Novation Bass Station Virtuel
+
Novation Bass Station Virtuel

Bass Station Virtuel, Synthé virtuel soustractif de la marque Novation.

EthanVanGuard 27/08/2016

Novation Bass Station Virtuel : l'avis de EthanVanGuard

"Donne envie d'avoir le vrai!"
4

  • J'aime
  • Tweet
  • +1
  • Mail
Rapport qualité/prix : Excellent Cible : Tout public
Présentation et consommation

Utilisé pour composer de la techno (en tous styles) dans FL Studio et Sonar sur un ordi portable Lenovo, avec i5 4210M, 8Go de RAM et un HDD 5400tr/min.
L'activation se fait avec internet, seule limite de la protection contre le piratage. Sa stabilité et sa consommation CPU sont exemplaires.
C'est une émulation du Novation Bass Station (sythé analo de 1996) avec les conforts du numérique, donc plus de contrôles en façade, stockage illimité de presets... ;)

Manipulation/Prise en main

Très bon synthé pour apprendre la synthèse soustractive, les paramètres y sont clairement indiqués et le novice sait bien ce qu'il manipule. Le manque d'une matrice de modulation ne se fait pas ressentir parce que les potards qui ont ces fonctions sont bien placés et surtout utilisables simultanément.
Pour qui s'y connaît ne serait-ce qu'un peu, la prise en main est immédiate... si ce n'est que la manipulation des potentiomètres est bien plus capricieuse qu'avec les autres plugins. Il faudra passer un peu de temps si l'on veut des réglages précis. D'ailleurs, la précision des potards et paramètres est satisfaisante, mais pas excellente comme du Fabfilter ou du Nomad Factory, et loin devant le champion Waves.
En gros, il y a :
- volume
- portamento
- syncro des oscillateurs
- octave +/-
- presets +/-
- pitch/bend et modulation (rare sur les synthé de cette gamme de prix)
- accordage de l'ensemble des oscillateurs (tune)
- delay
- LFO
- 2 oscillateurs dont un désaccordable et transposables (les formes d'ondes sont square OU saw pour chacun des deux)
- une section modulation (pitch ou PWM) pour chaque oscillo : molette, enveloppe 2 et/ou LFO
- un filtre passe-bas (12 ou 24 dB/Oct) résonnant, dont la fréquence de coupure peut être assignée à l'enveloppe 2 et/ou au LFO
- une enveloppe ADSR pour l'amplification, non assignable
- une enveloppe ADSR pour les modulations (donc assignable)
- auto/single/multi pour les enveloppes
- possibilité de réécrire sur un preset.

Donc toutes les fonctions basiques de la synthèse soustractives sont là, et marchent bien, hormis ce problème dans la manipulation des potentiomètres.
Il est à noter que l'instrument intègre aussi un mapping pour l'utiliser sur un launchpad, que je n'ai pas testé.

Son

C'est sur Audiofanzine que j'ai appris l'âge de ce bon petit plugin... et j'étais loin de m'y attendre! Ce synthé sonne vraiment très bien, surtout pour un synthé qui a 12 ans. Sans dire non plus qu'il en sort de la patate, la bande passante est très honnête et, d'ailleurs comme le vrai BS, le plugin n'est pas cantonné au basses et peut être utilisé dans bien d'autres registres! Il sait bien faire les basses typées Moog (attention je vous dit pas que c'en est un, ça reste un plugin), les leads vintages, tous les sons basiques de la synthèse soustractive... Vous n'aurez juste pas de son aux aigus agressifs comme c'est la cas avec le dernier freeware de chez U-He.
En tout cas pour les réglages qu'il permet, le son est très satisfaisant.
N'ayant pas eu de bass station hardware, je ne saurai dire si le plug émule bien ce dernier, de ce que j'en ai entendu sur YouTube ma réponse sera "oui". En tout cas, ce bass station virtuel m'a donné envie de m'acheter le Bass Station II.... j'hésite juste entre celui-ci et un Audiothingies Micromonsta....

Conclusion

En voyant l'âge du BS virtuel sur AF, j'ai vu aussi le prix : moins de 50€. Ce rapport qualité prix m'a l'air très bon, et sachez qu'il est souvent livré avec des contrôleurs Novation ou des cartes son Focusrite (ça a été mon cas).

Ce que j'ai aimé :
- la qualité sonore (il ne remplacera pas le vrai, mais pour un plugin et surtout de douze ans c'est très satisfaisant)
- la prise en main exemplaire, voire pédagogique
- la molette de modulation et la molette de pitch/bend, qu'on ne voit pas souvent à ce prix
- la polyvalence (bass station est un nom bien trompeur)
- le numérique a bien joué son rôle en apportant les presets plus nombreux, les contrôles en façade plus nombreux....
- le prix, même hors bundle
- la faible consommation de ressources

Ce que je n'ai pas aimé :
- la manipulation des potards mal faite
- on aurait aimé avoir l'enveloppe 1 d'assignable
- seule limite du rôle du numérique... le synthé est toujours monophonique! Dommage.
- on aurait peut-être aussi aimé des réglages un peu plus précis, mais je chipote un peu je pense...
- l'activation qui requiert internet

Musicalement,
EthanVanGuard.