Mesa Boogie Dual Rectifier 2 Channels
+
Mesa Boogie Dual Rectifier 2 Channels
psychofonic 11/07/2014

Mesa Boogie Dual Rectifier 2 Channels : l'avis de psychofonic

« Un son énorme, et pas fuzzy »
4

  • J'aime
  • Tweet
  • Mail
Rapport qualité/prix : Excellent Cible : Les utilisateurs avertis
Ma tête est une Rev G, produite en masse avant la sortie des dual trois canaux. C'est LE SON des 90's.
La rev G est la version 'stabilisée' des dual rectifier 2 canaux, la plus produite, elle est plus sombre, a plus de graves et de gain et a moins de mediums ou plutôt des mediums différents par rapport aux révisions antérieures. Les 1ères version étaient plus proches de Marshall boostés ou de Soldano SLO 100.

Tête d'ampli 100 Watts (la mienne a été amputée de quelques lampes pour une version 50W boostée) :
- 2 canaux
- 5 lampes de préampli 12AX7
- 2 lampes rectifieuses 5U4G
- 4 lampes de puissance 6L6
- boucle d'effet en série jusqu'à la révision F, en parallèle ensuite.
- 1 master, 1 présence, 1 bass, 1 mid, 1 treble et 1 gain par canal
- fonction de 'copie' d'un canal sur l'autre : en mode normal les deux canaux ont un voicing différent, en mode 'clone' ils ont le même voicing et leurs réglages de présence s'additionnent; les deux voicing sont 'Modern' et 'Vintage', on peut donc, au choix, avoir un modern et un vintage ou deux vintage ou encore deux modern. Les sons ne seront jamais identiques mais peuvent être assez proches.
- 1er canal clair / crunch, commutateur à l'arrière
- 2 sorties 4 ohm, 1 sortie 16 ohm, 1 sortie 8ohm
- sélecteur rotatif pour la boucle d'effet (bypass, avec canal orange uniquement, red, les deux)
- 1 relay pour commutation boucle d'effet
- 1 relay pour sélection canal
- 1 sortie slave out pour alimenter un autre ampli de puissance
- 1 sélecteur de bias, selon qu'on utilise des 6L6 ou des EL34
- 1 sélecteur de rectification à lampe (vacuum tubes) ou à diode (silicon diodes)
- 1 sélecteur atténuateur de puissance 'spongy' / 'bold', permettant de faire travailler un peu plus les lampes, son un peu plus vintage en mode 'spongy', pleine puissance en mode 'bold'
- 1 volume de boucle d'effet, servant de master général lorsque celle-ci est activée.


UTILISATION

la config n'est pas simple. Les réglages ne sont pas commun aux autres amplis que j'ai pu avoir (hughes & kettner, engl). Les potentiomètres intéragissent suivant leur course...

Très important pour comprendre comment fonctionne cet ampli : les deux boutons de présence sont liés et fonctionnent de concert, peu importe le canal choisi (et le mode de voicing) !! la présence du canal orange gère les aigus, le côté 'incisif', tandis que la présence du canal red gère le côté 'brillant' et agit sur des fréquences moins hautes. Donc attention à bien essayer la course des DEUX présences lorsqu'on cherche un son sur l'un ou l'autre des canaux.

La boucle d'effet en parallèle est... merdique. Enfin non, mais si on utilise des processeurs d'effet récents, ceux-ci n'apprécient que les boucles en série. Et là, miracle, cette dual rectifier peut-être modifiée TRES SIMPLEMENT, et on peut ainsi récupérer une boucle série parfaite, et c'est ce que je me suis empressé de faire. Le son est maintenant identique lorsque j'utilise la boucle ou non, qu'elle soit désactivée ou bypassée (hard bypass). Le réglage du volume général via le potard de la boucle d'effet est un vrai plus, d'autant que les niveaux des deux canaux sont très sensibles et qu'on peut vite péter des tympans.
Il faut tout essayer pour trouver ce que l'on va préférer et ça prend du temps :
- 'Bold' ou 'Spongy' ?
- Modern et Vintage ? Modern et Modern ? vintage et vintage ?
- Clair ? clair boosté ? crunch léger ? 2eme satu ?
- vacuum tubes ou silicon diodes ?

pour ma part c'est Red modern, Orange vintage (mode normal), crunch sur le orange, Bold et rectification à lampe.

SONORITÉS

Canal Orange :
- en clair comme en saturé il est assez sombre. J'ai trouvé le clair utilisable mais globalement je n'aime pas ce canal, la seule utilisation qui pourrait m'intéresser serait en canal saturé alternatif, car on peut le faire saturer autant que le canal Red. Le son est épais, pas très dynamique et la saturation est constante, qu'on attaque franchement ou peu. Donc si vous aimez les crunch vox ou hughes & kettner, très clair puissant et qui ne saturent que sur les attaques franches et sur les fréquences extremes, passez votre chemin.

Canal Red :
Là ça s'corse, le son est là, puissant, râpeux, épais, des graves dignes d'un sub avec un bon gros 412 de qualité, des aïgus qui transpercent les tympans. Attention au réglage de la présence, si on ne veut pas de son fuzzy il faut en mettre peu, moi je suis à 3/4 environ.
Le gain commence à baver à 7, on se rapproche d'un son comme Entombed sur uprising lorsqu'on pousse plus loin. Moi je lui préfère un gain à 6/7 et l'ajout d'une tube factor en amont (utilisée en tubescreamer à lampe) et là, c'est énorme.

Je joue une sorte de rock avec un son metal, je suis le seul gratteux. J'ai joué pendant des années avec un triamp 2, pour sa versatilité, j'ai voulu changer pour trouver un canal saturé qui dépôte plus, et là je suis comblé.

Le son est très typé, mais c'est pour ça qu'on se tourne vers ce genre d'ampli. Bien réglé, on a une saturation riche en harmonique qui couvre bien toutes les fréquences, et qui ne se perd pas avec la basse dans le mix. Pour moi, le son n'a jamais été aussi propre en répète.

Je branche dessus une PRS custom 22 et une Les paul Burny RLC-70.


AVIS GLOBAL

Je l'ai depuis quelques mois seulement, mais il met la claque à tout ce que j'ai eu auparavant en canal saturé. Je n'ai jamais aimé le son des dual rectifier sorties plus tard et pourtant je ne pourrai plus me séparer de celle-ci. Pour le son crunch je lui ai préféré un tubeman 2 de Hughes & Kettner, branché sur l'ampli de puissance via un g-system qui zappe les préamps à la demande.
J'ai été impressionné par la qualité que dégage la tête, à chaque niveau, jusqu'au switch d'allumage et le branchement de chaque cable, il faut manipuler tout ça pour s'en rendre compte.

Photos liées à cet avis

photo