Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Mojo Hand FX Odessa
Photos
1/10

Mojo Hand FX Odessa

Comparateur de prix
Petites annonces
Forums

Annonces Odessa

Me prévenir à chaque nouvelle annonce sur ce produit

Images

Avis

Note moyenne :
(5/5 sur 1 avis)
1 avis
100 %
Donner un avis
Cible : Utilisateurs avertis Rapport qualité/prix : Excellent
Le TazLe Taz

Le boost/overdrive tout-terrain !

Mojo Hand FX OdessaPublié le 29/02/20 à 17:15
L'Odessa est une pédale assez rare en Europe, réunissant la Rook et la Magpie, les deux boosts les plus populaires d'une marque qui l'est un peu moins ici, Mojo Hand FX. Pédale boutique donc, avec composants et qualités au top.

Je cherchais une Rook, après un essai qui m'avait bluffé et finissait par me hanter. Cherchant également à tester une pédale type Bluesbreaker (que j'avais eu et revendue il y a 20 ans pour une bouchée de pain) dans mon rig actuel. Si la Rook ne s'est pas imposée ici, elle est notamment popularisée par Brad Whitford (Aerosmith), Myles Kennedy (Slash, AlterBridge), Mark Tremonti, Ty Tabor (King's X) ou occasionnellement Andy Timmons. C'est donc le vaisseau amiral...…
Lire la suite
L'Odessa est une pédale assez rare en Europe, réunissant la Rook et la Magpie, les deux boosts les plus populaires d'une marque qui l'est un peu moins ici, Mojo Hand FX. Pédale boutique donc, avec composants et qualités au top.

Je cherchais une Rook, après un essai qui m'avait bluffé et finissait par me hanter. Cherchant également à tester une pédale type Bluesbreaker (que j'avais eu et revendue il y a 20 ans pour une bouchée de pain) dans mon rig actuel. Si la Rook ne s'est pas imposée ici, elle est notamment popularisée par Brad Whitford (Aerosmith), Myles Kennedy (Slash, AlterBridge), Mark Tremonti, Ty Tabor (King's X) ou occasionnellement Andy Timmons. C'est donc le vaisseau amiral de la marque avec la Scared Cow utilisée par Richard Fortus.

Les deux pédales sont distinctes. Pour avoir comparé sur pièce, pas de compromis, la partie Rook de l'Odessa est totalement identique à la pédale originale. J'imagine qu'il en va donc de même pour la partie Magpie. Les deux ont une philosophie différente et complémentaire, chacune proposant déjà séparément une belle palette de sons et de réglages, possibilités étendues quand on les associe. Je m'excuse donc pour la longueur de cet avis, mais il s'agit bien de deux pédales très complètes.

La Mojo Hand FX Magpie se base sur le circuit de la première Marshall Bluesbreaker. Je n'ai pas saisi les subtilités techniques du toggle switch qui sélectionne le type de drive, j'imagine qu'il s'agit de clipping, mais c'est surtout sur le voicing global que l'action me semble notable.

On a donc un crunch qui part du clean jusque à un crunch soutenu, plutôt vintage, taillé pour le blues, le blues-rock, le blues-fusion. On est clairement sur le terrain de ma vieille Bluesbreaker, avec, à la louche, 20/25% de gain en plus. Le sweet spot me semble être vers midi, avec un crunch léger, à la sauce Jimi Hendrix/John Mayer, qui colore le clean d'un crunch très musical, mais se révèle performant (transparent et dynamique) lorsque utilisé en boost d'un overdrive. A la différence d'une TS9, on garde toujours une grande transparence et énormément de dynamique, et un grain ouvert, jamais boxy. On peut donc pousser le drive sur un clean, pour se faire un lead blues. Le grain du drive me semble être le même dans les trois positions, c'est le voicing (toggle switch) choisi qui en changera la nature et la destination.

On choisira donc la position en fonction de son ampli mais aussi de son usage, la position centrale, plus brute, flat, in your face, semblant plus adaptée pour des amplis déjà colorés, que ce soit en clean ou en saturé. La position basse est la plus proche du voicing originel BB, un peu plus mellow tout en restant délicieusement crispy. Ca marche toujours très bien comme boost, mais c'est la position qui vous donnera vraiment le sourire sur un clean en position manche... totalement addictif. C'est le voicing le plus Marshall, donc lorsque l'on pousse le gain et que l'on joue en position chevalet, on se rapproche alors des sonorités type Clapton sur l'album Beano, qui donnera son surnom puis nom au Marshall utilisé : Bluesbreaker. C'est mordant, passe dans le mix comme dans du beurre. La position haute ramène la bosse Marshall dans les eaux américaines, avec un mid-hump plus axé dans le bas médium. Un peu moins flatteur en position manche sur un clean, c'est par contre parfait pour des leads bluesy en position chevalet façon BB King, Robben Ford etc, avec le mordant qu'il faut.


