• Augmenter ou diminuer la taille du texte
  • Imprimer
  • Rss

Tous les avis sur Peavey 6505+ Head

  • J'aime
  • Tweet
Note moyenne :4.8( 4.8/5 sur 12 avis )
 9 avis75 %
 3 avis25 %
Cible : Utilisateurs avertis Rapport qualité/prix : Excellent
Victor Zambon29/04/2018

L'avis de Victor Zambon"Une tête Metal incontournable"

Peavey 6505+ Head
On en présente plus cette tête mythique.. Bercé depuis des années par les sons mythiques des groupes de Metal des années 2000, j'ai fini par me lancer et par m'équiper de la fameuse descendante de la 5150. Deux ans que j'enregistre, je repette et que je tourne avec. Pas question de grattouiller dans sa chambre avec, les 120W lampes auront vite fait de rendre vos voisins fous.

Les plus :
Une fidèle descendante de la 5150.
Polyvalente : dans la mesure ou elle convient aussi bien pour du death que pour du Metalcore.
Robuste : Ca va faire un moment qu'elle est trimballée de concerts en concerts et ne montre aucun signe de faiblesse.


Les moins :
Pas de "master" général commandant les deux channels. Donc obligation de régler le volume des channels séparément.
Le poids : 25kg, mais elle les vaut très largement !

Conclusion :
Pour les confirmés et les professionnels qui aiment les sons incisifs et gras, c'est ce qu'il vous faut.
hmbweda24/03/2016

L'avis de hmbweda"Lourd et Puissant!!!!"

Peavey 6505+ Head
Utilisé pour jouer du Modern Death Metal depuis le début de l'année, j'ai essayé un en comparaison un ENGL Savage 120w (même puissance) en un sens c'est quasiment la même chose (je dis bien en un sens) mis à part que là où j'ai acheté le Peavey pour 990€, le Engl était vendu 1300€...le choix fut simple ^^.
Ampli d'excellente qualité, évidemment il a une grosse patate d'enfer (j'ai remisé le pédales de disto...plus besoin). Etant guitariste dans un groupe de DeathMetal, il était important pour moi que le son soit ULTRA précis et ULTRA propre (la puissance je savait que j'avais pas de soucis à me faire) et c'est bien le cas avec le 6505+, si vous êtes aussi dans cette branche, sachez que les palm mute sont ultra net, le son (lampe) est parfait (selon moi) dans tout son spectre pour cette musique. Facile à prendre en main, bien évidemment il faut passer un peu de temps pour trouver votre son, mais en tout cas le méga son lourd et précis de base est d'emblée au rdv! (ne pas oublier de régler son Son avec les autres pour que tout se complète et par se faire son Son à soit tout seul, sinon, bordel sonore).
A refaire je n'hésiterais pas une seconde et vous le recommande chaudement!!!!! ;)
Djo6315/04/2015

L'avis de Djo63"Pouaaa ça sonne !!"

Peavey 6505+ Head
Ayant travaillé en magasin de musique et ayant connu des galères de SAV avec Peavey je n'aimais pas du tout cette marque.... mais après un essai d'une 5150 je suis tombé sur le cul de la qualité de cette série.
Je me suis rabattu sur une 6505+ car pour le prix, je n'ai pas trouvé mieux en occaz.

Je pense que l'on peut dire qu'on a affaire à des amplis de référence pour le métal.
Le grain est propre a Peavey mais cela permet de bien ressortir du mix en concert ou sur enregistrement.
Le canal "clean" est top avec ce léger grain. Le canal rythme est taillé pour les palm-mute et le rythmique death/black. Concernant le canal Lead, attention il y a du gros GAIN !!!!! On peut dire qu'on se rapproche des simulations qu'on peut trouver sur des amplis transistors mais attention on est sur du lampes, c'est un rêve qui devient réalité!
Tout les réglages donnent un son différent sans pour autant en avoir un mieux que l'autre.
Attention à avoir un baffle qui puisse encaisser et retranscrire le son de la 6505+ !
perso elle est branché sur un baffle ENGL 212 vertical et ça déboite !

Je ne l'utilise que depuis une semaine mais j'ai l'impression que ça fait depuis toujours qu'elle me suit!

A côté de ça, j'ai une tête Laney IRT-Studio branchée sur un 212 Blackstar équipé de Celestion 80. Ce couple là est vraiment super mais pour la Peavey il faut du HP qui puisse encaisser les gros accordages en C.

Le + : Le look / Qualité des canaux / robuste / qualité du footswitch /
le - : besoindu pédalier pour utiliser la boucle d'effet.
P3ter22/07/2013

L'avis de P3ter"Exactement ce que je cherchais"

Peavey 6505+ Head
Ampli tout lampe 100 watts avec un mode standby très utile pour chauffer puis refroidir les lampes avant et après avoir joué.

