Tone2 Gladiator 2
+
Comparateur de prix
Petites annonces
sonicsnap 16/01/2013

Tone2 Gladiator 2 : l'avis de sonicsnap

« Des possibilités démentielles.. »
5

  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail
Rapport qualité/prix : Excellent Cible : Les utilisateurs avertis
Pas de problème particulier lors de l'installation et l'autorisation. Tout se fait très facilement. Par contre, pour la programmation, il faut un temps de prise en main. Pour une fois, il n'est pas inutile de parcourir le manuel (106 pages - il faut bien ça - très clair, mais en anglais seulement, malheureusement.)

ADÉQUATION/PERFORMANCE

Aucun problème de fonctionnement sur Mac Book Pro / Digital Performer. Coté consommation de CPU, je dirais que le Gladiator 2 se situe en dessous de la moyenne des vstis.

AVIS GLOBAL

Je possède ce synthé depuis plusieurs années. Je n'ai pas fait les derniers updates qui ne me paraissent pas essentiels et ne sont pas gratuits. Gladiator offre plus de 1100 présets d'usine. A leur écoute on peut se dire qu'on a encore affaire à un instrument orienté dance-techno-trance. Pourtant, il peut aller bien au delà.
Les possibilités de ce synthé sont démentielles. Cinq oscillateurs. Certains sont couplés et peuvent être combinés de différentes manières (y compris AM et FM). Plus de 130 formes d'onde. Plusieurs occurrences offrant chacune un choix de 91 "modifiers" qui jouent sur le spectre, peuvent changer radicalement le son et sont tous décrits dans le manuel. Un "phase modifier" avec 17 possibilités. Et bien sûr "l'Harmonic Content Morphing" qui permet de faire évoluer le contenu harmonique des sons dans le temps. Le cinquième oscillateur est particulier: Il génère un grand choix de "petits bruits" qui permettent notamment de travailler l'attaque de nos sons. A tout ça s'ajoute toutes les fonctions classiques: filtre (39 types différents, c'est un des points forts de Gladiator), enveloppes, LFOs (21 formes d'onde), step-LFO, Arpégiateur, EQ, disto et effets de tous poils (fort bons dans l'ensemble.) Pour l'affectation des modulateurs, on a une petite matrice à douze slots très pratique. Par contre, notons qu'on peut moduler un grand nombre de paramètres, mais pas tout à fait tous. Exemple: J'aurais bien affecté un LFO au paramètre qui contôle l'action de l'enveloppe du filtre: Pas possible. C'est une petite faiblesse comparativement à Massive de NI, par exemple.
Un bon point: L'interface est très bien présentée et organisée. Mais il faut tout de même avoir l'âme d'un bidouilleur pour profiter des insondables possibilités offertes par les "modifiers" en partant de zéro. Et de fait, il faut une certaine habitude pour pouvoir anticiper leurs effets. Reste que ça vaut le coup et que Gladiator est, à n'en pas douter, une bien belle machine qui n'a pas fini de m'étonner. Les "sound designers" patients et méthodiques seront récompensés par des sons vivants et pouvant être très originaux.
A noter toutefois pour ceux qui aiment l'aléatoire qu'il est aussi possible de "randomiser" tout ça. Enfin, les amateurs de dance-techno-trance pourront aussi toujours partir de presets existant.
Au total, ce n'est pas le synthé software que j'utilise le plus, mais il m'est arrivé plus d'une fois d'être content de l'avoir..
[edit] Ces derniers temps, j'ai passé un peu de temps sur Gladiator et je suis ravi par les sons de toute beauté qu'on peut en tirer. Je suis plus que jamais fasciné par cet étonnant software, qui est vraiment un des VSTIs les plus puissants qui soient.