Korg Volca Sample
+
Korg Volca Sample
position.on.off 07/06/2016

Korg Volca Sample : l'avis de position.on.off

« Un instrument fun pensé pour le live »
4

  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail
Rapport qualité/prix : Excellent Cible : Tout public
Depuis 2010, Korg a mis en place une stratégie fascinante autour du Monotron puis des Volcas et désormais le Minilogue. Ils ont ainsi créé une gamme d'instruments pensée pour les musiciens, étudiée au niveau du prix et des possibilités.

Mon premier contact avec la série Volca fut la "Beats", j'ai tout de suite adoré la spontanéité avec laquelle il est possible de créer des rythmes et le son... Les autres m'ont vite rejoint. La série Volca est bien construite et d'apparence relativement solide. Le format est petit, portable mais contrepartie peut-être un peu imprécis pour manier les potentiomètres en direct (enfin c'est faisable mais cela demande un peu de soin). La connectique est un peu chiche mais honnête: un midi in (pas de out malheureusement), un trig i/o (qui fonctionne, sauf exception, selon la norme "Korg" à savoir une impulsion = deux pas) et une sortie mini-jack (on s'y fait à l'usage surtout si on a d'autres instruments ayant ce type de sortie). Elles ne sont pas livrées avec une alim (il existe un modèle compatible) et peuvent marcher sur piles.

La Volca sample est une réussite et sans conteste une de mes favorites de la série à ce jour, elle dispose de quelques nouveautés générales appréciables par rapport au reste de la série: une sortie stéréo (toujours en mini-jack) et de nouvelles possibilités de séquençage.
Toujours pas de sorties séparées (mais dans cette gamme de prix il ne faut pas rêver) mais il y a donc la possibilité de travailler en stéréo sans devoir faire deux prises, voir de créer des mouvements de "pan" en enregistrant les paramètres en live.
Elle compense certains défauts de la "beats" en matière de séquençage: elle conserve la double approche TR (entrer les notes directement sur les pas) et Tap (taper les notes en rythmes avec une quantification - non réglable ici) mais permet de chaîner les motifs jusqu'à 16 mesures et ce de manière très simple. À défaut d'avoir un véritable mode "song" (bien qu'il se nomme ainsi) nous avons la possibilité de créer des patterns plus complexes en terme de variations.

La Volca Sample a aussi bien sûr ses spécificités propres : contrairement aux trois premières de la série, elle n'est pas analogique (seul le filtre / équaliseur non paramétrable qui permet d'ajouter/enlever des basses et des aiguës l'est) et permet d'entrer ses propres sons par un ingénieux système (certains diront "laborieux" mais quand on a compris le truc c'est simple) via la prise "trig in".
Le logiciel n'est disponible à ma connaissance que sur Mac mais heureusement des développeurs externes ont eu accès au code source et ont donc créé des applis fonctionnelles. Les utilisateurs de PC pourront ainsi se jeter sur un Caustic Editor très efficace.
Le transfert demande un petit coup de main: il faut penser à désactiver certains modes "3D" de carte son ainsi qu'à bien calibrer le volume (si c'est trop ou pas assez fort cela ne marche pas). Le processus est long sans plus.
Une fois les samples rentrés à nous le plaisir de les triturer dans tous les sens. Korg n'a pas fait les choses à moitié: pitch, decay, début du sample, filtre individuel etc. Les possibilités sont presque infinies et inspirantes.
Enfin cerise sur le gâteau, dans la tradition "bonus" des autres machines (l'écho sur la Keys ou le stutter sur la Beats) la Sample est équipée d'une petite réverb qui a un son très intéressant si vous aimez les choses un peu lo-fi, je la trouve très bonne sur des claps ou des caisses claires voir des percussions.

Tout n'est cependant pas parfait au pays de la Volca Sample, je mets en effet un gros bémol sur la partie midi: un canal midi par son ! Ainsi le son placé sur le premier espace est le canal midi 1, le second le 2 et ainsi de suite jusqu'au 10 ! Bref la bestiole n'est pas pensée pour être séquencée par une source extérieur (comme un ordinateur), dommage car cela rend son usage en "studio" moins intéressant...

La Volca Sample se destine ainsi principalement à l'usage live, dans ce contexte elle excelle et se transforme en un outil créatif très puissant et complet. Elle est un excellent instrument pour débutant: très intuitive, spontanée, facile à comprendre et claire. Elle se suffit presque à elle même avec ses dix pistes et sonne bien !