EricTr 01/11/2019

Roland D-50 : l'avis de EricTr

« Indispensable pour les Jarristes, sinon à réfléchir »
3

  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail
Rapport qualité/prix : Correct Cible : Les utilisateurs avertis
Le D-50 est une de ces machine mythiques dont les sons sont facilement reconnaissables.
Tout a été écrit sur ce synthé, mais je me fais la promesse de contribuer sur AF en publiant un avis sur chaque engin passé dans mes mains. Donc je vais vous livrer mes impressions personnelles sur ce Roland.

Cette machine a rejoint mon studio il y a deux ans.
Il y est entouré de nombreuses machines aussi bien vintages que modernes.
Mon style est électro pop progressif.

Son boîtier métallique est particulièrement robuste. Il inspire une rare confiance malgré les années passées.
Son interface est typique des synthétiseurs de l'époque (écran 2 lignes avec quelques boutons de navigation).

Je trouve les sons du D-50 sont particulièrement intéressants dans les Brass et les nappes évolutives.
Son originalité porte sur les sons rythmiques « industriels » comme sur l'album Révolution de Jean-Michel Jarre, le mix analogique PCM spécifique à ce modèle.

Le D-50 est pour moi plutôt une machine de collectionneur qui ravira les nostalgiques des 80’s.
Son prix souvent raisonnable (200-300EUR) sur le marché de l’occasion permet son acquisition sans trop de sacrifices.
Par contre je ne suis pas certain qu’il constitue un achat intéressant pour quelqu'un qui n'est pas déjà bien équipé.
En effet les sons très typés 80 ne lui permettent pas la polyvalence nécessaire à une pièce centrale dans un studio.

Je dispose de cartes sons d’origine (que je ne trouve personnellement pas très intéressantes, parfois un son de-ci de-là).
J'ai reçu avec le D-550 les sons Linear Galaxy et Universe. Là par contre, j'adore...
J'ai également fait l'acquisition de 2 cartes mémoires réinscriptibles (projet mramcard en Allemagne) vraiment très pratiques non seulement pour la sauvegarde des patches mais aussi le transfert entre mon D-50 et le D-550.
Je dispose également du PG-1000 que j’ai trouvé assez compliqué de premier abord, mais une fois la structure des sons comprise il facilite énormément et de façon ludique l'édition des sons.

À l'exception des nappes évolutives et des sons rythmiques qui se basent précisément sur le mélange des sons analogiques et PCM, j'ai retrouvé des sons similaires sur les machines telles que Waldorf Micro Q et Nord Lead 3.
Donc en fonction de ce que vous cherchez, il peut exister des alternatives plus intéressantes.

Au final et en guise de conclusion, j'ai toujours autant de plaisir à l'allumer et en jouer, que ce soit pour son toucher ou ses sonorités et je le place assez facilement dans mes mix électros.

Pour le fun, morceau joué sur D-50 et DRM1 (drums) http://www.ediptix.net/albums/burns/

Photos liées à cet avis

photo