2 canaux :
- Rythme : clean et crunch
- Lead : overdrive

2 EQ un par canal, avec réglage du gain, des basses, des médiums et des aigües.
2 réglages "Resonance" et "Presence", un par canal.
1 volume par canal, mais pas de master.
Pas de reverb ni d'effet hormis un bouton "bright" qui boost les aigüe sur le canal clean.

1 boucle d'effet.
2 sortie HP 4, 8 ou 16 Ohm.
1 entrée footswitch 7 broches (attention : pas de footswitch en jack 6mm), le footswitch et son câble 7 broches est fourni.
Contrôle du bias.



UTILISATION

La configuration est très simple, on obtient un son très rapidement. Un manuel est fourni, mais il ne fait que quelques pages et de toute façon si ce n'est pas son premier ampli lampe il n'est pas nécessaire.

L'EQ est basique mais fait bien le bouleau. D'après Peavey, les 2 EQ ont un impact différent sur le son. Les contrôles de "Resonnance" et de "Presence" ne se font ressentir qu'au delà de 7/10. Ils permettent, respectivement, de booster les basses et les aigües.

Quant au volume sur le canal Lead il faut le pousser au moins à 0.8 ou 1 pour commencer a avoir le vrai son des lampes. Mais déjà à ce niveau le volume est très très fort. Je suis obligé de le réduire en baissant le volume de sortie sur mon compresseur (un DBX 266XL), placé dans la boucle d'effet.


SONORITÉS

Je joue principalement du hard rock, mais avec cet ampli je me suis aussi mis au métal. Et pour cause puisque le Peavey 6505+ est un ampli high gain et est dédié a ce style de musique.

C'est pourquoi le son clean est très moyen. On est largement en dessous d'un Fender ou d'un Marshall. Mais qu'importe, c'est pas pour jouer du classique ou du jazz qu'on achète un Peavey 6505+. Néanmoins, le clean est exploitable pour des intros ou des ponts dans le registre rock. Avec un petit chorus et le bouton "bright" actionné le clean s'améliore nettement, mais reste toujours un cran en dessous. Quant au crunch je ne suis pas du tout spécialiste, mais il est correct par rapport a un Marshall. Mais pour ce type de son Marshall est meilleur.

Je joue principalement avec 2 guitares, une Ibanez DTX (EMG59 et 81) et une LTD EC1000 (SD 59 et SH5). Avec mon Ibanez j'obtiens de très grosse saturation, avec beaucoup de gain. Les harmoniques naturelles ou artificielles sortent toutes seules tellement c'est plus facile sur ce type d'ampli. Et avec mon LTD, j'obtient un son beaucoup plus british, une sorte de Marshall super boosté.

Pour vous donner des exemples, avec l'Ibanez et les micors EMG, je joue du Avenged Sevenfold, Black Veil Brides et avec mon LTD et les Seymour Duyncan, je joue du Steel Panther, du Guns N Roses (en réduisant le gain), du Slaughter, et d'autres groupes des années 80/90. J'aimerais beaucoup essayer des Seymour Duncan Blackouts qui a mon avis doivent offrir un son incroyable sur cet ampli. En tout cas dans les deux registres (métal et hard rock) cet ampli est excellent.



AVIS GLOBAL

Acheté neuf à 1400€ c'est deux fois moins cher qu'un Mesa Boogie, et pourtant le Peavey apporte un son saturé hallucinant. Parfais avec mes deux guitares qui son très différentes. Le son est précis et a une vrai identité. Un grain très présent avec un overdrive a la fois lourd et brillant (presence au max). Les possibilités en saturation sont très grandes. Plam mute, solo, rythme, tapping, harmonique, tout sonne à la perfection.

Bien sur le clean et le crunch ne sont pas extraordinaires mais font l'affaire pour des court passages dans un registre rock (intros, ponts,...).

Je suis passé d'un Marshall JCM 2000 à un Peavey 6505+, car je cherchais un ampli high gain qui a une vrai identité sonore. J'en suis très content. Je lui ai ajouté dans la boucle d'effet un compresseur DBX 266XL et un BBE Maximizer pour sublimer le son du Peavey. Le DBX me sert aussi a réduire le souffle et un peu le larsen qui sont très présents sur ce type d'ampli high gain.
Voivod K12/05/2009

L'avis de Voivod K"Incontournable et améliorable !!!"

Peavey 6505+ Head
Les specs sont détaillées ci-dessous :

Pour résumer, 120W rms, 4 6L6GC en puissance et 6 12AX7 en préamp. Un bouton On/Off de mise sous tension des lampes + un bouton On/Standby permettant de séparer le préchauffage des lampes et l'envoi du signal dans la boucle de puissance.

