Euphonix MC Control v2
+
Euphonix MC Control v2
Comparateur de prix
Petites annonces

Tous les avis sur Euphonix MC Control v2

  • J'aime
  • Tweet
Note moyenne :2.5( 2.5/5 sur 2 avis )
 1 avis50 %
 1 avis50 %
Cible : Utilisateurs avertis Rapport qualité/prix : Correct
Insatisfait(e) des avis ci-contre ?
sigobi09/12/2015

L'avis de sigobi"Petite mais pas si mal"

Euphonix MC Control v2
J'ai utilisé la MC Control avec la MC Mix pour avoir 12 faders et le contrôle de Protools dans Mac.
L'installation n'a pas posée de problèmes. Reconnaissance rapide avec le protocole Eucon (attention de bien assigner des adresses ip fixes sur chaque télécommande).
Pour le prix et pour sa taille, elle m'a bien rendu service grâce entre autres à ses 12 SoftKeys programmables qui permettent de retrouver les commandes de Protools les plus utilisées lors de mes mixages, directement sous les doigts.
Cette une machine fiable que j'utilise depuis plusieurs années.
Le plus gros problème pour moi ce sont les faders qui sont très bruyants quand ils reproduisent les courbes d'automation et qui dérangent lors de l'écoute de passages silencieux du mixage.
(Seule solution, banker jusqu'au dernier fader ou désactiver les télécommandes).
Sur les modèles que j'ai, la coque extérieure s'est fendue à plusieurs endroits au niveau des vis, en bas des faders, à cause d'un serrage trop appuyé lors du montage en usine.
coyote1405/07/2015

L'avis de coyote14"Ne parvient pas à se rendre indispensable."

Euphonix MC Control v2
Surface de contrôle pour séquenceur audionumérique (STAN). Je l'ai testée avec Cubase sur Windows XP, puis sur Logic Pro X sur OSX jusqu'à 10.10.4

C'est la même chose que l'Artist Control de chez AVID, à part le look évidemment. Mais sinon, même fabrication, mêmes pilotes (qu'on télécharge chez AVID, d'ailleurs). Curieusement, il y a un gouffre dans le prix des occasions entre cette Euphonix et sa soeur jumelle chez AVID: mieux vaut acheter cette Euphonix MC Control V2, bien meilleur marché!

Sur PC, l'installation est infernale: il faut d'abord s'inscrire chez AVID pour pouvoir télécharger le pilote. Ensuite, une autre inscription est nécessaire pour la section Download, puis faire le lien entre les 2 inscriptions. Il faut pour cela remplir ses coordonnées de façon exhaustive. C'est pas fini: comme ça marche sur le protocole EUCON (un MIDI haute définition), il faut en avoir la licence. Pour cela, il faut aller le télécharger sur le site de Steinberg, après bien sûr s'être inscrit sur le site MySteinberg. Et là, il faut obtenir une clé d'activation...Pfiouu....Prévoyez une bonne soirée.

Entre temps, je suis passé sur Mac, et l'installation avec Logic a été plus simple, parce que le protocole Eucon est déjà implanté dans Logic.

Passons à l'aspect hardware, qui ne souffre d'aucun reproche particulier: fabrication très correcte, pièces de jumelage disponibles pour accoler d'autres surfaces de contrôle de la famille, faders de bonne qualité (un poil bruyants) de 100mm de course. La seule déception vient de l'écran, qui est clairement d'une ancienne définition: angle de vision très bon, mais pas vraiment haute définition, tactile mais pas hyper sensible (bien moins bon qu'un SmartPhone, par exemple). Il nécessite un temps d'acclimatation: il ne faut pas appuyer comme un bourrin sur l'écran, ça ne déclenche rien. il faut y aller par petits impulsions fermes, et là, ça marche plutôt bien.

Pour rester sur cet écran, il faut comprendre que l'Eucon permet de piloter n'importe quel logiciel, en fait, pas simplement les logiciels de musique. ça peut sembler une bonne idée, sauf que quand vous switcher d'une application musicale à une autre (par exemple, un dossier avec vos fichiers audio), la surface de contrôle va immédiatement prendre la main sur l'application active et laisser tomber votre séquenceur. Fort heureusement, le simple fait de re-sélectionner le séquenceur refait la connection immédiatement sans broncher, mais j'aurais préféré avoir une option où le lien reste maintenu en tâche de fond avec le séquenceur.

La molette Jog/Dial fonctionne bien, est fiable, mais pour passer d'un mode à l'autre, encore une fois, une combinaisons de touches est de mise.

Côté fader (seulement 4...), pas de pb particulier. Ils sont sensitifs, et le simple fait de les effleurer sélectionne d'emblée la piste concernée, et on peut reprendre la main sur l'automation. Il y a malheureusement bien trop de choses accessible par combinaison de touche. Par exemple, pour changer le mode d'automation pour passer de Read, à Read+Write, puis à Write. Pas pratique. La navigation entre les pistes se fait simplement, soi par des touches de navigation piste par piste, ou pas paquet de 4, ou via l'écran tactile, ou encore en sélectionnant directement à l'écran de son ordinateur. Le seul regret, c'est que le nom de la piste, qui apparaît sur l'écran mais de façon pas très lisible, n'apparaît pas au dessus du fader. On n'est jamais bien sûr de ce qu'on contrôle, et il faut souvent effleurer le fader pour sélectionner la piste et en être sûr.

Absent sur ce modèle (alors que pourtant présent sur la MC Mix/Artist Mix), la fonction flip, qui permet d'inverser le rôle des Faders et des encodeurs rotatifs. Pourtant un classique sur les Mackie Control Universal, les consoles Yamaha...Très dommage, car indispensable une fois qu'on y a goûté: contrôler le paramètre d'un effet avec un Fader, plutôt qu'en tournant 4 ou 5 fois un potard, c'est parfois bien mieux.

