BorisGodounov 03/04/2013

Korg Monotron : l'avis de BorisGodounov

« Le machin qui tue ;-) »
5

  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail
Les avis précédents résument très ben les caractéristiques de l'engin, inutile de les répéter.
Il est définissable par sa seule taille : il tient VRAIMENT dans la main, puisqu'il fait la taille d'un téléphone portable.
Tout plastique, en deux tons, les demi-coques sont très bien finies, les boutons crantés ne glissent pas sous les doigts.
Deux piles AAA sont livrées dans la (petite) boite en carton.

UTILISATION

Il y a un petit manuel, mais franchement ce bidule est fait pour apprendre par la pratique.
Tous les boutons à zéro, le volume (situé derrière, il est manipulé par l'index lorsqu'on tient l'engin) est à fond, on peut commencer !
Évidemment, s'agissant de potards minuscules, il sera difficile de retrouver un son, mais dans la mesure où il n'a qu'une seule forme d'onde, et en notant les positions, il n'y a aucun problème.
Le clavier est un ruban continu, ce qui autorise des glissandi démoniaques imitant le miaulement d'un chat, ou la frappe au doigt ou au stylet. C'est d'ailleurs assez facile avec un peu d'entrainement, même si au début on joue très faux ;-)
Je note 8/10 car un peu plus d'une octave reste peu pratique, sachant qu'une vis à l'arrière permet d'augmenter son amplitude d'un peu moins d'une à presque deux octaves. Mais alors le dessin sur le ruban ne correspond plus... on ne peut pas tout avoir.

SONORITÉS

Les sons émis par le petit haut-parleur sont au mieux une roue de secours, au pire un moyen efficace de déclencher les cris de protestations de l'entourage.
Branché sur une amplification digne de ce nom, à défaut avec un casque sur le jack de sortie, le son se révèle !
C'est du gros, c'est du lourd, çà va chercher loin, çà monte très haut, attention les vitres !!!
J'ai été épaté des sons de rythmiques obtenus avec le LFO.
D'une manière générale les réglages choisis pour les cinq boutons permettent, avec le switch entre pitch et volume, une variété impressionnante de sonorités, d'effets.
Je n'ai pas tenté de sampler les sons obtenus, mais comme il dispose de deux jacks mini, en phones et en aux, on peut rentrer un son, le torturer avec le filtre, et le réinjecter.
Il est donc tout à fait possible de l'intégrer dans une station MAO, ce qui pour 38 euros vous fait un plug-in (au sens propre) assez sympa !

AVIS GLOBAL

Depuis deux mois, je l'utilise ponctuellement, beaucoup pour m'amuser, un peu pour composer, même sur 9 notes on trouve des trucs sympas dès qu'on a deux minutes pour le brancher, et 30s. pour le laisser chauffer.
Car oui, ce truc à l'allure d'un téléphone portable est un vrai synthé analogique avec des composants qui, comme leurs illustres ancètres, doivent chauffer pour atteindre leur température nominale de fonctionnement !
Bref, un bonheur.