UPDATE du 11 juin 2007 : mes lampes de puissance sont des RUBY 6L6GCM-STR de fabrication chinoise, c'est à dire une copie très performante des fameuses Philips Sylvania STR. C'est le haut de gamme de chez RUBY. En préamplification, il y a six 12AX7EH russes de chez Electro-Harmonix dont la réputation n'est plus à faire. Encore une fois, c'est du très haut de gamme en 12AX7 puisque les Electro-Harmonix sont sélectionnées aux USA parmis les meilleures lampes de chez Sovtek. Comme quoi, Peavey ne se fout pas de la gueule du monde avec les lampes en sortie d'usine. Reste à voir l'électronique autour...

Réglages simples : 2 canaux clean & lead avec chacun leur égalisation 3 voix, leur gain et leur volume. En plus, un canal crunch vient se greffer sur le canal clair et apporte un surcroit non négligeable de gain. Chaque canal a aussi un réglage séparé de la présence et de la résonnance (réglages de certaines fréquences médium et high ainsi que de l'enveloppe du son). Pour le reste, du classique bien efficace : une boucle d'effet, un switch permettant de connecter un baffle en 4, 8 ou 16 ohm, un vérificateur de bias et bien sûr une prise footswitch qui, à la différence d'un 5150 ou d'un 6505, est un modèle multibroches et non un jack stéréo. Le footswitch en question est métallique (grande différence encore avec le footswitch plastique) avec 3 boutons qui sont de gauche à droite effect, crunch et channel, visualisables via 3 leds. Le cordon fourni connectant le footswitch à la tête mesure 10 mètre et est d'aspect assez robuste.

Apparence très sobre et classe avec une grille assez opaque en face avant et une grille de protection en nid d'abeille en face arrière. Les potards sont vintage avec un toucher extrêmement agréable, c'est à dire rigide et souple à la fois, un régal.
L'entrée instrument est unique, c'est à dire directe en high gain sans prise low gain (petite différence ici avec le 5150 et le 6505).
Le poids de la bête avoisine les 25 kilos...

La simplicité même au service d'une grande versatilité. Un must dans le genre.

UPDATE du 12 mai 2009 :
Quelques lampes de préamplification sont devenues progressivement microphoniques (bruits de fond "trop bien" captés, perte de signal par intermittences etc.). Il s'agissait des lampes en position V1 (névralgique, c'est la lampe d'entrée de signal !), V3 (boucle d'effet) et V6 (canal clair). J'ai remis une 12AX7EH en V3, mais j'ai ajouté une JJ ECC83 en V6 et une monstrueuse Tung-Sol 12AX7 en V1. Résultat des courses : plus de plocs lors de la sélection ou désélection de la boucle d'effet (cool !), un son clair velouté et brillant à la fois (avec un poil de gain supplémentaire et un crunch progressif très linéaire), et pour finir par le top, un son lead qui avoine comme c'est pas permis avec assez peu de souffle (merci la Tung-Sol !). Si vous voulez une configuration qui fait mal (death/thrash prioritairement), collez donc une Tung-Sol 12AX7 (une seule !!!) en V1 dans votre ampli. Cela dit, la brillance de cette lampe ne conviendra pas à tout le monde, elle sonne plus gros thrash 90' que Neo-Metal (ce qui me convient très bien )... Pour finir, il faut essayer plusieurs combinaisons de lampes (Sovtek, JJ, EH, Tung-Sol, Chinoise etc.) pour trouver "chaussure sonore" à son pied !

UTILISATION

La configuration est ultra simple, à la portée de n'importe quel guitariste un minimum averti. Les réglages sont similaires à ceux d'un Bandit 112 Transtube par exemple, donc sans fioriture mais indispensables pour avoir une palette de sons intéressante. Rien à voir avec un Mesa Boogie du point de vu des réglages. Quasiment du Plug & Play (obtenir un bon son m'a demandé 5 minutes)...

Pour le reste, testé avec une Lag Rockline Bédarieux en EMG 81 + EMG 89 et un baffle ENGL 412 Vintage 30 :

Clean : le canal clean est sans doute le plus dur à régler : il faut bien étager son égalisation et tenir compte du micro guitare sélectionné. Avec un bon micro neck (genre EMG 85 ou 89), ça demande très peu de temps. Il faut pas mal gaver l'ampli en grave pour avoir de la rondeur. La dynamique est intéressante et restitue le jeu à la perfection. Cependant, ce n'est pas le point fort de cet ampli. Au final le canal clean est intéressant mais pas non plus renversant. Par contre, il faut impérativement mettre le gain très bas (entre 1 et 4) pour ne pas cruncher le son sur une attaque franche...

Clean + Crunch : là, ça crunch d'entrée quel que soit le jeu du guitariste. Avec l'EMG81, on peut vraiment jouer du très gros rock avec un gain faible (le gain haut ne sert qu'à jouer sur des guitares essouflées avec des micros simples vintage), l'EMG89 apportant une rondeur indéniable et un grain super chaud. A utiliser avec un minimum de réglages aussi. Le crunch apporte aussi un surcroit de réverbération (nulle sinon) permettant de s'en servir en solo.

