TC Electronic RH750
+

RH750, Tête d'ampli Basse de la marque TC Electronic appartenant à la série RH Amps.

kikaldo 26/09/2012

TC Electronic RH750 : l'avis de kikaldo

« Versatilité, gros son: parfait »
5

  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail
Transistor; classe D
750W
Entrée Jack, qui s'adapte automatiquement au niveau de la basse active ou passive
Entrée AUX sur RCA pour le mp3
Sortie DI sur XLR, avec choix de sortie en pré ou post EQ
Sortie numérique, format AES EBU, fixe à 96 kHz, avec horloge maître (aussi pré ou post EQ), compatible spif
Boucle d'effet
Sortie casque
EQ paramétrique 4 bandes
3 mémoires utilisateur, chacune avec un niveau de sortie, avant master, réglable indépendamment.
1 réglage de niveau d'envoi des aigus au tweeter
Compresseur multibande
Simulateur lampe
Accordeur intégré
Event basse à l'arrière
Un mini diable avec 2 roulettes minuscules est fourni.
4kg
Connexion jusqu'à trois cab, avec impédance min. de 4 Ohm.

Combiné à un cabinet RS 210C, de TC electronic également (20kg)

Connectique riche. 9/10 car l'entrée RCA coupe la connexion au cab et s'utilise seulement au casque et car la fréquence d'échantillonnage n'est pas réglable et oblige d'asservir en esclave la carte son et l'ordi. L'évent arrière impose aussi quelques contraintes de placements (éviter les murs proches et les angles).


UTILISATION

Je cherchais un combo polyvalent, versatile, avec une sortie casque, léger, pour le home studio (maquettage et préprod), le travail à domicile, les répètes et concerts, avec possibilité d'adjoindre des cab supplémentaires. Je souhaite un son moderne, orienté soul, pop, funk, rock, modifiable à souhait, notamment pour le home studio.

Configuration simple et ultra ergonomique. On obtient facilement un bon son, pour peu qu'on sache manier une EQ paramétrique sur 4 bandes (à +15 et -24dB, avec un centre de fréquence modifiable pour chaque bande).

En home studio, la tête répond à tous mes besoins. La sortie XLR est excellente et la numérique aussi, à condition de travailler en 96kHz. La présence du compresseur, pour le home studio est appréciable: bien réglé, le jeu est équilibré et aucune corde n'est prédominante, on gagne du temps au mixage.

Travail à domicile: parfait; évidemment on n'exploite pas la pleine puissance de la tête. Ici, le niveau de sortie réglable avant master trouve toute son utilité: on la diminue à la maison, on l'augmente en live.

Live: utilisation simplissime et efficace. On retrouve le son travaillé à la maison, sans mauvaise surprise.

Les mémoires utilisateur sont pratiques. Pour ma part: un son de base en mémoire 1, un son slap en 2 et la dernière mémoire pour les usages home-studio.

Le volume de sortie, sur le 210 est monstrueux. En live, avec un batteur qui lâche sa frappe, la sortie à 50% et le master au premier tiers sont largement suffisant pour faire trembler les murs.

La versatilité est de mise, puisque le combo peut s'utiliser de la maison à la grande scène (en ajoutant des cab), en passant par la répète.

Quant au diable avec miniroulettes, exploitable uniquement sur surface lisse. Mais le combo fait 24 kg est doté de vraies poignées judicieusement placées, le transport devient presque un plaisir.







SONORITÉS

Le combo répond à tous mes besoins et attentes, pour les styles cités plus haut. Je ne joue pas de métal ni de reggae. Du old school au bas épais, moderne et condensé, tout est possible, tout est punchy. Je joue au doigt (80%) et slap (20%).

Avec l'EQ, le compresseur et le simulateur lampe, on obtient une variété étendue de sonorités. Une palette quasiment infinie avec les constantes suivantes: le son est toujours précis, ultra bien défini. Ca ne bave jamais. La projection du cab est optimale, à condition de le mettre un peu (env. 40 cm) en hauteur.

Le tête permet de régler le niveau d'aigus envoyé au tweeter et ce dernier dispose, derrière le cab, d'un réglage d'ouverture. On peut donc donner un peu d'air ou envoyé des aigus sifflants et métalliques, là aussi la versatilité est de mise.

L'EQ est chirgurgicale; quelle plaisir d'entendre une différence à chaque mouvement de potard.

L'ampli est "transparent", non je n'aime pas ce terme. Il est fidèle. Si vous avez un jeu brouillon au doigt et une basse médiocre, il transcrira fidèlement un son médiocre. Si votre basse sonne bien, votre jeu sera sublimé. La tête respecte ainsi votre instrument. Le mien est une Godin Freeway active, 4 cordes, avec micros barto et préampli noll. Ma Squier JB sonne aussi bien sur cet ampli, on reconnaît le grain.

J'apprécie la simulation lampe, avec une utilisation parcimonieuse. L'OD est possible, mais ce n'est pas ma tasse de thé.


AVIS GLOBAL

10 mois d'utilisation.

Testé auparavant: Markbass, Genz Benz, et MesaBoogie Carbine. Markbass éliminé (à l'époque) pour absence de sortie casque. Mesa magnifique mais hors budget. Longue hésitation avec Genz (les Shuttle), mais la connectique, le compresseur, les mémoires et l'accordeur du TC m'ont convaincu.

Lors d'une répète où je remplaçais le bassiste titulaire, on a pu comparer le TC avec un Markbass tube 800W et son cab 410. Le TC était supérieur en terme de projection, de rendu, de précision, de finesse et de punch. Le TC permettait, dans ce cas précis (groupe pop) de mieux intégrer le son du groupe. Les deux HP supplémentaires du Markbass permettaient d'obtenir un plus gros son, mais pas forcément compatible avec une répète.

Rapport Q/P excellent. Le seul autre ampli qui m'a scotché est le Mesa Carbine. Mais c'est une autre catégorie: 2x plus lourd, 2x plus gros et 2x plus cher.

Je referais ce choix sans hésitation. Je recommande ce combo à ceux qui cherche versatilité, modernité, légèreté. Par contre, si vous lorgnez vers du lourd, du gras à lampe qui sature, passez votre chemin.

Les +: polyvalence, fidélité, puissance, ergonomie, précision et son.
Les-: évent arrière, échantillonnage fixe à 96 kHz et sortie RCA qui coupe le cabinet. La sortie casque sur minijack arrière, pas pratique.