• Augmenter ou diminuer la taille du texte
  • Imprimer
Vinz67 07/09/2008

E-MU Proteus 1000 : l'avis de Vinz67

4

  • J'aime
  • Tweet
  • +1
  • Mail
Expandeur proche du Proteus 2000 sauf polyphonie 64 (vs 128), pas de sortes séparées, bornes MIDI simples (In/Out/Thru) et seulement 1 port d'expansion ROM. Multitimbral 16 voies, 2 processeurs d'effets sur bus.
512 presets très largement éditables grâce aux filtres monstrueux.
On peut reprocher que les effets ne fonctionnent qu'en mode "bus" et non "insertion", et que leur palette soit relativement réduite (pas de Leslie par exemple).
Sinon, 1 preset = 4 layers. Par layer on a 2 LFO, 3 enveloppes, 1 filtre (des dizaines de types), et 24 "patchcords" pour relier n'importe quelle source à à peu près ce qu'on veut (c'est vraiment matriciel). On peut même moduler un truc avec un autre truc, genre la vélocité peut moduler la vitesse du LFO 1 qui va moduler l'amplitude du LFO2 qui va moduler le niveau de chorus :-)

Il est donc très très configurable (on peut assigner ses potards à des controlleurs MIDI et des patchcords) et répond à l'aftertouch. Il existe l'utilitaire Proteum pour en éditer les sons (jamais utilisé).
Les filtres sont très variés et efficaces (jusque 12ème ordre), c'est vraiment une des forces de la machine ça peut simuler des effets de bouche, des phaser en plus des classiques LPF,HPF etc

Ce qui est embettant par contre c'est qu'on ne peut pas doser les effets pour chaque partie. Il y a 4 bus, chacun avec ses niveaux d'effets, et on envoie les parties sur un bus. Ce qui fait qu'on a que 4 niveaux d'effets possible...bizarre.

Y'a aussi tout un système de Beats & Arpéggiateur que n'utilise pas. Point de vue caractéristiques, c'est excellent !

UTILISATION

La configuration général est simplissime, chapeau ! Moi qui suis habitué aux Roland et Yamaha... Il n'y a pas de sous-sous-sous-menus, simplement des menus (un bouton par menu), et après on choisit la fonction qu'on veut editer. Au final j'adore. Ca répond très très vite grâce au surpuissant microcontrolleur Coldfire sur lequel est basé la machine.
Ca rend l'edition assez facile, surtout qu'on peut utiliser les potards pour modifier les données sur l'écran ! Du coup on presse peu de boutons, mais on tourne beaucoup de potards, et la taille de l'écran est bien adaptée. Trop fort :-)

Par contre la modulation est tellement puissante qu'elle en devient parfois chiante à utiliser: pour avoir une enveloppe de filtre, il faut patcher un générateur d'enveloppe sur la fréquence de coupure. Pour avoir de la vélocité, il faut patcher la vélocité au volume etc.
Le manuel est suffisemment clair. Le mien est en anglais mais il existe en français sur le site d'E-MU.

SONORITÉS

Mon Proteus 1000 est équipé de la ROM du PK-6 (PROM1), mais en réalité toutes la ROM CMPSR et PROM1 sont identiques, il n'y a que les presets qui sont différents !

Les pianos acoustique sont pourris, les numériques sont bien, les B-3 tuent littéralement, les pads "chords" sont bien. Les kits de batterie sont moyens, mais dans un mix ils sonnent plus réalistes que ceux d'un JV-1080 par exemple. Les vents sont pas terribles, les cordes non plus, les voix y'en a pas beaucoup... Mais qu'est ce qu'il y a alors ? Des basses, des kits de batterie et des effets sonores à profusion.

Sinon la qualité sonore est bien. Basses puissantes, aïgus frissonnants, clair mais pas trop pour pas sonner trop numérique. En général, ça sonne moins réaliste qu'un Roland ou un Yamaha, mais allez savoir pourquoi, ça sonne pro ! C'est vraiment du son qui sort de ce qu'on entend partout.
Mais je mets une salle note parce qu'il y a énormément de basses et percussions, le reste est peu varié et assez froid : sans programmation il n'en sort rien.

AVIS GLOBAL

Ce que j'aime le plus c'est l'interface, les filtres, la quantité d'echantillons disponibles et les possibilités de modulation vraiment infinies.
Ce que j'aime le moins, ce sont les effets pas assez variés et les presets pas terribles du tout. Mais ne vous basez pas sur les presets pour juger le Proteus 1000 ! C'est une machine pour programmer, et là il est terrible ! aussi sophistiqué qu'un ROMpler peut l'être.

C'est mon premier synthé E-MU, je suis bluffé, si j'avais su plus tôt !!
Maintenant pour 250€ ou moins, c'est une superbe affaire. C'est bien plus original qu'un JV-1080 par exemple (mais largement moins polyvalent) et surtout c'est une bête de modulation qui rend votre jeu vraiment vivant avec des sons originaux si vous vous donnez la peine de le programmer un peu.
Avec ses nombreux kits de batterie, ses basses et ses filtres, il est idéal pour l'electronica.
Mais rien que pour ses Rhodes et ses B3 saturés vous pouvez l'acheter aussi !