Lead : pas de quartier. Le 6505+ est fait pour ça. La bête ronronne dès que le gain est poussé au delà de 3, et au dessus de 5, avec des micros actifs, c'est Hiroshima. Je mets le gain entre 5 et 5.5 grand maximum, car avec l'EMG81 et l'EMG89, on est en permanence sur la corde raide. La précision est monumentale. Aucune erreur de jeu n'est tolérée. Je joue dans un groupe oscillant entre le death technique et le gros thrash à l'américaine, le 6505+ tout comme son ancêtre le 5150II et les versions 6505 et 5150 sont taillés pour ça. Le plus effarant est la dynamique : c'est net, sans bavure, ultra précis, rond, chaud, quel que soit le réglage. Même avec une équalisation creusée, les médiums pleurent à gogo donnant un son d'une présence monumentale. Impossible de passer inaperçu avec cet ampli. C'est un engin pour un soliste (après tout, c'est ce qu'est E. Van Halen !) qui désire être très en avant dans un groupe. Par ailleurs, mon compère guitariste utilise déjà un 5150 avec un baffle Marshall 1960A (donc le rendu est différent), la combinaison est monstrueuse...
Sinon, un petit peu de souffle mais rien de bien méchant. Pour finir, les harmoniques naturelles mais surtout artificielles ressortent magistralement. La claque.

Au final, un canal saturé de folie et un canal clair un peu plus anodin mais qui a son charme. 10/10 pour le lead et 8/10 pour le clean (UPDATE : un bon 9/10 en remplaçant la 12AX7EH en V6 par une JJ ECC83 !)... Sinon l'ampli respecte bien la guitare et le baffle sur lesquels on joue, aucun souci là dessus !

UPDATE du 12 mai 2009 :
Quelques conseils d'utilisation pelle-melle pour préserver votre ampli et ses précieuses lampes :
- Toujours brancher le baffle lorsque l'ampli est hors circuit pour éviter l'éventuel court-circuit fatal entre les deux bornes du jack lorsqu'on l'introduit dans son orifice;
- Brancher votre guitare quand la tête est hors-circuit ou en stand-by, mais pas après (les amplis à lampes n'aiment pas les circuits ouverts, ils préfèrent avoir un peu d'impédance d'entrée) !;
- Laisser chauffer en stand-by la tête pendant une bonne petite minute avant d'envoyer le bouzin;
- Avant d'allumer et d'éteindre votre ampli, veuillez dans la mesure du possible mettre les potards de volume à 0 (ça évitera au maximum une éventuelle transitoire de courant dans les lampes de puissance); Idem pour les effets : mettez le niveau de sortie de votre FX à 0 avant de l'éteindre, toujours pour éviter les transitoires éventuelles... ;
- Attendez quelques minutes (10 minutes si vous pouvez !) que les lampes aient un peu refroidi avant de manipuler la tête : je pense aux concerts par exemple, donc éteindre l'ampli en premier quand on débarrasse la scène !;

Et bonne utilisation !!!

SONORITÉS

Pour mon style (death + thrash), c'est le pied complet, surtout si l'autre guitariste utilise un ampli similaire. Mais cet ampli n'est pas que limité à ça du tout...

Je le fais sonner avec une Lag Rockline Bédarieux de 1994 upgradée avec deux EMG81 (bridge) et 89 (neck) et une Jackson Kelly Pro. montée en SH6 Seymour Duncan. Mes effets sont simples puisque tirés d'un bon vieux pédalier Zoom 4040 (demandez à Brian May !). Le baffle est un ENGL 412 Vintage avec de bons vieux Celestion V30 !

Le "gras" est dur à obtenir avec cet ampli, à moins d'y associer un baffle genre Marshall qui autorise une certaine approximation et des basses plus amples. Avec le ENGL ou un Mesa Boogie du même genre, c'est une autre paire de manches : c'est précis et dynamique, très cristallin en clean ou lead. Cet ampli est tout en muscles, ce qui peut en rebuter quelques uns mais c'est ce que je cherchais à la base. Par contre, il nécessite de revoir son jeu : pas d'erreur possible, car le pain est tout de suite audible et rédhibitoire. Ce n'est pas un ampli de débutant comme pourrait le laisser à penser ses réglages simples.

Les sonorités les plus impressionnantes sont en lead, mais aucune n'est vraiment au dessus de l'autre, ça dépend du jeu que l'on propose. Comme je le dis souvent : il n'y a pas de mauvais amplis, mais que de mauvais réglages et/ou de mauvais gratteux.

