Roland JUNO-DS61
+
59dudu 03/01/2021

Roland JUNO-DS61 : l'avis de 59dudu

« Mi figue mi raisin »
3

  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail
Rapport qualité/prix : Correct Cible : Tout public
Je vais essayer de ne pas écrire un roman, et d'être direct et succinct.

Le seul point POSITIVISSIME sont les sonorités et leur traitement ; internes, et avec les banques AIRA (très faciles à charger). J'ai essayé plusieurs claviers depuis une 15aine d'années, et là, entre les sonorités brutes, plus tous les paramétrages (l'écran est de belle taille comparé à un JD-XI), le layer, super layer, split, dual, les 4 potars rotatifs programmables, les effets disponibles et paramétrables... c'est du grand synthé Roland.

On peut aisément sauvegarder et retrouver les sonorités modifiées.

On peut charger une sonorité et la jouer en clavier échantillonneur, avec les mêmes réglages.

Ensuite, ... et bien c'est à peu près tout.

Dans le désordre !

Le lecteur de sample est certes paramétrable, et facile à charger, mais il ne permet pas la lecture de plusieurs samples simultanément ???

L'enregistreur interne (pattern phrase 8 pads) sur 8 pistes, est difficilement gérable ; il faut s'y connaître un peu, car pour un amateur comme moi, c'est à la fois difficilement compréhensible et une véritable usine à gaz. Mais les possibilités de jeu avec, semblent très ludiques pour quelqu'un qui en a l'habitude. On pourrait éventuellement utiliser les séquences préchargées, mais en ce cas on perd l'accès au clavier, et en plus, il n'y a que 32 morceaux préchargés, on en aura vite fait le tour.

Les drum kits, ne sont pas du tout prévus pour de la création, mais pour de l'accompagnement. Leur utilisation est en effet radicalement simplifiée. On appuie sur un pad, ça part, on rappuie ça s'arrête. Pas de variation automatique, pas de fill in, pas de variation d'accord, et on ne peut pas y avoir accès en même temps que le lanceur de samples, ou que le pattern sequencer.

L'arpégiateur sauve un peu tout ça, avec une multitude de réglages possibles.

Autre gros point noir, le Touch Response, qui ne fonctionne pas correctement avec toutes les sonorités, c'est dommage, car le clavier semble de qualité, malgré des touches à moitié creuses.

Je n'ai pas essayé le vovoder, mais franchement, on n'achète pas ce type de clavier pour un vocoder ; on prend un JD-XI ou un microkorg.

Autres éléments qui m'ont gêné dans mon utilisation : pour basculer en polyphonie, il faut le faire pour chaque sonorité et fouiller dans les menus. Aussi, je n'ai pas saisi l'intérêt d'une double prise pour pédale, et l'impossibilité d'enregistrer son jeu et de le récupérer ensuite (mon yamaha à 250€ le fait).

Du coup, ce clavier que les sites marchand, AF compris, présentent comme l'un des meilleurs claviers, et de Roland, et du marché, et bien, je trouve que son prix de 650€ n'est absolument pas justifié.

Même si les sonorités sont exceptionnelles, c'est à peu près tout, le côté arrangeur est quasiment inexistant ; je prends finalement plus de plaisir créatif avec mon Yamaha PSR E463 couplé à mon Roland JD-XI, qu'avec cet appareil.

J'avais hésité avec un Korg Kross 2, mais tous les commentaires ou presque hurlaient sur la médiocrité du clavier.

Ni je conseille, ni ne déconseille ce clavier ; il faut lire les avis, l'essayer, s'en faire une idée personnelle. Ce n'était pas le clavier qui me convenait, mais cela reste un clavier de qualité.

C'est la politique de Roland sans doute, de vendre des claviers high grade, mais nus (comme les anciens boutique) ; il faudrait acheter ou posséder en plus un sampler SP404SX, puis une Bar TR8, puis un séquenceur MC 707, puis s'abonner à ZEN Core...

Du coup, après 10 mois d'utilisation, cet appareil me laisse à la fois, comment dire ?Emerveillé, dubitatif, pantois, et sur ma faim.