Devenir membre
Devenir Membre
Continuer avec Google

ou
Connexion
Se connecter
Se connecter avec Google

ou
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Akai Professional S5000
Photos
1/482
Akai Professional S5000

Sujet Lire et enregistrer en même temps

Mode clair
  • 7 réponses
  • 2 participants
  • 548 vues
  • 2 followers
johanjof

johanjof

62 posts au compteur
Posteur AFfranchi
Premier post
1 Posté le 28/11/2007 à 19:14:27
Quelle découverte !!

1. Je sors le son du akai s5000 (sequenceur midi sur l'ordinateur)
2. Je branche cette sortie sur un processeur d'effet externe
3. je branche la sortie du processeur sur l'entrée facade d'enregistrement du s5000

a. je presse le bouton record, super j'entends le son qui va être enregistrer, et je vois le vumètre qui danse
b. j'appuie sur "ARM" pour lancer l'enregistrement et hooop, plus de son, pas de vumètre actif, donc pas de lancement d'enregistrement (et quand je lance en manuel... j'enregistre... rien)

On ne peut pas enregistrer et lire en même temps ??
Quelqu'un a déjà rencontré ça ?
Ne puis-je pas avoir les deux en même temps sur un truc que j'ai acheté 15 000 FF quand il est sortit ??!!!

[ Dernière édition du message le 30/11/-0001 à 00:00:00 ]

johanjof

johanjof

62 posts au compteur
Posteur AFfranchi
2 Posté le 16/10/2018 à 21:36:20
Je me répond à moi-même après des années :D

On ne peut pas faire ça (le genre send-return). On peut seulement enregistrer ce qui sort du sampler : dans la partie record en haut à droite, il y a indiqué Analog : c'est pour enregistrer les entrées en façade.

Sinon on peut basculer sur digital pour enregistrer le spdif, ou sur output 1/2, pour enregistrer ce qui sort de ces sorties. Pour que ça marche il faut avoir "atterri" dans la page record apres le mode multi (pour enregistrer ce qui va sur ces sorties en mode multi) ou apres le mode programme, sinon l'enregistrement ne marchera pas (le son de sortie sera coupé des l'enregistrement démarré).

Le mode record sur output 1/2 est donc le seul mode où le playback du sampler n'est pas coupé lors de l'enregistrement. Cela permet de superposer des filtres ou de regrouper des sons pour réduire l'utilisation mémoire, ou de transformer un instrument joué en midi en une piste audio wave.
ClaudeLeBelge

ClaudeLeBelge

109 posts au compteur
Posteur AFfiné
3 Posté le 17/10/2018 à 17:34:53
Merci pour cette fonction "cachée"! Ca me donne simplement envie d'essayer, après tout les idées viennent aussi en faisant.
Perso j'ai très vite acheté un deuxième, moins bien équipé, pour les cas où j'aurais l'envie d'enregistrer un nouveau sample pendant que le premier S5000 joue la musique déjà produite, et ensuite je sauvegarde sur Zip pour le transférer sur le sampler principal et son disque dur et je l'intègre à mon multi.
Tout comme j'ai découvert que le DR-8, pitché à 50%, fournit un meilleur son que le S5000 quand on "time-stretch" (à 200%, l'équivalent). Repiquer un sample, déja ralenti 2x, (en digital, adat p.ex.) dans le S5000, permet de réaliser un pitch stretch équivalent à 400% avec un bien meilleur son.
Mais bon, ici, l'idée de réenregistrer les sorties, ce serait plutôt pour colorer plus. Tout est bon pour faire du son :lol:
johanjof

johanjof

62 posts au compteur
Posteur AFfranchi
4 Posté le 17/10/2018 à 20:29:06
Ah désolé euh du coup avec mon astuce tu ne peux plus justifier l'achat de ton deuxième exemplaire :-p Enfin si j'ai bien compris.

