Lennon Mercury 24/01/2014

Roland Jupiter-50 : l'avis de Lennon Mercury

"Expérience mitigée"
4

  • J'aime
  • Tweet
  • Mail
Difficile de passer après Lekanut, un expert en synthés et surtout en Roland, mais je vais faire un petit « résumé » de ce beau synthé.
Clavier 6 octaves, type synthé, avec un toucher très agréable (mais pas d'aftertouch). Très bonne qualité de fabrication, en métal. J'aurais aimé qu'il ait les flancs en bois !
Environ 1500 sons, plus de 2000 « live sets ». Arpégiateur pas facile à dompter sans ordinateur (rédhibitoire pour moi qui n'en utilise pas).
Ecran assez large, suffisant pour un jeu en live.
Très léger pour un clavier de ce type (11 kg).
Je trouve que c'est un très très bel instrument, avec tous ses boutons colorés.

UTILISATION

C'est un synthé fait pour le live. Il est très riche en sons en tous genres. On peut bien entendu les éditer en profondeur, mais dans ce cas-là utiliser menus, sous-menus, sous-sous menus...
Il contient donc 2 catégories : les sons bruts proprement dits, et les live sets, qui sont, comme leur nom l'indique, faits pour le live. Ils regroupent entre 1 et 4 sons, généralement enrichis par des effets. Possibilité de créer ses propres live sets (2500 emplacements personnels) et de les appeler rapidement.
En façade, seulement 2 potards pour le filtre (cutoff et résonance), mais c'est toujours ça.
Et sur la droite, un lecteur USB de fichiers musicaux, très pratique, avec possibilité de faire des loops. Je m'en suis servi notamment pour jouer les arpèges de 2 chansons de Muse (Bliss et Map of the problematique) car je n'arrivais pas à le faire avec l'arpégiateur.
Petit défaut, le volume des presets est très différent d'un son à l'autre, donc penser à régler ce volume avant de jouer en groupe ou en live.
Gros défaut : pas d'aftertouch

SONORITÉS

Le gros point fort de ce synthé !
Les sons bruts sont divisés en Supernatural Acoustique et Supernatural Synth.
Les sons acoustiques sont excellents dans toutes les catégories. Par exemple, sur les sons de cordes, que ce soit les guitares ou les violons, la façon de jouer influe énormément sur la vélocité, et du coup rend bien les nuances qu'un vrai guitariste ou violoniste apporterait à son jeu.
Quant aux sons électroniques, ils résument 40 ans d'histoire des synthés, avec des centaines de patches des vieux Jupiter, des Juno, des SH ainsi que d'autres marques. Il y en a pour tous les goûts.
Et les Live Sets sont très très puissants.

AVIS GLOBAL

Je ne suis pas un puriste de l'analogique, et je n'ai pas connu les vieux synthés, donc je n'ai pas été choqué par le nom de ce synthé. Mais à ce que j'ai cru comprendre à la lecture des forums, ce Jupiter 50 et son grand frère le 80 ont souffert de ce coup marketing. Je pense que si Roland les avait nommés autrement, ils auraient eu plus de succès, car ce sont vraiment de belles machines. Je l'ai eu pour 1590 €, alors qu'au départ il en faisait 1990. Je pense cependant que même le prix auquel je l'ai eu est élevé ; 1.200 € me semblerait plus juste (surtout avec les nouveaux Roland FA qui sont bien plus complets et disposent d'autant de sons).
Je l'ai revendu 6 mois après l'achat car, en tant que pur claviériste, l'absence d'aftertouch m'a beaucoup gêné. J'ai opté pour le Kurzweil PC3LE8 (neuf pour seulement 1.100 €), qui à lui tout seul a remplacé 3 de mes claviers (le Jupiter pour la richesse des sons, le Roland FP 4 pour le toucher piano – un peu moins dur cependant – et l'arrangeur Yamaha PSR 1500 pour le séquenceur).
Je ne referais pas ce choix aujourd'hui, mais je suis néanmoins heureux de l'avoir possédé, car comme je l'ai dit, c'est un beau clavier avec de très bons sons. Néanmoins, avant achat, réfléchir à 2 fois et bien évaluer ses réels besoins.