La Mojo Hand FX Rook est elle plus sauvage. Son circuit est censé être basé sur celui d'une Tube Screamer. On retrouve un must sur pas mal de TS-like boutique, le sélecteur de clipping, ainsi qu'une égalisation de type Baxandall, moins courante et qui déstabilise un peu au début. On se retrouve facilement avec des réglages qui seraient extrêmes sur d'autres pédales, mais qui ici répondent à une interaction directe avec les mids, qui diminuent quand on poussent bass et treble, mais remontent lorsque l'on les baisse. Autrement dit, on peut se retrouver avec une sorte d'anti-TS9, qui booste dans le bas et le haut, sans la bosse dans les mids.
Contrairement à la Magpie, le toggle agit aussi sur le grain, autant que sur le voicing, on a donc véritablement trois pédales en une, nécessitant chacune des réglages propres.

Position centrale : pas de clipping. Le son est massif avec un boost de volume qui peut devenir dantesque. On pourrait dire qu'on part d'une base flat, rough, brute de chez brute. Si on peut tirer du gain de cette position, ce n'est pas l"idéal sur un clean car ça peut être droit et graineux. On peut rechercher ça ceci-dit, mais la c'est vraiment le mur de briques dans le tronche. Comme boost, il est par contre d'une efficacité monstrueuse et sans réel équivalent. Sur un crunch ou un drive, on se retrouve avec un boost dans le bas assez énorme, et l'égalisation Baxandall permet de transformer un drive Marshall en gros son US. On comprend tout de suite pourquoi Tremonti et Myles Kennedy ont intégré cette pédale à leur rig, c'est énorme, massif, radical et tenu à la fois, sans compromis. Si vous devez réveillé un drive trop mièvre pour du gros heavy-rock ou du metal, c'est LA pédale.

Position haute : diode silicon. On gagne en gain ce qu'on perd en volume, il faudra donc pousser de ce côté là, mais la pédale a toute la réserve qu'il faut. Présenté comme un overdrive classique, ce mode me rappelle la TS808 (plus ouverte que la TS9) avec plus de gain, et une bosse moins prononcée. Néanmmoins, comme avec la TS, l'utilisation en lead sur un clean me parait limité. C'est en boost qu'il sera lui aussi le plus efficace, dans un registre donc TS-like classique mais de qualité boutique.

Position basse : led clipping. C'est la position qui m'a fait bloquer à l'origine, bouche bée devant un canal clean. On a clairement une bien plus grande réserve de gain, suffisamment pour être utilisé comme son lead dans un registre rock sur un canal clean. L'EQ Baxandall permet de gonflé le bas et les aigus, et si il faut pousser le volume assez loin, on transfigure totalement son canal clean pour un son totalement Marshallien, dans la veine d'un gros JCM800 2203 énervé, mais qui resterait précis et défini. L'effet est saisissant, bien plus que sur toutes les pédales (Wampler, Wheebo) censées offrir ce son. Avec une telle base lead, on peut se brancher dans n'importe quel combo, envoyer du AC/DC enragé, tout en passant en solo grâce (éventuellement) à l'aide de la Magpie ou d'autre pédale de boost en avant. Car la Rook s'associe à beaucoup de pédales, qu'elles soient en amont ou en aval. En baissant le gain, le crunch reste riche, chaleureux et corpulent. On peut l'utiliser en boost également, où elle ajoutera une petite bosse plexi-like à votre drive de base, pour flirter avec les leads de Van Halen, Lynch et autres monstres du hard US.


On a donc deux pédales qui sont déjà indépendamment très complètes et polyvalentes, tout en ayant du caractère. On peut donc les associer à l'envi en "standalone" sur un canal clean, en façon le son de mille manières, à sa guise. Vous trouverez autant de réglages qui ne vous plaisent pas ou ne collent pas à votre ampli, que d'autres qui vous feront grimper au rideau. C'était plutôt pour ça que l'avais choisie, en dépannage lorsque je ne peux pas embarquer mes amplis. Mais en mettant le nez dedans, en cherchant, expérimentant, j'ai découvert une palette incroyable de boosts disponibles sous le pied. Quelle que soit la guiatre ou l'ampli, vous trouverez au moins un son de chaque côté qui décollera le papier-peint. Et elles sont tellement transparentes, que même sur un drive, on peut activer les deux boosts simultanément sans perdre ses petits. Bons, ça dépendra des réglages, et il faut passer du temps au début pour comprendre toutes les interactions, pédale par pédale, puis pédales réunies.

Une pédale définitivement pro, avec une qualité boutique, qui se révèle totalement tout-terrain, sans sacrifier à la personnalité très marquée de chacune d'entre elle, surtout la Rook qui me semble unique en son genre, là où l'excellente Magpie se rapprochera plus d'autres émulations de la Marshall Bluesbreaker. Bref, une pédale qui ne laisse pas indifférent et qui peut sauver un gig.
Lire moins
»

Fiche technique

  • Fabricant : Mojo Hand FX
  • Modèle : Odessa
  • Catégorie : Saturations multiples et autres saturations pour guitare
  • Fiche créée le : 02/07/2015

Nous n'avons pas de fiche technique sur ce produit
mais votre aide est la bienvenue

Distribué par Eurodiscom

»

Autres catégories dans Effets à saturation pour guitare

cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.