Pas sûr que j'ai compris ton deuxième point, car pitch SHIFTER (et non pas pitch stretch qui n'existe pas) c'est changer la hauteur sans changer la durée alors que time stretch c'est l'inverse.
"pitché à 50%" c'est changer la hauteur et non la durée, donc ça ne peut être équivalent au time stretch sur le S5000, même à 200% :-p

Cette astuce est intéressante, mais comme j'ai toujours utilisé le sampler aussi comme enregistreur, j'ai trouvé ça con cette limitation de ne plus pouvoir être accompagné par le sampler, pendant qu'on fait une prise guitare que l'on enregistrerait sur ses entrées (comme une interface audio de base quoi). S'il peut enregistrer ses sorties en continuant le playback, c'est qu'il à la puissance de calcul pour enregistrer les entrées aussi, c'est n'imp. !

Aujourd'hui j'utilise cette astuce essentiellement pour faire du "mixdown" de partie jouée par un programme. Cela permet de se retrouver plus qu'avec des pistes audio pour faire le mastering sur une DAW (pistes transférées par usb qui plus est quand on a l'extension c'est super confortable).

C'est sûr qu'on peut colorer + un son, mais le travail est destructif (pas de undo) et fastidieux, il faut donc soit s'en remettre au hasard soit bien savoir à l'avance les traitements que l'on veut enchainer par de multiples enregistrements.

On peut économiser pas mal de mémoire, lorsque l'on a des instruments avec plusieurs couches de keygroup, mais j'avoue ne jamais avoir atteint la limite (entre les samples virtuels et les 256Mo de ram, et ce malgré que je fais tout en 48khz)

La cerise sur le gâteau serait que j'arrive un jour à intégrer la carte AEC7720UW pour ne plus entendre le moteur d'avion du disque SCSI.

[ Dernière édition du message le 18/10/2018 à 08:07:48 ]

ClaudeLeBelge

ClaudeLeBelge

109 posts au compteur
Posteur AFfiné
5 Posté le 18/10/2018 à 13:56:36
Oui je me suis mal exprimé, parce que sur un enregistreur audio (pareil avec un analogique à bandes)"pitcher" à 50% veut dire 2x moins vite -et aussi une octave plus bas, comme quand on joue un sample depuis son clavier. Mais tu auras remarqué que faire un "time strech" à 200% détériore le son bien plus que de le jouer pepuis le clavier, une octave plus bas.
Et donc c'est un fait qu'en sautant d'une machine à l'autre la qualité audio devrait être meilleure (en le jouant 1 octave plus haut).
Après, c'est une super machine et d'habitude je me contente de ce qu'elle a dans le ventre. Je suis personnellement tout-à-fait incapable d'écrire un programme informatique et donc je n'utilise pas le SCSI mais beaucoup l'AES-EBU.
Je fais rarement des remix. Mais au besoin, voici comment je m'y prends dans un environnement tout-hardware: je download le fichier en .wav et le mets sur une clé USB. Laquelle retourne dans mon Master stéréo (digital), d'où le fichier part (en AES-EBU) vers 2 pistes du DR-8. Voilà, je peux décider d'un T° arbitraire, de quoi synchroniser mon système MIDI et je suis prêt à enregistrer de nouveaux sons (synchro à l'oreille) et remixer en analogue avec mon propre rack d'effets. A ce moment l'écran de mon ordinateur est déjà allé dormir. Un vrai choix! Mais pas pénible.
johanjof

johanjof

62 posts au compteur
Posteur AFfranchi
6 Posté le 19/10/2018 à 09:23:32
Ah ok j'ai compris. Mais tu coups pourquoi tu ne "pitch" pas avec le s5000 ?
- Tu enregistres ton sample en Do3
- tu l'applique sur tout le keyspan
- tu le joues en Do4 (donc ça le pitch)
- tu enregistres les sorties pour récupérer le sample pitché
- tu le time stretch.
Ceci dit, l'algorithme de time stretch est effectivement complètement obsolète : à l'époque c'était la méthode de tous les meilleurs sampleurs mais aujourd'hui la méthode est bien différente. Mais personnellement je m'en fou, j'ai passé l'âge de me mettre des barrières en créativité parce que je n'ai pas du 2020000KhZ en 3024 bits ou que je n'ai pas le plugin tartuchmuche qui vient de sortir et qui est mieux que le plugin bidule.