Bien vu, il y a un bouton de mise sous tension. Il n'y a par contre par de prise MIDI, juste une prise ethernet pour le protocole Eucon. Je crois qu'il faut utiliser un câble RJ45 droit quand vous raccordez à votre ordinateur directement, et un câble croisé quand vous passez pas un routeur. Le fait d'être utilisable avec un routeur est d'ailleurs très utile, et ouvre la voix à un contrôle à distance par un routeur Wi-Fi (non testé pour ma part, mais devrait être possible).

Sur l'écran, au delà de la page principale qui donne accès aux pistes (représentées sous formes de petits carrés, drôle l'idée...mais au moins on peut afficher un grand nombre de pistes sur le même écran), on a des menus secondaires qui donnent accès à toutes les fonctions de votre STAN. Le logiciel affecte par défaut les fonctions dans un certains ordre, et toutes de façon exhaustive, ce qui provoque un bon gros bazar sur l'écran. Fort heureusement, un utilitaire permet de se fabriquer ses propres pages, en ne permettant qu'aux fonctions réellement utiles de s'afficher, et dans l'ordre souhaité. C'est pénible à paramétrer, mais une fois que c'est fait, on n'est parle plus et c'est pratique.

Le contrôle des volumes de piste se fait donc très bien via les faders. Tous les types de pistes sont reconnus, pas de problème sur les 2 logiciels testés (Cubase, Logic Pro X). Quand on veut contrôler un EQ ou un effet, ça se corse: déjà, l'écran n'offre aucune représentation graphique des EQ, par exemple. on est loin des choses qu'on trouve désormais sur iPad de ce point de vue, avec ses courbes d'EQ qu'on peut façonner à l'écran. L'accès aux différents effets se fait par appuis successifs sur les rotary contextuels de part et d'autre de l'écran. Un appui permet de descendre dans l'arborescence des paramètres. Le rotary contrôle le paramètre dont le nom (parfois très abrégé) est affiché à côté, et l'action est instantanément prise en compte sur le logiciel. Les automations sont bien sûr possibles.

Pour ce qui est du contrôle des instruments virtuels, c'est le même process, mais je n'ai jamais trouvé cela très intuitif, en particulier car les paramètres affichés à l'écran le sont dans un ordre qui n'est pas choisi ni même customisable par l'utilisateur. Ahhh...s'apercevoir que le Cutoff du filtre se trouve à la page 8 des paramètres...https://img.audiofanzine.com/images/audiofanzine/interface/smileys/icon_facepalm.gif

Le timecode / n° de mesure est étrangement absent de la surface de contrôle, ainsi que le tempo (ne parlons même pas d'un tap tempo...). La disposition des commandes de transport en Arc de cercle est bizarre, mais on s'y fait. On apprécie en revanche que la plupart des boutons soient munis d'une LED.

Alors, au final, que pensez de cet appareil?
- Du bien malgré tout, car le fonctionnement, une fois la logique comprise, est stable, fiable, le produit est bien fabriqué. Ce n'est pas une arnaque, pas du tout.
- Mais on ne peut s'empêcher de penser qu'on a affaire à une machine des années 2000, pas 2010. L'écran technologiquement dépassé, la configuration alambiquée, le peu de représentation graphique,...font de cette machine non pas un facilitateur, mais par moment un obstacle, du moins pendant 2 ou 3 mois. Passé un cap dans la courbe d'apprentissage, on se remet à gagner du temps, mais il subsiste tout de même des curiosités qui n'en font pas un objet indispensable. Quelques boutons supplémentaires auraient peut être rendu l'objet moins joli, mais aurait permis d'éviter ces affreuses combinaisons de touches.

Je la conseille aux personnes qui passent vraiment beaucoup de temps sur leur STAN, mais pas aux utilisateurs occasionnels, qui devraient réapprendre quasiment à chaque fois les raccourcis pour accéder à telle ou telle fonction.

Cette gamma AVID/EUPHONIX bénéficie d'un vide relatif sur le marché de la surface de contrôle haut de gamme. Car à part la vieillissante (mais toujours performante!) Mackie Control Universal Pro, il n'y a pas grand monde dans ces prix-là à se risquer sur un segment qui semble bien risqué et peu rentable. En outre le prix en neuf de cette surface de contrôle (1400€) est vraiment très mauvais. Achetée d'occasion autour de 500€, c'est déjà beaucoup mieux.

Une machine sérieuse, fiable, un peu mal fichue et bien trop chère en neuf. Espérons que la sortie des Behringer X-Touch (annoncées depuis longtemps, toujours pas sorties à cette heure) va rebattre les cartes.

Edit du 13/7: ayant revendu d'occasion cette machine, mon acquéreur ne peut pas télécharger les pilotes sur le site de AVID, car il faut avoir un compte AVID et lié la machine à ce compte pour pouvoir télécharger les pilotes. Evidemment, j'ai dépanné mon acheteur en lui envoyant les pilotes dans l'urgence, il peut donc utiliser la machine, mais pour les futurs update, il faut procéder à un transfert de licence: déjà un peu atypique s'agissant de simples pilotes, mais tenez vous bien: depuis début 2015, la procédure est désormais payante: 20 dollars à payer à AVID, juste pour dire que la machine n'appartient plus à monsieur X, mais monsieur Y! Un scandale! Je baisse ma note d'un point (déjà pas bien haute, ça leur apprendra). Qu'on se le dire, ces gens sont des corbeaux.