d’abord la partie frontale (inférieure, mince) dans la mousse…

Sa prise en main et son ergonomie sont-elles simples ?

Son ergonomie et son écran permettent une navigation plutôt facile dans les menus et un accès aisé aux différentes fonctionnalités (il n’y a pas trop de shift ou de fonctions accessibles uniquement via le menu).
L'écran affiche directement les paramètres édités. Il faut parfois appuyer plusieurs fois sur un bouton pour faire défiler ces écrans si on veut les parcourir, mais la synthèse m’apparaît fluide et logique (une fois la logique de groupe d’oscillateurs comprise).

Seul point négatif, les boutons ont tendance à faire un gros “clac” pas très agréable ni au touché ni à l'oreille et semblent parfois de travers (très léger jeu de ces boutons rectangulaires).

Disons aussi qu’il manque un bouton rotatif pour faire défiler les valeurs éditées. J’aurai volontiers utilisé le gros bouton du filtre par ça.

A propos des banques de mémoire : c’est un peu confus.
En parcourant les différentes banques (26 de A à Z) on s'aperçoit que plusieurs d'entre elles sont vides. Même celles qui ne le sont pas ne sont pas toutes complètes et il y a des banques en doubles.
La documentation précise que c'est normal, mais c’est plutôt étrange. Ceci ajoute aussi une franche ambiguïté quant à la notion de mémoire ROM (dont certaines banques sont vides). En principe une mémoire ROM n’est pas réinscriptible or ici si vous ne pouvez pas y sauver vos sons, mais vous pouvez copier une banque de sons complète (par exemple une fois votre banque user en RAM achevée).

La documentation ne présente nulle part la listes de sons, des oscillateurs ou de formes d’ondes LFO. Pas terrible par rapport à la concurrence…
En réalité sur les 3328 patches disponibles il y a (selon mon estimation) 2081 patches occupés dont 941originaux.
Je vous partage ma liste réalisée à la main avec l’aide de Chris Charyk.

Que pensez-vous des sons d’usine ?

Pas de grosse surprise. Il y a de très beaux sons bien amples et d'une qualité qui ressort effectivement par rapport à la norme. Toutefois je n’ai pas eu d'effet waouh.

Pour moi qui possède déjà quelques bonnes machines, il n’apporte pas vraiment un plus pour l’instant (à revoir sans doute quand j’aurai exploré ses possibilités d’édition spécifiques).

L’Hypersaw sonne très bien pour un type de son particulier, mais il semble peu utilisé d’origine.
Idem pour le Dual Filter qui semble une fonctionnalité originale mais qui n’est que très très peu exploitée d’origine.

J’avais un peu d’appréhension en craignant que l’ampleur du son ne soit donnée par le module d’effet (tout synthé pourrait alors faire la même chose avec un module d’effet externe). Mais non, je reconnais que la source est bonne.

Attention, à la réception avant upgrade du firmware le son était franchement mauvais (y a pas d’autre mot). Après les choses se sont arrangées.

Que pensez-vous des possibilités d’édition et de traitement ?

Le temps de familiarisation est finalement assez court et la sérigraphie explicite.

Commençons par les fameux 10 oscillateurs. Quelques articles sur le Valkyrie m’ont permis de mieux comprendre.
Contrairement à ce que j'aurais pu espérer, il n'est pas possible d'utiliser 10 wavetables en parallèle (parmi les 4155). Il faut naturellement déjà retirer les deux sub mais ensuite comment les 2 groupes d’oscillateurs sont-ils structurés ?

Chacun des 2 groupes est composé de 5 oscillateurs que l'on peut mixer individuellement : Saw, Wave, Pulse, Aux (noise ou ring), Sub.
On peut detuner les 2 sub et le groupe 2 (avec tout ce qu’il contient) par rapport au groupe 1.


Les caractéristiques peuvent ainsi apparaître bien plus limitées que ce qu’on pourrait imaginer.

Il n’y a qu’une enveloppe auxiliaire, mais 6 slots de modulations.
(Je n’ai pas réussi jusqu’à présent à assigner l’EG3 sur le LFO1 speed, à approfondir.)

A mon avis, il pourrait être intéressant de construire un son complexe en superposer plusieurs patches (jusqu’à 8) via le multi puisque la polyphonie est très élevée. Ca peut devenir très intéressant (à tester).

La matrice des effets a l’air très complète et de qualité. Personnellement j’utilise peu les effets et je testerai plus tard. Techniquement vu la puissance de l’engin il serait possible d’exploiter à fond ces fonctionnalités sans être pénalisé.

A côté de ça le nombre de formes d’onde et LFO est considérable :

La wavetable contient pas moins de 4155 formes d'ondes. Vu l’architecture évoquée plus haut on explorera difficilement cette mine d’or qui n'est pas documentée. (Je vous partage cette liste également).
Les LFO proposent 128 formes d’onde. (idem).
Les fonctions Hypersaw et Dual Filter sont soit sous exploitées et pourraient constituer un plus, soit un gadget. Je ne sais pas encore me prononcer.

L’architecture sonore permettrait de travailler comme en Synthèse Linéaire (voir le fameux Roland D-50) en utilisant un son type Wavetable sur un groupe d’oscillateurs et d’autres plus analogiques sur le second groupe. (Pourquoi pas, personnellement j’ai un D-50 donc je ne vais pas me précipiter sur cette possibilité, mais je ferai bien un test comparatif un jour).

Quelles sont les choses que vous appréciez le plus et le moins ?

Points positifs :
• Ergonomie.
• Mémoire généreuse.
• Polyphonie généreuse.
• Nombre de formes d’ondes et LFO généreux.
• Catégorisation des sons avec « work in progress » et « my favourite » (même si j’aurai préféré des groupes users éditables ou des paramètres superposables afin de garder la catégorie d’origine).

Points négatifs :
• Il n’y a pas de fonction audition pour tester le son sans clavier.
• Pas d’encodeur rotatif pour éditer les valeurs.
• Les boutons poussoirs font un peu cheap et sont bruyants.
• Il n’y a pas de fonction latch sur l’arpégiateur.
• Machine pas encore à la hauteur, pas encore stable et souffre très souvent de problèmes de qualité et d'un service qui semble à ce jour totalement dépassé.
• Documentation minimaliste (absence de liste des sons, des oscillateurs, des LFO, comme on les trouve chez tous les fabricants sérieux).

J’ai également rencontré un souci qui ne se présente qu’avec mon clavier maître Keystation Pro88 (voir forum).

Conclusion :

Finalement mon sentiment est très partagé sur cet instrument.
Il est d'autant plus mitigé que j'avais des attentes élevées de la part de Waldorf.
J’espère que cet avis pourra éviter à certains un achat compulsif décevant. Je ne peux que vous conseiller de l'essayer en magasin avant de les commander.

Pour le prix je ne sais pas si c’est le meilleur choix actuellement. Si vous disposez déjà de bonnes machines, je crains que le Kyra ne vous apporte juste rien…
Personnellement j’ai acheté cette machine en me disant qu’il serait mieux que le Novation Peak. Je pense que ce n’est pas le cas.
Côté son je rapprocherai le Kyra du DSI Rev2 (parmi le matériel dont je dispose au sein de mon studio), le clavier et une partie des commandes en moins.
Ce qui est côté couleur de son assez agréable, mais de nouveau je trouve que le Kyra n’apporte pas grand-chose en plus.
Son domaine d’utilisation reste celui d'un analogique virtuel, finalement assez classique.
A refaire, pour le prix, je pense qu’un Virus et un Peak d’occase m’auraient mieux satisfait.

Photos liées à cet avis

photo photo photo photo