Par contre Je ne vois pas à quel moment dans ton process du ajoute les effets ou que tu fais l'égalisation. Il n'y en a pas dans le DR8 ?

Je suis aussi partisan du tout hardware mais je n'ai pas d'enregistreur numérique à part mon sampler et je ne connaissais pas le DR8. Du coup j'utilise le sampler et son enregistrement en "rebouclage" pour générer les pistes qui seraient enregistrées par un DR8, mais une à une, que je transferts ensuite vers l'ordi où je fais le mastering. Ca n'est pas du remix, c'est du mixdown (=action de regrouper divers échantillons, ou un mix avec par exemple des effets temps réel, en enregistrant le résultat sur une unique piste audio, on emploi aussi le terme de "figer").

Je pense que pour être partisan du tout hardware il faut avoir un certain âge, parce qu'il faut avoir démarré par du hard, être passé sur du soft pendant des années, en connaitre les catastrophes et revenir sur le hard. Je ne pense pas qu'un jeune qui n'a pas connu l'ère du hard s'y aventure naturellement, car c'est un réel investissement financier et personnel et il faut beaucoup de place et ça fait beaucoup de fils partout.

Le monde du soft, c'est pour moi :
- un nombre de fonctionnalités à disposition tellement important que ça en ruine ou au moins obscurcie l'imagination et ralentit le workflow. Avec 4 boutons on peut être super original juste avec une idée originale de leur utilisation, avec 25000 boutons soft, on passe 5h à combiner les boutons pour voir ce qu'ils produisent et tenter de trouver une combinaison qui fasse quelque chose d'original, et c'est le cliquage au hasard qui a fait la créativité, pas le cerveau devant l'écran (faut avoir de la chance donc).
- devant le grand nombre de fonctionnalités d'ailleurs, la plupart des softeux sont dépassés et du coup abusent des presets, leur musique est alors "la même" que celle des autres, formatée par ces presets.
- des efforts constants de mises à jour et de gestion des obsolescences et incompatibilités récurrentes
- des risques accrus de plantages en live (ce point découle du précédent)

Combien j'entends de jeunes désabusés d'avoir été pris pour des pigeons parce qu'ils ont acheté la super interface audio XXX qui au bout de 4 ans ne fonctionne plus parce que son constructeur ne met pas à jour les drivers 425 sur l'OS windows 2.4.8. Ces jeunes se disent plus jamais puis courent en acheter une nouvelle plus mieux plus en se consolant (et se faisant croire que c'est un bon choix) en se disant que de toute façon elle n'enregistrait qu'en 20 bits et leur nouvelle fera du 32 et ce sera plus super mieux...Mais aucun vendeur de matériel n'a intérêt à faire un matériel qui dure et le soft est l'excuse parfaite pour l'abandonner. Quand on aura des TV tout numérique remplies d'IoT, que l'encodage du signal changera, parce que ça donnera une meilleur + super qualité (dont tout le monde se fou mais le commercial sait injecter de la fausse justification dans les têtes), il faudra jeter sa TV de 3 ans achetée une blinde qui ne sera plus compatible...mais ça ne sera pas la faute du constructeur (mon oeil) car sa TV marchait toujours, ça sera la faute du soft (toute ressemblance avec le passage à la TNT et la TV sur IP est purement fortuite :-p )

Combien je vois de jeunes essayer de me faire écouter leur super morceau sur leur super DAW 2.58 qu'il viennent de mettre à jour depuis la 2.57, mais qu'ils n'arrivent pas à lancer le playback parce que le plugin bidule 542 qu'ils utilisaient a été retiré de la nouvelle version de la DAW. Il va passer un temps certain à trouver un équivalent(mais il ne s'en rendra pas compte parce qu'il est né dans ce mode de fonctionnement), qui ne sonnera pas vraiment pareil (mais il se dira que c'est mieux évidemment, le psychisme est très fort pour se protéger des instabilités mentales).

