Moog Music Little Phatty Stage II TE (Thomann Edition)
+
Moog Music Little Phatty Stage II TE (Thomann Edition)

Little Phatty Stage II TE (Thomann Edition), Clavier synthétiseur analogique de la marque Moog Music.

Comparateur de prix
Petites annonces
Forums
  • Augmenter ou diminuer la taille du texte
  • Imprimer
BulletZ 13/07/2014

Moog Music Little Phatty Stage II TE (Thomann Edition) : l'avis de BulletZ

« Quelle claque! »
5

  • J'aime
  • Tweet
  • Mail
Rapport qualité/prix : Correct Cible : Tout public
Synthé analogique monophonique 2 VCO / 1 VCF LP / 1 VCA / 1 LFO. Clavier 3 octaves synth-action sensible à la vélocité. Entrées CV, Midi In/Out et USB (midi seulement sur l'USB). Possibilité d'ajouter des sorties CV en option.

UTILISATION

L'utilisation est vraiment simple. La conception du synthé avec ses 4 gros potards (un par section) encadrés par une rosace de LED donnant un retour visuel immédiat sur la position du paramètre en cours d'édition est vraiment facile à aborder. Les plus téméraires iront faire un tour dans les menus pour accéder à certains paramètres de synthèse, mais dans l'ensemble l'essentiel des réglages est accessible directement depuis le panneau. Les possibilités de modulation sont assez limitées, mais néanmoins efficaces. Le manuel est clair et concis, on peut rapidement passer à la pratique.

SONORITÉS

Je disais donc, "quelle claque!". On couvre un panel de sonorités très varié, de la grosse basse moelleuse et épaisse typique "Moog", en passant par des effets snappy (les enveloppes sont très rapides et peuvent créer des sons bien percutants, y compris des bons kicks), en passant par des sons plus électro voire limite trance. Un instrument versatile donc, aux possibilités plus grandes qu'il n'y parait au premier abord. La gestion de la vélocité du clavier demande une certaine habitude (malgré le réglage disponible), mais finalement ça ne me gêne pas plus que ça. Le filtre Moog (paramétrable 4, 2 ou 1 pole) est bien là, et son balayage est hyper fluide, sans aucun aliasing (100% analogique oblige) et la fonction d'overload permet de saturer le filtre d'une manière très musicale et très efficace pour "salir" le son.

AVIS GLOBAL

Je l'utilise depuis presque 1 an, acheté lorsque Moog a annoncé qu'ils arrêtaient la production, et ça a été mon tout premier analogique (et mon premier Moog). Et quelle claque, les basses sont super "fat" (prévoir un très bon casque ou interface audio), c'est rond, c'est chaud et on en redemande tellement c'est musical. Evidemment, ce n'est pas donné, mais la qualité de construction Made in USA est au rendez-vous. Le toucher du clavier (synth-action) est plutôt agréable avec juste ce qu'il faut de fermeté pour confirmer l'impression de robustesse dégagée par la bête. Dans sa livrée rouge, cette édition spéciale ne manque pas de charme.