UPDATE du 17 mars 2010 :
J'utilise actuellement cet ampli dans un groupe de Rock/Métal Stoner. L'ampli a été testé avec des guitares accordées en Ré (Jackson Kelly en DiMarzio & Custom 77 CS3) et des baffles Engl 412S & Marshall 1960A. La tête restitue très bien le son des guitares, et avec la Custom 77 CS3 (corps acajou), la chaleur est vraiment présente, comme quoi la tête s'adapte bien aux guitares et permet de titiller tous les styles. Pour ceux qui désire beaucoup de chaleur, un grain bien rond et défini ainsi qu'une saturation douce, je conseille les utilisateurs du 6505 de remplacer la lampe d'entrée (voir toutes !) par des JJ-Tesla ECC83. Ces lampes sont d'ailleurs de temps en temps installées sur les têtes 6505, mais pas toujours. Elles sont beaucoup moins "bourrins" que les Electro-Harmonix 12AX7EH communément installées. Donc si vous voulez réduire le gain de la bête (il est monumental au départ), c'est bon à savoir !

Utilisé depuis avec une Lag Arkane Absolute (le must), différentes guitares dont des Les Paul, un baffle Marshall 1960A, un Intellifex Rocktron dans la boucle etc. Rien à redire. Les mecs qui prétendent que leur tête a son cradingue devraient prendre des cours de réglage d'amplis (voir des cours de guitare aussi). CQFD.

AVIS GLOBAL

Je l'utilise depuis une semaine (c'est court, mais très riche d'instruction)...

Les particularités intéressantes : simplicité, précision, respect des instruments, dynamique, sons, puissance, spectre sonore typé mais intéressant...

Les moins : pas encore détecté de gros problèmes...

Autres modèles testés : 5150, Mesa Boogie Mark IV, Engl Powerball. Je cherchais un son particulier, je l'ai.

Qualité/prix : excellent. Bien mieux qu'un Mesa Boogie ou pire, un Bogner ou un VHT. Merci Peavey de ne pas nous prendre pour des vaches à lait (ou fric, au choix).

Au final : je referai ce choix. Si j'étais millionnaire, je n'aurais pas craché sur un Dual Rectifier, mais pour résumer, le 6505+ est parfait pour ce que je vais en faire !

UPDATE du 11 juin 2007 : Trois mois d'utilisation, déjà quelques concerts de fait. Pas de problème... Je dirais même que la tête a un meilleur son depuis quelques temps, sans doute du au rôdage des quatre 6L6 de puissance qui demandent quelques heures de pratique avant d'envoyer la sauce. Par contre, j'ai remarqué que les lampes de puissance et a priori les lampes de préamplifications sont sensibles à la tension d'entrée. Il y a un switch à l'arrière de la tête qui permet de sélectionner soit 220/230 V, soit 240 V. la différence peut paraître minime, mais elle ne l'est pas. J'ai remarqué que les 6L6 chauffaient énormément, même en stand by. Le grain était correct, mais cet échauffement m'a paru assez suspect. Après un petit contrôle de la tension du secteur, il s'avère qu'il est en 240 V. Donc j'ai basculé la tête sur 240 V et là, miracle, les lampes chauffent beaucoup moins et le grain est meilleur, plus net, avec un peu moins de feedback ce qui me permet de jouer avec un peu plus sur le gain donc de mordant. A retenir...

Contrairement à l'avis précédent, j'ai très peu de souffle comparé à la 5150 qu'utilise mon collègue. Encore une fois le choix des lampes est crucial, et c'est à l'étage de préamplification que ça se joue. Mes 12AX7EH sont justement réputées pour avoir très peu de souffle, ceci explique sans doute cela.

UPDATE 13 septembre 2018 :

J'utilise maintenant cet ampli plus de 11 ans, donc croyez moi j'en ai fait le tour... ou presque ! Car j'ai pas mal bossé sur les différentes configurations de lampes possibles sur cet ampli, et autant vous dire qu'après des années et des années de tâtonnements fructueux ou non, je suis enfin arrivé au compromis ultime. Je joue toujours le même style, du Métal donc, et j'utilise les 3 canaux de l'ampli sur différents morceaux.

Pour la préamplification, voici la configuration que j'affectionne :

V1 (entrée) - Tung-Sol 12AX7
V2 (étage saturé #1) - EH 12AX7 Gold Pins
V3 (boucle) - JJECC83s
V4 (Inverseuse de phase) - JJECC803s
V5 (étage saturé #2) - Sovtek 12AX7 LPS
V6 (étage clair/crunch) - JJECC803s Gold Pins

Pour information, en V3 veillez à utiliser un tube slovaque (JJ), chinois ou une NOS. Cette position impose à un des deux étages du tube de très hautes tensions entre cathode et grille (montage en cathode suiveuse). Une JJECC83s fera très largement l'affaire (pas cher et en V3 il n'y a pas de colorisation du son). A éviter à tout prix, toutes les Sovtek et les reissues comme les Tung-Sol ou Mullard qui ne sont pas construites pour tolérer ces tensions entre ces deux éléments du tube. Elles se dégraderont très vite et finiront par griller. Une Electro-Harmonix fera aussi l'affaire même si on lui préfèrera les autres évoquées plus haut.