Bref, j'aime le hard, longue vie au hard ! Je ne parle pas des enregistreurs à bande, mais ce que nous avons des années 90-2000 est suffisant pour faire de la musique pour des milliers d'années.
PS : j'essaie d'acheter une nova supernova en rack et ça coûte toujours une blinde !

[ Dernière édition du message le 19/10/2018 à 09:27:34 ]

ClaudeLeBelge

ClaudeLeBelge

109 posts au compteur
Posteur AFfiné
7 Posté le 19/10/2018 à 12:19:29
Je partage ce point de vue sur le all-in-the box, un mirage tendu par la technique. Et j'ai certainement l'âge que tu évoques, puisque j'ai effectivement commencé avec des enregistreurs à bande, et je rigole plein mon ventre à l'annonce du dernier plug-in pour en imiter le "son". Mais sans rire, à l'époque je n'aurais pas pu me payer un DR-8, maintenant c'est 200e.
Mon premier S-5000, je l'ai échangé contre une AW4416 (équivalent hardware du all-in-the-box) et je me suis retrouvé quelques années sans enregistreur audio. Mais mon principe de création, c'est le plus possible de pistes individuelles jusqu'au moment du mixage (pas de mixdown), et toutes les pistes audio qui rentrent dans le mixeur peuvent avoir des qualités très différentes, 12bits, K7 audio, etc, mais j'aime qu'au moins une des pistes propose à l'oreille un son vraiment hi-fi, comme le zéro sur une règle.
Donc le silence absolu des machines & connections est important. La coloration propre de chaque machine, moins. Mais c'est cool d'avoir un (des) DR-8 avec ses convertisseurs exceptionnels, un outil pour y enregistrer des sons difficiles, sans coloration ni souffle ni 192Khz, sur un tout petit disque dur. Même moi avec mes grandes oreilles et mes Genelec 1024 je n'entends pas la différence entre le son direct ou enregistré (A/B pendant l'enregistrement). Quand je compose en MIDI il peut rester éteint, c'est ça aussi un studio hardware, on n'utilise pas toujours tout en même temps. Vivement recommandé; perso j'en ai 3 dont un pour pièces :D:
johanjof

johanjof

62 posts au compteur
Posteur AFfranchi
8 Posté le 26/10/2018 à 18:49:08
Bon faudrait qu'on passe en MP là parce qu'on va polluer un peu les topics :)
Bon tu me diras le forum est un peu désert...
J'ai pas bien compris les spec du DR-8:
- il a 8 entrées, mais quand il les enregistre elles restent séparées ?
- a quel moment tu travailles l'égalisation de tes pistes ? Les effets ? Pas dans le DR-8 (pour les effets il n'y en a pas mais pour l'égalisation ?)
a+
cookies

Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives. Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages (en savoir plus). Pour personnaliser vos cookies, merci de cliquer ici.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies

Cookies non soumis à consentement

Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine et permettent son optimisation. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies.

Préférences du site

Nous retenons vos préférences afin que vous n’ayez pas à effectuer les mêmes actions chaque fois que vous revenez (options forums, mode sombre ou clair, filtres petites annonces, choix onglets news ou buzz, popups newsletters...).

Connexion

C'est grâce à cela que vous n’avez pas à vous reconnecter à chaque fois que vous venez sur Audiofanzine.

Analytics

Ces données nous permettent de comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :)

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies

Cookies non soumis à consentement

Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine et permettent son optimisation. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies.

Préférences du site

Nous retenons vos préférences afin que vous n’ayez pas à effectuer les mêmes actions chaque fois que vous revenez (options forums, mode sombre ou clair, filtres petites annonces, choix onglets news ou buzz, popups newsletters...).

Connexion

C'est grâce à cela que vous n’avez pas à vous reconnecter à chaque fois que vous venez sur Audiofanzine.

Analytics

Ces données nous permettent de comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :)


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.