Pour l'amplification, je n'ai plus de doutes quant aux lampes que j'utilise aujourd'hui avec un quad de Tung-Sol 6L6GC-STR. Sans aucun doute les meilleurs tubes que j'ai jamais utilisé, avec un son ouvert, plein, riche, net et incisif.

Enjoy !
contenu en anglais
Eroachguitar29/09/2012

L'avis de Eroachguitar (contenu en anglais)"21 Years in production and still melting faces"

Peavey 6505+ Head
Peavey has been producing quality, American Made music equipment at an honest price point for 47 years. All except for a select few products are still manufactured in Meridian, Mississippi under the ultimate oversight of Hartley Peavey, who founded Peavey Electronics in 1965.

The Peavey 6505+, formerly known as the 5150II, is an all-tube, 2 channel high-gain guitar amplifier boasting 120 rated watts of 6L6GC power, and a staggering 6 stage preamp. The channels, labeled Rhythm and Lead, are both capable of obscene amounts of gain.





UTILIZATION

The 6505+ is easy to dial in, and good tone can be found on both channels. The FX Loop is tube buffered, and as far as I could tell, did its job with not a lot of loss to signal integrity. There is also a Preamp line out, which functions in the same way and quality that most of them do. You get all of the preamp tone up until the phase inverter. Some like to use this signal when mixing it with the signal from the speaker cabinet.

The head itself is sufficiently well-built to Peavey's high standards of durability, though not as bulletproof as their amps of yore. I'm still wondering just what exactly they used for tolex back in those days! Tough stuff, for sure.
The 6505+ sports a rather garden-variety grade of softer tolex. Chickenhead knobs make settings easy to pinpoint and see on a dark stage. An ohms selector switch on the back makes matching the head to a 4, 8, or 16 ohm cabinet possible, and a footswitch connects via 5 pin DIN connector in the back as well.

An ALMOST good feature on the back is the addition of bias test points on the back, which actually only read grid voltage, and says nothing about actual plate current, which is the important measurement in power tube bias. Still, with a standard set of 6L6GC's, one can set the bias by ear and be safe in the -50 to -45v range.

SOUNDS

Unlike the 5150/6505, the +/II doesn't share one set of EQ controls, and global Resonance and Presence add clean highs and punchy lows to the mix.

The Rhythm channel is switchable between Clean and Crunch modes. The Clean mode is famous, or rather infamous, for being not a very good clean tone. And indeed it is rather flat, lifeless, and too hairy when the Rhythm Gain is cranked. This is due to the fact that the 6505+ doesn't switch out extra gain stages to obtain the clean sound, and instead chooses to switch in a circuit that greatly attenuates the signal coming off the first gain stage while leaving the preamp topology largely intact.

That being said, the clean channel can be usable to some, depending on how it is set up. Delay, chorus, and external reverb effects (the 6505 series has no reverb) can help the player get a better usable clean sound.

The Crunch mode is excellent, and gives a nice, clear grinding sound that can also be rolled back to produce some convincing classic tones.

Many metal players prefer the lower gain and fast response of the Rhythm Channel's Crunch mode over the Lead channel, and prefer to run this channel with the gain maxed and boosted with an overdrive pedal for a smidge extra gain and a tighter lowend.

Still, the Lead channel is usable and packs plenty of punchy, raunchy grind with a little extra juice for solo work.


OVERALL OPINION

The 6505 series was heavily inspired by a classic Soldano Circuit, but takes things a step farther with more gain stages. As a result, clarity can sometimes be lost in the wash of preamp distortion, and a lot of people complain of the "fizzy" nature of the 6505's, as well as the background hiss that comes with the territory of high gain. And that's a fact of life. With gain comes noise, and this is why some amplifiers from different companies that possess similar levels of gain are also equipped with built-in noise gates to combat the hiss and noise.


The 6505+ is an adjustable fixed bias amp, and comes from the factory with a safe, colder bias range (no doubt to maximize tube life and prevent tube meltdown from accidental over-biasing) and many have found that the cold, brittle, fizzy sound of their stock 6505+ was greatly improved by changing out the bias voltage dropping resistor with one of a lower value to allow for a hotter power tube bias.



All things considered, the 6505+ is an amazing value, squeezing face-melting gain, lots of power, and revered tone into a quality, American-made package.

contenu en anglais
jkessel01/05/2012

L'avis de jkessel (contenu en anglais)"Modern metal dream amp!!"

Peavey 6505+ Head
120 watt 2 channel all tube head. 4x 6L6 power tubes, 6x 12ax7 preamp tubes. Designed by Peavey in the late 80s early 90s, Peavey went to Eddie Van Halen to have him endorse the amp. EVH had it named the 5150 and a new amp was born. 15-ish year later Eddie splits and takes the name 5150 with him. The design, still owned by Peavey, becomes the new 6505 with the name standing for 40 years (1965-2005) of Peavey Electronics. The 6505+ is the renamed 5150III, which was a modified 5150 by giving it a tighter, slightly lower gain lead channel as well as a cleaner rhythm channel (still not quite clean). Also gave the amp individual EQ for each channel and a MIDI controlled footswitch compared to the 1/4" used on the 5150/6505.

UTILIZATION

This amp is very easy to setup, which is part of the reason for it's success. It has a pretty decent sound at any setting, but just gets better with tweaking. Compared to some amps that sound like garbage until you find the sweet spots. The manual while very informative and helpful really isn't needed. This amp is very straightforward and simple to use.

SOUNDS

Widely known as the standard for modern metal tone, being used by bands ranging from Alice In Chains and Van Halen all the way to Killswitch Engage and Machine Head. The Rhythm channel with the crunch off has a passable clean tone, it breaks up pretty quickly and doesn't have much headroom but most people using this amp aren't using for the cleans so it doesn't matter to most. With the crunch on it's darker and much more gain. It's smoother and less gain than the lead channel but still easily pulls off metal tones with a boost. Machine Head has been known to use the rhythm channel of a 5150 (little more gain in the 5150/6505 compared to the II/+) with a Maxon OD808 for their heavy tone. The lead channel has more gain than I'd ever know what to do with. It's much heavier, aggressive, and brighter than the rhythm channel. It's super tight and used by almost every modern metal band of the past 10 years, and for good reason.

OVERALL OPINION

Overall this is an amazing metal amp, a metal heads dream. Put a boost in front of it to tighten the low end slightly and this thing becomes a weapon. From Van Halen all the way to Machine Head, this thing is a beast. And for $1100 new I can't think of any other high end metal amp that can touch it's sound OR it's price.
contenu en anglais
King Loudness10/08/2011

L'avis de King Loudness (contenu en anglais)"Peavey 6505+... replacement eardrums not included."

Peavey 6505+ Head
The Peavey 6505+ is the updated version of the famous Peavey 5150 II as popularized by it's signature endorsee Edward Van Halen. The original 5150 was noted as a great rock amp, but eventually was recognized as a killer amp for metal music. Eventually Peavey took things one step further and released the updated 5150 II. When Ed left Peavey in 2004 he took the 5150 designation with him... and so in 2005 Peavey renamed the 5150 II the 6505+ (the 5150 was called the 6505). The 6505+ is a 120 watt firebreather of an amp, featuring two channels.

Each channel features a preamp and post gain controls (basically gain and volume controls, but relabeled) as well as an EQ set of bass, middle and treble controls. Also available to each channel is a set of resonance and presence controls, which control low and high end response respectively. On the back it has two speaker jacks, a switch to select between 4ohm, 8ohm and 16ohm impedence, a ground switch and send/return jacks for the effects loop.

Tube wise it features six 12AX7 preamp tubes and four 6L6GC power amp tubes to unleash the fire within.

UTILIZATION

The Peavey 6505+ is an extremely easy amp to set up. Peavey amps in general don't require much tweaking in general to sound great. The two channels are set up identically, so there's no new interfaces to learn and there's not really a learning curve with the EQ or gain structures like say a Mesa Dual Rectifier. Something to note about these amps... they are LOUD. When I had mine, I could barely dial the control to one without it being too loud for the room. In a band setting I found that two or three on the volume would overpower the drums... as a result I didn't keep it very long. Essentially, if you want one of these amps, be prepared to deal with the volume.

SOUNDS

I primarily used this amp with a Les Paul, a Charvel San Dimas and (for a short time) a Schecter 7 string. The two channels are meant to be a clean and lead, however the clean channel really doesn't do great cleans. The clean channel is more useful as a crunch channel, especially when boosted with a good overdrive. I tried to get decent cleans out of this amp, but what I was greeted with was fairly flat and unremarkable. I had more fun turning the gain up full bore and just using channel one as a crunch channel. Channel two is a great high gain lead sound for any modern player. Despite the fact that I never tried it with any delay/reverb effects, I noted that on its own, the amp had more than enough sustain (via saturation) to play great lead passages as well as quite a few different types of hard rock and metal riffs. It doesn't really do the eighties thing all that well... which is somewhat surprising considering it's basically the EVH signature amplifier (though I've noticed that EVH has steadily gone for a more modern tone over time).

OVERALL OPINION

All in all, the Peavey 6505+ is a great sounding amplifier head for anyone who wants a loud, gain heavy, loud, really saturated, loud tone. They are about $1,300 new and can be had for about $700 used, which is a killer deal for a USA made head. Peavey gear is quite reliable and I'd have no qualms using the 6505+ for more rigorous applications. I partly wish that the "clean channel" was cleaner and sounded a little clearer, but used as a crunch channel it's fine. The lead channel is high gain, but it's still controllable and the excess saturation can be used to your advantage if you allow it to. Definitely worth looking into if you want a great metal amp for not a whole lot of money.
contenu en anglais
iamqman07/07/2011

L'avis de iamqman (contenu en anglais)"Monster Head"

Peavey 6505+ Head
Peavey has made some classic amplifiers and I'm not talking about their classic series. I'm talking about the 5150, 65605 and their Rock master preamps. They have made some skilfully woven metal high gain monster amps. They have a reputation of creating some of the worlds most highly used and highly requested tone machines.
This amp is a very forgiving amp but still has the tightness to use low tunings for modern music. The 6l6's compliment the tone for this amp as well which gives it more of a low end thump than you would get from El34's.

UTILIZATION

Peavey 6505 Plus Guitar Amp Head Features

Two distinct tube channels with footswitch control
LED "active" indicators for each channel
Bright switch for Rhythm channel
Crunch switch on Rhythm channel with footswitch control
Separate equalizer sections for each channel
Separate power amp controls (Resonance and Presence) for each channel
Separate preamp controls (Pre and Post Gain) for each channel
Standby power switch
Bias test points on rear panel
Effects loop with footswitch control
1/4 inch Preamp output jack
Speaker impedance selection switch (4, 8, 16 ohm)
Two parallel 1/4" speaker output jacks
120 watts output power
Metal three button footswitch with detachable 25-foot cable

SOUNDS

The resonance and presence controls really enable this amp to do what you want with the the bottom end of the tone. The two controls are the key to this amp in my opinion. What sets this amp apart from the regular 6505 is the independent EQ control for each channel. The other one shares the same EQ for both channels.This amp needs to be played with a humbucker pickup guitar such as a Gibson Les Paul or a Gibson Explorer. It needs that rock guitar for the gain style this amp produces. You can play any guitar single coil or humbucker but I think it sounds the best with the proper high gunner pickup.



OVERALL OPINION

At new these amps come in at around $1199 which is a freaking steal of a price. You can get a lot for this kind of money but you sure can get a stellar sounding Peavey amp.

You can't go wrong with this amplifier. I would recommend this amp to anyone needing to stay within a tight budget and needs a proper sounding metal or hard rock amp.
contenu en anglais
iamqman26/05/2011

L'avis de iamqman (contenu en anglais)"The best of all versions so far!"

Peavey 6505+ Head
This amp comes from the tone of the 5150 amps that Peavey did years ago with Eddie Van Halen. This is basically the exact same amp but with a few minor tweak from over the years. This amp is a beast of an amp. You can get some serious tone and balls with this amp.

This amp is a very forgiving amp but still has the tightness to use low tunings for modern music. The 6l6's compliment the tone for this amp as well which gives it more of a low end thump than you would get from El34's.

Some of the bands that rock this amp are 3 Doors Down, Ted Nugent, Atreyu, Steve Morse, In Flames, Arch Enemy, Visqueen, God Forbid, HIMSA, Darkest Hour, Sworn Enemy, Unearth, and Spades and Blades.

UTILIZATION

Peavey 6505 Plus Guitar Amp Head Features

Two distinct tube channels with footswitch control
LED "active" indicators for each channel
Bright switch for Rhythm channel
Crunch switch on Rhythm channel with footswitch control
Separate equalizer sections for each channel
Separate power amp controls (Resonance and Presence) for each channel
Separate preamp controls (Pre and Post Gain) for each channel
Standby power switch
Bias test points on rear panel
Effects loop with footswitch control
1/4 inch Preamp output jack
Speaker impedance selection switch (4, 8, 16 ohm)
Two parallel 1/4" speaker output jacks
120 watts output power
Metal three button footswitch with detachable 25-foot cable

SOUNDS

This amp needs to be played with a humbucker pickup guitar such as a Gibson Les Paul or a Gibson Explorer. It needs that rock guitar for the gain style this amp produces. You can play any guitar single coil or humbucker but I think it sounds the best with the proper high gunner pickup.

The resonance and presence controls really enable this amp to do what you want with the the bottom end of the tone. The two controls are the key to this amp in my opinion.

OVERALL OPINION

At new these amps come in at around $1200 which is a freaking steal of a price. You can get a lot for this kind of money but you sure can get a stellar sounding Peavey amp. I would recommend this amp to anyone needing to stay within a tight budget and needs a proper sounding metal or hard rock amp.